Panneaux solaires : la concurrence chinoise épinglée par les européens

 |   |  244  mots
EU ProSun parle de violation massive de l'accord commercial conclu à l'été 2013 entre le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht, et les autorités chinoises, qui imposait un prix plancher aux panneaux solaires chinois. | Reuters
EU ProSun parle de "violation massive de l'accord commercial" conclu à l'été 2013 entre le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht, et les autorités chinoises, qui imposait un prix plancher aux panneaux solaires chinois. | Reuters (Crédits : Reuters)
Les industriels européens reprochent aux fabricants de panneaux solaires chinois de ne pas respecter les règles anti-dumping.

Le groupement européen d'entreprises de panneaux solaires EU ProSun a dénoncé auprès de la Commission européenne quelque 1.500 violations par les entreprises chinoises des règles anti-dumping qu'elles s'étaient engagées à respecter, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Un accord commercial non respecté

EU ProSun parle de "violation massive de l'accord commercial" conclu à l'été 2013 entre le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht, et les autorités chinoises, qui imposait un prix plancher aux panneaux solaires chinois.

Eu ProSun a soumis jeudi aux services de M. De Gucht "plus de 1.000 pages de documents listant quelque 1.500 offres d'entreprises chinoises de panneaux solaires qui proposent des prix inférieurs au prix plancher ayant fait l'objet d'un accord", indique l'organisation.

Le président d'EU ProSun, Milan Nitzschke, a dénoncé :

"Les règles européennes en matière de commerce sont systématiquement violées par les fabricants chinois. Aucun d'entre eux ne semble respecter les prix minimum ayant fait l'objet d'un accord pour les importations européennes"

Un risque pour l'emploi?

"Les produits solaires chinois à prix cassés continuent d'inonder le marché et détruisent l'industrie et les emplois européens", poursuit-il, appelant la Commission européenne à appliquer des sanctions.

L'UE impose depuis fin 2013 des mesures contre le dumping et les subventions aux producteurs chinois de panneaux solaires qui n'ont pas accepté l'accord amiable, soit environ un tiers d'entre eux, sous forme de taxes dont le taux moyen est de 47,7%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2017 à 19:24 :
Le chinois et les autres volent notre travail, vous pleurez, et bien votez pour Marine Le Pen qui vous promet des frontières et des taxes à l'importation sur les produits gênants !!!
a écrit le 11/02/2017 à 19:22 :
Le chinois et les autres volent notre travail, vous pleurez, et bien votez pour Marine Le Pen qui vous promet des frontières et des taxes à l'importation sur les produits gênants !!!
a écrit le 11/06/2014 à 17:41 :
Je suis scandalisée. Les Chinois ont le droit de faire du dumping sur absolument TOUT (vêtements, chaussures, jouets, électronique, etc...) au prix d'une exploitation éhontée de leur main d'oeuvre et de la perte de millions d'emplois chez nous. Mais sur les équipements nécessaires à la transition énergétique, alors là non !!! Mais de qui se moque-t-on ? Quand les nucléocrates cesseront-ils de diriger notre pays ?
a écrit le 07/06/2014 à 15:54 :
Il n'y a pas que le respect des règles du jeu économique.
Le solaire PV, grassement subventionné par la collectivité (nous avons collectivement payé l’an dernier 2.7 Md€ de taxe CSPE dans nos factures d'électricité, au prorata de notre consommation), fait donc croître les prix de l’électricité. Avec une production nucléaire sûre et bon marché, nous n'avons en France nul besoin de PV, d'autant que l'objectif écologique étant de diminuer le recours au charbon ou au gaz, notre pays n'est pas concerné.
Certains idéologues de la doctrine Verte, malheureusement présents aux parlements français et européen, ont pourtant réussi un lobbying efficace pour que l’on développe le solaire PV, pour des motifs de « protection de la planète » (?). Or, la fabrication des panneaux consomme de l’énergie, il provoque donc des émissions de CO2 si le mix énergétique du pays d’où ils proviennent contient des centrales au charbon ou au gaz, ce qui est le cas de la Chine. On appelle « temps de retour carbone » la durée de fonctionnement des panneaux PV qui est nécessaire pour qu’ils commencent à faire économiser plus de CO2 (par substitution à des centrales au charbon) qu’ils n’en ont consommé pour leur fabrication. Et si ces panneaux sont importés de Chine, ce qui est le cas général, leur temps de retour est de 25 à 30 ans !!! Cela signifie que ces panneaux sont nuisibles du point de vue environnemental ! Comme ils déséquilibrent notre balance commerciale et font augmenter la taxe CSPE, il est totalement stupide de continuer à en installer en France. Le fait que l’on continue à le faire montre qu’il est très difficile de sortir d’un dogme…
a écrit le 05/06/2014 à 22:25 :
Epinglée, certes, mais toute suite après on les a déroulé le tapis rouge n'est-ce pas ?
a écrit le 05/06/2014 à 21:33 :
Toute l impuissance de l Europe que les citoyens ne veulent plus
Les journalistes et les énarques appellent ça du populisme
Pour moi c est du réalisme !!
Réponse de le 06/06/2014 à 4:31 :
Au contraire on veut l'Europe car c'est justement parce qu'il n'y a pas assez d'Europe que les 28 n'arrivent pas à s'accorder. Et seule la France n'a aucun poids face aux autres pays tels la Chine etc.
Réponse de le 06/06/2014 à 10:49 :
Faux ; c'est tout le contraire !
Réponse de le 13/01/2015 à 16:50 :
Voulez vous un monde où certains profitent de la pauvreté et de la détresse d'une partie de la population afin de les exploiter, et vendre des produits bien moins cher car main d'oeuvre bon marché ? Je suis d'accord avec Jean, l'Europe nous sauvera, mais a une condition : que les sceptiques regardent véritablement ce qui se passe autour d'eux, au lieu d'écouter de vieilles rengaines populistes sorties tout droit des extrêmes politiques ! Unissons nous au lieu de nous désunir, car d'ici quelques années ce sera près de 2 humains sur 3 qui seront asiatiques. Dans quelques années nos enfants seront peut être les travailleurs de demain, et sincèrement je n'ai pas envie de les savoir se faire exploiter. Il faut éduquer les chinois à l'économie juste pas à l'économie de l'exploitation et cela passe par nous européens, car ne l'oublions pas, nous sommes citoyens européens.
a écrit le 05/06/2014 à 21:17 :
Cette taxe est stupide car contre-productive. Pendant que les Chinois doivent vendre leurs panneaux a 0.5 € / Wc en Europe alors qu'ils pourraient le vendre 0.45, ils font chez nous de la marge qui leur permet d'inonder l'Asie et l'Afrique de panneaux encore moins cher a 0.37 €/Wc grace a la marge degagee en Europe, concurrencant ainsi les marques europeennes qui veulent exporter. Et comme ce marques sont a 0.6 €/Wc, les Chinois sont de toutes facons moins, a 0.5 ou 0.45 €/Wc.
Rappelons aussi que plus le prix du panneau baisse, plus le solaire est competitif avec les autres sources d'energie -> on atteint d'autant plus vite la parite reseau.
Réponse de le 05/06/2014 à 23:16 :
La parité réseau, mais vous rêvez! Les panneaux solaires sont désormais surproduits en masse dans des pays à bas prix de main d'oeuvre et malgré le dumping nous en sommes encore très loin. Qui plus est cette production intermittente n'est en rien comparable à celle des moyens classiques qui produisent l'électricité quant on en a besoin, pas uniquement quand la météo est favorable.
Réponse de le 06/06/2014 à 4:38 :
Les réseaux classiques peuvent désormais intégrer 45% d'énergies intermittentes avec les technologies actuelles sans stockage additionnel. Il y a donc beaucoup de marge pour le solaire. Par ailleurs les ventes chinoises en Europe font l'objet d'un quota, çà n'impacte donc pas tellement les ventes d'autres marques à l'étranger dont la production est la plupart du temps délocalisée. Les marges se faisant sur des créneaux.
a écrit le 05/06/2014 à 19:47 :
On est dans l'europe, pas de contrôles aux frontières, pas de droits de douane : donc la Chine a le droit de nous concurrencer point final. Il fallait y réfléchir avant de faire n'importe quoi !
Réponse de le 05/06/2014 à 21:08 :
Et voilà pourquoi les français votent lepen et franchement ils ont bien raison
a écrit le 05/06/2014 à 17:07 :
Vous allez pouvoir leur demander des explications mais ils ne seront pas aussi soumis que vous l'avez été avec le vin!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :