Poutine veut amnistier les crimes économiques, mais pas Khodorkovski

 |   |  398  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président russe tente de choyer les milieux d'affaires effrayés après la répression des années 2000 alors que le pays est soumis à un fort ralentissement économique. Mikhaïl Khodorkovski serait toutefois exclu du dispositif d'amnistie...

Vladimir Poutine veut-il se réconcilier avec les milieux économiques et financiers qu'il a tant malmenés depuis le début des années 2000 ? Alors que le PIB n'a cru que de 1,6% au premier trimestre, soit trois fois moins que les 4,8% enregistrés un an auparavant, le président russe a décidé de se montrer plus conciliant en proposant des mesures-chocs. En visite au forum économique de Saint Petersbourg, Vladimir Poutine a ainsi annoncé le lancement d'un grand programme d'infrastructures pour un montant de 11 milliards d'euros dont la construction d'une ligne à grande vitesse, une ceinture périphérique pour Moscou et la modernisation des 10.000 kilomètres de voie ferrée du transsibérien.

Le climat des affaires effraie les investisseurs

Mais la mesure la plus commentée par les médias concerne un projet de loi d'amnistie des crimes économiques. Il s'agit d'améliorer le climat des affaires dans un pays où une brutale répression a mis derrière les verrous patrons et milliardaires au début des années 2000. Cette répression visait à lutter contre la mafia, aurait été instrumentalisée, d'après certains, par le gouvernement pour museler les dissidents. Cette répression avait rebuté un certain nombre d'investisseurs étrangers face à l'incertitude juridique.

Ainsi, près de 240.000 personnes sont actuellement en prison en Russie pour crime économique. Nombre d'entre elles ont été condamnées pour des faits qui ne sont plus illégales aujourd'hui. De nombreuses associations ont également dénoncé la corruption du système judiciaire russe, favorisant des procès truqués ou instrumentalisés par le pouvoir.

Mikhaïl Khodorkovski exclu de la loi d'amnistie

Les procès de Mikhaïl Khodorkovski entre 2003 et 2005 restent ainsi dans les mémoires des investisseurs étrangers. L'ancien oligarque russe a écopé de près de 14 ans de prison pour évasion fiscale et vol par escroquerie à grande échelle. Les représentants d'association de défense de droits de l'homme pensent que l'homme paie ses ambitions politiques divergentes au président Poutine.

D'ailleurs, pour Vladimir Poutine, il n'est pas question que Mikhaïl Khodorkovski profite d'une loi d'amnistie. Ainsi, la loi qui devrait être présentée très prochainement au parlement, dispose que ne seront éligibles au dispositif d'amnistie que les personnes qui auront été condamnées pour la première fois. Cette clause exclut de fait l'ex-milliardaire. L'homme reste toutefois libérable en octobre 2014...
 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2013 à 20:37 :
Après mûres réflexions , il n'atteindra pas la fin de son mandat tellement il est contesté à Moscou et dans les grandes Villes, il se pourrait bien que la rue s'investisse comme au Brésil et en Turquie.
Réponse de le 23/06/2013 à 0:08 :
Le plus gros risque pour Poutine serait de perdre le pouvoir et que le prochain dirigeant retourne contre lui l'arsenal anti-corruption avant qu'il ait terminé de sécuriser ses avoirs.. Il faut comprendre que la lutte globale contre les paradis fiscaux et contre l'opacité des comptes en europe est en train de lui poser des problèmes. Il ne pourra plus cacher ses avoirs encore longtemps à Chypre (50% des avoirs des banques chypriotes sont russes) ou en Suisse. Il suffirait qu'un quidam prote plainte n'importe ou en Europe et trouve un juge courageux pour que tout remonte au jour, lentement, mais surement. On ne planque pas facilement 1/2 milliard 'euros de participations et de cash. Je lui vois un destiin à la Duvallier ou à la Marcos.
Réponse de le 23/06/2013 à 0:30 :
Il n'est pas si contesté à Moscou et grandes villes que vous croyez. La plus grande manifestation de l'opposition était à peine 60.000 à Moscou (Moscou et la région autour c'est 19 mln. habitants officiellement, réellement 25 mln.). Il faut dire que l'opposition de Poutine est si nulle et si dégoutante que certains disent (pas sans raison) que cette opposition est maintenu par Poutine et Cie pour se montrer bien sur son fond.
Réponse de le 23/06/2013 à 13:09 :
@ Ex-moscovite c'est pourtant dans la région de Moscou que Poutine a réalisé son pire score à la présidentielle en 2012 avec seulement 47% des votes. Toutes les grandes villes (Moscou, St Petersbourg, Ekaterinbourg et Novosibirsk) on moins voté Poutine que la moyenne nationale (plus de 10% d'écart) . Et ce n'est pas faute d'avoir bidonné les urnes. 99.6% de votes en faveur de Poutine et un taux de participation de 99.9% en Tchétchénie, c'est sans commentaire.
Réponse de le 23/06/2013 à 13:40 :
@JM57: merci de souligner que malgré leurs braillardises, ce sont les pays occidentaux qui accueillent à bras ouverts la racaille du monde...pourvu qu'ils aient de l'argent :-)
Réponse de le 23/06/2013 à 15:23 :
@JM57: Je suis au courant des résultats des votes dans les régions différentes. 47 % dans le premier tour cela reste beaucoup quand même, non ? J'ai écrit qu'il n'était pas si contesté, mais je n'ai pas écrit qu'il était très populaire dans les grandes villes. Il y a une différence. Je suppose que vous soyez d'accord que l'opposition est nulle et dégoutante.
Réponse de le 23/06/2013 à 17:49 :
@ Ex-moscovite: Non, ce n'est pas beaucoup, il y a eu en gros 50% d'abstention dans les zones où il n'a pas dépassé 52% des voix, soit les grandes villes sus-citées. 25% d'adhésion c'est peu, et en chute libre par rapport aux élections précedentes. Je n'ai pas de jugement à porter sur les autres candidats et puis les opposants les plus sérieux avaient été "neuttralisés" auparavant pour les empêcher de se présenter.
Réponse de le 23/06/2013 à 21:24 :
@JM57: à Moscou 47% avec adhesion de 58%. Cela fait 27 %, c'est pas si peu pour le premier tour. C'est bien plus que le résultat du 1er tour de n'importe quel candidat dans toutes les présidentielles récentes en France. Je n'aime pas Mr. Poutine, mais il faut constater que sa popularité est assez élevée, surtout à cause de désespérance qui est basée sur l'absence d'autres candidats crédibles. Evidemment la ressource administrative joue un rôle très important dans les élections en Russie, mais ce n'est pas la seule explication des résultats de Poutine. Les opposants les plus sérieux neutralisés? Vous parlez de qui? Je ne connais aucun opposant neutralisé capable de réaliser un score au dessus de 5-10 % dans le meilleur cas.
a écrit le 22/06/2013 à 14:44 :
FSB en Russie, ENA en France, sauf que le FSB est efficace, l'ENA est une tumeur de la France
Réponse de le 22/06/2013 à 14:58 :
Il n'est pas sur que le FSB soit efficace. Quand Poutine était son chef, il n'était pas trop y apprécié.
a écrit le 22/06/2013 à 14:25 :
Et Guerini, le patron du PS du Sud, il devient quoi ce politicien modele ?
a écrit le 22/06/2013 à 12:08 :
Les milieux d'affaires savent faire avec la corruption étatique dans une certaine mesure, mais la violence de la mafia russe les rebute. C'est humain, surtout quand l'état est main dans la main avec les maffia....
a écrit le 22/06/2013 à 11:07 :
Poutine vient de passer un accord historique avec la Chine: 270 milliards US$ de fornitures
de gaz et pétrole.
Il s'en fout de tout les moralistes,défenseurs des causes perdues,femens,etc.etc.
Son motto c'est ; business as usual.Le peuple a besoin de pain et pas des bla,bla,bla des
occidentaux(français en 1ère ligne)
Réponse de le 22/06/2013 à 11:56 :
Poutine possède 4.5% de Gazprom et 50% de gunvor qui exporte 15 à 20% de la totalité du brut russe, l'intérêt du peuple russe n'a rien à voir la dedans. Son motto c'est tout pour ma gueule et celle de mes amis.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:22 :
@ JM57: ici, plutôt , d'accord. Sa participation directe est discutable(mais bien probable), mais au moins ce sont ses copains les plus proches.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:35 :
@JM57 : je vois que vos lectures ne vont plus loin que ' les bandes dessinées "
Prouvez que Poutine détient 4,5 % de Gazprom et 50 % de gunvor..
Le job avec la Chine c'est l'affaire de Rossnef et pas Gazprom.
Lire les Echos,Der Spiegel,Handelsblatt,Handelszeitung,etc.etc.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:45 :
Un peu comme Sarkozy qui accorde 40 millions d'euros a Tapie pour "prejudice moral" en plus des 300 millions... On voit toujours la paille dans l'oeil de son voisin, mais jamais la poutre dans le sien.
a écrit le 22/06/2013 à 9:54 :
C'est normal, puisque Khodokovski est un prisonnier politique.il a eu le tort immense de s'opposer à l'autocrate et de vouloir le challenger dans les urnes... Un crime de lèse-majesté en somme. Comme il était un peu délicat de le faire assassiner comme une journaliste Lambda et que qu'il fallait faire un exemple pour mater l'opposition, on a monté un gentil dossier contre lui.
Réponse de le 22/06/2013 à 10:46 :
@JM57: c'est plutôt le contraire, à savoir un maffieux qui s'est lancé dans la politique et a fait coter "son" entreprise à la bourse de New York pour s'assurer l'impunité et la couverture médiatique. Dommage pour lui, mais ça n'a pas fonctionné. Il aurait dû se réfugier à Londres, paradis des voleurs de la Russie comme Berezovsky et consorts.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:12 :
@JM57: Il faut considérer sa chute comme le résultat de conflit entre deux groupes mafieux. Khodorkovski est très loin d'être sain. A l'époque de son arrestation la majorité de la population ne posait pas la question "Pourquoi lui?", mais "Pourquoi que lui, il y a plein d'autres comme ça?" Je n'aime pas Poutine, mais si Poutine est contre quelqu'un, cela ne signifie pas que ce "quelqu'un" est bon. C'est le cas , par exemple, de la journaliste Lambda dont vous parlez. Pour le reste @Patrickb vous a bien répondu.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:19 :
JM57 Vous répétez comme un perroquet la propagande anti-Poutine qui est déversée. Poutine est contre les magnats qui ont dépoullé la Russie. Il y a une partie de l'histoire économique de la Russie que vous semblez ignorer. Moi en tout cas, je ne vais pas pleurer pour un ex-milliardaire qui s'est bien enrichi sur le dos du peuple russe. Il s'était emparé sous le mandat d'Eltsine de la première société russe de pétrole. En tout cas, Poutine n'aime pas les oligarches ça c'est sûr et je crois que le peuple russe est d'accord avec ça! Y'a qu'en occident pour peupler pour un milliardaire déchu.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:51 :
@ LINUS: En général, d'accord, mais Poutine n'aime pas mes oligarches juste quand ils sont pas les "siens". Il n'a rien contre les autres.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:55 :
Je ne défend pas M Khodokovski mais je constate simplement que Lorsqu'il a été évincé dans des conditions discutables il a été remplacé à la tête de Gazprom par M Poutine et ses acolytes. Chacun sait que la privatisation sauvage de l'économie russe (à l'instigation du FMI de la banque mondiale et des USA) a permis a un certain nombre de personnes de prendre le contrôle d'entreprises de façon plus ou moins légitime et discutable. C'est le cas de Khodorkovski comme de beaucoup d'autres. Maintenant je ne sais pas qu'il ait uitlisé le meurtre ou l'intimidation pour arriver à ses fins et il était finalement pas plus illégitimes que beaucoup d'autres. Remplacer Khodorkovski par Poutine and co n'a fait que remplacer un remplaçant peu légitime par un un groupement mafieux issu des services de services de sécurité. Le peuple russe n'a rien gagné dans l'affaire, si ce n'est un président qui pratique le confit d?intérêt à grande échelle et qui s'accroche au pouvoir comme un malade et par tous les moyens parce que c'est le seul moyen d'assouvir sa mégalomanie et sa vénalité.
Réponse de le 22/06/2013 à 13:16 :
@JM57: il n'y a guère qu'en France qu'on adule les tristes sires du style DSK, Cahuzac et consorts !!! Ailleurs on les met en prison sans leur faire de la pub dans les médias !!!
Réponse de le 22/06/2013 à 13:18 :
@ex-moscovite: quand on est au pouvoir, on place généralement ses copains. Non pas que ce soit bien, mais ce n'est pas moi qui vais changer la nature humaine :-)
Réponse de le 22/06/2013 à 14:05 :
@ Patrickb: C'est vrai, mais il y a des exemples quand les chefs virent ses copains ou les mettent en prison, quand ils sont incompétents ou volent trop. Ce n'est pas le cas de Poutine.
Réponse de le 22/06/2013 à 14:24 :
@ JM57 : 1. Pas de rapport avec Gazprom, Khodorkovsky, c'est Youkos. 2. Oui, c'est le remplacement d'un groupe mafieux issu du Parti par un groupe mafieux issu des services spéciaux. Pas de question d'avoir pitié pour les perdants. En réalité, c'est une histoire plus complexe. Par exemple, les off-shores princiaux utilisés par Youkos ont été fondés bien avant Perestroika, donc, qui était le vrai chef, c'est pas évident. Oui, les meurtres et de nombreuses autres crimes étaient typique pour tous les oligarches. Donc, il ne faut pas avoir les doutes à propos de Mr. K.
Réponse de le 22/06/2013 à 14:33 :
@ex-moscovite: on est d'accord sur le fait que tous les politiques sont pourris. Je ne me lancerai toutefois dans aucun classement :-)
Réponse de le 22/06/2013 à 18:07 :
@ patrickb: cela dépend. Certains sont pourris, mais au moins font bien leur travail. Il y a certains qui ne sont pas pourris et qui font bien leur travail, ex. Lee Kuan Yew à Singapour.
Réponse de le 22/06/2013 à 18:22 :
@ex-moscovite: les exceptions confirment la règle :-)
a écrit le 22/06/2013 à 1:12 :
encore un ancien du KGB se Poutine , il sait rouler sa roulette pour être toujours au pouvoir d'une manière ou d'une autre, il est vrai que pour que certains pays marche bien il leur faut des petits dictateurs, et c'est le cas de la Russie
Réponse de le 22/06/2013 à 9:02 :
@lui: parle pas de ce que tu ne connais pas. La propagande de tes vieux bouquins ne fait pas le monde d'aujourd'hui.
Réponse de le 22/06/2013 à 11:47 :
@ Patrickb: Mais c'est vrai ce qu'il dit. La "monarchie" conviennent bien à la mentalité russe. Sauf les bétises de souligner son passé KGB, par exemple, Poutine était très mal apprécié dans le FSB quand il était son chef.
Réponse de le 22/06/2013 à 11:49 :
Il serait temps de formater votre disque dur car vos données remontent à la guerre froide.
Réponse de le 22/06/2013 à 12:21 :
Ivankisautsursesky ça c'est bien dit!
Réponse de le 22/06/2013 à 12:26 :
En France vous avez la mafia des enarques qui ruine votre "cher" pays depuis 30 ans, pendant que ces memes enarques se gavent d'argent publique en toute impunite (Gueant, Cahuzac et toute la caste cachee dans l'ombre ...)
Réponse de le 23/06/2013 à 12:20 :
A Viking : Cahuzac c'était pas de l'argent public, sinon d'après les informations de l'argent des laboratoires pharmaceutiques, quant à Guéant c'est à voir d'où venait l'argent, mais pas public!
Réponse de le 23/06/2013 à 18:41 :
10.000 euros de prime par mois en cash pour Gueant pendant 2 ans, une broutillie n'est ce pas ? Et oui c'etait de l'argent publique destine aux policiers et a leurs enquetes, mais cet argent publique a fini ailleurs CQFD.
a écrit le 21/06/2013 à 23:07 :
Il faudra bien qu'il soit libéré un jour, pourquoi le traiter en ennemi public n°1

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :