Ukraine : "la marche des millions" espère obtenir la démission du président

 |   |  423  mots
L'opposition espère rassembler un million de personnes dans les rues de Kiev ce dimanche
L'opposition espère rassembler un million de personnes dans les rues de Kiev ce dimanche (Crédits : reuters.com)
L'opposition espère pousser le président Ianoukovitch à la démission en réunissant un million de personnes sur la place de l'Indépendance de Kiev.

Les rues de Kiev se remplissaient progressivement d'une foule compacte dimanche en milieu de journée. Menés par la chanteuse Ruslana, qui avait emporté le concours Eurovision de la chanson en 2004, des centaines de milliers de personnes occupaient la place de l'Indépendance. Selon les leaders de l'opposition, l'objectif d'un million de personnes aurait été atteint. Une affirmation impossible à vérifier. La police évoque 50.000 personnes réunies. 

Les manifestants veulent la démission de Viktor Ianoukovitch

L'objectif de la manifestation est clairement la démission du président Viktor Ianoukovitch. Dans un message lu à la foule par sa fille, l'opposante emprisonnée Ioulia Timoschenko a aussi réclamé cette démission. Outre la libération de l'ancien premier ministre et la démission du président, les manifestants réclament la réouverture des discussions sur l'accord d'association avec l'Union européenne suspendues fin novembre.

Mobilisation de « ceux qui veulent un pays moderne »

« Avec plus d'un million de manifestants, le président devra comprendre que nos conditions doivent être remplies », avait expliqué samedi soir le président du parti Udar et ancien champion de boxe germano-ukrainien Vitali Klitschko qui avait appelé à la mobilisation de tous « ceux qui ne veulent pas vivre dans un Etat policier, mais dans un Etat libre et moderne. »

Ianoukovitch rencontre Poutine

Le gouvernement, de son côté, renforcé par un vote favorable du parlement qui a rejeté jeudi une motion de censure, entend ne pas céder. Viktor Ianoukovitch a même lancé une véritable provocation samedi  en rencontrant à Sotchi, lieu des futurs jeux olympiques d'hiver l'an prochain, le président russe Vladimir Poutine.

Pas d'entrée dans l'Union douanière russe ?

La rumeur a circulé en Ukraine que les deux hommes avaient discuté de l'entrée de l'Ukraine dans l'union douanière eurasienne dirigée par la Russie et qui regroupe la Biélorussie et le Kazakhstan. On affirmait même que le président ukrainien avait signé l'entrée de son pays dans cette union. Depuis, le gouvernement a démenti que l'entrée de l'Union douanière ait même été évoquée par les deux présidents à Sotchi. Un démenti qui ne convainc guère les opposants. 

Quelles suites ?

Reste désormais à savoir comment la manifestation va évoluer. Certains manifestants voudront-ils bloquer le quartier gouvernemental ? La police va-t-elle se livrer à des violences ? Selon l'agence de presse russe Ria Novosti, les organisateurs auraient organisé une "colonne" de 30.000 personnes pour prendre d'assaut le siège du gouvernement. Là encore, une information impossible à vérifier. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2013 à 21:32 :
4em fois censuré par les putains de La Tribune. Vive la liberté d'expression!
a écrit le 09/12/2013 à 12:45 :
Ont ne sait combien de manifestants avec Melanchon ,mais la c'est sur 1000 000mille ,ben voyons !Timochenko a detourne des millions de dollars mais l'europe la soutien , les benets qui manifestent viendrons pleurer quand l'union europeenne leur dira de tout privatiser
a écrit le 09/12/2013 à 11:52 :
ça finira mal!.
a écrit le 09/12/2013 à 11:30 :
et le million de la manif pour tous en France ? il a bien droit à un réferendum non ?

quand à l'Ukraine, les pauvres ils sont à coté de la plaque et marchent vers une partition de leur pays ; ni Bruxelles, ni Moscou ne payeront leur dette ; au lieu d'être en guerre civile permanente ils feraient mieux de travailler
Réponse de le 09/12/2013 à 16:31 :
Allez en Ukraine voir si les gens ne travaillent pas ! ils ne sont pas au 35 heures eux ! ils sont littéralement exploités pour une misère, tandis que des milliardaires gagnent encore plus d'argent grâce aux usines qu'ils se sont octroyés par la menace et la corruption lors des privatisations ! ils ont raison de manifester, parce qu'ils sont désespérés. Ne pas signer avec l'UE, ça signifie être définitivement dominé par les russes, qui les considèrent comme des parasites, et veulent simplement s'assurer du bon acheminement de leur gaz en Europe.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :