Transsexuel, inter... Facebook vous laisse choisir votre genre

 |   |  294  mots
Son réseau social rival Google + proposait déjà une option intitulée autre à ses utilisateurs.
Son réseau social rival Google + proposait déjà une option intitulée "autre" à ses utilisateurs. (Crédits : Reuters)
Le réseau social élargit ses options de genre, jusque là restreintes à "homme" ou "femme". Les utilisateurs pourront cependant contrôler l'audience qui aura accès à cette information.

Contrairement aux modifications de clauses de confidentialité auxquelles nous avait habitués Facebook, voilà un changement qui ne risque pas de passer inaperçu. Le premier réseau social du monde a annoncé mercredi que ses utilisateurs anglophones américains ne seraient désormais plus limités à "homme" ou "femme" pour renseigner leur genre.

Depuis jeudi matin, le site leur propose en effet de nouvelles options, comme "transsexuel" ou "intersexuel" (se dit d'une personne présentant une ambigüité anatomique).

Introduction d'un pronom neutre

"Si pour beaucoup ces changements n'ont pas beaucoup d'importance, pour ceux qui en ont souffert c'est quelque chose d'essentiel", écrit Facebook sur sa page Diversité, qui affiche une photo du drapeau arc-en ciel, étendard de la communauté homosexuelle et transgenre.

En outre, les abonnés ont aussi la possibilité de choisir le pronom personnel par lequel ils souhaitent être désignés publiquement dans leurs posts. Aux classiques pronoms masculins (he/his) et féminins (she/her), s'ajoute désormais la possibilité d'un pronom neutre (they/their) sans équivalent français.

"Nous souhaitons que les gens se sentent à l'aise avec leur identité véritable et authentique", écrit encore le réseau social, qui a passé un accord avec des associations LGBT aux Etats-Unis.

Extension à d'autres pays

Les utilisateurs auront cependant la possibilité de restreindre l'audience qui aura accès à leur information de genre car, note Facebook, tout le monde ne se sent pas forcément à l'aise avec le fait d'afficher publiquement son genre.

La nouvelle option, encore réservée à la version anglaise américaine du site, pourrait bientôt être étendue à d'autres pays. Une initiative qui ne devrait pas laisser indifférent en France, où les débats sur la "théorie du genre" déchaîne les passions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2014 à 12:47 :
Après l'école, Internet, prochainement la magistrature, la fonction publique et enfin l'armée...
Mais, ce n'est qu'un fantasme de mecs d'extrême droite, selon Peillon, Valls et Taubira...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :