Obama poursuit l'offensive sur la politique étrangère

Au cours de leur troisième débat télévisé les candidats à la Maison Blanche se sont affrontés sur la politique étrangère. Un thème maîtrisé par le président en exercice que son opposant a tenté de raccrocher à la situation économique.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Troisième et dernier débat télévisé pour Barack Obama et Mitt Romney. Axée sur les questions de politique étrangère, la rencontre se déroulait alors que les deux candidats sont au coude à coude dans les sondages. Et ce débat ne promet pas de renverser la vapeur dans un sens ou dans l?autre, il leur aura donné l?occasion de s?étendre sur un sujet largement éclipsé par l?économie.

Obama "vainqueur"?

Un sondage ?à chaud? réalisé par CNN donne Barack Obama ?vainqueur? de cette joute avec 48% de personnes interrogées qui se prononcent en sa faveur contre 40% pour Mitt Romney. Le premier s?est montré offensif comme lors du débat précédent. Il a attaqué son rival en présentant sa stratégie comme dépassée. ?Je dois vous dire que votre stratégie a été totalement éparpillée?, lui a-t-il ainsi lancé en le fixant droit dans les yeux. Le président en exercice a notamment raillé son opposant rappelant que ce dernier avait cité la Russie comme le principal ennemi des Etats-Unis. ?Les années 1980 nous appellent et demandent qu?on leur rende leur politique étrangère? s?est-il moqué.

Romney tente de revenir à l'économie

Face à lui, Mitt Romney s?est montré beaucoup plus prudent. Il a salué l?action du chef de l?Etat en le félicitant d?avoir fait tomber Oussama Ben Laden. Pour répondre a son adversaire il a tenté d?en revenir aux thématiques économiques, qui, pour l?instant lui ont plutôt été favorables. ?Quand le président de l?Iran, Mahmoud Ahmadinejad, dit que notre dette ne fait pas de nous un pays fort, c?est une chose terrifiante?, a par exemple rétorqué Mitt Romney.

Dernière ligne droite

Mais, comme prévu, le débat s?est surtout porté sur la Libye après les récentes attaques qui ont coûté la vie à des américains, notamment un ambassadeur, mais aussi sur la Syrie, l?Egypte et le Mali. Barack Obama et Mitt Romney se sont efforcés de présenter une image de ?commandant en chef?. D?ici le 6 novembre, chacun tentera de convaincre les indécis lors de leurs derniers meetings de campagne à travers le pays, et notamment des ?swing states?, ces Etats qui ne penchent pas encore clairement dans un camp ou un autre et qui se révèlent décisifs dans le scrutin.

A lire aussi :

--> Romney et Obama au coude à coude avant leur troisième débat

--> Les "swing states" peuvent-ils encore sauver Mitt Romney face à Barack Obama?

--> 12 "trucs" de communicants pour remporter un débat

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 23/10/2012 à 7:30
Signaler
Les réactionnaires français et américains qui rêvent de revenir au XIX ème siècle, doivent être déçus des piètres performances de Romney. Et oui, Obama sera encore président jusqu'en 2016, ne leur en déplaise ! En même temps, seul ce dernier peut sor...

le 23/10/2012 à 9:15
Signaler
Ce sera exactement la même chose. Il serait temps pour vous et vos semblables d'ouvrir les yeux et de connecter votre neurone (au singulier) à votre synapse (au singulier également).

le 23/10/2012 à 12:45
Signaler
C'est mignon à gauche toute ! Droite, gauche, ça n'existe pas aux Etat-Unis, et c'est bien un politique de "droite", au sens Français du terme, que vous défendez. L'intérêt d'être extérieur c'est de pouvoir porter des avis objectifs et précis, on es...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.