L'Ukraine demande une aide militaire "d'envergure" aux Occidentaux

 |   |  516  mots
Selon le porte-parole de l'armée ukrainienne, un groupe de soldats russes avait franchi mercredi 26 août la frontière sur des blindés de transport de troupes de l'infanterie et un camion, avant d'entrer dans la ville d'Amvrossiivka.
Selon le porte-parole de l'armée ukrainienne, un groupe de soldats russes avait franchi mercredi 26 août la frontière sur des blindés de transport de troupes de l'infanterie et un camion, avant d'entrer dans la ville d'Amvrossiivka. (Crédits : reuters.com)
Le Conseil de sécurité et de défense ukrainien a affirmé jeudi 27 août que la ville de Novoazovsk, dans le sud-est de l'Ukraine, était passée sous le contrôle de l'armée russe. Moscou dément.

Kiev a demandé ce jeudi 28 août aux Occidentaux une aide militaire "d'envergure" face à l'entrée de troupes russes dans l'est séparatiste, faisant craindre une guerre ouverte entre la Russie et l'Ukraine. Le Conseil de sécurité et de défense ukrainien a affirmé que la ville de Novoazovsk, dans le sud-est de l'Ukraine, était tombée sous le contrôle de l'armée russe et que l'offensive des séparatistes et des troupes russes dans le sud-est de l'Ukraine se poursuivait

Aussi le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, dont le pays préside actuellement l'Union européenne, a-t-il appelé le président russe, Vladimir Poutine, pour dénoncer "l'entrée" des troupes russes en Ukraine, qualifiée d'"escalade intolérable". Mais Moscou a démenti toute présence militaire.

Porochenko annule une visite en Turquie

Le président ukrainien, Petro Porochenko, a annulé une visite en Turquie, comme il l'explique dans un communiqué de la présidence :

"J'ai pris la décision d'annuler une visite de travail en République de Turquie en raison de la dégradation rapide de la situation dans la région de Donetsk, notamment dans les secteurs d'Amvrossiyivka et de Starobecheve, alors même que des troupes russes ont été acheminées en Ukraine."

3.000 volontaires russes selon les séparatistes

Alexander Zakhartchenko, l'un des chefs séparatistes ukrainien, a reconnu jeudi matin 27 août que 3.000 volontaires russes servent actuellement dans les rangs des séparatistes ukrainiens.

Dans une interview mise en ligne sur Vesti.ru, site Internet d'une chaîne de télévision nationale russe, il a ainsi déclaré que "parmi nous se trouvent des soldats, qui, plutôt que de passer leurs permissions sur les plages, nous ont rejoints, et qui combattent pour la liberté de leurs frères"

Cela avait fait réagir Arseni Iatseniouk, le Premier ministre ukrainien, qui a demandé en représailles aux États-Unis, à l'Union Européenne et au G7 de geler les avoirs russes jusqu'à ce qu'ils retirent leurs troupes d'Ukraine.

"Un nombre croissant de troupes russes dans les combats"

L'ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt a accusé jeudi matin 28 août la Russie d'être "directement impliquée" dans les affrontements entre rebelles prorusses et forces gouvernementales dans l'Est du pays.

"Un nombre croissant de troupes russes interviennent directement dans les combats sur le territoire ukrainien", a écrit Geoffrey Pyatt sur Twitter, ajoutant que Moscou était "désormais directement impliquée dans les affrontements" et avait envoyé "son système de défense anti-aérien le plus récent, qui comprend le Pantsir-S1" dans l'Est.

"Intolérable et inacceptable" pour François Hollande

François Hollande a souligné qu'une éventuelle présence de soldats russes dans l'est de l'Ukraine serait "intolérable et inacceptable", lors d'un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris, jeudi 28 août.

"Les Européens ont dû renforcer les sanctions et, forcément, elles seront maintenues voire augmentées si l'escalade se poursuit, et je le dis nettement, je ne souhaite pas en arriver là", a déclaré le président.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2014 à 10:25 :
L UKRAINE DOIT RESTE LIBRE ET INDEPANDANTE NI LES RUSSES NI LES AMERICAINS DOIVENT S EN OCUPPEZ ?ILS ONT DEMENDEZ DE L AIDE A L EUROPE C EST A EUX DE LES AIDEE??? LE F M I A RAISON???
a écrit le 29/08/2014 à 19:03 :
les chevaliers de la pensée unique peuvent ils m'expliquer pourquoi plus de 400 000 personnes ont fui cette région pour se réfugier à Volgograd (ex stalingrad) ? pourquoi ne se sont -elles pas réfugiées en ukraine ?
Réponse de le 30/08/2014 à 11:57 :
Intelligent ! j'ai discuté avec certains d'entre eux qui vivent dans ces régions et qui sont pro-russes. Des alcooliques notoires qui ont l'esprit totalement embrumé par les vapeurs d'alcool et les idéologies fasciste de Poutine. Ce sont ces personnes qui pour vous sont assez intelligentes pour prendre leur destin en main. C'est pitoyable le nombre d'absurdité que vous êtes prêt à déverser pour donner un sens à cette dictature. Poutine pendu et vite !!!!!!
Réponse de le 01/09/2014 à 23:54 :
je ne débattrai pas avec vous ; vos pensées sont stériles et d'une bétise qui n'ouvre pas droit au dialogue!
Réponse de le 02/09/2014 à 0:49 :
en tout cas merci beaucoup pour votre analyse pertinente Mr Clément , je vais souvent en Russie pour le travail mais je n'avais pas remarqué que les russes étaient tous des alcooliques , je suppose aussi que l'alcoolisme s'arrète à la frontière de l otan , je n'avais pas remarqué non plus ! merci de parler aux alcooliques russes , nous avons besoin de gens comme vous en france !
a écrit le 29/08/2014 à 14:28 :
Poutine attend une occasion pour pousser son aventure plus loin et étrangler financièrement l'Ukraine c'est le jeux qu'il mène depuis le début de l'éviction de leur collaborateur pro-Russe de l'état Ukrainien .
a écrit le 29/08/2014 à 11:36 :
Non à une aide à l'Ukraine
Non à l'Europe
Non à l'otan
Non aux manipulations des Us qui ne cherchent qu'a maintenir leur hégémonie et qui sont responsables de la crise en ukraine dés avant la révolution orange.
Réponse de le 29/08/2014 à 14:23 :
Non aux ultras !
a écrit le 29/08/2014 à 8:42 :
L'Amérique qui tient l'Otan et l'Europe ou plus exactement qui tient les assujettis européens observe avec effroi la Russie, la Chine, l' Inde et qqes autres créer un contre pouvoir au dieu dollar pour régler dans leurs monnaies nationales d'abord leurs échanges en pétrole, insupportable pour cette Amérique déjà au bord de l'asphyxie économique qui ne tient encore que par une création monétaire effrénée- qui voit donc arriver à moyen terme son déclassement ! L'instant des jeux de Sotchi a permis de déstabiliser l' Ukraine et dresser l'Europe aux ordres de son maitre en guéguerre maladroite car contre productive contre la Russie, l'Europe cocue, vient de s'apercevoir que les Russes sont aussi capables de sanctions économiques et réalisent, mais un peu tard, qu'ils se sont tirés une jolie balle dans le pied pour suivre les intentions belliqueuses US ! La rengaine propagandiste européo-atlantiste de tous les instants dans les médias achève de décrédibiliser cette petite entreprise s'appuyant sur le mode agitation, déstabilisation, renversement, changement de régime pour plus...favorable. Rien ne se serait jamais passé dans cette Europe là si les manettes appartenaient véritablement aux européens et si elle n'était entretenue dans un dysfonctionnement délibéré pour laisser la main aux US sur tous les sujets, économiques et politiques notamment, CQFD!
a écrit le 29/08/2014 à 4:26 :
Le probleme est que putine a chauffe a blanc son opinon publique et sa rethorique de protection des russophones l empeche de faire marche arriere. Le gros risque maintenant c est une fuite en avant du pouvoir russe en essayant de destabiliser encore plus ses frontieres de l ouest.

je n ai aucune sympathie pour ce regime corrompu mais au combien dangereux, mais il faut lui offrir une porte de sortie honorable dans cette crise pour eviter l escalade car il ne voudra pas perdre la face.

Pour le reste, nous voila averti d un viisin bien dangereux. Nous devrions en tirer les consequences et arreter de couper dans les budgets de nos armees...

si tu veux la paix...prepare la guerre!
Réponse de le 29/08/2014 à 6:58 :
Quand on voit où l'Otan à installés minutieusement ses bases, on comprend tout de suite qui est l'agresseur et où il veux en venir.
Réponse de le 29/08/2014 à 7:28 :
Mais bravo, la guerre en Europe que vous souhaitais bien c'est pas pour vous, vue que vous écrivez a 4 h. du matin, vous vous trouvez en Asie surement.
a écrit le 29/08/2014 à 3:53 :
Le niant tout d'abord comme lors de l'invasion de la Crimée, Moscou a reconnu que des soldats russes avaient été arrêtés sur le territoire ukrainien. Ivan Romantsev un des soldats russe interpellé reconnaît : « Ce que raconte la télévision russe ne correspond pas à la réalité. » Etait-il possible de se retrouver sur le territoire de l'Ukraine en se perdant à 60 km à l'intérieur du pays en cours de route ? « Si on parle de toute la compagnie, non bien sûr», assure-t-il. Le caporal Ivan Miltchakov « citoyen russe né en 1995 » dit avoir été informé qu'il se rendait en Ukraine, sans que lui soit précisé le but de la mission. « On nous utilise comme de la chair à canon, nous ne savons pas pourquoi on nous a envoyés ici », ajoute-t-il. A la mi-août, Alexandre Zakhartchenko, chef du gouvernement autoproclamé de la « République populaire de Donetsk », annonçait avoir reçu le renfort de « 1 200 combattants aguerris formés en Russie » et de plusieurs dizaines de blindés et de lance-roquettes. Quelques jours plus tard, Kiev et des journalistes ukrainiens assuraient, photos à l'appui, avoir retrouvé dans des blindés détruits des documents les reliant à une unité de parachutistes russe basée à Pskov, en Russie. Moscou avait ironisé : « Il est difficile de comprendre pourquoi on transporte une telle bibliothèque dans un blindé. » Lundi, pourtant, la presse russe relatait l'enterrement très discret, à Pskov, de plusieurs parachutistes. Les russes commencent à demander des comptes sur ces désormais nombreux soldats qui ne reviennent plus, cette guerre directe dont on parle de plus en plus et la situation commence à devenir explosive en Russie. Les séparatistes ont de nouveau confirmé sur leur site l'appui des troupes russes et les photos et vidéos d'agence de presse entre autres s'accumulent comme preuves désormais évidente de l'implication russe directe. Poutine va donc être obligé soit de se retirer rapidement après les incursions des ses armées, soit d'avancer à découvert ce qui est une toute autre aventure au plan international.
Réponse de le 29/08/2014 à 6:12 :
Propagande efficace
a écrit le 29/08/2014 à 2:01 :
Si les américains n'avaient pas l'ambition de mettre une base de l'OTAN en Ukraine, il n'y aurait pas de guerre. Les Russes aident les séparatistes, tout comme les américains aident Kiev, ont est dans des logiques de guerre. Ça fait vendre des armes,
Les ressources du sous-sol russe rendent fou les orgres US, ils poussent à mettre le chaos dans la région, comme ils le font au moyen orient pour le pétrole, ils vendent des armes à tour de bras, seulement voilà l'Europe n'a pas les mêmes moyens, parce qu'en plus ils comptent nous envoyer la facture.
Les sociétés américaines de l'énergie viennent de monter de nouvelles structures en Ukraine, avec avec à leur tête...je vous laisse chercher, vous serez écœurés !
a écrit le 28/08/2014 à 23:47 :
OTAN et US GO HOME. Néo-libéralisme + Complexe militaro-industriel= La Guerre.
C'est ainsi que ça va se terminer, les beaux discours "plus jamais ça", c'est pour après, après les millions de morts.
Réponse de le 28/08/2014 à 23:54 :
C'est plutôt POUTINE casse-toi d'Ukraine et arrête de mettre le chaos avec tes invasions un peu partout (Géorgie etc). C'est bien lui le coupable.
Réponse de le 29/08/2014 à 0:25 :
Vous y allez un peu vite!
Avant il faut que la Russie attaque officiellement l'Ukraine. On y est presque! Beaucoup de curseurs en jeu. Personne ne sait jusqu'ou Poutine est prêt à tenter le diable. Comment les familles russes vont réagir face aux fils, frères, maris dont ils n'ont plus de nouvelles ou alors de très mauvaises nouvelles. Lorsque l'aviation russe vrombira, ce ne sera pas sentira pas bon. On y est pas encore, mais dans ce cas la Pologne, la Roumanie et les pays baltes, après quelques semaines de réflexion comprendront qu'il serait préférable pour eux de s'engager à soutenir l'Ukraine plutôt que d'attendre que les chars russes arrivent à leurs frontières! Alors là ensuite ce pourrait bien être la cata. Donc, vous voyez bien qu'il n'y pas de raison de s'affoler!
Treillis Rangers
Réponse de le 29/08/2014 à 3:32 :
La guerre et les invasions, c'est Poutine qui les fait. Obama n'est pas un va-t-en guerre. Il faudrait que vous démontriez vos affirmations ???
Réponse de le 29/08/2014 à 9:58 :
@Affirmation, Fastoche, l'Amérique est le seul pays en guerre incessante depuis 1939....!!!
Réponse de le 29/08/2014 à 12:23 :
@Affirmation gratuite : il faudrait peux être un jour ouvrir les yeux et arrêter de regarder les TV et journaux français ! Informez-vous ! Il y a aujourd'hui Internet pour ça, ça évite de se faire laver le cerveau par la propagande occidentale (tout est bien dans un système au bord de l'écroulement).
a écrit le 28/08/2014 à 23:44 :
Je suis pour un referendum dont la question serait : Est vous pour ou contre une guerre contre la Russie?
Tout ceux qui sont pour on les envois directement sur le front Ukrainien.
Quelque chose me dit que beaucoup vont réfléchir avant de dire oui.
Réponse de le 28/08/2014 à 23:57 :
On aurait dû faire un référendum en 40 : êtes vous pour ou contre une guerre contre Hitler, çà aurait sûrement changé le cours des chose LOL !
Réponse de le 29/08/2014 à 4:11 :
Et tous ceux qui voient en Putine un patriote eclaire...qu ils aillent essayer d exprimer des convictions contraires au regime en russie sur la place publique...
Réponse de le 29/08/2014 à 12:26 :
@bonne idée : "Et tous ceux qui voient en Hollande un patriote éclaire...qu ils aillent essayer d exprimer des convictions contraires au régime en France sur la place publique".
a écrit le 28/08/2014 à 23:41 :
Franchement vous avez envie de payer des impots pour financer une guerre contre la Russie dans le meilleur des cas. Ou dans le pire, prendre les armes et risquer de se prendre une balle. Tout ça pour un pays dont nos intérêts sont inférieur a ceux que l'on peut avoir avec les Russes. Facile de l'ouvrir derrière son clavier, mais il s’agira de passer à l'action (et je le souhaite franchement pas) il y aura plus personne.
Réponse de le 29/08/2014 à 8:22 :
Vous êtes un parfait petit Munichois, félicitation !
Réponse de le 29/08/2014 à 13:46 :
@Nicolas : matlac a visiblement des connaissances que vous n'avez pas ! au lieu de regarder TF1 et compagnie, il faudrait peux être un jour vous informer par vous même et en plus vous avez de la chance, que n'avez pas les personnes du temps des accords de Munich : il y a Internet. Qui permet d'avoir accès à de l'information ne passant par les organismes de propagandes !
a écrit le 28/08/2014 à 23:24 :
ça sent mauvais ! mauvais!!!!!!!
Réponse de le 28/08/2014 à 23:58 :
Pas encore, mais ca se rapproche, irrémédiablement!!!!!!
L'Europe avait peur de regarder la réalité en face, mais la réalité est en train de la rattraper.
L'Autruche va devoir sortir la tête du sable.
C'est dans cette situation qu'on peut compter ses vrais amis!
a écrit le 28/08/2014 à 23:02 :
Porochenko est une marionnette ; vu le mépris qu'il affiche pour les population ukrainiennes de l' est de son pays avec l' assentiment du Nobel et l'OTAN il est normal que Poutine s'en occupe . L'Ukraine c'est un pays en banqueroute ,sans état avec une armée en déliquescence .
Réponse de le 28/08/2014 à 23:28 :
Oui mais, les pays comme le l'Allemagne, la Suisse, France, le Canada ont des intérêts importants en Ukraine. Donc, il ne faudrait pas que le père Poutine nous les gonfle de trop! C'est facile de s'attaquer a un pays qui n'avait plus d'armée. L'armée russe moisie ne peut faire peur qu'aux pays de l'ex-urss, ce n'est pas très glorieux. Justement Poutine ne devrait pas jouer avec le gaz, il pourrait se brulé. Rappel, la Russie a perdu tous les conflits liés au pétrole, il en sera de même pour le gaz.
Réponse de le 28/08/2014 à 23:33 :
Normal elle a été gérée par un pion de poutine, Yanoukovitch. Ca changerait si elle était intégrée à l'Union européenne comme la Pologne.
a écrit le 28/08/2014 à 22:19 :
Cette fois c'est la guerre... et on ne sait pas où ça finira...
Réponse de le 28/08/2014 à 22:30 :
Si les peuples qui veulent se libérer du carcan anti-social du libéralisme s'uniraient derrière la Russie, la victoire contre les forces du Mal et de l'Impérialisme usurpateur serait assurée.
Réponse de le 29/08/2014 à 8:24 :
Oui, la Russie et contre le libéralisme : la preuve un tiers de sa population n'a pas l'eau courante..
Réponse de le 30/08/2014 à 16:29 :
mon dieu je suis en charente je viens de voir des chars russes!! houps pardon c etait un tracteur!!
a écrit le 28/08/2014 à 22:04 :
Ca commence à sentir le roussi!
a écrit le 28/08/2014 à 21:53 :
Il est tout de même incroyable qu'aucun journaliste ne soit foutu de nous dire si OUI ou NON il y a des forces russes réellement présente en Ukraine
Réponse de le 28/08/2014 à 22:04 :
Si, mais les récits de ces journalistes ne sont pas aux médias pro-US.
Réponse de le 28/08/2014 à 23:24 :
avec toutes ces nouvelles technologies, dans l'espace notamment, comment se fait il que nous ne soyons sur de rien? qui est agressé vraiment, qui agresse???
Réponse de le 29/08/2014 à 2:22 :
Imaginez un seul instant que les journalistes soient objectifs, ils seraient virés sur le champs ! Le troisième pouvoir n'existe plus, ils seront responsables de la guerre qui arrive et ils 'en foutent !
Réponse de le 29/08/2014 à 9:55 :
Le problème est que ne "remonte" dans les conflits que les versions officielles partisanes , qui elles, redescendent de l'AFFP vers les merdias et reprises quasi mot à mot, quand des journalistes free lance s'engagent sur des terrains de conflits on en zigouille qqes un pour l'exemple pour refroidir les velléités des autres... Ainsi va la vie... Tiens je vous glisse qd même une source intéressante, NEWS 360 X...
Réponse de le 31/08/2014 à 15:21 :
@Affirmation
Ce n'est pas Poutine qui a repoussé continuellement les frontières vers l'est de l'Europe et de l'Otan, ces chevaux de Troie des Etats-Unis. Que la Russie se comporte bien ou mal ne justifie pas qu'il soit normal de l'agresser, et justifie encore moins de s’étonner qu'elle réagisse. On n'est pas loin de voir les services secrets dire qu'il y a des armes de destruction massive en Russie. Heureusement que tout le monde le sait déjà et que les Américains nous ont déjà fait le coup avec Saddam, sinon c'était sûr qu'on y avait droit ce coup-ci aussi. C'est du colonialisme de considérer qu'on a le droit d'intervenir partout. Sauf que le colonialisme sur la Russie c'est un peu plus dur que sur l'Irak.
a écrit le 28/08/2014 à 21:49 :
Pourquoi le libéralisme a-t-il besoin de faire la guerre à la Russie ? je vous expliquerait par la suite.

Les bénéficiaires du libéralisme ont ainsi besoin de prendre un certain recul afin de sauver leur domination. Le libéralisme doit acquérir son sens en affrontant à nouveau une société non-libérale. Faire un pas en arrière est l’unique façon de sauver les restes de l’ordre, de sauver le libéralisme de lui-même. La Russie de Poutine apparaît alors à l’horizon. Ni antilibérale, ni totalitaire, ni nationaliste, ni communiste, mais plutôt pas encore assez libérale, pas totalement libéral-démocrate, insuffisamment cosmopolite, pas assez radicalement anti- communiste. Mais sur la voie de devenir libérale, pas à pas, dans un processus gramscien d’ajustement de l’hégémonie (Transformismo). Dans l’agenda mondial du libéralisme (USA, OTAN), il y a un besoin d’un nouvel acteur, d’une Russie qui justifierait l’ordre dans le camp libéral, qui aiderait à mobiliser l’Occident en train de s’effondrer en raison de ses problèmes internes, qui repousserait l’irruption inévitable du nihilisme interne du libéralisme, le sauvant ainsi de sa logique fin apocalyptique. C’est pourquoi tous ces gens ont un besoin impérieux de Poutine, de la Russie, de la guerre. C’est la seule manière de prévenir le chaos en Occident et de sauver les restes de son ordre. Le rôle idéologique de la Russie est de justifier l’existence du libéralisme, car la Russie est l’ennemi qui donne un sens au combat pour la « société ouverte », qui l’aide à se consolider et à s’affirmer.

Hélas, je ne peux pas vour préciser la date des confrontations majeures entre l'OTAN et la Russie, peut-être cette fin d'année, peut-être le prochain printemps ou encore dans 3 ou 4 ans. Mais, par contre, je peux vous rassurer : la guerre est inévitable.
Réponse de le 28/08/2014 à 22:20 :
En conclusion, je propose ce qui suit.

Nous devons consciencieusement combattre toute tentative visant à représenter la Russie comme une puissance pré-libérale. Nous ne devons pas laisser les libéraux se sauver de leur fin qui s’approche fatalement. Nous ne devons pas retarder cette fin mais l’accélérer. A cette fin, nous devons présenter la Russie non comme une entité pré-libérale mais comme une force révolutionnaire post-libérale combattant en faveur d’un futur alternatif pour tous les peuples de la planète. La guerre russe ne se fera pas pour les intérêts nationaux russes mais pour le monde multipolaire juste, pour la dignité authentique et la véritable liberté positive, non pas la liberté « par rapport à » mais la liberté « pour ».
Dans cette guerre, la Russie deviendra le modèle de la défense de la Tradition, des valeurs conservatrices organiques et de la libération réelle de la société ouverte et de ses bénéficiaires : l’oligarchie financière mondiale. Cette guerre n’est pas contre les Ukrainiens ou une partie des Ukrainiens, ni contre l’Europe. C’est une guerre contre le (dés)ordre libéral mondial et nous n’allons pas sauver le libéralisme mais l’abattre une fois pour toutes.

La Modernité était fausse pour l’essentiel. Nous sommes au stade terminal de la Modernité. Cela signifie la fin réelle de ceux qui ont fait de la Modernité leur propre destin ou qui l’ont inconsciemment laissé faire. En revanche, cela sera un nouveau commencement pour ceux qui sont du côté de la vérité éternelle de la Tradition, de la Foi, de l’essence humaine spirituelle et immortelle. Le combat le plus important actuellement est le combat pour la Quatrième Théorie Politique.

C’est l’arme qui nous permettra d’empêcher que l’on représente Poutine comme les libéraux le voudraient. A l’aide de cette arme, nous pourrons réaffirmer que la Russie est la première puissance idéologique post-libérale combattant contre le libéralisme nihiliste pour le salut d’un futur ouvert, multipolaire et réellement libre.
Réponse de le 28/08/2014 à 22:43 :
En conclusion, je propose ce qui suit.

Nous devons consciencieusement combattre toute tentative visant à représenter la Russie comme une puissance pré-libérale. Nous ne devons pas laisser les libéraux se sauver de leur fin qui s’approche fatalement. Nous ne devons pas retarder cette fin mais l’accélérer. A cette fin, nous devons présenter la Russie non comme une entité pré-libérale mais comme une force révolutionnaire post-libérale combattant en faveur d’un futur alternatif pour tous les peuples de la planète. La guerre russe ne se fera pas pour les intérêts nationaux russes mais pour le monde multipolaire juste, pour la dignité authentique et la véritable liberté positive, non pas la liberté « par rapport à » mais la liberté « pour ». Dans cette guerre, la Russie deviendra le modèle de la défense de la Tradition, des valeurs conservatrices organiques et de la libération réelle de la société ouverte et de ses bénéficiaires : l’oligarchie financière mondiale.

Cette guerre n’est pas contre les Ukrainiens ou une partie des Ukrainiens, ni contre l’Europe. C’est une guerre contre le (dés)ordre libéral mondial et nous n’allons pas sauver le libéralisme mais l’abattre une fois pour toutes. La Modernité était fausse pour l’essentiel. Nous sommes au stade terminal de la Modernité. Cela signifie la fin réelle de ceux qui ont fait de la Modernité leur propre destin ou qui l’ont inconsciemment laissé faire. En revanche, cela sera un nouveau commencement pour ceux qui sont du côté de la vérité éternelle de la Tradition, de la Foi, de l’essence humaine spirituelle et immortelle. Le combat le plus important actuellement est le combat pour la Quatrième Théorie Politique.

C’est l’arme qui nous permettra d’empêcher que l’on représente Poutine comme les libéraux le voudraient. A l’aide de cette arme, nous pourrons réaffirmer que la Russie est la première puissance idéologique post-libérale combattant contre le libéralisme nihiliste pour le salut d’un futur ouvert, multipolaire et réellement libre.
Réponse de le 28/08/2014 à 23:42 :
Garde tes prophéties poutiniennes bidons pour toi alors puisque tu ne sais rien !
Réponse de le 29/08/2014 à 2:24 :
Pertinent
Réponse de le 29/08/2014 à 8:42 :
inévitable? allez cher penseur, un peu de positif. En aucun cas mes enfants iront se faire tuer (guerre?) pour sauver l'hégémonie US et EU avec ses politiciens débiles. On ira tous au plus vite déménager vers un pays neutre qui ne casse pas les noix à Putin.
Réponse de le 30/08/2014 à 23:27 :
Après des recherche, le texte de 'Le Héraut du Chaos Libéral' serait de Alexandr Dugin - connait pas, mais c'est un Russe. Vidéo très intéressante en rapport au point de vu développé. Ca fait un peu décors de cinéma au début, c'est presque flippant, mais il semblerai que cela soit une retransmission TV? www.youtube.com/watch?v=puWPzNdulN0
a écrit le 28/08/2014 à 21:29 :
Personne ici n'aspire a mourir pour Van Rompuy , Barroso et l'empire qui sanctionne ses propres citoyens j'espère ?
Cette agression contre la Russie a assez duré !
Je regrette de n'avoir plus l'âge de m'engager aux côté des indépendantistes !
Réponse de le 28/08/2014 à 23:43 :
Non mais même plus jeune vous ne serviez à rien !
Réponse de le 31/08/2014 à 15:28 :
Pas l'âge de s'engager ? Et pas l'argent pour s'engager aussi, non ? Virez donc votre salaire sur le compte de l'ambassade russe, ou d'une ONG qui intervient en Ukraine... Les excuses pour ne pas faire ce en quoi on croit sont les mêmes depuis les débuts de l'humanité.
a écrit le 28/08/2014 à 21:13 :
...pour finir d'une fois pour toutes avec le gouvernement Hollande et le taux croissant du chômage en France.
Réponse de le 28/08/2014 à 21:33 :
Appeler à la guerre !! Il y a eu une guerre il y a qqes années en Europe, en Bosnie...
Réponse de le 28/08/2014 à 21:47 :
Pour rappel, la France a près de 300 têtes nucléaires, une guerre signifie la destruction du continent (et donc évidemment une éradication du chômage). Je suis d'accord, il faut arrêté avec les propos cyniques d'appel à la guerre. Ce n'est pas un jeu.
Réponse de le 28/08/2014 à 22:47 :
C'est un journaliste, paraît-il, l'auteur de ces billets pleins de haine envers Poutine. C'est navrant, vraiment débile...
Réponse de le 31/08/2014 à 15:24 :
Pourquoi un journaliste n'aurait pas le droit d'être haineux ? Ce n'est pas un humain, un journaliste ?
a écrit le 28/08/2014 à 20:57 :
L'armée Ukrainienne a fait du bon bouleau depuis trois mois sans savoir qui, ils affrontaient si bien que les intrus ont subi des revers important et sont devenus aveugles pour un temps d'où une diversion 400 km plus bas .
Réponse de le 28/08/2014 à 21:06 :
Désolée mais je n'ai rien compris de votre commenatire. L'armée ukrainienne subit des lourdes pertes depuis toujours, la preuve il n'a que la propagande russe qui parle des villes pillonées, sur le terrain c'est le contraire. L'armée de Kiev essuie des nombreuses désertions selon l'OSCE mais les médias pro-US n'en parlent guère. Si l'armée ukrainienne menait le jeu les putschistes de Kiev n'aurait la moindre raison de demander une réunion du Cosneil de Sécurité, n'est-ce pas ? ce sont des mercenaires russes qui sont en train de faire le ménage dans l'est de l'Ukraine, ou plutôt, en Novorussia.
Réponse de le 28/08/2014 à 22:58 :
Normal, à chaque foi que l'armée ukrainienne reprend des positions, des troupes russes fraiches avec du bon matériel passent la frontière, donc à chaque fois les ukrainiens sont submergés par les russes frais qui les prennent à revers.
C'est pour cela qu'en quelques jours les russes ont repris le dessus dans la région et inversé la tendance du mois.
Réponse de le 28/08/2014 à 23:48 :
C'est vrai qu'il il a des soldats russes de régiments officiels à l'intérieur de l'Ukraine puisque plusieurs ont été fait prisonniers et qu'il y a des convois entiers de blindés russes qui envahissent l'Ukraine sur le même principe que l'invasion de la Géorgie donc c'est bien le début de l'invasion et çà va continuer.
Réponse de le 29/08/2014 à 0:32 :
@Ruth
Le bon bouleau se reconnaît à son écorce blanche et pour faire joli, on le plante en général par trois. Ceci dit, c'est un bois non durable, à peine bon à faire des cagettes.
a écrit le 28/08/2014 à 20:31 :
A cause du traité de Budapest qui protège l'Ukraine en échange de son désarmement nucléaire, le pays est "protégé" de toute invasion étrangère, Russie Royaume-uni et états-unis en sont garants.
Ainsi, pour contourner les clauses de ce traité l'Armée russe( qui joue sur les mots autant qu'un avocat américain, rappelez-vous Guantanamo utilisé car la torture était interdite sur le sol US) envoie des soldats sans insignes d'abord en Crimée puis maintenant dans le Donbass pour prêter main forte aux insurgés.
Cette situation tourne à l'absurde, mais si l'armée Russe se montrait directement en Ukraine, l'OTAN serait alors obligé de lui déclarer la guerre, selon les traités.
Réponse de le 28/08/2014 à 21:45 :
A priori, le traité a déjà été enfreint par les USA et l'OTAN suit au soutien au putsch et actuellement à l'armée ukrainienne (cf la présence de mercenaires US).
Sinon on n'est plus au début du vingtième siècle et personne n'est obligé de déclarer la guerre (cf tous les conflits récents, la plupart fait malgré le désaccord de l'ONU), fort heureusement sinon on arriverait vite à l'hiver nucléaire.
Réponse de le 28/08/2014 à 23:26 :
un vrai foutoir !!
Réponse de le 28/08/2014 à 23:52 :
La Russie a envahi la Crimée et désormais l'Est de l'Ukraine donc l'invasion et le non respect des frontières est patent. L'argument d'accuser l'Otan ou l'Europe ou les Etats-Unis d'avoir destabilisé l'Ukraine est de la pure propagande poutinienne sans fondements ni preuves puisque Poutine avait promu son pion Yanoukovitch depuis des années et que c'est la corruption de ce dernier qui a entrainé la révolution dans tout le pays.
a écrit le 28/08/2014 à 19:55 :
Combien existe t-il de bases militaires russes hors de leurs frontières ?
Très peu en comparaison à cette réelle armada américaine répartie sur toute la planète.
En 2009, Chalmers Johnson, professeur américain de l'Université de Californie
et ancien consultant de la CIA (1967-1973) [2] comptait 865 bases militaires US présentes dans 46 Pays [3] avec 190 000 soldats US et près de 100 000 civils liés à l'entretien de ces bases.
Allo troll atlantiste, votre interprétation svp ??..
Réponse de le 28/08/2014 à 20:47 :
La question cruciale qu'on ne pose jamais est : si les US se veulent la plus grande puissance militaire du monde alors pourquoi ne font-ils leurs guerres directement à leurs ennemies, sans venir quémander de l'aide aux autres pays ? dans la guerre du Golfe il y avait, disait-on, 140 pays engagés contre Saddam Hussein. Sont-ils tous les vainqueurs ou cela ne revient qu'aux Etats-Unis et ses lieutenants Royaume-Uni, Canada et Australie ? avec la Russie, toute une autre paire de manches, je ne crois pas que les Etats-Unis soient le plus forts. En tout cas, la Russie n'est pas la plus faible quand on apprend que les système anti-missiles russes sont actuellement les plus performants qui existent.

Que veulent-ils les yankees ? mettre le feu au cirque (mais en Europe !!) pour voir ce qui va se passer, ou pousser les Etats européens à entrer dans une guerre suicide pour un pays gouverné par des extrémistes de droite, néonazis et oligarchies du gaz ? et à la victoire, si il y en aura une, de faire main basse sur les richesses du sol russe et imposer leurs produits dans le marché européen, déjà ruiné par l'effort de guerre !
Réponse de le 28/08/2014 à 21:10 :
Actuellement, même lors d'une confrontation avec la Chine les Etats-Unis ne sont pas sûrs d'être les vainqueurs. Avec la Russie les pertes américaines (surtout les civiles) sur sol américain seraient les plus importantes de toute leur histoire, sûrement.
Réponse de le 28/08/2014 à 21:32 :
@De Gaulle La réponse est, pour paraitre propre aux yeux de leur opinion publique, pour faire croire qu'ils ont l'adhésion du plus grand nombre après avoir acheté les responsables politiques.. Les yankees comme vous dites veulent ralentir l'alliance Chine Russie qui a pris un gros avantage comme l'expose Goguenard dans le billet ci-dessous, ils craignent en effet le déclassement..
Réponse de le 28/08/2014 à 21:42 :
Faits notables de la présence US en Europe :
- 54 198 militaires en Allemagne ! (source wiki =>citant le départemtn US de la défense)
- présence de missiles nucléaires US dans les bases US en Europe (notamment dans des missiles de croisières Tomhawk) (voir aussi wiki).
Réponse de le 29/08/2014 à 0:01 :
Tenter de faire croire que ce sont les Etats-Unis qui veulent la guerre alors que c'est Poutine qui envahi l'Ukraine et la Russie qui a toujours des possessions territoriales extérieures suite à ses multiples invasions, c'est audacieux comme raisonnement !
Réponse de le 29/08/2014 à 10:02 :
@Propagande, Tandis que le vôtre est juste...indéfendable!!
a écrit le 28/08/2014 à 19:52 :
L'Amérique qui tient l'Otan et l'Europe ou plus exactement qui tient les assujettis européens observe avec effroi la Russie, la Chine, l' Inde et qqes autres créer un contre pouvoir au dieu dollar pour régler dans leurs monnaies nationales d'abord leurs échanges en pétrole, insupportable pour cette Amérique déjà au bord de l'asphyxie économique qui ne tient encore que par une création monétaire effrénée- qui voit donc arriver à moyen terme son déclassement ! L'instant des jeux de Sotchi a permis de déstabiliser l' Ukraine et dresser l'Europe aux ordres de son maitre en guéguerre maladroite car contre productive contre la Russie, l'Europe cocue, vient de s'apercevoir que les Russes sont aussi capables de sanctions économiques et réalisent, mais un peu tard, qu'ils se sont tirés une jolie balle dans le pied pour suivre les intentions belliqueuses US ! La rengaine propagandiste européo-atlantiste de tous les instants dans les médias achève de décrédibiliser cette petite entreprise s'appuyant sur le mode agitation, déstabilisation, renversement, changement de régime pour plus...favorable. Rien ne se serait jamais passé dans cette Europe là si les manettes appartenaient véritablement aux européens et si elle n'était entretenue dans un dysfonctionnement délibéré pour laisser la main aux US sur tous les sujets, économiques et politiques notamment, CQFD!
a écrit le 28/08/2014 à 19:36 :
Le niant tout d'abord comme lors de l'invasion de la Crimée, Moscou a reconnu mardi 26 août que des soldats russes avaient été arrêtés sur le territoire ukrainien. Ivan Romantsev un des soldats russe interpellé reconnaît : « Ce que raconte la télévision russe ne correspond pas à la réalité. » Etait-il possible de se retrouver sur le territoire de l'Ukraine en se perdant en cours de route ? « Si on parle de toute la compagnie, non bien sûr», assure-t-il. Le caporal Ivan Miltchakov « citoyen russe né en 1995 » dit avoir été informé qu'il se rendait en Ukraine, sans que lui soit précisé le but de la mission. « On nous utilise comme de la chair à canon, nous ne savons pas pourquoi on nous a envoyés ici », ajoute-t-il. A la mi-août, Alexandre Zakhartchenko, chef du gouvernement autoproclamé de la « République populaire de Donetsk », annonçait avoir reçu le renfort de « 1 200 combattants aguerris formés en Russie » et de plusieurs dizaines de blindés et de lance-roquettes. Quelques jours plus tard, Kiev et des journalistes ukrainiens assuraient, photos à l'appui, avoir retrouvé dans des blindés détruits des documents les reliant à une unité de parachutistes russe basée à Pskov, en Russie. Moscou avait ironisé : « Il est difficile de comprendre pourquoi on transporte une telle bibliothèque dans un blindé. » Lundi, pourtant, la presse russe relatait l'enterrement très discret, à Pskov, de plusieurs parachutistes, dont la date et les conditions de la mort n'ont pas été dévoilées.
a écrit le 28/08/2014 à 19:30 :
Va falloir penser à affiner la propagande, car ça commence à rouler sur la jante, cette affaire. Bon, d'accord, l'otan avait envie de poser ses missiles en Ukraine. Mais c'était le pont trop loin, c'est tout. Qu'ils remballent.
Réponse de le 28/08/2014 à 20:07 :
@Yvan La corruption des responsable politiques européens par les us est patente, voilà tout...
Réponse de le 28/08/2014 à 20:54 :
L'Etat qui plus corrompe au monde c'est les Etats-Unis de l'Amérique, même des professeurs d'universités américaines comme Noam Chomsky ou un ex-conseilleur de Reagan et sénateur républicain comme Ron Paul l'affirment en toutes les lettres. Nous vivons dans une époque où un Etat impérialiste fait la loi en-dessus des lois internationales et une bande de fantoches le suit comme des envoûtés, il faut que cela finisse un jour.
Réponse de le 28/08/2014 à 22:49 :
Gaffe avec ce qui vous écrivez dans un forum journal plutôt atlantiste, ils ont les moyens de vous contacter.
a écrit le 28/08/2014 à 19:18 :
Voilà la victimisation des provocateurs pour entraîner derrière elles les innocents aux mains pleines!
Réponse de le 28/08/2014 à 19:27 :
Le plus triste de tout est que certains d'entre eux, comme cet agitateur anti-Poutine qui sévit dans ce forum, resteront plantés devant leur poste télé, au chaud, pendant que d'autres qui n'ont jamais voulu d'une guerre partiront vers le front. C'est révoltant.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:30 :
Dans le même temps, François Hollande a appelé la Russie à «respecter la souveraineté de l'Ukraine», ajoutant que «s'il est avéré que des soldats russes sont présents sur le sol ukrainien, ce serait intolérable et inacceptable». ??? oui et que fait-on ? avec 200 chars Leclerc dont on ne peut en maintenir en état qu'une quarantaine...et tant des nos jeunes devriendont-ils des soldats pour mourir pour Kiev et le fric des américains ?

C'est bien le suivisme des "youngs leaders" de la french american foundation...
Les américains veulent leur guerre en europe pour dominer le monde...
Réponse de le 29/08/2014 à 0:04 :
Tenter de faire croire que ce sont les Etats-Unis qui veulent la guerre alors que c'est Poutine qui envahi l'Ukraine et la Russie qui a toujours des possessions territoriales extérieures suite à ses multiples invasions, c'est audacieux comme raisonnement !
Réponse de le 29/08/2014 à 4:00 :
C'est Poutine qui fait la guerre et a envahi la Géorgie, la Crimée, l'Ukaine de l'Est etc pas les américains.
a écrit le 28/08/2014 à 19:00 :
Des dizaines de soldats russes seraient portés disparus en Ukraine
Des médias russes d’opposition demandent à Poutine des explications sur la présence et le nombre de militaires en Ukraine. Plusieurs dizaines de familles russes seraient sans nouvelles de soldats.
Plusieurs médias indépendants russes ont exigé mercredi la vérité sur une participation militaire russe au conflit en Ukraine au lendemain de l’annonce par Kiev de la capture de dix parachutistes russes, qui se seraient « perdus » selon Moscou. « La Russie fait-elle la guerre contre l’Ukraine et si oui pour quelles raisons? », interroge l’un des principaux quotidiens russes, Vedomosti, dans un éditorial.

« Sans doute les hommes politiques et les militaires russes veulent agir +comme en Crimée+ où la participation de nos soldats n’a été reconnue qu’un temps après », spécule le quotidien, en évoquant l’annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne en mars dernier. Mais « il est impossible de garder l’information en secret absolu. Il faudra un responsable pour les victimes » militaires russes, prévient Vedomosti.

Plusieurs médias d’opposition russes - dont le tri-hebdomadaire Novaïa Gazeta, le journal en ligne Fontanka.ru et la chaîne de télévision Dojd - ont publié leurs reportages sur l’enterrement lundi près de Pskov (ouest) de deux parachutistes russes, ayant péri en Ukraine, selon leurs proches. « Lundi, nous avons été témoins de l’enterrement dans la région de Pskov des parachutistes dont la mort est gardée secrète », écrit Novaïa Gazeta qui publie les photos des tombes, tout juste scellées, de Léonid Kitchatkine et Alexandre Ossipov, respectivement morts les 19 et 20 août.

Selon les proches des militaires, interrogés sur place par le journal, les deux parachutistes ont été tués dans les combats entre les séparatistes prorusses et les forces ukrainiennes, près de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine. « Plusieurs dizaines d’hommes de la 76e division aéroportée ne répondent plus à leurs proches (...) alors que leur hiérarchie assure qu’ils sont tous sains et sauf », écrit Novaïa Gazeta. « On en est au point où le silence peut provoquer un incendie monstrueux », résume le journal en ligne Pskovskaïa Gouberniïa dont le site a été inaccessible pendant quelques heures après la publication du reportage sur l’enterrement des parachutistes.

Le président russe Vladimir Poutine, interrogé mardi soir lors d’un sommet régional à Minsk (Bélarus) sur les dix parachutistes russes capturés par Kiev, a déclaré que ces soldats « patrouillaient à la frontière et ont pu se retrouver sur le territoire ukrainien ». Il avait également affirmé des « dizaines » de soldats ukrainiens avaient eux aussi franchi par le passé la frontière pour se retrouver en Russie, avant de rentrer en Ukraine
Réponse de le 28/08/2014 à 19:22 :
Le niant tout d'abord comme lors de l'invasion de la Crimée, Moscou a reconnu que des soldats russes avaient été arrêtés sur le territoire ukrainien. Ivan Romantsev un des soldats russe interpellé reconnaît : « Ce que raconte la télévision russe ne correspond pas à la réalité. » Etait-il possible de se retrouver sur le territoire de l'Ukraine en se perdant à 60 km à l'intérieur du pays en cours de route ? « Si on parle de toute la compagnie, non bien sûr», assure-t-il. Le caporal Ivan Miltchakov « citoyen russe né en 1995 » dit avoir été informé qu'il se rendait en Ukraine, sans que lui soit précisé le but de la mission. « On nous utilise comme de la chair à canon, nous ne savons pas pourquoi on nous a envoyés ici », ajoute-t-il. A la mi-août, Alexandre Zakhartchenko, chef du gouvernement autoproclamé de la « République populaire de Donetsk », annonçait avoir reçu le renfort de « 1 200 combattants aguerris formés en Russie » et de plusieurs dizaines de blindés et de lance-roquettes. Quelques jours plus tard, Kiev et des journalistes ukrainiens assuraient, photos à l'appui, avoir retrouvé dans des blindés détruits des documents les reliant à une unité de parachutistes russe basée à Pskov, en Russie. Moscou avait ironisé : « Il est difficile de comprendre pourquoi on transporte une telle bibliothèque dans un blindé. » Lundi, pourtant, la presse russe relatait l'enterrement très discret, à Pskov, de plusieurs parachutistes. Les russes commencent à demander des comptes sur ces désormais nombreux soldats qui ne reviennent plus, cette guerre directe dont on parle de plus en plus et la situation commence à devenir explosive en Russie. Les séparatistes ont de nouveau confirmé sur leur site l'appui des troupes russes et les photos et vidéos d'agence de presse entre autres s'accumulent comme preuves désormais évidente de l'implication russe directe. Poutine va donc être obligé soit de se retirer rapidement après les incursions des ses armées, soit d'avancer à découvert ce qui est une toute autre aventure au plan international.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:33 :
Vous nous servez là une propagande atlantiste de ... destruction massive ...!!!
a écrit le 28/08/2014 à 18:59 :
Poutine fait pleurer les femmes et mêres de Russie.
Les femmes et mêres de soldats de la région de Kostroma s'adressent à leur mari et fils prisonniers en Ukraine. "Nous vous aimons et vous attendons". Poutine envoie l'armée russe faire la guerre en Ukraine. Des centaines de soldats russes sont dejà morts dans cette guerre inavouée. D'autres sont prisonniers. Les parents sont inquiets pour eux et desirent les revoir rapidement à la maison.

Les mêres de soldats de la région de Stavropol ont etabli une liste de 400 soldats russes tués et blessés dans la guerre de Poutine en Ukraine. La liste a été faite à partir de differentes sources issues des régions militaires SUD seulement des forces armées russes. Ces dernières interdisent leur publication, selon la TV-Rain. Cette liste est incompléte.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:20 :
Ah et selon vous les Ricains sont les éternels gentils au grand coeur pur dans votre monde de bisounours. Le fils Biden (fils du vice president US Joe Biden) a ete nomme en fevrier 2014 au directoire de la plus grande entreprise ukrainienne de gas et de petrole (entreprise Burisma), afin de developper et de piller la terre d'Ukraine pour en extraire le gas de schiste. La famille Biden va se remplir les poches facilement grace a ce conflit entretenu par les Ricains. En Iraq en 2003 c'etait un autre vice president ricain (Dick Cheney) qui s'etait bien enrichi car il co dirigeait l'entreprise americaine Halliburton qui s'est bien nourrie elle aussi de petrole et d'argent publique. Les guerres sont bonnes pour les familles americaines
Réponse de le 28/08/2014 à 19:40 :
Attendez voir le "réchauffement thermonucléaire", bronzage assuré !
Réponse de le 28/08/2014 à 20:12 :
Votre traducteur n'a pas les bons accents ?
a écrit le 28/08/2014 à 18:55 :
Je suis préoccupé par la crise que Washington a orchestrée, parce que je crois qu'elle nous conduit à la guerre, qui sera nucléaire. Êtes-vous prêt à être détruits pour les mensonges de Washington sur un avion de ligne malaisien? Je suis convaincu que Washington est derrière la destruction du vol MH-17, parce que le spectacle de propagande de Washington était déjà tout prêt et a été instantanément représenté. C'est parce que Washington est responsable que Washington ne publiera pas ses photos satellites de la zone au moment de la destruction de l'avion de ligne C'est parce que Washington est responsable que Washington répond aux preuves tangibles de la Russie par des mensonges et de la propagande. C'est Obama et les larbins d'Obama à Kiev qui refusent de négocier, pas la Russie.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:59 :
Tu donnes tes sous et j'te fais des prévisions à la Poutine qui valent pas un clou !
Réponse de le 28/08/2014 à 21:40 :
N'importe quoi et y a pas eu de 2ème GM bien sur sa ne mérite même pas d’être publié sur minute tellement ce commentaire est pathétique
Réponse de le 28/08/2014 à 22:02 :
Tiens, çà sent fort le FN à 21:40
Réponse de le 28/08/2014 à 23:29 :
vive MARINE!!!!!!
a écrit le 28/08/2014 à 18:55 :
La Russie vient de mettre en service deux nouveaux super-sous-marins atomiques de la classe Typhoon, capables de porter et de lancer 16 missiles intercontinentaux R-30 Boulava-30 à dix têtes à trajectoires indépendantes. Chaque tête est, dit-on car il s'agit de secret militaire, est 50 foids plus puissante que la bombe A de Hiroshima. Figurez-vous un de ces sous-marins faisant route en direction Hamburg... ou Amsterdam.... Le Havre ?.... de quoi donner des sueurs froides, n'est-ce pas ?
Réponse de le 28/08/2014 à 19:26 :
Ah je me figure bien en effet et j'imagine Poutine encore mieux armé pour défendre le monde encore libre, au fait savez-vous qui a coulé le Koursk, par accident ??!!
Réponse de le 28/08/2014 à 19:57 :
on s'en fout ,on a BHL
Réponse de le 28/08/2014 à 20:14 :
Il n'y a que les trolls de l'OTAN qui ne coulent pas, hélas.
a écrit le 28/08/2014 à 18:54 :
On a fait la seconde guerre mondiale pour moins que cela..

Si des unité combattantes russes, ou des russes sont impliqué, la situation devient extrêmement grave, et une guerre Ouest-Russe devient du domaine du possible.

Poutine est intelligent, il devrait savoir qu'il ne faut pas aller trop loin.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:00 :
Poutine intelligent ?! Pas convaincu du tout !
Réponse de le 28/08/2014 à 19:31 :
Oui, la Russie soutient les rebelles et les Occidentaux aide l'armée ukrainienne... c'est un secret de polichinelle... le problème est ailleurs : comment l'ouest et l'est de l'Ukraine vont-ils vivre ensemble après cette guerre ? les habitants ne feront pas confiance à une démocratisation de la société ukrainienne si elle est sous le contrôle des Américains (bases de l'OTAN etc.)
Réponse de le 29/08/2014 à 8:30 :
Les ukrainiens, victimes des terribles génocides perpétrés par les russe au XX siècle sont, comme du reste tout les autres peuples de l'Est pro OTAN, pro USA, pro Europe.

C'est bien ca qui énerve le poutine..
a écrit le 28/08/2014 à 18:49 :
Poutine rassemble ses collègues des républiques du sud et leur demande : - Comment faites-vous pour rester si longtemps au pouvoir ? - Moi, je me suis autoproclamé patriarche du Turkménistan, donc je suis un monarque et j'ai le pouvoir à vie, dit Gurbanguly Berdimuhamedow - Moi, je fais un référendum tous les ans et je reste pour le deuxième mandat en tant que président d'Ouzbékistan, - explique Islom Karimov. Nous avec Noursoultan Nazarbaïev sommes devenus parents en mariant nos enfants. Maintenant on échange nos places: Nazarbaïev travaille comme président du Kazakhstan, et moi comme président du Kirghizstan, fait partager son expérience Almazbek Atambaev. Et moi, une fois je suis élu par le gouvernement, une fois par l'opposition, raconte le président du Tadjikistan Emomalii Rahmon. Poutine réfléchit et déclare : Et si moi je passais tous les cinq ans sur les chaînes que je controle en totalité le discours télévisé d'Eltsine où il présente sa démission et me transmet le pouvoir ?... restez avec votre "mon dieu, mon dieu" et vous n'aurez les yeux que pour pleurer après que Poutine viendra frapper à votre porte !!
Réponse de le 28/08/2014 à 18:53 :
C'est qui Poutine ? connais pas ce plouc !
a écrit le 28/08/2014 à 18:46 :
En inversant vos propos et en mettant Poutine à la place de Washington ont tombe pile dans la vérité. Vous écrivez la tête en bas et les pieds en l'air ?
a écrit le 28/08/2014 à 18:34 :
L’Amérique peut sortir le champagne, elle a abouti à ce qu'elle cherchait, créer la pagaille dans l'UE afin de l'affaiblir ! On regrette une fois de plus le Général de Gaulle qui en quittant l'OTAN avait déjà compris la politique de l'après guerre US et qui ne se serait pas laisser embarquer sur la crise fabriquée de l'Ukraine ! Nous avons admiré le sacrifice des GI en 1944 mais depuis , quel retournement !
Réponse de le 28/08/2014 à 18:38 :
C'est Poutine qui agresse mais c'est chaque fois l'Amérique impliquée ! Démonstrattion SVP ?
Réponse de le 28/08/2014 à 18:38 :
"Qui gouverne réellement la France et l'Europe" par François ASSELINEAU ex responsable à l'intelligence économique, propos corroborés par l'actuel Christian HARBULOT !
Réponse de le 28/08/2014 à 18:50 :
@Paul C Oui, de GAULLE avait tout compris sur les US et SEGUIN sur l'Europe, deux talents droits et dignes, depuis nous n'avons vu passer que les larbins des US, les vendus/achetés comme les décrit de sa formule lapidaire l'excellent Paul Craig ROBERTS, ennemi inspiré des néos cons US, à la manoeuvre et inspirant tous ces sujets...!!!
Réponse de le 28/08/2014 à 18:52 :
C'est John McCain qui agresse la Russie mais à distance car il sait que si il existe un poltron entre lui et Poutine ce n'est pas le grand maître d'échecs russe. Où sévit une mer** dans la planète l'Amérique est toujours impliquée ! il faut stopper ces va-t-en guerre et leur poltrons !!
Réponse de le 28/08/2014 à 19:08 :
Il est petit Vladimir il met même des talonnettes.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:14 :
Pas seulement McCain mais aussi son mentor Zbrzinski et son porte-feuille Soros. ils veulent faire la mainmise sur les trésors de la Russie. Mais c'est sans compter avec un certain Vladimir Poutine.
a écrit le 28/08/2014 à 18:32 :
Combien de division à l'Ouest? A part le géant américain, la France et l'Angleterre, les autres pays européens n'ont pas vraiment d'armée digne de ce nom....
Réponse de le 28/08/2014 à 18:39 :
Les armées conventionnelles russes ne sont pas à la hauteur sinon ils n'auraient pas à s'équiper en externe (Mistral etc)
a écrit le 28/08/2014 à 18:30 :
et si on refait la 2 ème guerre mondiale de 1914 en 2014? Et Hollande sera content de feter sa cximmomération encore une fois ;-)
Réponse de le 28/08/2014 à 18:36 :
Un Holland vitrifié contre un paysage aussi vitrifié.... tiens ça peut donner quelque chose !...
Réponse de le 28/08/2014 à 18:40 :
La Russie, elle en tout cas, est prête militairement. Depuis début août tous les réservistes de 18 à 35 ans sont appelés par vagues successives pour des "exercices" se déroulant jusque fin octobre. L'armée russe c'est 1.100.000 militaires de carrière et 2.400.000 réservistes. Et 3500 ogives nucléaires actives, plus que les US ! une donnée de réalité car celle-ci vient des sources du Pentagone. Alors effectivement ceux qui appellent l'Europe à en découdre militairement avec la Russie sont inconscients, un tel conflit mettrait l'Europe à feu et à sang. Il reste à savoir si l'opinion publique européenne va-t-elle avaler à l'aveuglette les "raisons" qui nos irresponsables de dirigeants vont essayer de nous faire descendre par le gosier.
Réponse de le 29/08/2014 à 4:37 :
3500...plus que les etats unis...
il me semble que 10 ou 20 tete suffisent pour neutraliser un ennemi... alors reduire les capacites militaires a de simples chiffres... c est le concours du plus gros z★★★
la guerre d aujourd hui elle est avant tout cybernetique! A quoi servent 3500 tete nucleaires si on ne peut les guider et les lancer avec une attaque informatique bien placee...
a écrit le 28/08/2014 à 18:20 :
J'espère juste que cette enième guerre initiée par l'Empire US aura pour conséquence l'explosion de l'UE Bruxelloise qui est la pire ennemie de la vraie Europe, celle des Européens.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:23 :
Tout à fait d'accord !! VIVE POUTINE !!! finalement voilà un leader qui a vraiment des c*****!!!
Réponse de le 28/08/2014 à 18:48 :
oh oui tellement que je collabore avec Poutine à 100% et prête à lui vendre l'Europe pour faire l'Eurasie
Réponse de le 28/08/2014 à 19:16 :
On dit que les amiraux russes ont de sérieux doutes si le premier navire de guerre de l'Otan va couler dans la mer Noire ou dans la Baltique. Ils ne peuvent plus dormir, c'est dur dur....
a écrit le 28/08/2014 à 18:08 :
L'Ukraine n'est pas le seul pays de l'ancien bloc de l'Est à s'inquiéter de la politique gazière de Moscou... et à prendre les devants. La preuve : les Premiers ministres roumain et moldave Victor Ponta et Iurie Leanca ont inauguré mercredi un gazoduc qui permettra à la Moldavie, ancienne république soviétique, de réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe. Grâce à ce gazoduc, la Moldavie ne devra plus craindre d'être privée d'énergie par le géant russe Gazprom, son unique fournisseur de gaz jusqu'ici, a déclaré M. Ponta lors d'une cérémonie en présence du commissaire européen chargé de l'Energie Günther Oettinger. Lurie Leanca a remercié la Commission européenne, qui a financé en partie ce projet, précisant que les premières livraisons de gaz sont attendues le 1er septembre. Long de 43 km, le pipeline qui relie la ville roumaine de Iasi (nord-est) à celle moldave d'Ungheni (nord-ouest) offre une capacité de 1,5 à 2 milliards de mètres cubes par an. Selon les autorités roumaines, il acheminera dans un premier temps 50 millions de m3 par an.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:28 :
50 millions par an cà fait quand meme 2,5% quand meme ce n'est pas négligeable n est il pas?
Réponse de le 28/08/2014 à 18:51 :
Le titre est mauvais mais le texte est très bon bravo !
a écrit le 28/08/2014 à 17:10 :
L'Amérique qui tient l'Otan et l'Europe ou plus exactement qui tient les assujettis européens observe avec effroi la Russie, la Chine, l' Inde et qqes autres créer un contre pouvoir au dieu dollar pour d'abord régler dans leurs monnaies nationales d'abord leurs échanges en pétrole, insupportable pour cette Amérique déjà au bord de l'asphyxie économique qui ne tient encore que par une création monétaire effrénée- qui voit donc arriver à moyen terme son déclassement ! l'Instant des jeux de Sotchi a permis de déstabiliser l' Ukraine et dresser l'Europe aux ordres de son maitre en guéguerre maladroite car contre productive contre la Russie, l'Europe cocue, vient de s'apercevoir que les Russes sont aussi capables de sanctions économiques et réalisent, mais un peu tard, qu'ils se sont tirés une jolie balle dans le pied pour suivre les intentions belliqueuses US ! La rengaine propagandiste européo-atlantiste de tous les instants dans les médias achève de décrédibiliser cette petite entreprise s'appuyant sur le mode agitation, déstabilisation, renversement, changement de régime pour plus...favorable. Rien ne se serait jamais passé dans cette Europe là si les manettes appartenaient véritablement aux européens et si elle n'était entretenue dans un dysfonctionnement délibéré pour laisser la main aux US sur tous les sujets, économiques et politiques notamment..CQFD!
Réponse de le 28/08/2014 à 17:18 :
@goguenard Vous avez tout compris, un vrai courant d'air frais, merci.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:47 :
@Goguenard Très bien résumé, voilà bien pourquoi l'Europe ne nous appartient pas, on a volé notre opposition par le traité de LISBONNE et cette Europe là se nourrit de nationalismes et d'intérêts opposés et ne fonctionnera jamais.. Elle se propose seulement aujourd'hui de nous apporter la guerre en défendant les intérêts us, en résumé, l'Europe c'est la guerre...Il est nécessaire d'en sortir, avec l' UPR et l'article 50 du TUE, c'est sur UPR.fr..
Réponse de le 28/08/2014 à 21:32 :
Pas de commentaire additionnel
Réponse de le 28/08/2014 à 23:02 :
un hermaphrodite?
Réponse de le 29/08/2014 à 10:09 :
@Goguenard et Upr 21.32 Le troll atlantiste de service suppose, l'effet suppositoire du troll est patent en somme...!!!
a écrit le 28/08/2014 à 17:00 :
L'Ukraine est en Europe et la majorité des pays d'Europe font partie de l'Otan créée pour faire face à l'invasion russe de l'Europe lors de la dernière guerre, invasions qui se répètent. Donc l'Europe comme l'Otan sont évidemment pleinement concernées même si l'Ukraine ne fait pas partie de l'Otan et donc cette dernière ne fait pour le moment qu'observer tant que çà ne dépasse pas certaines limites. Ce n'est pas un problème d'indépendance d'une région, il y a bien eu déstabilisation et invasion de la Crimée par des troupes reconnues après coup comme russes par Poutine et ce sont bien des milices, équipements et soldats officiels russes qui se font aussi arrêter en Ukraine de l'Est et qui font des morts et ont des morts. L'Europe a connu 3 importantes guerres successives qui ont dégéné en conflit mondial avec une bonne part de responsabilité des russes déjà en 14 comme en 45 (pacte Ribbentrop/Staline) donc normal de la part de l'Europe comme de l'Otan d'être vigilants sur les actions de Poutine qui ont dépassé déjà plusieurs limites. Imaginez si l'Otan était intervenue en Tchétchénie. C'est pourtant bien ce que fait Poutine en Ukraine.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:04 :
La Lituanie, l'Estonie etc ont une histoire principalement européenne mais envahies par l'URSS en leur temps ! Vous mélangez tout, relisez donc l'histoire ! Quant à l'Ukraine elle a fait l'objet d'une invasion russe en Crimée. Et l'Ukraine de l'Est n'a certainement pas demandé l'entrée de milices russes et invasion russe. Poutine envoie ses troupes comme l'Urss à Prague etc en son temps, sans demander l'avis des peuples.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:25 :
En toute candeur, pourriez-vous me dire si l"envergure" d'un chef d'État se mesure à la hauteur de ses épaules ou à la hauteur de ses hanches ? merci d'avance.
Réponse de le 28/08/2014 à 21:33 :
Ce n'est pas pareil : la tchcetechnie est en Russie alors que l'Ukraine n'est pas membre de l'UE ni de l'OTAN et que son gouvernement actuel est issu d'un putsch qui est à l'origine de la crise actuelle. C'est donc très différent.
Il faudrait plutôt dire imaginez un putsch au Canada d'un gouvernement anti-US et si les USA intervenaient en sous main face à l'opposition contre de gouvernement putchiste.
a écrit le 28/08/2014 à 16:56 :
Que les USA, l’Europe, l’OTAN et je ne sais encore qui ne se fassent pas d’illusion : la Russie ne lâchera pas l’Ukraine car elle ne PEUT PAS se le permettre. Toutes les poignées de mains, les réunions de crise, et je ne sais encore quels consensus, ne changeront rien à l’affaire. Les US le savent et c’est pour cela qu’ils essaient d’impliquer le maximum de monde de leur côté. C’est peine perdue. Les moyens financiers ne sont plus là.
Réponse de le 28/08/2014 à 17:04 :
C'est la réalité et dans les chancelleries du monde entier tout un chacun le sait. Mais il faut tourner les mains, les prestidigitateurs, il y a beaucoup de zones d'intérêts ouvertes à ce moment dans le monde et il faut manipuler les masses, tantôt dans un sens tantôt dans un autre, l'important c'est plutôt "donner l'impression que nous sommes les plus forts", essentiel pour la façade, après on règle en silence à l'amicale comme d'hab et on le fera savoir dans 50 ans, d'accord ?
a écrit le 28/08/2014 à 16:21 :
Pour parler franchement et honnêtement : les Etats-Unis ne sont pas en mesure de gagner une confrontation avec la Russie et ils le savent, pour cela ils font appel à tous les autres armées, ils promettent des cadeaux, des jeux-vidéo, de vendre des F-35 soldés, une palce au Comité de Sécurité de l'ONU, et patati patata. L'OTAN subit depuis des années une diminution de leur budget car pas seulement les Etats européens (dans sa plupart) se trouvent en récession économique, mais les États n'ont plus les mêmes intérêts géopolitiques des années 90, voire de la première décennie des années 2000.

