"Personne ne devrait être surpris que l'économie de la zone euro se retourne encore"

Un éditorial au vitriol du New York Times attribue aux politiques d'austérité, menées "en particulier à l'instigation de l'Allemagne", la responsabilité de l'atonie économique que connaissent les pays de la zone euro.
Le quotidien américain fustige les politiques d'austérité européennes.
Le quotidien américain fustige les politiques d'austérité européennes. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Il donne tort à Angela Merkel. Dans un éditorial cinglant paru le 17 août, le New York Times fustige les "politiques malavisées que les dirigeants européens s'obstinent à poursuivre, même si toutes les preuves indiquent qu'elles représentent de mauvais remèdes."

En cause: "l'entêtement des gouvernements, à l'instigation de l'Allemagne, à réduire les déficits en coupant dans les dépenses et en augmentant les impôts". Ces "exigences", notamment envers la France et l'Italie sont, d'après le New York Times, à l'origine de la mauvaise situation économique en zone euro - PIB au point mort en France au deuxième trimestre, contraction en Allemagne. Et "personne ne devrait [en] être surpris", estime le quotidien.

>> PIB au point mort: le pacte de responsabilité mis en cause à droite comme à gauche

Le rôle de la BCE

  "Les gouvernement ont besoin de flexibilité" estiment les auteurs de cet éditorial (non signé nommément), en particulier dans un contexte de chômage élevé.

Et d'en appeler à la responsabilité de Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne, salué pour avoir soutenu des politiques "pro-croissance" mais que le NYT souhaite voir prendre des mesures de politiques monétaires accommodantes. Il affirme ainsi:

"Il y a peu de risque que des politiques plus agressives puissent causer une inflation galopante, étant donné que les prix augment à un rythme bien plus lent que l'objectif de la BCE situé juste sous les 2%."

Il ne précise pas si le modèle souhaité correspond à celui de la Réserve fédérale américaine, qui a employé pendant plusieurs mois des mesures d'assouplissement quantitatif.

>>  BCE: A quoi ressemblera un "QE" à l'européenne ?

Augmenter les dépenses

Enfin, les premières économies de la zone euro, notamment la France, devrait pouvoir profiter de taux d'emprunt très bas sur le marché (celui pour la dette à 10 ans a chuté à 1,4% et à moins de 1% en Allemagne) "afin d'augmenter leurs dépenses et relancer leurs économies".

Ce n'est pas la première fois que le prestigieux quotidien ouvre ses colonnes à des prises de position en faveur des politiques de relance en Europe. Le prix Nobel d'économie Paul Krugman publie ainsi régulièrement des chroniques à ce propos.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 43
à écrit le 05/09/2014 à 18:45
Signaler
Vous avez des considérations uniquement financières ! L'ordre naturel ne vous acceptera pas ! Les protections sociales des pays anciens sont plus proches de la nature que vous !

à écrit le 20/08/2014 à 19:03
Signaler
certains Américains peuvent ne pas appréhender un certain déplorable mental en France (tte condition sociale confondue) , loin d'être allié en période difficile ...incompréhensible je pense pour biens des américains comme des français d'ailleurs

à écrit le 20/08/2014 à 16:48
Signaler
Force est de constater que les politiques d’austérité ne marchent pas et que le rôle de la BCE, à savoir lutter contre l'inflation , n'est plus adapté au contexte actuel. La France à mon avis, a raison de demander un assouplissement quantitatif, dan...

à écrit le 20/08/2014 à 12:18
Signaler
C'est un point de vue que de nombreux économistes retiennent en Europe même. Ils ne sont malheureusement pas très audibles. Pas très mainstream ! L'Allemagne fait d'excellents choix pour ... L'Allemagne et les autres états suivent, subissent et s'ad...

à écrit le 20/08/2014 à 9:57
Signaler
AU LIEU DE PLEUREZ SUR QU IL NON PAS IL FERAIS MIEUX DE SE CONTANTE DE CE QU IL ONT? L AMERIQUE ET L EUROPE SONT A L ORIGINE DE BEAUCOUP DE CONFLIE DANS LE MONDE? ILS NON TOUJOUR PAS CONPRIS QUE LES CARTES ECONOMIQUE ONT CHANGER AVEC L APARITION DES...

le 20/08/2014 à 16:21
Signaler
Le livre des records c'est pour bientôt.

à écrit le 20/08/2014 à 9:15
Signaler
N'oublions pas de leur rappeler que la crise a été fabriquée par les US.... tout comme la situation catastrophique en Irak.... qu'ils nous oublient

à écrit le 20/08/2014 à 7:18
Signaler
L'important, ce n'est pas le niveau de l'imposition mais le point d'application: la production ou la consommation, la demande ou l'offre. Voir à ce sujet les travaux de Coe-Rexecode. Merci.

à écrit le 19/08/2014 à 22:05
Signaler
N'importe quoi Labo! Alors on fait quoi? On continue d'emprunter à tour de bras? On ne peut pas être constamment en déficit pendant 40 ans et ne jamais payer l'addition! Ce n'est pas les 3% qui doivent être respecté mais 0% sans quoi c'est le destin ...

le 20/08/2014 à 8:53
Signaler
Ce que vous ne pigez pas, c'est que la réduction du déficit est obtenue essentiellement par la croissance. C'est pas moi qui le dit, c'est les prix Nobel d'économie ....

le 20/08/2014 à 9:09
Signaler
" la réduction du déficit est obtenue essentiellement par la croissance" La preuve que non : 40 ans de relance, de déficit, de hausse de la dette..

le 20/08/2014 à 11:30
Signaler
La réduction des déficits est obtenue par des coupes sombres dans les budgets. Elles sont plus faciles en période de croissance mais, en ces temps bénis elles paraissent inopportunes. La dette elle, ne se réduit que par l’inflation ET DE NULLE AUTRE ...

le 20/08/2014 à 17:03
Signaler
" la réduction du déficit est obtenue essentiellement par la croissance." Et comme il ne peut y avoir de croissance dans un système socialiste, que vous arrivez au bout des privatisation, que bientôt on ne vous prêtera plus et que les taux vont mo...

à écrit le 19/08/2014 à 19:57
Signaler
L ' Europe est le consommateur n°1 de la planète ....les cygales du Sud ont mis des oursins au fond des poches ...fini le coka-cola et autre chewingum .....Il faut qu'ils soient dans une mouise pas possible pour dirent de tels propos .

le 20/08/2014 à 9:23
Signaler
en buvant moins de coca cola ils seront moins gros.

à écrit le 19/08/2014 à 18:40
Signaler
La machine économique allemande commence à faire peur à l'Amérique.

le 20/08/2014 à 8:51
Signaler
Renseignez vous quand m^me : l'économie Allemande n'est pas si brillante qu'on la présente dans la presse people ! Pour info : recession de 0.2 % sur les 6 derniers mois; très inquiétante ! Normal, les économies européennes victime de l'austérité eur...

le 20/08/2014 à 9:10
Signaler
"les économies européennes victime de l'austérité " Victime du socialisme, plutôt..

à écrit le 19/08/2014 à 17:09
Signaler
Une chose est certaine avec les médias anglo saxon, rien n'est le fait du hasard. Les récentes jérémiades des socialistes à Berlin ainsi que les doutes allemands sur le traité transatlantique ne sont pas pour rien dans cet édito. L’austérité serait ...

à écrit le 19/08/2014 à 16:41
Signaler
Logique : quand les US et la Chine vont mal, c'est la Zone Euro qui tousse...

à écrit le 19/08/2014 à 16:13
Signaler
Madame A. Merckel devient une alliée de plus en plus encombrante et contribue à rendre l'urope de moins en moins attractive sauf pour les pays de l'est pour qui l'adhésion est une affaire juteuse

le 19/08/2014 à 16:44
Signaler
Nein. Ne confondez pas Allemagne et riches Allemands... Merci.

à écrit le 19/08/2014 à 16:01
Signaler
Si il n'y avait en Europe que la France, l'Italie, l'Espagne et les autres pays du sud, l'Euro n'aurait pas la valeur relative qu'il a. Nous n'avons pas les moyens de cet outil la. Son usage nous épuise car trop lourd pour nos épaules...

le 20/08/2014 à 9:12
Signaler
Blablabla sur la valeur de l'Euro, trop lourd, trop légé, jamais bon, mais en tout cas, les français ne sont pas coupable et ne changeront pas, voila ! Socialisme vaincra !!!

le 21/08/2014 à 11:44
Signaler
C'est la faute aux Arabes, c'est la faute a l'Euro, c'est la faute a l'Austerite. Vous avez essaye.... c'est la faute aux Francais?

à écrit le 19/08/2014 à 15:33
Signaler
Evidemment ! Et petit à petit, mais très lentement, les "économistes" prennent conscience des dégâts de l'austérité; Même les plus libéraux, qui considéraient les opposants comme pas sérieux. Combien ce dogmatisme débile aura couté cher aux européens...

le 20/08/2014 à 9:13
Signaler
"quand il y a 10% de chômeurs, on réduit le temps travail, pas l'inverse..." Voila, et on réduit aussi de 10% toute les quantité des produits que vous achetez, ainsi que les temps de vos abonnements, pour relancer..

à écrit le 19/08/2014 à 15:30
Signaler
Le problème est que chaque pays est dans une situation différente en Europe. En lisant, le gauchiste peut comprendre qu'on a fait beaucoup d'efforts en France, alors que ça s'est limité à augmenter les impôts. Tout en touchant ses 500 balles / chiard...

à écrit le 19/08/2014 à 15:23
Signaler
Il faut se mefier comme de la peste de toutes opinions économiques sur la zonne € venant des USA .Nous sommes en competition feroce contre eux sur tous les marchés et ils revent de nous voir precipiter les faux pas pour qu'ils en profitent .Depuis qu...

le 20/08/2014 à 8:57
Signaler
L'interet des USA est que l'économie Européenne marche bien parce que ca fait une ouverture pour son commerce. L'invers est vrai aussi : l'interet de l'Europe est que l'economie USA marche bien pour faire des clients. Les économies sont interdépendan...

à écrit le 19/08/2014 à 14:14
Signaler
Les américains ont fait beaucoup d’investissements dans la zone euro, donc un éclatement de la zone euro leur couterait cher. Le Royaume-Uni fait maintenant 3,1% de croissance en rythme annuel avec une inflation à 1,6% et n’est pourtant pas exempt de...

à écrit le 19/08/2014 à 14:08
Signaler
pour ceux qui ne parlent pas yankee, je traduis : ' l'allemagne doit faire open bar avec son portefeuille pour que la france et l'italie puisse acheter plein de produits americains tout de suite' ou plus rapide ' la situation de l'europe n'est pas bo...

le 19/08/2014 à 15:19
Signaler
Oui c'est ça. Étonnant de la part d'une économie ultralibérale, de donner le conseil "d'arrêter de réduire les déficits en coupant dans les dépenses et en augmentant les impôts" quand on voit les sommes dépensées pour maintenir notre système social ...

le 19/08/2014 à 16:43
Signaler
"les sommes dépensées pour maintenir notre système social et la fonction publique et territoriale ! " Tout ce qu'ils veulent que nous détruisions, d'ailleurs...

le 20/08/2014 à 9:15
Signaler
""les sommes dépensées pour maintenir notre système social et la fonction publique et territoriale ! " Tout ce qu'ils veulent que nous détruisions, d'ailleurs..." Mais pas du tout : les USA sont ravi du socialisme en Europe, sinon, ils n'avait qu'...

à écrit le 19/08/2014 à 13:54
Signaler
Les USA devraient plutôt être satisfait. L'austérité sert à casser le modèle social européen pour justifier les réformes ultra-libérales impopulaires. Si l'europe autorisait un déficit public de 4% très supportable aux USA, le problème disparaîtrait ...

le 20/08/2014 à 9:17
Signaler
"Les USA devraient plutôt être satisfait. L'austérité sert à casser le modèle social européen pour justifier les réformes ultra-libérales impopulaires." Voila, et donc l'Europe pourrait concurrencer les USA, ce qui n'est pas leur intérêt, donc les...

le 22/08/2014 à 10:24
Signaler
Si l'europe se contente de suivre les USA, alors l'europe ne pourra jamais les concurrencer. C'est notre modèle social qui nous a rendu compétitif. Si on fait comme les autres, alors on sera relégué à la queue du peloton. C'est scientifique : les mêm...

à écrit le 19/08/2014 à 13:28
Signaler
Il est sur qu'avec 17 000 milliards de dollars de dette... Ils ont des lecons à donner. Lorsque la crise de la dette touchera les USA, toute l'économie mondiale en pâtira !

à écrit le 19/08/2014 à 12:57
Signaler
Si les Américains le dise, c'est que ça doit être vrai... Sans être pro austérité, je me méfie des conseils des américains. Qu'ils s'occupent de leurs pauvres avant de nous donner des leçons d'économie. US GO HOME.

le 19/08/2014 à 14:48
Signaler
pas faux

le 20/08/2014 à 9:18
Signaler
" Qu'ils s'occupent de leurs pauvres " Les pauvres US sont moins pauvre que les pauvre français, vous savez..

le 22/08/2014 à 10:27
Signaler
@Nicolas : C'est pas évident compte tenu de l'énorme dette qui repose sur la tête des américains. Il ne faut pas seulement regarder le revenu par foyer, mais aussi ajouter le montant de la dette pour avoir une idée de la richesse individuelle.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.