Plombé par les exportations, le PIB du Japon chute de 0,9%

 |   |  224  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Tokyo a vu son Produit intérieur brut (PIB) reculer de près de 1% au troisième trimestre par rapport au précédent. La détérioration de la conjoncture internationale pèse lourdement sur la demande extérieure.

Le Japon fait grise mine. Lundi, selon gouvernement, Tokyo a vu son PIB chuter de 0,9% au troisième trimestre par rapport au précédent, rapporte l'AFP. Soit une baisse de 3,5% en rythme annualisé. Ces chiffres préliminaires ne constituent pas une surprise, puisque de récents indicateurs économiques laissant augurer une telle dégradation.

Un déficit commercial record

Il s'agit du premier recul constaté en trois trimestres, du fait, d'une part, de la baisse des commandes en provenance d'Europe, et d'autre part, de la Chine avec laquelle Tokyo traverse une phase de tensions diplomatiques qui rejaillissent sur le commerce bilatéral. Selon le gouvernement, les ventes de véhicules et d'équipements électroniques ont particulièrement été impactées. Au mois de septembre, le Japon avait ainsi affiché un déficit commercial record de 558,6 milliards de yens (5,5 milliards d'euros). Selon le ministère des Finances nippon, il s'agit-là du pire niveau depuis 33 ans.

Parallèlement, sur le marché intérieur, les dépenses des ménages ont pâti de la diminution des primes d'été et de la fin de subventions étatiques à l'achat de véhicules écologiques.

En outre, le gouvernement a révisé les données antérieures, révélant ainsi que le Japon a également subi une petite décroissance au 4e trimestre 2011, et non une amélioration.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2012 à 18:51 :
Des économistes de renom l'avait largement signalé , ils ne se sont pas trompés jusque là , ils pensent même que çà va empirer ...pardon pour l'empire du soleil levant !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :