L'éco match du jour : Ukraine - France

 |   |  836  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Pays coorganisateur de l'Euro 2012, l'Ukraine joue donc à domicile. Un avantage coté sportif mais pas décisif sur le terrain économique... Les deux pays ont des profils très différents, ce qui annonce un match très ouvert.


La croissance : Ukraine 1 - France 0
L'Ukraine a connu une très grave crise dans la foulée de la faillite de Lehman Brothers. Son PIB s'est effondré en 2009. C'est donc une économie convalescente, mais c'est aussi une économie émergente qui dispose d'un potentiel de croissance nettement plus élevé que celui d'une économie post-industrielle comme la France. En 2011, l'Ukraine a donc affiché une croissance de 5,2 % tandis que la France devait se contenter de 1,71 %. Les locaux ouvrent le score.


PIB par habitant : Ukraine 1 - France 1
La France dispose d'une richesse moyenne pour un pays avancé à 33.156 dollars par habitant. Mais c'est évidemment beaucoup mieux que le ratio ukrainien qui demeure extrêmement faible à 7.233 dollars par habitants. L'Ukraine n'a pas encore connu de longue période continue de développement. Egalisation française.
 

Inflation : Ukraine 1 - France 2
La hausse des prix est une des grandes faiblesses de l'économie ukrainienne. La baisse du hryvnia, la monnaie nationale, a longtemps alimenté l'inflation et la recherche de devise. La situation tend à s'améliorer depuis plusieurs mois grâce à l'action vigoureuse de la banque centrale du pays. Mais en moyenne, l'inflation a encore atteint en 2011 7,96 %. La France, avec une inflation de 2,28 %, est donc loin derrière. Les Bleus prennent la tête.


Croissance des exportations : Ukraine 2 - France 2
En 2011, l'Ukraine a connu une hausse de ses ventes à l'étranger de 7,1 %. Le faible coût de la main d'?uvre favorise cette tendance, mais investir en Ukraine demeure difficile et dangereux et la compétitivité prix n'est pas suffisante pour assurer le décollage à long terme de l'économie. La France a vu ses ventes à l'étranger progresser de 5,04 % en 2011. Le pays perd du terrain sur les marchés internationaux, même s'il est loin d'être totalement décroché. Mais, cette fois, c'est l'Ukraine qui égalise.
 

Chômage : Ukraine 3 - France 2
Le chômage ukrainien a reculé avec la reprise. En 2011, les évaluations de la banque mondiale le situe à 8,2 %. En France, l'emploi a été la principale victime de la crise de 2008-2009 et la croissance française n'est pas suffisante pour faire reculer le taux de chômage qui s'est établi à 9,68 %. L'Ukraine reprend la tête.
 

Déficit des administrations publiques : Ukraine 4 - France 2
Même si le risque d'un défaut ukrainien n'est jamais écarté par les investisseurs, Kiev affiche, selon la banque mondiale, un déficit de 2,73 % du PIB seulement. De quoi faire pâlir d'envie Paris qui a présenté un dépassement de ses dépenses sur ses recettes équivalent à 5,33 % du PIB. L'Ukraine creuse l'écart.
 

Dette publique : Ukraine 5 - France 2
La dette française ne cesse d'augmenter compte tenu des déficits qui s'accumulent. En 2011, elle était à 86,26 % du PIB. L'Ukraine, en revanche, a été aidée par le FMI en 2009 et n'a pas de véritable problème de stock de dette. Cette dernière ne représente que 36,5 % du PIB. L'Ukraine s'échappe !
 

Taux de fécondité : Ukraine 5 - France 3
La France est un bon élève en termes de natalité. Les Françaises ont en moyenne 1,99 enfant . En revanche, l'Ukraine souffre d'une natalité faible, comme de nombreux pays d'Europe orientale. Le taux de fécondité y est de 1,48 enfant par femme. La France reprend espoir.
 

Espérance de vie : Ukraine 5 - France 4
A 81 ans et demi, l'espérance de vie en France est assez élevée pour un pays avancé. En Ukraine, on en est encore loin car les équipements de santé demeurent moins performants. L'espérance de vie n'y dépasse pas 69 ans et demi. La France se rapproche.
 

Evolution de la monnaie face au dollar sur un an : Ukraine 6 - France 4
Le hryvnia s'est remarquablement comporté face au dollar au cours des douze derniers mois en ne cédant que 0,99 %. C'est un signe de la confiance revenue en Ukraine : la population ne cherche plus autant les devises qu'auparavant. La monnaie de la France, l'euro, a souffert de la crise de la dette et a cédé 14,4 % face au dollar. L'Ukraine marque le but de la victoire.
 

Classement UEFA des clubs : Ukraine 6 - France 5
Les clubs français ne brillent guère en Europe, mais sont régulièrement qualifiés pour le deuxième tour de la Ligue des Champions. Quoique discrets ces derniers temps, des clubs comme Lyon ou Marseille permettent à la France d'occuper la 6ème place au niveau européen. L'Ukraine avait, au temps de l'URSS, un club phare, le Dynamo Kiev, vainqueur en 1986 de la Coupe des coupes. Après une période difficile, l'investissement des oligarques ukrainiens dans des clubs comme le Shakhtar Donetsk ou le Metallist Kharkov ont permis à l'Ukraine de retrouver le haut de l'affiche, y compris en ligue des champions. Le Shakhtar a même gagné l'Europa League en 2009. En dépit de cette puissance montante, l'Ukraine n'est que 9ème au classement UEFA. La France sauve l'honneur.

RESUTATS :
Victoire ukrainienne face à la France. Le pays hôte, malgré ses faiblesses structurelles, a bénéficié de son caractère « émergent ».

(Sources : Banque mondiale, Bloomberg, UEFA, Nations Unies)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2012 à 14:53 :
Bon. J'ai bien compris que les redacteurs du journal se soient dit qu'il serait amusant de faire un match sur le terrain "économique" au moment au on se concentre davantage sur le terrain du football, mais comparer des économies opposées sur tant de plans, je crois que ça n'a pas grand sens.
a écrit le 15/06/2012 à 11:45 :
l?espérance de vie et le PIB par habitant devraient compter double !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :