L'Ukraine tourne le dos à l'Europe

 |   |  485  mots
Le parlement ukrainien, la Rada, vient de rejeter les lois permettant la libération de Ioulia Timoschenko
Le parlement ukrainien, la Rada, vient de rejeter les lois permettant la libération de Ioulia Timoschenko (Crédits : Reuters)
Le président Viktor Yanukovitch a mis fin par décret à toute négociation du traité d'association de l'Ukraine avec l'UE. Il propose un accord tripartite avec la Russie...

 

 

 

L'Ukraine a donc enfin choisi. Ce jeudi matin, le parlement de Kiev, la Rada, a rejeté les six propositions de loi qui auraient permis de libérer l'ancienne premier ministre Ioulia Timoschenko, actuellement emprisonnée, et de la laisser quitter le pays. Le parti du président Viktor Yanukovitch, le « Parti des régions », a massivement voté contre.

Une occasion manquée

Très concrètement, ce vote signifiait une fin de non recevoir aux attentes de l'Union européenne qui réclamait un « pas décisif » dans cette affaire de l'Ukraine afin de pouvoir signer avec elle un traité d'association. Viktor Yanukovitch, qui s'était montré clairement incapable de prendre une position sur le sujet s'est donc vu forcé la main - du moins en apparence - par sa propre formation. Mais il y a fort à parier qu'il n'a guère été surpris par ce vote…

Un décret met fin aux discussions avec l'UE

Dès le début de l'après-midi, le président ukrainien a tiré les conclusions de ce vote et a, par décret, mis officiellement fin à toute négociation avec l'UE. Il n'y aura donc pas le 28 novembre prochain à Vilnius de signature. Dans ce décret, trois raisons sont avancées pour justifier la fin des discussions : la « sécurité nationale » qui doit être « assurée », la nécessité d'une discussion « d'égal à égal » avec l'UE et, pour finir, la volonté de Kiev de « faire revivre » les relations économiques avec la Russie.

Retour dans le giron russe ?

Si, officiellement, Kiev propose de négocier un accord commercial tripartite entre l'Ukraine, la Russie et l'UE, ce dernier point est sans doute essentiel. L'Ukraine a cédé aux menaces de Moscou. Les mesures de rétorsions déjà prises par la Russie auront sans doute déterminé la décision ukrainienne.

Du reste, le « Parti des régions » est un parti pro-russe. La proposition de Moscou d'accorder à l'Ukraine un rabais sur ses livraisons de gaz aura également joué un rôle important. Désormais, on peut penser que Kiev engage une négociation pour rejoindre l'alliance douanière eurasienne dirigée par Moscou qui regroupe déjà Russie, Biélorussie et Kazakhstan et bientôt Arménie.

Population divisée, économie en lambeaux

Reste à connaître les effets de cette décision dans un pays très divisé entre un sud et un est très proches de la Russie et un ouest plus « indépendantiste. » Un sondage publié aujourd'hui révèle que 50 % des Ukrainiens souhaitaient un traité avec l'UE, tandis que 48 % préféraient une union avec la Russie…

Reste aussi à connaître l'effet de cette décision sur une économie en pleine récession et souffrant d'un déficit commercial et courant immense (près de 5,5 % du PIB) et récemment dégradée par les agences de notations à des niveaux proches du risque de défaut…

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2013 à 20:17 :
S'est dans se cas la que l'on vois la puissance d'un pays, un grand pays comme l'Ukraine ne peut choisir sont destin du fait des pressions de la Russie. Il faut dire qu'avons nous a proposer. Pas de défense commune, pas de police commune, pas de stabilité économique..... A vrai dire des promesses que du vent.... Pauvre de nous
a écrit le 23/11/2013 à 17:01 :
Merci a l'Ukraine ,il faut dire que l'union leur a propose de baisser les salaires et augmenter le prix du gaz !!
a écrit le 23/11/2013 à 10:54 :
Vu forcER la main
a écrit le 22/11/2013 à 16:13 :
Europe ou non, ça ne change rien, car des entreprises bretonnes comme ubisoft embauchent des ingénieurs ukrainiens, donc pas de problème !!!
a écrit le 22/11/2013 à 11:21 :
Les actions de la Russie depuis que Poutine est au pouvoir (ou derrière Medvedev) sont suffisamment significatives dans le sens retour à la grande Russie (ou grande URSS) avec la pointe de chantage qui va bien, que le "choix" de l'Ukraine était quand même couru d'avance. Et l'équipe dirigeante actuelle en Ukraine ne souhaite, à mon avis, pas passer trop de temps avec l'UE quant à sa gestion un peu autocratique du pays (cf le cas Orban). Et en marge, c'est sûr que la capacité de rebond économique de l'UE ou sa capacité de défense commune comme aide potentielle ne sautent pas vraiment au visage.
a écrit le 22/11/2013 à 10:30 :
La synergie économique, ça peut aussi fonctionner avec l'alliance des peuples.
a écrit le 22/11/2013 à 10:12 :
N'oublions pas qu'avant la seconde guerre mondiale l'Ukraine était le grenier à blé de l'Europe.
Le saccage économique communiste à fait le reste.
a écrit le 22/11/2013 à 10:00 :
L'Europe de Bruxelles préfère se tourner vers le pourtour du bassin méditerranéen pour assurer son développement, à ce rythme, le sous développement et la paupérisation des pays membres sera rapide.
L'Ukraine voit juste et a vite compris où était son intérêt.
a écrit le 22/11/2013 à 9:57 :
Ils sont moins cons que nous. Nous on préfère mourrir à petit feu pour sauver cette euro de m..... et sa dictature (UE) qui va avec. Sortir de l'UE avec l'article 50, notre seule issue .....
a écrit le 22/11/2013 à 9:55 :
Au moins un pays en Europe qui a les pieds sur terre, ça fait plaisir.
a écrit le 22/11/2013 à 9:51 :
C'est la vision du court terme qui domine en ce moment, en UKRAINE et tant pis!
Pour les euroseptiques comme la fosse, ne vous réjouissez pas trop vite, car c'est l'activité économique qui fait vivre et pas les commentaires à deux euros!
Réponse de le 22/11/2013 à 10:02 :
@miro 69
" les commentaires à deux euros"
vous reconnaissez que l'euro ne vaut pas grand chose!!!!??.
a écrit le 22/11/2013 à 9:29 :
@la tribune : vous rencontrez de plus en plus de bug sur votre site concernant les réactions...
Réponse de le 22/11/2013 à 12:55 :
passez à IE11
a écrit le 22/11/2013 à 3:47 :
L'Ukraine a bien raison de ne pas participer au suicide collectif.
a écrit le 21/11/2013 à 21:27 :
l'europe s'affaiblit et cela réjouit déjà les autocraties puissantes comme la russie qui y voyait un mauvais oeil , les contentieux sur la flotte de la mer noire et le gaz , les ukrainiens savent désormais qu'ils peuvent plus compter sur le géant russe que l'auberge espagnole européenne .. quel gâchis , enfin pas pour tout le monde , vu la monnaie ukrainienne elle sera encore très rentable en delocalisation meme en dehors de l'Europe .
a écrit le 21/11/2013 à 20:59 :
L'Ukraine a un meilleur futur avec la Russie + Kazakhstan qu'avec le vieux radeau désoeuvré et usé qu'est l'Europe.
a écrit le 21/11/2013 à 19:41 :
Vu l'etat dans lequel Yanukovitch a mis le pays, c'est peut-etre mieux pour l'Europe. J' ai habité et travaillé entre 2006 et 2010 , un peu à Kiev et surtout en régions, l'economie souffrait déjà de quelques problèmes structurels que Yanukovitch n'a fait qu'aggraver. L'année 2013 est extrêmement dures, bien pire encore qu'en Russie. Je souhaite beaucoup de courage à nos amis ukrainiens.
a écrit le 21/11/2013 à 19:40 :
Vu l'etat dans lequel Yanukovitch a mis le pays, c'est peut-etre mieux pour l'Europe. J' ai habité et travaillé entre 2006 et 2010 , un peu à Kiev et surtout en régions, l'economie souffrait déjà de quelques problèmes structurels que Yanukovitch n'a fait qu'aggraver. L'année 2013 est extrêmement dures, bien pire encore qu'en Russie. Je souhaite beaucoup de courage à nos amis ukrainiens.
a écrit le 21/11/2013 à 19:20 :
Certains disent que l'avenir de l'Europe n'est pas à l'Est. Pourtant géographiquement l'Europe va jusqu'à l'Oural et non jusqu'au plateau d'Anatolie, n'en déplaise à certains. Son histoire est européenne et ses racines sont chrétiennes. Une extension vers l'Est relève du bon sens quand bien même il faudrait faire une pause au niveau des adhésions. En revanche, il faudrait arrêter définitivement les négociations avec la Turquie qui durent depuis + de 40 ans ( heureusement que le ridicule ne tue pas ).
Réponse de le 22/11/2013 à 10:10 :
Entièrement d'accord avec vous, je l'ai souvent écris et réécris dans la Tribune, l'avenir de l'Europe toute entière se fera avec la Russie et tous ses pays satellites.
Nous pouvons comprendre aisément les Atlantistes et les fervents des échanges économiques avec l'Asie, car ils n'ont aucuns intérêts à ce qu'il y ai une Europe économique, sociale, sociétale et militaire forte qui pourrait prendre le leadership mondial.
a écrit le 21/11/2013 à 18:53 :
Merci ,enfin une tres bonne nouvelle
Réponse de le 21/11/2013 à 19:38 :
Oui. On a eu notre dose de l'Europe.
a écrit le 21/11/2013 à 18:42 :
Dans se monde chaque peuple et nation imagine sont avenir comme il le souhaite, même si il me semble plus démocratique l’union européenne que la grande Russie de Mr Poutine. Bon il faut quant même dire que l’Europe ne fonctionne pas correctement depuis 20 ans, espérons que nous trouverons vite une solution en Europe pour atteindre nos objectif de construction/ Démocratie exemplaire, puissance économique, sécurité commune dans un espace de liberté…. Tout un programme…
a écrit le 21/11/2013 à 18:24 :
L'Ukraine c'est la Russie!
a écrit le 21/11/2013 à 18:23 :
Une bonne nouvelle
a écrit le 21/11/2013 à 18:20 :
2ème bonne nouvelle de la semaine, après la qualification de la France pour le Coupe du Monde... à part pour le pied de nez à Moscou, l'élargissement à l'Est n'est certainement pas dans notre intérêt.
a écrit le 21/11/2013 à 17:45 :
y a ubisoft qui recrute pas mal là bas, donc peu importe europe ou non. lol
a écrit le 21/11/2013 à 17:44 :
Une excellente nouvelle que voilà !

L'élargissement absurde à marche forcée de l'UE vers l'est, est une énorme erreur que nous finirons bien par payer ....

L'Ukraine n'est pas une grosse perte, l'UE ne s'en portera que mieux !
Réponse de le 21/11/2013 à 18:41 :
et vice versa!:
L'UE n'est pas une grosse perte (plutot risqué de se coller là dedans) , l'Ukraine ne s'en portera que mieux!
a écrit le 21/11/2013 à 17:14 :
l'UE se casse la figure... l'UE bientôt il n'y aura plus ils ont donc raison
a écrit le 21/11/2013 à 17:08 :
2ème bonne nouvelle de la semaine, après la qualification de la France pour le Coupe du Monde... à part pour le pied de nez à Moscou, l'élargissement à l'Est n'est certainement pas dans notre intérêt.
a écrit le 21/11/2013 à 16:59 :
2ème bonne nouvelle de la semaine, après la qualification de la France pour le Coupe du Monde... à part pour le pied de nez à Moscou, l'élargissement à l'Est n'est certainement pas dans notre intérêt.
a écrit le 21/11/2013 à 16:59 :
2ème bonne nouvelle de la semaine, après la qualification de la France pour le Coupe du Monde... à part pour le pied de nez à Moscou, l'élargissement à l'Est n'est certainement pas dans notre intérêt.
a écrit le 21/11/2013 à 16:57 :
2ème bonne nouvelle de la semaine, après la qualification de la France pour le Coupe du Monde... à part pour le pied de nez à Moscou, l'élargissement à l'Est n'est certainement pas dans notre intérêt.
Réponse de le 21/11/2013 à 18:06 :
C'est pas la peine de poster quatre fois votre commentaire pour vous persuader que vous avez raison. Ils ont pris la bonne décision l'Europe c'est le chômage et la misère pour les peuple et la richesses pour les BOBOS. En ce qui concerne le foot rien à cirer, le peuple a eu sa dose d'opium pain noir et bol de soupe, les dirigeants, politiques et tous ceux qui gravitent autour de cette mafia le caviar et le foie gras. Alors c'est ça votre europe.
a écrit le 21/11/2013 à 16:54 :
L'Ukraine paiera-t-elle moins cher son gaz, vendu en son temps aux Russes par Chirac, je l'espère pour elle. Sinon, étant donné l'état lamentable des pays de l'UE, je crois que l'Ukraine
a bien raison.
a écrit le 21/11/2013 à 16:30 :
Je ne suis pas certain que l'Union européenne hormis les Pays Baltes et la Pologne tenait tant que ça à cet accord. En outre l'économie ukrainienne est plus complémentaire avec celle de la Fédération de Russie et n'aurait probablement pas été compétitive sur le marché de l'Union européenne.
Réponse de le 21/11/2013 à 19:37 :
L'economie ukrainienne n'est as complémentaire de l'economie russe, elles sont concurrentes dans de nombreux secteurs, ont les mêmes points forts et souffrent des mêmes faiblesses.
Réponse de le 22/11/2013 à 0:19 :
Il y a quand même des complémentarités. L'Ukraine est un producteur de céréales importantes et la Russie n'est pas autosuffisante dans ce domaine il me semble. Et puis l y a aussi des coopéeations industrielles engagées entre ces 2 pays qui auraient peut être patis d'un accord d'association avec l'UE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :