En Chine, les investissements étrangers tombent au plus bas niveau depuis deux ans

 |   |  464  mots
Les investissements chinois à l'étranger, hors secteur financier, ont bondi de 84,9% sur un an en juillet.
Les investissements chinois à l'étranger, hors secteur financier, ont bondi de 84,9% sur un an en juillet. (Crédits : reuters.com)
Les investissements étrangers direct en Chine ont reculé de 16,95% en juillet sur un an. Sur la même période, les investissements chinois à l'étranger ont grimpé de plus de 80% et dépassent de 1,5 milliard de dollars les investissements étrangers en Chine.

Retour au niveau de juillet 2012. Les investissements directs étrangers (IDE) en Chine sont en nette baisse. À l'exclusion du secteur financier, ils ont plongé de 16,95% sur un an en juillet à 7,81 milliards de dollars, a indiqué lundi le ministère chinois du Commerce.

Cela représente aussi une chute brutale par rapport au mois précédent: les IDE avaient enregistré en juin un timide rebond de 0,2% sur un an à 14,42 milliards de dollars. Sur l'ensemble des sept premiers mois de l'année, les investissements étrangers sont en recul de 0,35% par rapport à la période comparable de 2013 à 71,14 milliards de dollars.

Forte hausse des investissements britanniques et coréens

Sur les sept premiers mois de l'année, les investissements nippons ont plongé de 45,4% à 2,83 milliards de dollars, sur fond de tensions géopolitiques entre Pékin et Tokyo.

    >> Quand Shinzo Abe compare les tensions sino-japonaises aux prémisses                          de la "Grande Guerre"

Les investissements américains ont reculé de 17,4% à 1,81 milliard de dollars et ceux en provenance de l'Union européenne (UE) de 17,5% à 3,83 milliards.

En revanche, ceux en provenance du Royaume-Uni ont grimpé de 61,2% -en plein réchauffement des relations entre Pékin et Londres- et ceux de Corée du sud de 34,6%.

"Aucun lien avec les enquêtes anti-monopoles"

Pour l'ensemble de l'année 2014, les IDE devraient enregistrer un rythme de croissance similaire à celui de 2013, a avancé Shen Danyang, porte-parole du ministère du Commerce, estimant que "les firmes étrangères ne seront pas effrayées par les enquêtes en cours". Il ne voit d'ailleurs "aucun lien [entre cette baisse et] les enquêtes anti-monopoles" mettant en garde contre des "spéculations sans fondement".

>> Vastes enquêtes antimonopole sur un millier d'entreprises automobiles

Après avoir visé l'an dernier de grands groupes étrangers du secteur pharmaceutique et de l'agroalimentaire, les autorités chinoises de la concurrence ont annoncé ces deux derniers mois avoir lancé des enquêtes sur les pratiques commerciales de firmes informatiques et de constructeurs automobiles.

Les investissements chinois à l'étranger ont presque doublé sur un an

A contrario, les investissements chinois à l'étranger, hors secteur financier, témoignent d'une santé insolente: ils ont bondi de 84,9% sur un an en juillet à 9,21 milliards de dollars. Sur l'ensemble des sept premiers mois de l'année, ils sont en progression de 4% par rapport à 2013 à 52,55 milliards de dollars.

"Ce sera désormais dans l'ordre des choses que les investissements chinois à l'étranger surpassent les investissements étrangers en Chine", a relevé Shen Danyang.

En juillet, les investissements chinois vers les États-Unis ont grimpé de 12,8% à 2,82 milliards de dollars, tandis que ceux dans les pays de l'UE ont pratiquement été multipliés par quatre sur un an (aucun montant n'a été fourni). Quant aux investissements chinois en Russie et au Japon, ils ont respectivement gonflé de 91,1% et 160,9% sur un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/08/2014 à 16:09 :
La Chine pourrait être un géant aux pieds d'argile. Sa progression économique fulgurante va vite être rattrapée par une récession. A moins que leur marché intérieur ne suffise à compenser la défection étrangère. D’ailleurs il n’est qu’à voir leur taux de croissance qui était à deux chiffres il y a quelques années, puis descendu à 7% et qui est probablement aujourd’hui à peine à 4%. Vu les emprunts et les investissements engendrés, 4% sont bien peu pour tenir le choc. C’est pour cela sans doute qu’elle stocke beaucoup d’or. Et si l’on ajoute le risque de défaut des bons du Trésor U.S., y a de quoi être inquiet.
Réponse de le 18/08/2014 à 16:48 :
Ne vous inquiétez pas !!!! Il y a certains qui disent que la chine magouille les chiffres. Donc, il n'y a pas d'inquiétudes!!! Les chiffres d'IDE sont supérieurs!!!
a écrit le 18/08/2014 à 15:43 :
Hhmm.. Révélateur que leur bulle immobilière interne a calé. Pas étonnant que ce soit la chasse aux signes extérieurs de richesse, chez eux...
a écrit le 18/08/2014 à 11:33 :
La chine triche avec les chiffres comme certains disaient!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :