Pas de droits de douanes provisoires sur les panneaux solaires chinois

 |   |  387  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Commission européenne a officiellement annoncé qu'elle n'imposerait pas de droits antidumping provisoires à Pékin, dans un communiqué publié ce mercredi. Bruxelles continue toutefois d'enquêter activement afin de présenter ses résultats définitifs d'ici la fin de l'année.

C'est désormais officiel. Bruxelles et Pékin ont bel et bien enterré la hache de guerre. La Commission européenne avait annoncé le 27 juillet qu'une solution "amiable" avait été trouvée entre les deux partenaires commerciaux. Accusée de concurrence déloyale, Pékin avait accepté d'appliquer un prix plancher pour ses exportations. Cet accord - qui devait permettre au pays de ne pas se voir imposer des droits antidumping - devait officiellement être approuvé par les Etats-membres. Voici chose faite, comme l'indique la Commission européenne dans un communiqué publié ce mercredi.

>> Bruxelles va taxer (provisoirement) les panneaux solaires chinois

Pour rappel, le commissaire européen au commerce Karel de Gucht avait annoncé fin juillet que l'Union européenne imposerait des droits antidumping provisoires de 11,8% (au lieu de 47,6%) pendant deux mois à compter du 6 août 2013. Une annonce qui faisait suite à une plainte de l'association paneuropéenne EU ProSun. L'association, qui regroupe plus d'une vingtaine d'entreprises du secteur de l'énergie solaire, estimait que "les panneaux solaires et leurs composants essentiels originaires de Chine entraient sur le marché européen à un prix inférieur à la valeur du marché".

Conformément au souhait de Berlin, Bruxelles n'imposera pas de droits de douane à Pékin

Or la plainte a été reconnue comme recevable, d'une part parce que ces entreprises représentent plus d'un quart de la production de l'Union européenne, et d'autre part parce qu'elles ont apporté suffisamment d'éléments auprès de la Commission européenne pour prouver le préjudice causé par l'invasion de produits des producteurs-exportateurs chinois sur le marché européen.

>> Panneaux solaires: Pékin riposte contre les barrières douanières de l'UE

Mais la Commission en a finalement décidé autrement. Ce qui, soit dit en passant rejoint la position allemande, selon laquelle taxer les panneaux solaires chinois constituait une "grave erreur". Il semble en effet évident que le plus important partenaire commercial européen de la Chine veuille éviter tout conflit. 

Pour l'heure, l'enquête est toujours en cours. La Commission dit "travailler activement sur cette affaire, afin de parvenir à des conclusions définitives qui sont attendues pour la fin de cette année".

Pour aller plus loin: après la taxe sur son industrie solaire, la Chine enquête sur les vins européens
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2013 à 9:56 :
Bonjour, actuellement en France le panneau solaire coûte prêt de 600 euros le M² .... À se prix nous ne rattraperons jamais l'Allemagne, car dans se pays chaque maison ou presque à s 'est 10 m² sur sont toix.... Il serais important en France d'arrêté la spéculation sur tout les produits...
a écrit le 10/08/2013 à 19:54 :
Hollande à baisser son pantalon, nous nous payons des impots et les chinois rien du tout: c'est l'EGALITE du roi des illusionnistes
a écrit le 09/08/2013 à 19:25 :
@Immigré en Chine:à ce point-là de renier son pays natal,c'est l'argent qui motive essentiel
lement ton choix.Mais si tu vis en Chine et que ta famille est restée en France,il y a bien
des jours où l'éloignement doit peser..."Chaque chose en son temps;chaque chose à sa pla
ce"...Il y a un temps pour chaque chose.
a écrit le 09/08/2013 à 19:20 :
De toute évidence,la République française(la Vè)est à bout de souffle...Et si l'Europe comm
unautaire ne se fédère pas,alors on se fera bouffer par toutes sortes de lobbys;avec un sur
sis,si l'Allemagne réussit à tirer le "schmillblick" européen actuel par le haut...Si l'Allema
gne trouve cette Europe un peu trop "dégénérée",elle se tournera alors vers la Russie et l'
Europe centrale,dans des pays où sa puissance industrielle et sa fiabilité seront toujours les bienvenues pour créer des emplois...à quelques prix que ce soit...
a écrit le 08/08/2013 à 11:38 :
Chassez le dumping et Bruxelles revient au galop ! Chassez les eurodéputés et la croissance reviendra au galop !
a écrit le 08/08/2013 à 6:13 :
Je ne souhaite pas rentree en france. Et je ne coute rien a la france, ni chomage, ni securite social ect pour etre libre de ma vie. Je bosse tres dur pour avoir ma propre retraite confortable et assure l'avenir des mes enfants. L'argent que je gagne en chine donnel'opportunite de cree des emplois en france et meme une entreprise. Alord les francais en france bossent et ne pas attendre tout de votre gouvernement ( qui est la rise de tout le monde). La vie est un combat singulier mes un combat.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:06 :
que vous soyez immigré rien à dire , maintenant que cela donne du boulot en France...vous vous moquez de nous! TOUT ou à peu près TOUT vient de Chine (rien que l'équipement de la maison, les habits,...remettez tout ça ici et le chômage diminuera de manière vertigineuse). 60% de la population mondiale vit en Asie alors aller bosser là bas, produire pour cette région du monde rien à dire mais de là à mettre à genoux l?Europe de manière déloyale...il faut être aveugle et surtout avoir peu de mémoire , l'histoire de l'humanité est toujours passée par des hauts et des bas, les bas sont toujours arrivés en période d'insécurité et de crise économique. Oui en Europe, les extrêmes arriveront (de gauche ou de droite). Alors tout n'est pas de la faute des chinois, la nôtre aussi qui voulons tout moins cher et tout de suite!
a écrit le 07/08/2013 à 18:03 :
Soyons clairs : un niveau de prix des panneaux solaires chinois atrificiellement bas ne peut pas tenir tres longtemps car aucune entreprise ne peut vivre indefiniement sous perfusion d'aides publiques, si c'est bien le cas (cf cas Suntech), donc impose des droits de douane n'a pas de sens sauf pour une categorie d'entreprises : les vendeurs de courant electique. Car si les panneaux chinois sont un danger, c'est bien pour eux : avec de tels prix, la parite reseau est atteinte et le mouvement vers l'auto-consommation est irresistiblement lance, d'ou danger mortel pour les EDF, Eon, EnBW Direct Energie et autres.
Et cela n'emepeche pas les clients desirant porter l'industrie europeenne a acheter europeen, voire francais.
a écrit le 07/08/2013 à 16:13 :
L'on était en mesure de tirer vers le haut technologique les panneaux solaires,l'on c'est trouvé face à une commission inexistante comme d'habitude.C'est incroyable ou c'est volontaire ,cette incapacité à tracer un axe industriel au niveau européen.Je crois qu'ils ont peur des états unis avant toute chose.A Bruxelles on attends sereinement les problèmes politiques et économiques sans vision d'avenir.Tout cela ne peut aller bien loin.
a écrit le 07/08/2013 à 15:50 :
Comprendre pourquoi l?Europe est comme elle est. Passionnant et déroutant : http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
a écrit le 07/08/2013 à 15:18 :
Je ne m'attendais à rien d'autre de la part de la communauté européenne, entre ses orientations ultra libérales et sa capacité habituelle a se soumettre (ah non erreur, pour enquiquiner les pays qui la constituent avec des tas de directives dont beaucoup sont insupportables et sont un frein à la compétitivité, là elle est très forte!). Mais bon sang, ouvrez les yeux avant qu'il ne soit trop tard!! le déficit avec la Chine était d'env 165 milliards !! Plus ils nous enfoncent, plus on leur déroule le tapis rouge.Et bien je ne vois qu'une seule action possible : le boycott de note part de leurs produits. Avant une révolution. Action qu'ils savent très bien faire eux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :