La Syrie, la Grèce et les rendez-vous du jour

 |   |  914  mots
Les combats entre les forces gouvernementales syriennes et les rebelles se poursuivent à Damas et à Alep - Copyright Reuters
Les combats entre les forces gouvernementales syriennes et les rebelles se poursuivent à Damas et à Alep - Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que les combats se poursuivent en Syrie, le conseil européen se réunit ce lundi pour adopter de nouvelles sanctions contre le régime de Bachar al-Assad. La troïka des bailleurs de fonds internationaux de la Grèce est attendue cette semaine à Athènes. Découvrez également les rendez-vous économiques de ce lundi 23 juillet.

Les pays de la Ligue arabe ont pressé le président Bachar al-Assad de renoncer rapidement au pouvoir pour s'offrir une sortie "sûre" du pays et appelé "l'opposition et l'ASL (...) à former un gouvernement d'unité nationale", a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi le Premier ministre du Qatar, cheikh Hamad Ben Jassam Al-Thani. Au moins 123 personnes - 59 civils, 27 combattants civils, 3 déserteurs et 34 soldats - ont été tuées dans les violences dimanche, selon un bilan invérifiable de l'Observatoire syrien pour les droits de l'Homme (OSDH), selon lequel plus de 19.000 personnes ont péri en 16 mois de révolte.Les soldats syriens, appuyés par des chars et des hélicoptères, livraient bataille dimanche aux rebelles pour reprendre des quartiers de Damas et d'Alep, la 2e ville de Syrie dont l'Armée syrienne libre (ASL) a annoncé le début de la bataille de "libération".

La situation aux frontières de la Syrie, dont les points d'entrée sont disputés entre l'armée et les groupes rebelles, suscite l'inquiétude dans les pays voisins, à l'instar d'Israël - qui craint que des armes chimiques syriennes tombent aux mains du parti chiite Hezbollah -, ou de la Jordanie qui veut empêcher "toute sorte d'infiltrations" sur son territoire. La présidence américaine a elle mis en garde Damas dimanche sur son arsenal d'armes chimiques, estimant que les membres du régime devraient rendre des comptes s'ils n'en assuraient pas la sécurité. La Turquie, qui accueille des dizaines de milliers de réfugiés, a renforcé son dispositif le long de la frontière en déployant des batteries de missiles sol-air à Mardin (sud-est). La police turque a par ailleurs réprimé à coups de grenades lacrymogènes et de matraques les Syriens qui leur jetaient des pierres pour protester contre leurs conditions de vie dans le camp de réfugiés. Les rebelles contrôlent un poste-frontière vital avec l'Irak, et trois avec la Turquie.

A Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se réunissent à 10h pour adopter de nouvelles sanctions contre la Syrie. Le Conseil européen doit entériner un accord trouvé jeudi par les ambassadeurs de l'UE sur un renforcement de l'embargo sur les armes et le matériel pouvant servir à la répression, par le biais d'inspections des navires et avions soupçonnés d'en acheminer vers la Syrie.

La troïka UE, BCE et FMI attendue cette semaine en Grèce

Au coeur de la canicule athénienne, le gouvernement grec rencontre cette semaine les chefs de file de la délégation des trois institutions créancières du pays, UE, BCE et FMI pour tenter de trouver un accord sur les réformes et économies nécessaires au maintien de leur perfusion. Le nouveau ministre des Finances, Iannis Stournaras, un libéral-démocrate profondément européen, rencontrera jeudi cette "troïka", avec une double mission apparemment contradictoire: convaincre de la bonne volonté du pays de réaliser l'assainissement budgétaire imposé par ses créanciers, tout en posant les prémisses avec eux d'une renégociation globale de ce paquet d'austérité qui enferre la Grèce dans la récession.

Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a averti la Grèce qu'elle devait faire le maximum pour se conformer aux conditions du plan de sauvetage imposées par les bailleurs de fonds internationaux, dans un entretien publié lundi par le quotidien Bild.

Et aussi...

L'Espagne continue d'inquiéter les investisseurs. Le rendement de l'emprunt espagnol à dix ans a dépassé 7,55% lundi pour la première fois depuis la création de l'euro, les investisseurs s'alarmant de l'état des finances publiques des collectivités locales espagnoles et de leurs répercussions sur celles de l'Etat. Deux jours après la région de Valence en Espagne, la région de Murcie a annoncé dimanche qu'elle allait demander une aide financière à Madrid.

Première comparution de James Holmes, auteur présumé de la tuerie d'Aurora (près de Denver dans le Colorado) devant le tribunal de district du comté d'Arapahoe à partir de 16h30.

A quatre jours de l'ouverture des Jeux Olympiques, le Comité international olympique (CIO) ouvre à 21h00 sa 124e session à l'opéra royal de Londres. Auparavant, une délégation du CIO aura visité le village olympique. La reine Elizabeth II accueillera quant à elle les membres du CIO au palais de Buckingham.

Le Premier ministre italien Mario Monti effectue sa première visite officielle en Russie, durant laquelle il rencontrera à Sotchi le président Vladimir Poutine, ainsi que le Premier ministre Dimitri Medvedev.

Indicateurs

Données trimestrielles de la dette publique zone euro au premier trimestre

Sociétés

France:

Vivendi, Bolloré : Décisions attendues de l'Autorité de la concurrence sur la fusion entre Canal+ et TPS et sur le rachat des chaînes du groupe Bolloré Direct8 et DirectStar (conférence de presse à midi)

Groupe Eurotunnel : résultats T2

Unibail-Rodamco : résultats S1 (après Bourse)

Mercialys : résultats S1 (après Bourse)

Pays-Bas

Philips, résultats T2 : le géant néerlandais de l'électronique a publié lundi pour le deuxième trimestre un bénéfice net de 167 millions d'euros, contre une perte de 1,35 milliard un an plus tôt à la même période, tiré notamment par des ventes en hausse de 13%.

Etats-Unis

McDonald's : résultats T2 (avant Bourse)

Texas Instruments : résultats T2 (après Bourse)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :