En Chine, l'inflation a brutalement freiné en février

 |   |  341  mots
(Crédits : reuters.com)
En Chine, la hausse des prix à la consommation a ralenti à 2% au mois de février, contre 2,5% le mois précédent.

Les économistes s'y attendaient. La Chine a connu un ralentissement de la hausse des prix à la consommation au mois de février. Ceux-ci ont augmenté de 2% contre 2,5% le mois précédent et 2,6% en 2013, selon Bureau national des statistiques (BNS).

Destockage

Une majorité d'analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires avaient prévu de tels chiffres. En cause, notamment, la baisse de la consommation après les célébrations du Nouvel an  mais aussi les loi "anti-corruption" et les "mesures d'austérité", ont observé les analystes de la banque ANZ. Celle-ci note que l'activité continue de ralentir dans le pays et que les entreprises "en sont encore dans des phases de déstockage".

De leur côté, les prix alimentaires, principal facteur d'inflation, ont continué de se modérer de façon très nette en février - et ce, malgré les congés du Nouvel an lunaire -, habituellement propices à un accroissement des achats de nourriture pour les célébrations. Ils n'ont ainsi augmenté que de 2,7% sur un an le mois dernier , après une hausse de 3,7% en janvier, selon le BNS. Frappant en particulier les ménages les plus modestes qui consacrent à l'alimentation une plus forte part de leurs revenus que les autres, l'inflation des prix alimentaires fait l'objet d'une surveillance particulière de la part de Pékin. 

Pékin surveille les prix

Le gouvernement chinois qui redoute des désordres sociaux a reconduit mercredi son objectif de contenir l'inflation sous 3,5% en 2014. En outre, le maintien sous contrôle de l'inflation pourrait également, selon certains experts, offrir une marge de manoeuvre accrue aux autorités pour assouplir leur politique monétaire, après les sévères coups de vis de l'an passé, et adopter des mesures de relance pour stimuler une activité fléchissante.

Le gouvernement a par ailleurs annoncé mercredi avoir reconduit pour 2014 un objectif de croissance économique de 7,5%. Le pays avait connu en 2013 une croissance de 7,7%, répétant sa performance de 2012, le plus faible niveau de croissance depuis treize ans. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2014 à 11:34 :
Bel article.
Excellent. En effet , les classes modestes avaient souffert de la très forte augmentation des prix alimentaires.
A titre indicatif , inflation USA non " retraitée " = 6 %.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :