Le convoi humanitaire russe en Ukraine source de "très vives inquiétudes" (Hollande)

 |   |  318  mots
Le principe de ce convoi humanitaire russe vers l'Est de l'Ukraine a fait l'objet d'un accord avec la partie ukrainienne, a assuré de son côté le porte-parole, Dmitri Peskov, interrogé au téléphone par l'AFP, sans pouvoir donner de date au départ pour cette aide humanitaire russe.
Le principe de ce convoi humanitaire russe vers l'Est de l'Ukraine "a fait l'objet d'un accord avec la partie ukrainienne", a assuré de son côté le porte-parole, Dmitri Peskov, interrogé au téléphone par l'AFP, sans pouvoir donner de date au départ pour cette aide humanitaire russe. (Crédits : reuters.com)
Un convoi humanitaire russe de 280 camions faisait route mardi vers l'Ukraine pour apporter une aide aux populations victimes des combats dans l'est du pays, selon les médias russes, en dépit des mises en garde occidentales contre toute intervention unilatérale russe chez son voisin.

Méfiance. Le président français François Hollande s'est entretenu mardi avec son homologue russe Vladimir Poutine, auquel il a fait part de ses "très vives inquiétudes" concernant "la perspective d'une mission unilatérale russe sur le territoire ukrainien", a annoncé l'Elysée.

Plus tôt dans la journée, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius interrogé sur France Info a également exprimé ses inquiétudes :

"Il faut être extrêmement prudent parce que ça pourrait être une couverture de la part des Russes pour s'installer près de Louhansk et de Donetsk et pratiquer la politique du fait accompli".

"Un accord avec la partie ukrainienne"

Le principe de ce convoi humanitaire russe vers l'Est de l'Ukraine "a fait l'objet d'un accord avec la partie ukrainienne", a assuré de son côté le porte-parole, Dmitri Peskov, interrogé au téléphone par l'AFP, sans pouvoir donner de date au départ pour cette aide humanitaire russe.

Mais la présidence ukrainienne a pour sa part relativisé l'annonce russe d'un convoi humanitaire, assurant que toute éventuelle aide russe se ferait dans le strict cadre d'une opération humanitaire internationale demandée par le chef de l'Etat ukrainien Petro Porochenko.

"Nous n'attendons aucun convoi humanitaire"

Le chef adjoint de l'administration présidentielle ukrainienne Valeriy Chaly a ainsi indiqué sur sa page Facebook:

"Nous n'attendons aucun "convoi humanitaire" d'aucune sorte. Ce dont il est question ici est une initiative du président ukrainien en faveur d'une aide humanitaire internationale pour la population de (la ville de) Lougansk avec la participation de l'Union européenne, des Etats-Unis, de l'Allemagne, et d'autres partenaires"

"La Russie peut y prendre part. Mais tout se fera dans le respect des règles internationales, des lois ukrainiennes, par les postes-frontières que nous contrôlons, sous l'égide du Comité international de la Croix Rouge", a déclaré le responsable ukrainien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2014 à 20:41 :
Pourquoi des camions vides???????
a écrit le 13/08/2014 à 9:19 :
poutine n'est pas un imbécile , il ne va pas predre le risque de jeter de l'huile sur le feu alors que la situation est hyper tendu ;
a écrit le 13/08/2014 à 2:11 :
L'Ukraine se développera plus vite en coopération avec l'Europe qu'avec la Russie (comme la Pologne etc) qui n'a pas fini son histoire depuis la chute de l'Urss et va tomber au fil du temps malheureusement à cause des erreurs de ses gouvernements récents dont l'actuel Poutine. Regardez l'histoire plus en profondeur et sur une durée plus longue et si vous parlez russe suivez tous les débats qui ont lieu depuis plusieurs années, la Russie est confrontée à plusieurs problèmes lourds de moyen et long terme et les aventures de Poutine en Ukraine se traduisent déjà par un échec, il a gagné la Crimée mais perdu durablement l'Ukraine, la Géorgie, la Moldavie et se met à dos ses voisins d'Europe entre autres. Poutine se retrouve à devoir resserrer son pouvoir en interne comme ses alliances en externe, n'a pas su diversifier son économie, développer l'agriculture source de création d'entreprises alimentaires, n'a pas su réduire la corruption etc. Les grandes entreprises sont centralisées, les pme manquent. Il suit les traces de pays qui ont bénéficié de rentes au plan des ressources naturelles et ont choisi la facilité. Beaucoup de personnalités russes l'ont admis comme Medvedev entre bien d'autres. Une Ukraine souveraine qui se développe entre la Russie et l'Europe, sans avoir à subir des déstabilisations, invasions et chantages de Poutine, est bien plus favorable à l'Europe et à la Russie que des agressions répétées de Poutine qui n'aboutiront qu'à des conflits avec ses conséquences négatives pour l'Europe et la Russie.
Réponse de le 13/08/2014 à 3:32 :
Très bonne analyse, c'est aussi mon avis. Les (r)évolutions russes se font en effet souvent avec un temps de retard.
Réponse de le 13/08/2014 à 5:47 :
Le fils du vice president US, un certain Hunter Biden a été nommé en Février 2014 au directoire de la plus grande entreprise ukrainienne et de gaz, l'entreprise Burisma qui discrètement sert à promouvoir et a installer des opérations pour extraire le gaz de schiste dans l'est de l'Ukraine. A l'époque de la 2nd guerre en Irak, c'etait la famille de Dick Cheney qui s'etait remplie les poches avec les contrats juteux d'Halliburton. Aujourd'hui c'est une autre famille, la famille Biden qui va se gaver sur le dos de la population ukrainienne, car le gaz de schiste extrait leur sera revendu au prix du marché. Ah la belle philanthropie americaine toujours a l'oeuvre et qui se repete. Les guerres sont toujours pour ces familles de politiciens americains un etonnant commerce toujours tres profitable.
Réponse de le 13/08/2014 à 12:43 :
"L'Ukraine se développera plus vite en coopération avec l'Europe qu'avec la Russie" ?????
Grâce à nos impôts oui ! L'Europe doit s'occuper d'abord de la situation critique en Europe (chômage et etc) ......
a écrit le 13/08/2014 à 1:03 :
La Russie étant en conflit avec l'Ukraine et ayant envahi la Crimée, il n'y a évidemment pas lieu qu'elle intervienne en Ukraine, elle n'a qu'à déposer son "aide humanitaire" à la frontière qui sera distribuée par la Croix Rouge. En cas d'intervention russe il est probable qu'un coup soit monté comme par exemple la mise en scène à la Potemkine d'une pseudo attaque d'un convoi russe qui serait prétexte à une intervention directe. Après les multiples mensonges de Poutine n'oublions pas les aveux des miliciens militaires russes lors de la destruction du Boeing de la Malaysian Airlines et dur tir d'un missile Buk depuis l'endroit qu'ils contrôlaient ainsi que leur rapidité à contrôler le site du crash et le râtisser pour enlever les éléments compromettants...
Réponse de le 13/08/2014 à 3:27 :
Exact ! D'autant que le convoi "humanitaire" de 280 camions militaires repeints en blanc pour l'occasion et conduit par des militaires, se dirige vers Donetsk et Lougansk et est parti d'Alabino, base de la division motorisée Tamanskaïa d'où le sigle MTchS. Il est à contrôler et une pseudo attaque de ce dernier serait un bon prétexte d'invasion. Donc un transfert au moins partiels sur des camions ukrainiens serait préférable.
Réponse de le 13/08/2014 à 6:16 :
Vous avez bien résumé la situation, c'est l'évidence et le bons sens.
a écrit le 12/08/2014 à 22:21 :
Il apparait que les aides humanitaires ne sont pas toutes légitimes. Celles pour Gaza par bateaux ont été suivi d'un massacre de civil par l'armée Israélienne, celle des Russes pour les populations russes de l'est ukrainien est jugée "douteuse". A désespérer.
Sinon pour comprendre qui agit en ce bas monde, rappelons la générosité Français en Irak: 18T soit 2/3 de camion à comparer avec 280 camions russes...
Il semblerait que certains font de la com' et d'autres agissent.
La différence entre des étudiants sur-diplômés et des leaders, je ne parle ici que de la forme. Pour le fond l'Histoire jugera.
Réponse de le 13/08/2014 à 1:10 :
L'aide à Gaza c'était des civils et sans doute des armes. L'aide russe c'est 280 camions envoyé par celui qui a envahi l'Ukraine, la Géorgie etc et des armes et milices en Ukraine : colonel Strelkov, Borodaï etc Donc très grande différence c'est un conflit russo-ukrainien donc les russes n'ont pas à "imposer" cette aide à controler de près. Quant à la France les 18 tonnes venaient avec un vol ,de Fabius, ce n'était qu'un début. La France s'est bien plus engagée dans de multiples réglement de conflits que la Russie depuis longtemps. L'hisotire on peut dejà en juger depuis un moment et sans remonter à Staline qui a envahi l'Europe et pactisé avec Ribbentrop.
a écrit le 12/08/2014 à 21:41 :
Vives inquiétudes ...mais il ne fera rien alors que l'Europe refuse d'aider les Kurdes face aux barbares.
Réponse de le 13/08/2014 à 1:19 :
L'Europe aide les kurdes, informez-vous mieux.
Réponse de le 13/08/2014 à 5:48 :
L'europe aide les kurdes car le kurdistan est assis sur de tres larges reserves de petrole et de gaz. C'est tout, sans gaz ou sans petrole, aucun interet pour la communaute internationale
a écrit le 12/08/2014 à 19:34 :
Il y a visiblement déesse choses saintes: l'intégrité territoriale des pays par exemple, pour nos dirigeants européens. Le seul problème, c'est que les peuples pensent que l'autodétermination des peuples est plus importante, et que nombreux constatent que les habitants de Crimée voulaient effectivement rejoindre la fédération de Russie. Alors, M.Hollande, un peu de sagesse et demandez plutôt aux dirigeants de Kiev d'arrêter de bombarder les pro-russes, qui n'ont peut-être pas Raison, mais ne méritent pas de mourir pour autant..
Réponse de le 13/08/2014 à 1:17 :
L'Ukraine est un pays souverain donc les milices russes de Strelkov, Borodaï etc n'ont rien à y faire et doivent se rendre ou cesser la guerre. Des Institut russes ont par ailleurs souligné que seulement 15% de la population de Crimée avait voté et 30% d'entre-eux seulement étaient pour un rattachement à la Russie. Ce qui est réaliste compte tenu de l'organisation à la hâte de ce référendum sous la menace de l'armée d'invasion. Ce n'est pas la démocratie qui impose des débats, délais etc et pas d'armée invasive.
a écrit le 12/08/2014 à 18:48 :
Un contrat est un contrat et doit être honoré. Point barre.
a écrit le 12/08/2014 à 15:06 :
l est plus prudent de coopérer sur ce site pétrolier important en ressource à terme car la plupart des pays producteurs dans le monde sont en situation instable et des tensions à venir nuiraient au monde entier. Il est donc en l'état préférable de s'en tenir à des sanctions encore secondaires en espérant que Poutine n'ira pas plus loin en Ukraine avec une soi-disant mission "humanitaire" dont on a vu les résultats en Tchétchénie, Géorgie, Transnitrie et même Crimée où la situation est compliquée pour les habitants. 75% des russes sont défavorables à une intervention en Ukraine. Ce sont eux qui vont être les plus touchés et en particulier par les sanctions et invasions de Poutine comme on le voit déjà (vols low cost, automobile, alimentaire, infrastructures, inflation, baisse du rouble, hausse des taux etc). Cà peut avoir plusieurs avantages pour le renforcement de l'Europe et de l'Otan qui reste une structure utile et économique de mise en commun des moyens de même qu'appropriée dans les situations des pays européens diversifiés. On comprend d'ailleurs qu'elle soit régulièrement visée par la propagande russe car très gênante dans la vision impérialiste de la génération actuelle au pouvoir en Russie qui a vu l'effondrement de l'Urss et vit encore sur son passé. De même qu'est visée l'Europe avec le FN bras armé de Poutine en France avec la vision très orentée Poutine d'Aymeric Chauperade et comme d'autres partis séparatistes d'Europe (Jobbik etc) et alors même que Poutine développe une Union eurasienne sur un modèle similaire à l'Europe mais bien plus centralisé. Boycottons les produits russes dans nos supermarchés !!!
Réponse de le 12/08/2014 à 22:17 :
Joli délire. J'espère au moins que vous êtes payés pour excréter cela...
Réponse de le 13/08/2014 à 1:30 :
Très bonne analyse au contraire. Poutine est effectivement impérialiste et nostalgique du passé et il ne s'en est jamais caché (selon lui "la chute de l'Urss est le plus grand désastre du 20 siècle" etc), ses invasions, chantages et soutiens de partis séparatistes en Europe sont réels, l'Otan comme l'Europe le dérangent évidemment et toutes ses manoeuvres, décisions et propagandes cherchent à les affaiblir. C'est donc une nécessité de renforcer l'Europe et l'Otan afin d'éviter que lui ou un autre de ces nostalgiques impérialistes ne tentent d'aller plus loin à l'avenir.
Réponse de le 13/08/2014 à 5:25 :
les français qui vont faire le coup de feu au Mali ou en Libye c'est pour la gloire ou pour les ressources naturelles ? angélisme ou impérialisme ? les usa qui ont finance les dizaines de révolutions ds le monde dont la révolution orange c'était bien sur pour l'américain way of life ....
a écrit le 12/08/2014 à 15:05 :
Il est étonnant de constater combien l'on accuse la Russie de pratiques qualifiées d'"agressives" qui sont monnaie courante pour nos pays s'agissant des aides humanitaires. Le bloc occidental pratique depuis longtemps la déstabilisation militaire via ses services secrets de nombreux pays. Il se trouve qui le procédé n'est plus accepté. Il faudra que ces vieux dirigeants occidentaux aux vielles idées soient sortis par leurs propres populations pour que la paix règne à nouveau : car ce sont eux - donc nous la France- qui sont fauteurs de guerres!
Réponse de le 13/08/2014 à 1:36 :
Vous croyez sans doute que l'ex KGB ou le FSB sont des saintes vierges ? C'est délirant d'être aussi inculte dans l'histoire des interventions des différents blocs et pays (ou alors vous ne lisez que la propagande russe de Ria Novosti, la Voix de la Russie, etc). Qui avait commencé la guerre de l'Afghanistan ? Qui a soutenu le Vietnam puis par la suite Kadhafi contre les français ? Qui a augmenté ses espions en France ? on peut en écrire des pages. Le KGB et le FSB sont bien plus actifs que vous ne l'évoquez et de nombreux russes en ont témoigné et en témoignent parmi bien d'autres.
a écrit le 12/08/2014 à 14:52 :
bien sûr, demandons aux ukrainiens la permission d'aider ceux qu'ils bombardent ...
Et puis on demandera aussi à Israel avant d'aider les palestiniens ?
a écrit le 12/08/2014 à 13:42 :
la force prime le droit ( Bismark ) Le 15 Août , un weekend où l' on se lâche !
a écrit le 12/08/2014 à 13:27 :
Et si ce convoi cachait des militaires russes dans les camions, vous faite le compte 260 camions x par 50 personnes avec l' armement, ça ferait 13 000 militaires sur le terrain.... à méditer !!
Réponse de le 12/08/2014 à 15:06 :
Allez vite prendre une douche froide.
Réponse de le 12/08/2014 à 18:21 :
Allez courir , c' est bon pour ceux qui ne comprennent pas l' humour !!!
Réponse de le 12/08/2014 à 18:47 :
La c'est de la stratégie de haut vol...
Réponse de le 13/08/2014 à 1:39 :
Avant les camions étaient vert armée et ils sentent encore la peinture fraîche
a écrit le 12/08/2014 à 10:31 :
Russie tout comme l'Ukraine ne sont pas des États de droits. On a à faire à un psychodrame. D'un côté une Russie hyper nationaliste qui est complexée par la perte de sa puissance du temps de l'URSS et une Ukraine tout aussi nationaliste qui se sentait colonisée et depuis peu envahie..'Par ailleurs les deux n'ont pas d'économies solides et la Russie est une petromonarchie sans autre secteur économique. Mon avis est de rester bien loin de leur affaires car d'un point de vue stratégique nous aurons besoin de la Russie sur bien des dossiers comme la Syrie ou Irak et d'un point de vue économique il y a plus de coups à prendre que de gains à espérer en Ukraine.
Réponse de le 12/08/2014 à 10:45 :
Totalement d'accord avec vous!
Réponse de le 12/08/2014 à 10:56 :
Tout le peuple européen de l'Occident souhaite voir l'Ukraine dans L'U.E. Sans ce pays il y a déjà beaucoup trop de pays et trop de bazar, l'union avec Kiev apporterai, surtout à la France, des immenses possibilité pour relancer notre économie. Pensez-y.
Réponse de le 12/08/2014 à 11:34 :
@Othello : arrêtez de prendre vos désirs pour la réalité, les peuples n'ont que faire de l'Union Européenne. De plus en plus, souhaitent sortir de ce machin à broyer les peuples.

Et question économique, vous semblez totalement ignorant (là encore) de la réalité de ce pays. Il est au bord du gouffre ! Et son président qui a signé un accord de libre-échange avec l'UE quand on sait que le salaire minimum est de 100 euros ! Ca va arranger la croissance des autres pays de l'UE, ça c'est sûr pendant que les financiers et les multinationales vont se gaver !

Continuez à rêver, lorsque vous perdrez votre emploi ou qu'il sera amputé, le réveil sera douloureux !
Réponse de le 12/08/2014 à 14:25 :
Bravo pour cette réponse , car il faut y voir les méfaits de la mondialisation , mais c'est peut-etre irréversible jusqu'au clash final !
Réponse de le 12/08/2014 à 17:45 :
Aucune personne doué de sens et de raison n'est pour l'adhesion de l'Ukraine en Europe, cela couterait des centaines de milliards d'euros pour restructurer et moderniser le pays, en sachant que les gens au pouvoir ne sont que des maffieux et truands et se serviraient allègrement dans ces fonds.
Ceux qui prônent cet adhesion ne sont que des "cerveaux malades" comme dirait nos médias bien pensant.
Réponse de le 12/08/2014 à 21:15 :
Vous croyez donc que les gens qui sont au pouvoir à Kiev sont "des maffieux et truands". Si vous étiez un journaliste, vous seriez viré.
Réponse de le 13/08/2014 à 11:30 :
@21:15 : peut être pas des maffieux et des truands - jusqu'à preuve du contraire - mais pas des gens du peuple, non plus. Tous sont de puissants oligarques. La "révolution" de Maïdan n'a été qu'une sombre fumisterie et ceux qui vont en profiter, ce ne sera certainement pas les Ukrainiens !
a écrit le 12/08/2014 à 10:29 :
Les Russes ont le devoir d'intervenir pour stopper le massacre des populations russophones par Kiev. C'est une intervention pour motifs humanitaires parfaitement légitume. Exactement comme le fait la France en Centrafrique, les USA en Irak et les Européens en 2011 en Libye....
Réponse de le 12/08/2014 à 10:36 :
Le massacre des populations russo phones ? Autant je pense que nous ne devons pas intervenir autant les excuses que vous trouvez pour justifier l'intervention russe sont fausses et archi fausses. il n'y avait pas de discrimination des russo phones en Ukraine. Les problèmes économique et la perte de la puissance de l'ère soviétique amène les Russes dans une logique hyper nationaliste. Les ukrainiens corrompus jusqu'à la,moelle ont largement participé à leur destruction. restons à l'écart car nous n'avons pas les moyens d'intervenir efficacement et il n'y a que des mauvais coups à prendre. Mais que cette non intervention soit un choix stratégique et non justifiée par des mensonges
Réponse de le 12/08/2014 à 11:12 :
Des civils tués par les bombes de l'armée ukrainienne? Des écoles des hôpitaux détruits? A zut, juste une intervention pacifique vous avez raison...
Réponse de le 13/08/2014 à 1:46 :
Les russes n'ont pas à intervenir puisque ce sont eux les bélligérants en Ukraine et qu'ils l'ont envahi et volé la Crimée ! Il doivent surtout rappatrier d'urgence leurs armements et milices et autres colonel Strelkov, Borodaï etc. et sont les vrais coupables de cette guérilla qui a entre abouti au crash d'un avion civil.
a écrit le 12/08/2014 à 10:16 :
Alors que Poutine cherche à faire rebaisser la tension( car c'est la population russe qui exige une intervention) avec un simple convoi humanitaire pour montrer que quelque chose est fait; les européens, sous la coupe des américains, montrent encore leur bellicisme, ils s'en fichent du sang russe, qu'il coule! et à ce jeu, ils forceront les russes à intervenir cette fois-ci militairement pour non plus aider mais sauver leur population, car le temps lui continue d'avancer, tic.. tac..
a écrit le 12/08/2014 à 10:16 :
Alors que Poutine cherche à faire rebaisser la tension( car c'est la population russe qui exige une intervention) avec un simple convoi humanitaire pour montrer que quelque chose est fait; les européens, sous la coupe des américains, montrent encore leur bellicisme, ils s'en fichent du sang russe, qu'il coule! et à ce jeu, ils forceront les russes à intervenir cette fois-ci militairement pour non plus aider mais sauver leur population, car le temps lui continue d'avancer, tic.. tac..
a écrit le 12/08/2014 à 9:37 :
Les Russes devraient s'interroger sur le peu de soutien qu'ils bénéficient dans le monde même dans les pays de l'ex URSS. Ce qu'a fait Poutine en Crimée est du gangstérisme au même titre que la seconde guerre d'Irak. La seul différence est que les US n'ont pas annexé une partie de l'Irak.

Sa psychologie a probablement été affectée par son récent divorce.
Réponse de le 12/08/2014 à 10:54 :
Je salue l'analyse précise faite par cet article bien étayé. Connaissant moi meme très bien l'Ukraine, je suis d'accord sur pas mal de choses , sauf un point majeur : contrairement à ce que vous dites, je crois que la majorité des ukrainiens veut rejoindre l'Europe. Y compris les oligarques de l'est ukrainien : quel intérêt ces derniers auraient-ils à se faire menacer par la Russie et à se couper du marché européen ?
Par ailleurs, la Russie n'a rien d'autres à offrir que menaces et coup bas sur le prix du gaz. La Russie ne se comporte pas en partenaire économique fiable (suspension des importations, etc.). La Russie a toujours regardé l'Ukraine de manière condescendante, c'est pourquoi l'Ukraine veut à la grande majorité rejoindre l'Europe. Par ailleurs, les Russes ne représentent que 17 % de la population ukrainienne. Vive les USA ! vive l'OTAN !!! VIVE LE MONDE LIBRE !!!!
a écrit le 12/08/2014 à 9:14 :
Poutine est plus malin que toi il n'y a pas photo, tu ne joues pas dans la même cour.
a écrit le 12/08/2014 à 9:05 :
Mosocu a fait savoir que Poutine est très préoccupé avec la soi-disant "intervention humanitaire" des Américains en Irak et surveille de près toutes les opérations. Ce matin, Londres avait annoncé qu'il envoyerait quelques avions chasseurs "pour une opération humanitaire" dans la région des Kurdes ! des chasseurs pour y tirer des fromages ??!! mdr
Réponse de le 12/08/2014 à 9:15 :
Les américains et les européens se croient tout permis, les russes ont raison de faire pareil, qu'ils y aillent.
Réponse de le 12/08/2014 à 14:29 :
Oui mais là-bas , comme à Gaza , il s'agit de frappes ciblées humanitaires , et ils méritent le prix nobel de la paix pour leur retenue dans leurs frappes : quel monde !
Réponse de le 12/08/2014 à 14:56 :
Le kurdistant représents 20% du CA des compagnies pétrolière qui y sont présentes, voilà la raison de l'intervention humanitaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :