L'éco-match du jour : Pays-Bas - Allemagne

 |   |  834  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Deux mastodontes européens aussi bien coté performances économiques que sur les terrains de football. La rencontre est serrée et, pour une fois, les Pays Bas ne s'écroulent pas en fin de partie...


La croissance :  Pays-Bas 0 - Allemagne 1
L'économie néerlandaise n'a pas décollé en 2011. Avec une croissance de 1,27 %, elle a souffert de sa perte de compétitivité et du manque de confiance des consommateurs. Depuis, elle est même entrée en récession. Les Pays-Bas n'ont pas su profiter de l'élan de l'Allemagne, son principal partenaire commercial, qui a, elle, connu une belle année l'an dernier avec une croissance de 3,06 % soutenue par les exportations vers les émergents et la consommation des ménages. La Mannschaft prend donc la tête d'emblée.

PIB par habitant : Pays-Bas 1 - Allemagne 1
Les Pays-Bas ont été, pendant des années, un véritable modèle de l'Etat providence bien géré en Europe. Le PIB par habitant n'a donc pas encore été touché par les difficultés actuelles de l'économie néerlandaise. A 42.183 dollars, il est du reste le plus élevé des 16 pays qualifiés à l'Euro 2012. L'Allemagne, qui a vu ce ratio reculer fortement dans les années qui ont suivi la réunification, n'a donc pas rattrapé son retard et affiche un PIB par habitant de 37.896 euros. Egalisation orange.

 Inflation : Pays-Bas 1 - Allemagne 1
Les deux pays de la zone euro ont fait jeu égal l'an passé sur le plan de l'inflation à 2,48 %.

Croissance des exportations : Pays-Bas 1 - Allemagne 2
C'est un des signes de la maladie de l'économie néerlandaise. Les exportations, jadis force du pays, n'ont progressé que de 3,92 % l'an passé, moins vite que l'Italie, la France ou le Royaume-Uni. En face, l'Allemagne a maintenu un rythme élevé avec une progression de ses exportations de 8,26 %, notamment en raison de gains de part de marché dans les pays émergents. L'Allemagne reprend la tête.

Chômage : Pays-Bas 2 - Allemagne 2
L'emploi s'est dégradé aux Pays-Bas, mais le taux de chômage de 2011, 4,5 %, demeure le plus faible d'Europe avec celui de l'Autriche. L'Allemagne a certes, elle, réduit fortement son chômage, mais pas encore assez pour faire mieux que ses voisins néerlandais puisque son taux moyen se situait à 5,98 %. Malgré des tendances divergentes, les Pays-Bas égalisent.

Déficit des administrations publiques : Pays-Bas 2 - Allemagne 3
Alors que l'Allemagne, grâce à une forte croissance et à des comptes sociaux excédentaires, a réduit son déficit à 1,04 % du PIB, les Pays-Bas doivent engager un assainissement de leurs comptes publics. Leur déficit était de 4,99 % du PIB en 2011, notamment après le sauvetage du système financier en 2008-2009. L'austérité a été votée voici peu, mais a provoqué la chute du gouvernement de La Haye. L'Allemagne reprend la tête.

Dette publique : Pays-Bas 3 - Allemagne 3
Le poids de la réunification et des sauvetages bancaires pèsent encore sur le stock de la dette allemand qui dépasse les 80 % du PIB à 81,5 %. A l'inverse, les Pays-Bas ont encore un peu de marge avec une dette à 66,23 % du PIB, malgré leur fort déficit public. La Haye avait, avant la crise menée une politique prudente qui lui permet d'égaliser encore une fois.

Taux de fécondité : Pays-Bas 4 - Allemagne 3
Le taux de natalité de 1,46 enfant par femme inquiète en Allemagne, car il pourrait entraîner une accélération future de la baisse de la population et donc de la main d'?uvre disponible. Les politiques d'incitation ne semblent pas très efficaces outre-Rhin. Aux Pays-Bas, la fécondité est nettement plus élevée avec 1,79 enfant par Néerlandaise. Ici, les politiques familiales sont plus efficientes. Les Oranges prennent pour la première fois l'avantage.

Espérance de vie : Pays-Bas 5 - Allemagne 3
Les niveaux de santé publique sont sensiblement les mêmes dans les deux pays. Selon les Nations Unies, cependant, les hommes néerlandais vivent un an de plus que les Allemands. Résultat : l'Allemagne affiche une espérance de vie de 80 ans et demi, les Néerlandais de 81 ans. But de la victoire pour les compatriotes de Cruijff.

Evolution de la monnaie face au dollar sur un an :
Pays-Bas 5 - Allemagne 3
Pays-Bas et Allemagne partagent la même monnaie, l'euro.

Classement UEFA des clubs : Pays-Bas 5 - Allemagne 4
Les clubs néerlandais ont longtemps joué les premiers rôles en Europe. L'Ajax d'Amsterdam, notamment, peut se vanter d'avoir joué 6 finales de coupes des champions et le PSV Eindhoven a également emporté le trophée en 1988. A cela s'ajoute 5 trophées européens secondaires. Un tel palmarès ferait honneur à la France, par exemple. Mais depuis 1996, les performances des clubs néerlandais ont chuté et ces derniers se font rares en quarts de finale de la Ligue des Champions. La faute à la mondialisation qui a fait monter les enchères au-delà des possibilités de l'Eredivisie, le championnat des Pays-Bas. A la différence de l'Allemagne, où la Bundesliga représente une puissance financière et donc sportive impressionnante. Du coup, alors que l'Allemagne est 3ème au classement UEFA des clubs, les Pays-Bas ne sont plus que huitième, juste devant la France. Un but pour l'honneur des Allemands.


(Sources : Banque mondiale, Bloomberg, UEFA, Nations Unies)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2012 à 17:23 :
Tout cela me laisse avasif et est hors sujet, n'a rien a voir avec le match de ce soir ou l'Allemagne l'emportera vraisemblablement 1 a 0 ...
a écrit le 13/06/2012 à 16:23 :
Pour l'austérité : ça c'est assez naturel au Pays-Bas ... et pour l'espérance de vie, il faut juste attendre quelques années pour voir arrivée les problèmes d'obésité (poisson frit et frites mayo) ...
Réponse de le 13/06/2012 à 17:05 :
bonne analyse !
a écrit le 13/06/2012 à 16:16 :
heu ... les Pays-Bas sont déjà rentrés en récession et le chômage explose (certes il n'est que vers les 5,5% mais il est usuellement structurel à 3% : petit pays petite population 16M d'hab. et fort taux d'immigration des anciennes colonies comme le Suriname).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :