Officiel : la pollution de l'air est "cancérigène"

Des experts de l'OMS ont analysé les résultats de milliers d'études réalisées dans le monde entier. Il en ressort notamment qu'en 2010, 223.000 personnes étaient décédées d'un cancer du poumon en lien avec la pollution de l'air.

4 mn

Environ 10% des cancers des poumons sont liés à la pollution de l'air
Environ 10% des cancers des poumons "sont liés à la pollution de l'air" (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La pollution de l'air qui nous entoure est cancérigène. Voilà la conclusion de l'agence spécialisée sur le cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Des experts ont analysé les résultats de milliers d'études réalisées dans le monde entier et ayant permis de suivre l'évolution de la santé de femmes et hommes pendant des décennies.

Le docteur Kurt Straif du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a ainsi affirmé que :

Nous savons maintenant que la pollution de l'air extérieur n'est pas seulement un risque majeur pour la santé en général, mais aussi une cause environnementale de premier plan des décès par cancer. (...) L'air que nous respirons a été contaminé par un mélange de substances qui provoque le cancer.

Environ 10% des cancers des poumons "sont liés à des causes comme la pollution de l'air"

Concrètement, le CIRC classe désormais la pollution atmosphérique parmi les cancérogènes certains pour les êtres humains, a annoncé son directeur, Christopher Wild. Les matières dites "particulaires", comme par exemple les parties fines, et qui font partie de la pollution de l'air ont aussi été classées par le CIRC dans la catégorie "cancérigène certain".

Christopher Wild a toutefois souligné que parmi les près d'un million de cancer des poumons enregistrés chaque année, la majorité est liée au tabac. Seuls "environ 10% sont liés à des causes comme la pollution de l'air", a-t-il dit.

En 2010, 223.000 personnes étaient décédées d'un cancer du poumon en lien avec la pollution de l'air

Les données les plus récentes dont disposent le CIRC montre qu'en 2010, 223.000 personnes étaient décédées d'un cancer du poumon en lien avec la pollution de l'air. Le docteur Dana Loomis, du CIRC, a ainsi déclaré que :

Les résultats issus des études pointent dans la même direction: le risque de développer le cancer du poumon augmente de façon significative chez les personnes exposées à la pollution atmosphérique.

De fortes augmentations dans certaines régions du monde

Pour l'instant, les données n'ont pas permis d'établir si un groupe particulier de la société (femmes ou hommes, jeunes ou âgés) était plus vulnérable. Mais "les personnes les plus exposées (à l'air pollué, ndlr) sont les plus vulnérables", a relevé le docteur Straif.

Les études montrent que ces dernières années, les niveaux d'exposition à la pollution atmosphérique ont augmenté significativement dans certaines régions du monde, en particulier dans les pays largement peuplés et à croissance industrielle rapide, comme la Chine.

En cause : les transports, l'industrie, l'agriculture... ainsi que le fait de cuisiner et de chauffer son lieu de résidence

Christopher Wild a ainsi ajouté  :

Classer la pollution de l'air atmosphérique comme cancérigène pour l'Homme est une étape importante (...) Il y a des façons effectives de réduire la pollution atmosphérique et, étant donné l'ampleur de l'exposition (à la pollution, ndlr) qui touche les personnes à travers le monde, ce rapport devrait envoyer un signal fort à la communauté internationale pour qu'elle agisse sans délai.

Le CIRC publiera ses conclusions de façon plus détaillée le 24 octobre en ligne sur le site The Lancet Oncology. Mais dans son communiqué diffusé jeudi, l'organisation souligne que les principales causes de cette pollution atmosphérique sont notamment les transports, l'industrie, l'agriculture, ainsi que le fait de cuisiner et de chauffer son lieu de résidence.

Il faut vraiment une "action de santé publique collective pour résoudre ce problème"

"On ne peut pas faire grand chose pour changer l'air que nous respirons et nous sommes tous responsable de ça. Et je pense que c'est important de soulever le fait qu'il faille vraiment une action de santé publique collective pour résoudre ce problème", a souligné le docteur Loomis.

En 2012, les gaz d'échappement des moteurs diesel avaient eux aussi été classés dans la même catégorie par le CIRC.

A lire aussi :

>> Pollution de l'air. Le ballon qui va nous en faire voir de toutes les couleurs

>> Pollution atmosphérique : les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 27/10/2013 à 9:23
Signaler
il y a malheuressement plusieur sorte de cancer , mais qu el estle plus dangereux ,? LA chimie polue ,,? la conbustion polue ? LIRADIATION SOLAIRE DONNE AUSSI DES CANSER DE LA PEAUX ? MAIS LE PLUS DANGEREUX C EST LE NUCLEAIRE? MAIS CELA ONT EN PARLE...

à écrit le 19/10/2013 à 19:13
Signaler
je propose que l'on fasse son plein avec un masque à gaz, modèle tranchées 1915. Du délire, et les cov sur les pots de peinture, la fumée de tabac, les usines de synthèse d'ammonitrates avec leurs volutes de NO2, les camions qui transportent ...des c...

à écrit le 19/10/2013 à 1:48
Signaler
On s'en doutait mais cela signifie que le cancer n'est ni génétique ni héréditaire. Cela implique vraisemblablement que les responsables de la santé publique vont peut-être s'intéresser à la BPCO et encourager à la mise en ?uvre de mesures appropriée...

à écrit le 18/10/2013 à 16:37
Signaler
Des fois qu'on l'aurait ignoré! l'eau aussi, et la bouffe !

le 18/10/2013 à 20:27
Signaler
Tout a fait Tintin !

à écrit le 18/10/2013 à 15:44
Signaler
alors là ! ça c'est un scoop !!! encore plus fort que La Palice !

à écrit le 18/10/2013 à 15:38
Signaler
Se loger à Paris devient impossible tant les prix sont élevés alors que l'air devient irrespirable - cherchez l'erreur des experts pensent que l'on peut perdre des années d'espérance de vie mais rien n'y change....

à écrit le 18/10/2013 à 14:33
Signaler
"On ne peut pas faire grand chose pour changer l'air que nous respirons" : bref, si on arrête de respirer, on vivra plus longtemps ?!

à écrit le 18/10/2013 à 14:25
Signaler
J'ai un autre scoop et c'est officiel : Peter ca pue !

à écrit le 18/10/2013 à 14:23
Signaler
L'OMS n'a pas fini de nous polluer l'air... aux frais du contribuable.

à écrit le 18/10/2013 à 12:24
Signaler
Je connais plus de cas de cancer du tabac ou des pesticides que de pollution de l'air. Je ne connais aucun garagiste de ma région mort d'un cancer du poumon, ou d'un autre d'ailleurs. Moi-même j'ai vécu près d'une usine d'incinération et je respire d...

le 18/10/2013 à 17:47
Signaler
je connais une personne habitant paris morte du cancer du poumon sans avoir fumé, un autre souffrant d'un cancer des voies lymphatiques sans explication , beaucoup souffrent aussi de cancers inexpliqués ; donc je me pose des questions....

le 19/10/2013 à 11:37
Signaler
J'ai connu une personne qui ne buvait pas, ne fumais pas, faisait du sport régulièrement, vivait en pleine campagne, mais qui se nourrissait presque exclusivement de plats cuisinés industriels. Elle est morte d'un cancer.

à écrit le 18/10/2013 à 11:56
Signaler
c'est un secret de polichinelle. J'espère qu'on ne paye pas des gens pour sortir ces évidences... il y a des économies à faire

à écrit le 18/10/2013 à 11:47
Signaler
A quoi ça sert de décréter des choses aussi généralistes ? Après tout, c'est la vie même qui est cancérigène. T'es pas né, t'es pas mort ! Et comme d'habitude, ce sont les pays les plus vertueux (en gros les pays occidentaux) qui ont déjà fait d'énor...

à écrit le 18/10/2013 à 11:38
Signaler
que la seule mesure qui sortira de tout ça sera de pointer une nouvelle fois le véhicule diesel ! Alors que les transports individuels représentent une très faible part de la pollution atmosphériques (moins de 5 %). En réalité, le problème est partic...

à écrit le 18/10/2013 à 9:51
Signaler
qu'est ce qu'ils veulent nous vendre?

le 18/10/2013 à 11:19
Signaler
Du nucléaire, l'OMS et L'AIEA qui travaillent mains dans la mains sont de fervents défenseurs de cette technologie. Accuser tout sauf le nucléaire est leur méthode pour la vendre au grand public. La progression du cancer se fait de manière exponentie...

le 18/10/2013 à 15:52
Signaler
"Du nucléaire, l'OMS et L'AIEA qui travaillent mains dans la mains sont de fervents défenseurs de cette technologie." Peut-être tout simplement parce qu'elle est meilleure que les autres ?

le 18/10/2013 à 18:58
Signaler
La meilleure pour faire des cancers et achever des pays, c'est certain. Mais à plus de 100 euros le Mw, ça n'a plus aucune utilité économique. En GB 109 euros le prix garanti des nouveaux EPR vs 90 euros prix garanti pour les EnR et un prix de marché...

à écrit le 18/10/2013 à 9:34
Signaler
Tokyo ville interdite au diesel à le même taux de cancer des poumons que Paris! Pékin capitale la plus polluée du monde (on n'y voit rarement le soleil) Ne pas oublier que la cigarette reste le facteur n°1 de cancer bronchique (poumon) et coûte à la ...

à écrit le 18/10/2013 à 9:14
Signaler
Attention à ne pas confondre pollution et toxicité ! Le CO2 n'est pas toxique, les particules Diésel le sont...

le 18/10/2013 à 14:26
Signaler
Tout comme les rejets (e.g. benzène) des motorisations Essence.

à écrit le 18/10/2013 à 5:10
Signaler
Après 40 ans de pollution OMS découvre seulement maintenant ? La solution, arrêter de cuisiner et de se chauffer, peut-être d'arrêter de respirer aussi ?

à écrit le 17/10/2013 à 23:12
Signaler
Et notre President qui continue a privilégier le diesel. Passera t il un jour devant la Haute Cour de Justice?

à écrit le 17/10/2013 à 21:11
Signaler
nos politiques respirent ils dans cette atmosphere ?

à écrit le 17/10/2013 à 20:00
Signaler
Dans mon boulot, on me fait respirer de l'air : puis-je considérer que je fais un travail pénible (pour la retraite !!) !!!

le 18/10/2013 à 15:53
Signaler
+2 j adore

à écrit le 17/10/2013 à 19:44
Signaler
Ben, on ne sort plus dehors et puis tant qu'on y est, chez soi, nous retenons notre respiration. C'est vrai ça, il vaut mieux mourir en ayant retenu sa respiration à son domicile que d'étouffer en respirant l'air du dehors ! Sinon, en aparté, ils son...

à écrit le 17/10/2013 à 19:41
Signaler
Rien d'étonnant , hélas! environnement, air, eau, nourriture..Tous les jours nous sommes à petites doses empoisonnés, rien d'étonnant non plus, la recrudescence des différents cancers.....c'est selon les dés jetés....on passe à travers, ...ou pas...

le 18/10/2013 à 11:10
Signaler
Vu le nombre de cas de cancer, il y en à de moins en moins à passer à travers.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.