Moody's a Chypre dans le collimateur

Moody's a menacé vendredi d'abaisser la note de Chypre en raison de la lenteur des négociations avec la troïka.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

La lenteur des négociations entre Chypre et la troïka pour l'obtention d'une aide pourrait bien coûter à l'île un abaissement de sa note par l'agence Moody's. C'est en tout cas ce dont elle a menacé Nicosie vendredi dans un communiqué.

Déficit budgétaire "beaucoup plus important que prévu"

L'agence a placé "sous examen" la note du pays (B3) "en vue d'un possible abaissement", estimant également que le déficit budgétaire de Chypre, très exposé à la Grèce, devrait être "beaucoup plus important que prévu". Elle avait déjà abaissé de trois crans la note du pays en octobre, en évoquant "des difficultés profondes" du secteur bancaire chypriote.

Chypre considère pour l'heure que les mesures exigées par la troïka (baisse du salaire des fonctionnaires et des prestations sociales, hausse de la TVA) sont trop lourdes pour une économie en récession.

Une aide en 2012 peu probable

"Même si les négociations étaient conclues en 2012, Moody's juge peu probable que la moindre aide soit déboursée en 2012 en raison du temps nécessaire aux parlements de la zone euro pour approuver tout nouveau programme d'aide", détaille l'agence. Si une aide lui était accordée, Chypre deviendrait le quatrième pays de la zone euro (sur 17) à être placé sous assistance financière internationale après la Grèce, l'Irlande et le Portugal.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 19/11/2012 à 4:31
Signaler
Et quand Moody s se trompe ? Ça n existe pas ?

à écrit le 17/11/2012 à 23:55
Signaler
ne pourrait-on pas imposer aux pays qui veulent une assistance de la zone euro, un alignement de leur fiscalité sur la fiscalité moyenne européenne, et si des privatisations doivent être mise en place, passer par un organisme central européen chargé ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.