Le Japon enfin sorti de la déflation ?

 |   |  267  mots
Dans son rapport mensuel, le gouvernement de Shinzo Abe a biffé le terme déflation.
Dans son rapport mensuel, le gouvernement de Shinzo Abe a biffé le terme "déflation". (Crédits : reuters.com)
Dans son dernier rapport économique mensuel, Tokyo a supprimé le mot "déflation" qui y était présent depuis quatre ans.

Au Japon, la déflation, c'est fini... ou presque. Pour la première fois en quatre ans, le terme n'apparaît plus dans le dernier rapport mensuel publié ce 24 décembre. Dans ce document, le gouvernement nippon justifie: 

"L'économie japonaise est sur la voie d'une reprise modérée. La consommation privée progresse. Les prix tiennent bon."

>> Au Japon, l'inflation n'a jamais été aussi forte depuis 15 ans

Déjà, d'après le rapport du mois de novembre, l'économie semblait sur le bon chemin. "Les développements récents sur le front des prix indiquent que la déflation est en train de s'achever", écrivaient alors ses auteurs. 

Pas de déclaration officielle

Toutefois, le gouvernement de Shinzo Abe n'a pas officiellement déclaré la fin de la déflation, laissant à la Banque du Japon le soin de le faire.  Lors de sa dernière réunion de politique monétaire la semaine dernière, la BoJ a estimé que les prix (hors ceux des produits périssables) augmentaient actuellement au rythme annuel de 1%. Elle vise les 2%. 

Hideki Matsumura, économiste à l'Institut de recherche du Japon a expliqué à l'AFP: 

"Il est logique que le gouvernement retire le mot 'déflation' de son rapport mensuel, au vu de la tendance haussière des prix (...) Mais il est trop tôt pour déclarer la victoire face à la déflation. Il n'est pas certain que l'économie puisse générer 2% d'inflation annuelle comme espéré"

- - - 

Pour aller plus loin: 

>> Le Japon peine à sortir de la déflation, malgré les Abenomics

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2013 à 12:15 :
Ce Japon que l'on moque tant, est tellement plus responsable et utile que l'obèse foirail européenne, délétère dans son addiction aux simulacres de la spéculation mondialisée. Le japon se débrouille par lui-même.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :