L'Ukraine demande le secours de l'Occident

Le gouvernement ukrainien s'est engagé mardi à la tenue de l'élection présidentielle du 25 mai, mais a requis à cette fin l'envoi d'observateurs internationaux. Il a aussi demandé aux Occidentaux de faire leur possible contre les menaces et provocations de la Russie.
Selon François Hollande, si (l'élection présidentielle en Ukraine) ne se tenait pas, ce serait le chaos et le risque de guerre civile. (Photo: Reuters)
Selon François Hollande, "si (l'élection présidentielle en Ukraine) ne se tenait pas, ce serait le chaos et le risque de guerre civile". (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)

L'Ukraine réclame l'aide de la communauté internationale. A l'issue d'une réunion du Conseil de l'Europe à Vienne mardi, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Andriï Dechtchitsa, s'est bien engagé "à tenir l'élection présidentielle à la date prévue", le 25 mai, malgré la spirale de violences séparatistes qui a saisi le pays.

A cette fin, il a toutefois requis l'envoi "d'observateurs internationaux en Ukraine pour surveiller les élections". Il a également demandé à ses partenaires de faire "tout ce qui est possible pour éliminer les menaces et provocations extérieures soutenues par la Russie en Ukraine, pour que ces élections puissent se dérouler de façon libre et démocratique".

Le président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter, a aussi appelé à "un cessez-le-feu pour les élections". Il doit rencontrer mercredi à Moscou le président russe Vladimir Poutine.

Les leaders occidentaux de plus en plus inquiets

Les Occidentaux se montrent de plus en plus alarmés par la tournure prise ces derniers jours par les événements en Ukraine, où des dizaines de personnes ont péri dans des violences depuis vendredi.

Le président français, François Hollande, a lui aussi exprimé ses inquiétudes mardi:

"Si (l'élection présidentielle) ne se tenait pas, ce serait le chaos et un risque de guerre civile", a-t-il estimé.

Le ministre allemand des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a à son tour mis en garde:

"Les images qui nous parviennent sont effrayantes et nous ne sommes plus très éloignés d'une confrontation militaire en Ukraine".

"Personne ne devrait se méprendre et croire qu'il n'y a un risque et une menace que pour l'Ukraine. A travers ce conflit, c'est toute l'architecture de la sécurité de l'Europe qui pourrait être détruite", a-t-il ajouté.

John Kerry dénonce un "simulacre" de référendum dans l'Est de l'Ukraine

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a de son côté dénoncé l'organisation annoncée par des séparatistes pro-russes dans l'Est de l'Ukraine d'un référendum le 11 mai:

"Nous n'allons pas rester les bras ballants pendant que des éléments russes attisent les flammes de l'instabilité", a-t-il déclaré, dénonçant un "simulacre" de référendum à Donetsk et Lougansk.

"Nous rejetons tout simplement cette tentative illégale de diviser davantage l'Ukraine. La poursuite de cette initiative va encore davantage contrarier les efforts de désescalade", a-t-il ajouté.

La Russie réticente à l'idée d'une Genève II

La Russie réfute toutefois toute implication directe, répétant que l'Ukraine est en proie à des "forces ultranationalistes, extrémistes et néonazies". Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, présent à Vienne, s'est d'ailleurs montré réticent à une proposition allemande de conférence de "Genève II" en vue d'une désescalade: "Se réunir à nouveau dans ce format (...) n'apporterait pas grand-chose", a-t-il jugé.

Quant au scrutin du 25 mai, qui doit permettre l'élection du successeur du président Viktor Ianoukovitch, un proche de Moscou renversé en février, la Russie, refusant de reconnaître les autorités provisoires mises en place depuis à Kiev, dit considérer "absurde" de tenir des élections dans le contexte actuel de violences.

Menace contre la vie de Ioulia Timochenko?

Le bassin minier du Donbass, frontalier de la Russie, est actuellement la zone la plus touchée par les troubles séparatistes, mais Odessa (sud) a également été affectée ces derniers jours.

Les services de sécurité (SBU) ont conseillé mardi aux Ukrainiens d'être sur leurs gardes et ont prévenu Ioulia Timochenko, ex-chef du gouvernement et candidate à la présidentielle, d'"une sérieuse menace contre sa vie", a indiqué son avocat, Serguiï Vlasenko.

Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 57
à écrit le 09/05/2014 à 14:08
Signaler
1. Les Soviets ont détruit le nazisme en Europe, ils sont les premiers à prendre Berlin , personne peut nier ce fait; 2. En 1945, l'URSS et les US ont occupé l'Allemagne dans le sens d'empêcher un retour du national-socialisme en Europe. 3. Lors du t...

le 09/05/2014 à 14:58
Signaler
En s'attachant aveuglement aux États-Unis, les pays de l'Europe veulent se sauver du Titanic de la crise en s'accrochant à un canot de sauvetage qui fait de l'eau.

à écrit le 08/05/2014 à 22:17
Signaler
Les pyromanes demandent de l'aide !? Les américains qui veulent affaiblir la Russie rêve d'une guerre longue, c'est vraiment mal parti pour qu'ils aident l'Ukraine à une solution rapide... L'avenir nous dira qui fut les naïf dans l'histoire...!

à écrit le 08/05/2014 à 6:24
Signaler
C'est quand même fou ce que ces forums peuvent contenir comme pseudos-spécialistes qui y vont de leurs thèses ...pathétique ..

à écrit le 07/05/2014 à 16:23
Signaler
Petit à petit et malgré eux, certains articles commencent à nous donner une image plus vraie de ce qui se fait sur le terrain. En lisant surtout les commentaires (et faisant abstraction des anti-communistes et des pro-OTAN de service) je vois une lar...

à écrit le 07/05/2014 à 16:21
Signaler
Poutine n'a pas encore pris de décision. «Il réfléchit car les enjeux sont énormes», observe Pavel Felgenhauer, expert des questions de défense pour le journal Novaya Gazeta. Selon lui, le Kremlin planche sur un vaste plan d'annexion de la «Novorossi...

à écrit le 07/05/2014 à 16:19
Signaler
Moscou veut faire croire à un mimétisme de situation en comparant les barricades de Maïdan avec celles des séparatistes. Sauf que, jusqu'à présent, les prorusses s'emparent des leviers de pouvoir dans l'est et le sud dans l'opacité et par la force. C...

à écrit le 07/05/2014 à 16:11
Signaler
Actuellement, comment débrouiller ce véritable foutoir? à chacun sa m.....e !

le 09/05/2014 à 0:01
Signaler
Sincèrement, en m...es l'Ukraine est bien servi, qui n'en veut ??!

à écrit le 07/05/2014 à 15:56
Signaler
Vous voulez parler du gouvernement fantoche qui a pris le pouvoir par la force en s’appuyant sur des groupes de type néo-nazi (Pravy sector et Svobodan). Il ne dispose d’aucune légitimité pour parler au nom de l’Ukraine toute entière, tout au plus il...

le 07/05/2014 à 16:11
Signaler
Poutine qui a modifié la constitution russe pour se faire élire 4 fois de suite (au moins) est tout aussi "fantoche" et la différence c'est qu'il n'est pas en place pour une transition de 3 mois mais qu'il est là depuis bientôt 2 décennies et est la ...

le 08/05/2014 à 22:19
Signaler
Faut être Ukrainien pour voir en Russie la cause de tout ses malheurs dans le pays ?

le 09/05/2014 à 0:41
Signaler
@Gaston Remplacez "ukrainien" par "polonais" cela fonctionne aussi...

à écrit le 07/05/2014 à 15:42
Signaler
De l'Occident ! les russes ne seraient pas des occidentaux ? Il faut trouver un autre terme.

le 07/05/2014 à 16:38
Signaler
Les russes vont finir occis par la politique du dictateur Poutine donc ils n'auront plus besoin de dentiste. On gagne ainsi du temps à ne pas les appeler occidentaux.

à écrit le 07/05/2014 à 15:30
Signaler
La Russie soviétique a commencé la Seconde Guerre mondiale aux côtés de l’Allemagne nazie. Le 23 août 1939, les ministres des Affaires étrangères des deux pays, Ribbentrop et Molotov, ont signé le pacte germano-soviétique, dont la partie secrète prév...

le 07/05/2014 à 17:17
Signaler
Comment va-t-il faire quand il sera au chômage et sans qualification le 26 mai ? Pas de mutuelle, pas assez de pognon pour se faire soigner...snif !

à écrit le 07/05/2014 à 15:18
Signaler
Le "gouvernement" ukrainien a décidé d'une guerre civile et demande à l'oxydant de l'aider. Bien, non..?? Ce n'est pas une élection qui changera quoique ce soit.

le 07/05/2014 à 15:33
Signaler
"L'oxydant" apportera de l'oxygène à l'Ukraine là où Poutine continuerait de la faire rouiller, c'est évident !

le 07/05/2014 à 20:47
Signaler
Même que Poutine trouve une liaison covalante, l'Oxydant est réducteur, ça ne va pas changer d'un ion.

à écrit le 07/05/2014 à 14:40
Signaler
L'Ukraine est un problème pour les européens, et je crois qu'elle est un problème pour les Russes.. pas très bon d'être dans une telle situation, car les temps ne sont pas à la générosité..

le 09/05/2014 à 0:28
Signaler
L'Ukraine est un problème pour tout les pays, inclus la Chine, qui a un PIB par tête 37 % supérieur - PIB par habitant 6 091,01 USD vs 3 866,99 USD ‎(2012).La Chine va comprendre d'où venaient les manœuvres quand les délocalisations vont se faire pré...

à écrit le 07/05/2014 à 14:11
Signaler
Une des plus belles définitions de l'Europe m'est venue par la bouche d'un professeur américain, lors d'un séjour à Princeton l'année passée : "L'Europe, nous disait-il, est comme une famille nombreuse qui se voit obligée à partager une même maison a...

le 07/05/2014 à 15:40
Signaler
C'était un membre du FSB votre professeur ! car les européens se sont autant appréciés et fait la guerre que bien d'autres zones géographiques. On a souvent fait la guerre avec les anglais et on les a tout autant apprécié, pour prendre les 2 peuples ...

à écrit le 07/05/2014 à 13:52
Signaler
Envoyons- leur Botul, il va leur trouver des solutions, genre bombardement de civils, infiltration de fanatiques islamistes pour envenimer la guerre civile etc.

le 07/05/2014 à 15:42
Signaler
Il est plus intelligent que la propagande poutinienne qui semble de plus en plus imbibée de vodka au fil de jours.

le 07/05/2014 à 16:06
Signaler
la propagande americaine est bien imbibée de whisky, mieux vaut un petit bordeaux à consommer avec modération .

le 08/05/2014 à 22:06
Signaler
Je n'ai pas écrit le commentaire de 15:32, mais quand vous voyez les autres contribution à ces heures, vous comprenez qui c'est ! L’Ukrainien anti Poutine de service...

à écrit le 07/05/2014 à 13:31
Signaler
Petit retour en arrière. En juin 2013, les membres du gouvernement de Viktor Yanoukovitch s'étaient prononcés à l'unanimité pour la signature du traité de libre-échange avec l'UE. Cette position était cohérente avec le programme électoral du Parti de...

le 07/05/2014 à 13:54
Signaler
On sait depuis longtemps que ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire mais comme l'oligarchie et les banksters de wall street n'ont pas encore gagné, je vous conseille d'attendre un peu ...

le 07/05/2014 à 15:45
Signaler
Bien vu et bon rappel historique Etonné. Cà change de la propagande poutinienne inexacte et mensongère.

à écrit le 07/05/2014 à 13:08
Signaler
La guerre civile est déjà en place avec les combats aux armes lourdes contre les séparatistes à l’Est, avec le massacre d’Odessa. La question est plutôt si elle va se propager. Concernant les élections présidentielles il y a une bonne question : est-...

le 07/05/2014 à 15:49
Signaler
Les extrêmistes sont minoritaires. Par ailleurs les sondages donnent un centriste gagnant. Cà peut calmer le jeu au fil du temps si Poutine arrête d'agiter par derrière. On voit d'ailleurs qu'il ne soutient pas l'élection sous prétexte de chaos et po...

le 09/05/2014 à 23:45
Signaler
Les extrémistes minoritaires où ? Parmi les membres du gouvernement actuel à Kiev ou par les troupes de nouvelles unités armées gouvernementales ? Concernant la Syrie, évidemment laisser le pouvoir aux jihadistes, cela aurait été bien mieux. P.S. Glo...

à écrit le 07/05/2014 à 12:45
Signaler
Mais quelle partie de l'Ukraine demande le secours à l'Occident ?

le 07/05/2014 à 13:55
Signaler
Les nouveaux copains de Botul : pravy sektor et Svoboda ...

le 07/05/2014 à 15:50
Signaler
@ Jojo : La partie la plus raisonnable et démocratique.

le 07/05/2014 à 16:25
Signaler
Celle qui est défendue par notre Laurent Fabius national ? lol

le 07/05/2014 à 17:28
Signaler
Fabius, Botul, Fourest... Que des bons patriotes français ...

à écrit le 07/05/2014 à 12:18
Signaler
Il va falloir attendre encore 3 semaines avant les élections, une éternité en période de combats. Combien de bavures vont attiser les haines, les morts entraînent toujours plus de sentiments de rejet et cela autant à l’Est qu’à l’Ouest de l’Ukraine. ...

le 07/05/2014 à 15:57
Signaler
Il aurait surtout fallu que Poutine n'envahisse pas la Crimée, ne masse pas ses troupes aux frontières, ne fasse pas intervenir des agitateurs à l'Est et au Sud et soutienne des élections générales le 25 mai. Ce n'était toutefois pas ses buts.

le 08/05/2014 à 22:23
Signaler
Si mémé est tombé dans l'escalier à Kiev, vous connaissez tous le responsable !

à écrit le 07/05/2014 à 11:43
Signaler
Une bonne guerre excite les americains, c'est de l'argent frais, l'Otan se fiche du sang verse. Regardez les superbes succes des guerres en Irak et Afghanistan. Les seules raisons de ces guerres etaient de gaver pendant des annees d'argent publique f...

le 07/05/2014 à 16:01
Signaler
La propagande poutinienne est totalement idiote car il suffit de voir le coût des guerres pour l'Amérique. De plus c'est oublier que la Russie est restée bien plus longtemps en Afghanistan et a occupé une grande partie de l'Europe près d'1 demi siècl...

le 09/05/2014 à 0:04
Signaler
Ukraine a surtout besoin de faire faillite ! Pays incapable de se gérer normalement, même les républiques bananières arrivent à de meilleurs résultats, c'est dire !

à écrit le 07/05/2014 à 11:25
Signaler
L UKRAINE AEU BEAUCOUP DE MORT ACAUSSE DE L INTEREZ QUE PORTE A RUSIE SUR LEURS PAYS? IL ONT DROIT A PEUT DE PAIX EST LE VOTE DU 25MAI LE PROUVERAS ? ??

à écrit le 07/05/2014 à 11:10
Signaler
"A travers ce conflit, c'est toute l'architecture de la sécurité de l'Europe qui pourrait être détruite" déclare le ministre allemand des affaires étrangères. Peut-être cette architecture, bâtie par l'Occident au moment où les Etats-Unis et l'Europe,...

à écrit le 07/05/2014 à 10:53
Signaler
En février, 3 mois avant les élections, le nouveau pouvoir de Kiev aurait pu envoyer des signes d'apaisement à une population de l'est, inquiète pour sa langue, sa culture, ses liens affectifs et économiques avec la Russie, et qui a eu l'impression q...

à écrit le 07/05/2014 à 10:50
Signaler
Que ceux qui on vendu aux ukrainiens l'attachement a l'Europe assurent le SAV..

le 07/05/2014 à 16:14
Signaler
Personne n'a vendu le rattachement à l'Europe qui n'était pas du tout prévu. Voir texte plus haut du pseudo "Etonné" qui résume bien la réalité.

le 08/05/2014 à 8:24
Signaler
Le troll UE essaye de faire croire qu'il est nombreux ...

à écrit le 07/05/2014 à 10:47
Signaler
non non sans façons.

à écrit le 07/05/2014 à 10:41
Signaler
Quand cet état voyou va rejoindre l'Europe, les européens vont souffrir

le 07/05/2014 à 11:00
Signaler
Croyez-vous vraiment que la Russie va rejoindre un jour l'Europe ?

le 07/05/2014 à 14:32
Signaler
ah je croyais que vous parliez des États-Unis....

le 07/05/2014 à 16:17
Signaler
L'Europe de l'Est s'est très bien développée avec l'Europe quand les pays rejoignant la Russie de Poutine étaient gérés par des maffieux, on en voit les résultats, comme après l'effondrement de l'Urss.

le 07/05/2014 à 17:30
Signaler
On le constate aussi avec le Kosovo, la Grèce avec 48% de la population au seuil de pauvreté, l'Espagne et ses 26 % de chômeurs ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.