Les jihadistes de l'EI affirment avoir décapité James Foley, un journaliste américain

Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont mis en ligne mardi soir une vidéo montrant ce qu'ils présentent comme la décapitation d'un journaliste américain porté disparu depuis près de deux ans en Syrie. L'authenticité de la vidéo, intitulée "Un message à l'Amérique", a été confirmée mercredi par la Maison-Blanche.
Notre confrère James Foley, journaliste indépendant, qui avait déjà été détenu pendant 45 jours en 2011 en Libye par les forces fidèles à Mouammar Kadhafi, a été capturé le 22 novembre 2012 dans le nord-est de la Syrie alors qu'il couvrait la guerre civile pour plusieurs médias, dont l'AFP.
Notre confrère James Foley, journaliste indépendant, qui avait déjà été détenu pendant 45 jours en 2011 en Libye par les forces fidèles à Mouammar Kadhafi, a été capturé le 22 novembre 2012 dans le nord-est de la Syrie alors qu'il couvrait la guerre civile pour plusieurs médias, dont l'AFP. (Crédits : Capture d'écran)

Notre confrère James Foley, 40 ans, était un reporter expérimenté. Journaliste indépendant, il avait couvert le conflit en Libye avant de se rendre en Syrie afin de couvrir la rébellion contre le régime de Bachar al-Assad pour le site d'information américain GlobalPost, l'Agence France-Presse et d'autres médias.

James Foley, qui avait déjà été détenu pendant 45 jours en 2011 en Libye par les forces fidèles à Mouammar Kadhafi, a été capturé le 22 novembre 2012 dans le nord-est du pays. Dans une vidéo mise en ligne mardi, les djihadistes de l'Etat islamique (EI) affirment l'avoir décapité.

Un message à Barack Obama

La vidéo diffusée s'ouvre avec des images du président américain Barack Obama annonçant le 8 août son feu vert à des raids aériens contre les positions des djihadistes en Irak. "Obama autorise des opérations militaires contre l'Etat islamique qui placent de fait l'Amérique sur une pente glissante la menant vers un nouveau front dans la guerre contre les musulmans", est-il écrit, en arabe et en anglais, dans cette vidéo.

Des images en noir et blanc montrent ensuite des vues aériennes de bombardements et sont accompagnées d'une légende évoquant une "agression américaine contre l'Etat islamique".

Puis la vidéo montre une personne présentée comme étant James Foley, vêtue d'une tenue orange, agenouillée dans un paysage désertique tandis qu'un homme vêtu et masqué de noir se trouve derrière lui, un couteau dans une main.

"J'appelle mes amis, ma famille et ceux que j'aime à s'élever contre mes véritables meurtriers, le gouvernement des Etats-Unis, car ce qui va m'arriver n'est que la conséquence de son arrogance et de sa criminalité", dit l'homme agenouillé.

L'homme debout derrière lui s'exprime alors avec un accent britannique:

"Voici James Wright Foley, citoyen américain, originaire de votre pays. En tant que gouvernement, vous vous êtes placés en première ligne de l'agression contre l'Etat islamique." "Aujourd'hui, votre aviation militaire nous attaque quotidiennement en Irak. Vos bombardements ont fait des victimes parmi les musulmans. Vous ne combattez plus une insurrection. Nous sommes une armée islamique et un Etat qui a été reconnu par un grand nombre de musulmans à travers le monde".

Un autre prisonnier, Steven Joel Sotloff

A la fin de sa déclaration, il décapite l'homme agenouillé.

Puis apparaît sur l'écran un autre prisonnier en tenue orange avec ces mots: "Steven Joel Sotloff". "La vie de ce citoyen américain, Obama, dépend de ta prochaine décision", dit l'homme au visage masqué.

Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, a fait part de son indignation ce mercredi dans un communiqué:

"C'est avec indignation que j'ai appris l'exécution du journaliste américain James Foley, enlevé en Syrie par l'"Etat islamique".

L'authenticité de la vidéo à l'étude

Le ministre précise:

"S'il était confirmé, cet assassinat ignoble confirmerait le vrai visage de ce "califat de la barbarie". Il appelle la condamnation la plus ferme de la communauté internationale et renforce notre détermination à lutter contre l' "Etat islamique" conformément à la résolution 2170 du Conseil de sécurité des Nations unies".

"En ce moment si douloureux, nos pensées vont aux proches du journaliste, grand professionnel, unanimement estimé en France, et en particulier à sa mère Diane Foley que nous avions reçue en avril dernier au Quai d'Orsay. Plus que jamais, la France est engagée en faveur du droit des journalistes à travailler en toute sécurité.  Aucune forme d'impunité ne saurait exister pour les auteurs de ces actes barbares".

Or, depuis, l'authenticité de la vidéo, intitulée "Un message à l'Amérique", a été confirmée par la Maison Blanche. "Les services du renseignement ont analysé la vidéo diffusée récemment montrant les citoyens américains James Foley et Steven Sotloff. Nous sommes arrivés à la conclusion que cette vidéo est authentique", a indiqué Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, dans un communiqué.

Article actualisé mercredi 20 août à 17h50.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 22/08/2014 à 10:55
Signaler
Le Pape François nous rassure qu'il fait beaucoup de prières pour la paix dans cette région du monde à ce moment. Gardons l'espoir en le bon Dieu.

à écrit le 21/08/2014 à 17:18
Signaler
Un acte criminel et rien d'autre - Personne et rien ne les oblige à utiliser ce type de mise en scène et de mise à mort ...

à écrit le 21/08/2014 à 14:17
Signaler
Etat islamique ? oui c'est cela , nos amis sont devnus des énemis .. haa les ricains et le pétrol. Le démembrement de l'IRAK en 3 parties pour bientôt... c'est planfié depuis des décenies..on ne reigne que par la division.

à écrit le 21/08/2014 à 13:48
Signaler
Monseigneur Amel Shimoun Nona, archevêque de Mossoul, a déclaré tout récemment : " Notre souffrance est un prélude à ce que vous-mêmes, Chrétiens européens et occidentaux, souffrirez dans un futur proche".

à écrit le 21/08/2014 à 12:00
Signaler
C'est le retour en force des pulsions de morts en ce moment chez l'homme, beaucoup de clients potentiels en psychothérapies pour tous les dingos de la planète.Il faut se remettre au jus de fruit et laisser tomber avec le sang.

le 21/08/2014 à 16:55
Signaler
Indépendamment des réalités politiques et militaires il est vrai qu'on peut s'interroger sur cette recherche de plaisir et de jouissance dans le ... meurtre.

à écrit le 21/08/2014 à 10:03
Signaler
Cette triste histoire ainsi que la création de cet état Islamique n'aurait jamais eu lieux si les américains et ses alliés aurait laisser Saddam à sa place. Alors que tous les gens sensés ont dis qu'une invasion en Irak serait catastrophique pour la ...

le 21/08/2014 à 17:07
Signaler
Je suis d'accord avec vous, car ce sont des peuples qui ont besoin d'être dirigés de "main ferme".

à écrit le 21/08/2014 à 9:50
Signaler
Rien de bien nouveau. Et la cohabitation pacifique des religions dans Al Andalus est un mythe transmis en France à des fins politiques. Renseignez-vous par exemple sur le massacre de Grenade (1066).

à écrit le 21/08/2014 à 8:31
Signaler
2003 fut une erreur tragique commise par des irresponsables belliqueux anglo-américains ( quelques rares Français ont appelé à la guerre en 2003) qui ont renversé Saddam Hussein , et ont permis à Zaouahiri et ses djihadistes de s'implanter en Irak ...

le 21/08/2014 à 14:35
Signaler
Le pétrol, ils font tout pour le pétrol, EI ou EO ou je ne sais quoi, ceux ne sont que des pions sur un échiquier: lisez - William-Guy Carr - Des Pions sur l’échiquier -1954

à écrit le 21/08/2014 à 3:14
Signaler
Info Le Monde.fr. Selon les chiffres avancées par le New York Times, les autorités françaises auraient été les plus importants contributeurs des groupes djihadistes avec plus de 58 millions de dollars versés pendant une période de six ans sur un tota...

le 21/08/2014 à 7:09
Signaler
+1. Ils sont propres nos dirigeants !

le 21/08/2014 à 17:21
Signaler
La France s'y connait en vente d'armes - Quelle pitié en vérité !

le 22/08/2014 à 10:58
Signaler
Par principe, notre douce France ne vend pas d'armes à des islamistes ni à des États-voyous, seulement à de bons États amis.

à écrit le 21/08/2014 à 0:30
Signaler
l'occident doit arreter de jouer avec le feu en armant ou en laissant armer tout ces soits disants combatants de la liberté qui n'ont que leur dieu allah a la bouche apres avoir tiré un coup de feu ou un missile anti-char.il est maintenant temps de p...

à écrit le 20/08/2014 à 22:51
Signaler
Ouais bon...

à écrit le 20/08/2014 à 22:25
Signaler
Ces gens sont la peste bubonique du XXIè siècle. Tels des scorpions ils frappent puis s'en vont. C'est la mort qui rôde à nos portes comme rôdait au Moyen Age la peste. Avec une telle engeance il faut frapper plus vite et plus fort, sans état d'âme....

le 20/08/2014 à 22:48
Signaler
A qui faite vous référence?

à écrit le 20/08/2014 à 22:17
Signaler
Ces gens là, sont des démons avec lesquels on ne peut, on ne pourra jamais, au grand jamais s'entendre, il n'y a que la force pour en venir à bout sans faire semblant de s'y atteler, car il y a du boulot !!! cet acte monstrueux, est de la même engen...

à écrit le 20/08/2014 à 21:31
Signaler
Djihadisme = Islam ! Alerte rouge....

à écrit le 20/08/2014 à 20:41
Signaler
Horrible, terrible, monstrueux, et inhumain, et surtout quand on ajoute qu'il n'a été martyrisé que pour la seule raison de sa Nationalité! Pauvre monde!

à écrit le 20/08/2014 à 19:42
Signaler
Avec l'arrivée de la monnaie virtuelle , le bitcoin, le racket légalisé va se généraliser , ça promet beucoup de violences.

à écrit le 20/08/2014 à 18:06
Signaler
C'est triste mais logique, les jihadistes, de tous les pays, suivent une règle simple: conversion à l'islam ou la mort. L’Europe tarde à comprendre et les occidentaux n'ont toujours pas intégré cette donnée pourtant essentielle.

le 20/08/2014 à 19:48
Signaler
Les "oxydentaux" ont toujours utilisé les islamistes pour faire le sale boulot à leur place, voilà le retour logique de l'ascenseur. A bon entendeur...

le 20/08/2014 à 22:18
Signaler
et puis, quoi encore! vous devez être du genre "repentance", vous? !

le 21/08/2014 à 10:05
Signaler
et puis, quoi encore ?!! vous devez être du genre "multi-repentance", vous ! ça alors...

à écrit le 20/08/2014 à 17:41
Signaler
il n'a pas eu de chance. Mais bon c'est la guerre et la guerre c'est absence de limites dans la cruauté et toutes les bassesses. Il devait le savoir que ce sont des fous furieux, il a joué et il a perdu. Pas la peine d'en faire des tonnes.

le 20/08/2014 à 17:52
Signaler
Oui, pour aller la bas, il ne devait pas avoir la tête sur les épaules..

à écrit le 20/08/2014 à 17:32
Signaler
Bref, la routine depuis l'an de grâce 622..

à écrit le 20/08/2014 à 17:21
Signaler
Il faut absolument de débarrasser de cette vermine partout ou elle se trouve dans le monde. Prenons tous les armes.

le 20/08/2014 à 19:47
Signaler
Un commentaire émotionnel et superficiel, désolé. Cette "vermine" dont vous parlez est un typique produit de la politique de Washington qui les arme et les soudoient pour que ces gens fassent le sale boulot au Proche-Orient à la place des américains....

le 20/08/2014 à 22:21
Signaler
+1000000000000 !

le 21/08/2014 à 9:12
Signaler
Ces gens ne seraient donc les très reconnaissants de tout ce que fait washington pour eux ? Et Hitler, c'est à cause des Juifs ? Lénine, la faute aux patrons ? Robessepierre, la faute aux Vendéens ? Vous savez que l'islamisme date des année 20,...

le 21/08/2014 à 17:27
Signaler
Ce n'est pas seulement un " typique " résultat de la politique de Washington. Il y a dans toutes ces " histoires " un côté pathologique qui échappe à tous les paramètres classiques ...

à écrit le 20/08/2014 à 16:37
Signaler
La Tribune est en retard. Il ne s'agit pas d'affirmer avoir décapité le journaliste américain : IL A ÉTÉ DECAPIT´É pour de bon. Plusieurs journaux anglo-saxons montrent la vidéo avec la décapitation sans édition ni photoshop. Moi même j'ai l'a vision...

le 20/08/2014 à 17:30
Signaler
Il l'a été, et l'ISIS l'affirme, je ne vois pas trop le problème pour le coup..

le 21/08/2014 à 13:53
Signaler
Je vous cite : "Moi même j'ai l'a visionnée plusieurs fois". Qui êtes-vous ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.