Il y aura un sommet de l'OTAN en septembre, au Pays de Galles, peut-être son dernier. Son maître de cérémonies von Rassmussen, avant de passer le bâton à son successeur norvégien, veut encore donner à son publique à moitié endormi son chant de cygne : une confrontation avec Moscou. Or lui-même il sait que tout n'est qu'un bluff, qu'une guerre avec la Russie n'aurait rien à voir avec les émeutes en Irak ou en Libye ; c'est tout une autre paire de manches.

Sans compter que vraisemblablement les Chinois vont trouver une excuse quelconque pour donner un coup de main à leurs alliés russes desquels ils dépendent de certaines technologies militaires de pointe. Les USA se trouvent à ce moment bien enquiquinés avec la mouvance croissante d'ISIS et craignent qu'un enlisement au Proche-Orient ne survienne le moment d'une confrontation entre des forces russes et l'OTAN. Non sans oublier que la Chine se met de travers à toute velléité américaine de trouver des nouveaux alliés (toujours des alliés, des alliés soudoyés, partout, si les USA étaient une réelle puissance puissance ils s'en passerait, en voici la preuve qu'ils ne le sont pas) asiatiques que leurs poodles japonais.

Donc le pays de McCain et de Georges Soros se voit à présent le dos au mur et il ne lui reste quasiment que deux options : 1. battre l'Otan en retraite (en catimini comme ils le font toujours) et laisser les Européens trouver auprès de Russes et Ukrainiens une solution diplomatique pour l'imbroglio qu'ils ont causé à ce pays-là ; ou 2. faire la guerre (suicidaire, sans le moindre doute) avec la Russie, le califat ISIS, la Chine et embraser toute la planète dans une sorte de "terre brulée" à la Saddam Hussein. Mais pour cela il va falloir compter avec l'approbation du Congrès US (plus préoccupé avec l'effondrement du dollar et la boule de neige de leur dette publique), de convaincre une opinion publique hostile à une guerre avec la Russie (ils savent que ce sera la fin des USA) et ses alliés européens (à part les britanniques dont les politiciens ne raisonnent pas différemment des néoConservateurs américains) et asiatiques.

Il n'y a pas d'autre solution car la Russie d'aujourd'hui n'est plus la même d'un certain Boris Yeltsin. Faites gaffe !
Réponse de le 28/08/2014 à 17:12 :
L'idéal pour les US, c'est de faire un conflit le plus loin de ses frontières, mais nous ne sommes plus ni en 1940 ni en 50, ni en 70.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:34 :
La Russie vient de mettre en service deux nouveaux super-sous-marins atomiques de la classe Typhoon, capables de porter et de lancer 16 missiles intercontinentaux R-30 Boulava-30 à dix têtes à trajectoires indépendantes. Chaque tête est, dit-on car il s'agit de secret militaire, est 50 foids plus puissante que la bombe A de Hiroshima. Figurez-vous un de ces sous-marins faisant route en direction Hamburg... ou Amsterdam.... Le Havre ?.... de quoi donner des sueurs froides, n'est-ce pas ?
Réponse de le 28/08/2014 à 18:57 :
Le Koursk il est où déjà ?
Réponse de le 28/08/2014 à 18:57 :
"les Etats-Unis ne sont pas en mesure de gagner une confrontation avec la Russie et ils le savent"

Grotesque. L'armée US est configuré pour détruire la Russie ET la Chine en même temps !

Croire que la "pacification" de l'Afghanistan à la moindre rapport avec la puissance des USA serait une terrible erreur.. Depuis la fin de la guerre froide, le budget militaire US a explosé, ce n'est pas pour rien.
a écrit le 28/08/2014 à 15:55 :
Le niant tout d'abord comme lors de l'invasion de la Crimée, Moscou a reconnu que des soldats russes avaient été arrêtés sur le territoire ukrainien. Ivan Romantsev un des soldats russe interpellé reconnaît : « Ce que raconte la télévision russe ne correspond pas à la réalité. » Etait-il possible de se retrouver sur le territoire de l'Ukraine en se perdant à 60 km à l'intérieur du pays en cours de route ? « Si on parle de toute la compagnie, non bien sûr», assure-t-il. Le caporal Ivan Miltchakov « citoyen russe né en 1995 » dit avoir été informé qu'il se rendait en Ukraine, sans que lui soit précisé le but de la mission. « On nous utilise comme de la chair à canon, nous ne savons pas pourquoi on nous a envoyés ici », ajoute-t-il. A la mi-août, Alexandre Zakhartchenko, chef du gouvernement autoproclamé de la « République populaire de Donetsk », annonçait avoir reçu le renfort de « 1 200 combattants aguerris formés en Russie » et de plusieurs dizaines de blindés et de lance-roquettes. Quelques jours plus tard, Kiev et des journalistes ukrainiens assuraient, photos à l'appui, avoir retrouvé dans des blindés détruits des documents les reliant à une unité de parachutistes russe basée à Pskov, en Russie. Moscou avait ironisé : « Il est difficile de comprendre pourquoi on transporte une telle bibliothèque dans un blindé. » Lundi, pourtant, la presse russe relatait l'enterrement très discret, à Pskov, de plusieurs parachutistes. Les russes commencent à demander des comptes sur ces désormais nombreux soldats qui ne reviennent plus, cette guerre directe dont on parle de plus en plus et la situation commence à devenir explosive en Russie. Les séparatistes ont de nouveau confirmé sur leur site l'appui des troupes russes et les photos et vidéos d'agence de presse entre autres s'accumulent comme preuves désormais évidente de l'implication russe directe. Poutine va donc être obligé soit de se retirer rapidement après les incursions des ses armées, soit d'avancer à découvert ce qui est une toute autre aventure au plan international.
Réponse de le 28/08/2014 à 17:07 :
TIENS, j'ai trouvé moi aussi une preuve !! elle était plantée sur les site de la BBC et de CNN !!! est-ce la même que la votre ?
Réponse de le 28/08/2014 à 17:45 :
'zavez raison, le troll, ce matin en cherchant dans mes tiroirs j'ai trouvé aussi une photo des anciens blindés de l'ère soviétique en croisant la frontière de l'Ukraine. Vous écrivez très bien, si il n'y aura pas des problèmes de droits d'auteur, avez-vous songé à publier vos répliques un jour ?
Réponse de le 28/08/2014 à 18:01 :
Poutine ne sait pas où il va et c'est cela son jeu dangereux ! l'OTAN regarde et analyse prend son temps ! mais faudra bien punir celui qui ne respecte pas ses propres écrits .
Réponse de le 28/08/2014 à 18:07 :
Vous rêvez, Poutine souhaite la partie Est de l'Ukraine avec les ressources de la Mer d'Azov entre autres (je fais de fautes, excusez moi). Vous vous ferez avoir à discuter (désolé je tressaille déjà) avec ce voyou envahisseur de Poutine (nom de Kiev, je bave...)
a écrit le 28/08/2014 à 15:41 :
Les soldats Russes ne connaissent peut être pas leur carte de géographie mais chaque Russes connait l'histoire de son pays et sait que les racines de la Russie sont aussi ukrainiennes. Nos chers décideurs de l'Otan devraient donc suivre quelques notions scolaires assez basiques.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:49 :
Moscou n'était qu'un village par rapport à Kiev donc relis l'histoire en détail petit, c'est Kiev qui devrait historiquement envahir l'Ukraine si tu t'en réfères à l'histoire. De même la Carélié était finlandaise donc que fait-elle encore en Russie, tout comme les îles Kouriles japonaies ??
Réponse de le 28/08/2014 à 18:15 :
Écoutez-moi bien, je vous prie : Moscou n'était qu'un village par rapport à Kiev à l'année zéro, donc à la pré-Histoire européenne. Donc je n'ai pas lis l'histoire en détail petit pour vous, somme toute c'est vous qui est dans le tort et vous savez, le tort....tue ! mdr alors c'est Kiev qui devrait historiquement envahir l'Ukraine mais vous avez raté le coche. De même la Carélié était finlandaise, après espagnole, puis française pour ensuite être annexée à la Russie polaire. Donc que fait-elle encore en Finlande quand elle devrait être à la Mer Noire, tout comme les îles Kouriles japonaises se trouvent dans l'océan Pacifique ??
a écrit le 28/08/2014 à 15:27 :
Guten Tag ! On cherche par tous les moyens d’impliquer le NATO dans ce conflit, mais on ne veut pas que la Russie protégé les civils à l’Est de l’Ukraine. Pourquoi serait l’OTAN plus autorisé d’intervenir encore une fois chez les autres, et les Russes traités comme des « agresseurs » ? Si les Polonais invitent l’OTAN, les pro-russes invitent les Russes pour les défendre. Où est le problème ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:37 :
Mais les ukrainiens n'ont jamais invité Poutine, c'est lui qui s'est invité ! comme l'Urss en son temps, Staline, Hitler, ou Mussolini etc.
Réponse de le 28/08/2014 à 17:27 :
Après votre retraite, dans à peu près un mois, qu'allez vous faire, mon Colonel ? des vacances en Océanie....?.... aux Caraïbes ?.... séjourner à une maison de retraite au sud de l'Espagne ?.... ou vous allez rester dans vos pantoufles en regardant Eurovision à Kopenhagen ?
Réponse de le 28/08/2014 à 18:11 :
Tiens çà sent fort la CNN, Col. von Rassmussen, vous avez mangé des pois chiche à midi.... des haricots ?....
Réponse de le 28/08/2014 à 18:36 :
@colonel Un peu comme les allemands voulaient virer les missiles PERSHING de leur sol mais n'y sont pas parvenus face aux politiques achetés, qui s'est don invité dans l'histoire récente ! Combien de bases us dans le monde et ...combien de bases russes, merci de nous documenter svp!!
Réponse de le 28/08/2014 à 18:59 :
"Combien de bases us dans le monde et ...combien de bases russes, merci de nous documenter svp!"


Les sovietes, comme les nazi, ont perdu la guerre.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:12 :
A cause de qui les bases ?!
Réponse de le 28/08/2014 à 19:39 :
@ Titine : à cause de l'obssession américaine pour le pétrole, mon ami.
a écrit le 28/08/2014 à 15:26 :
Hollande en décalage sur ses réponses face aux agressions aventureuses de la Russie, compte t-il encore livrer ses mistrals ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:42 :
Les Mistrals comme bien le disent les experts militaires américains, ne sont plus "à Hollande" mais à la marine russe qui les a déjà payés à 60%. Nuance.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:58 :
Toute décision de vente peut être annulée à tout moment. Rien n'oblige à livrer ces Mistral.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:51 :
Il me semble qu'un article récent parlait justement de paiement a la livraison du deuxième et dernier BPC, selon le contrat signé entre la France et la Russie. Quelle est la vérité?
Réponse de le 28/08/2014 à 17:16 :
Oui, c'est exact, ce seront les 40% qui restent auxquels seront ajoutés des frais complémentaires liés à la différence de prix qui ont subi certains matériaux au long de ces deux ou trois ans de la construction. C'est prévu dans le contrat, donc, une praxis commerciale dont aucune des parties va en faire un fromage.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:15 :
Les paiements sont progressifs en fonction des avancées donc si Poutine ne paie pas une échéance, navire bloqué et pénalités, comme dans tout contrat commercial et réciproquement.
a écrit le 28/08/2014 à 15:25 :
Il n'a pas dit 3000 soldats. Vous n’êtes pas très bons en russe . Il a dit 3000 volontaires venus de Russie. Ce qui, sur 25.000 hommes, est en fait assez peu (enfin moi, j'aurais bien voulu en voir arriver 150.000 histoire de prendre Kiev en une semaine).
Votre propagande ne changera rien. Porochenko et son régime issu de la rue (en français on dit une junte) sont perdus. Et l’Europe va subir une défaite économique et diplomatique majeure.
Ukraine = Stalingrad de l'UE à l'Est
Réponse de le 28/08/2014 à 15:31 :
avec un peu de chance , cela peut déclencher une crise majeure de l'UE et amener à son éclatement .. on peut toujours rêver
Réponse de le 28/08/2014 à 15:40 :
Si l'Europe était en Ukraine avec l'Otan la Russie n'existerait plus. Question de rapport de forces et techniques ;-)
Réponse de le 28/08/2014 à 17:54 :
J'adore ces gens qui disent "ah si seulement" tout le temps, ils m'agacent parfois. "Si l'Europe était en Ukraine !!!!""" nous n'avons pas eu les mêmes profs de Géographie, à l'évidence !! ne serait-il pas le contraire ?? allez, il fait un peu frisquet, une couverture chaude, les pantoufles...
Réponse de le 28/08/2014 à 19:00 :
"Il a dit 3000 volontaires venus de Russie."

On imagine bien que ces "volontaires" ont l'approbation, sinon les ordres du Kremlin..
a écrit le 28/08/2014 à 15:14 :
Certains hauts stratèges ont malheureusement pensé que l'hiver était arrivé en voyant les images du président sous l'eau de la pluie sur l'ile de Sein. Erreur, les Russes n'ont l'habitude de contre-attaquer que l'hiver installé.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:21 :
Oui mais avec le réchauffement climatique ils sont en avance.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:44 :
Attendez voir le "réchauffement thermonucléaire", plus que bronzage assuré.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:01 :
mais domage le musé de l'Hermitage ou la Place rouge à Moscou c'était joli. Vitrifié évidemment ce sera moins bien.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:46 :
Et vous, dites (sourire sardonique...) comment vous vous verriez en verre, totalement vitrifié à côte de la tour Eiffel elle aussi toute vitrifiée hein ? dites nous vos sentiments, je vous écoute
Réponse de le 28/08/2014 à 19:01 :
"dites nous vos sentiments, je vous écoute"


Il y à plus de russes à mettre sous verre que de français.
Réponse de le 28/08/2014 à 21:55 :
Mais les Français ils aiment bien aussi un verre....
a écrit le 28/08/2014 à 15:09 :
ne devrait on pas plutôt titrer "l'armée russe et les séparatistes ont libéré Novoazovsk " sachant que la population est bombardée et à 80% russe ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:20 :
Non car Novoazovskest en Ukraine
Réponse de le 29/08/2014 à 11:03 :
la Bosnie , la Croatie etaient en Yougoslavie ........pourquoi ne devraient on pas accorder à une population qui à 80% demande le rattachement à la Russie ce qu'on a volontiers accordé aux autres ?
a écrit le 28/08/2014 à 15:09 :
Donetsk, 17 août, Alexandre Zakhartchenko, :
Dans une vidéo, A. Zakhartchenko, Premier ministre de la République autoproclamée de Donetsk, dit attendre l'arrivée imminente de 150 véhicules blindés, dont 30 chars, et de 1.200 combattants formés depuis quatre mois en Russie. "Ils arrivent au moment le plus important", a-t-il affirmé dans une vidéo enregistrée vendredi.
Donetsk, 28 août - RIANovosti:
Kiev et l'Occident parlent toujours de la prétendue intervention russe en Ukraine pour justifier les nombreuses défaites de l'armée ukrainienne dans les combats contre les insurgés, a déclaré jeudi le premier ministre de la république populaire autoproclamée de Donetsk, A. Zakhartchenko.
Un comique ce monsieur?
a écrit le 28/08/2014 à 15:09 :
Et Sarkozy qui nous a refichu dans l'otan, pour épouser les mauvaise guerres de l'empire, c'est ballot, dans cette Europe de guerre, c'est tout aussi ballot!!
Réponse de le 28/08/2014 à 15:28 :
Cà permet des économies de moyens. La France n'est plus celle de l'après guerre où les pays émergents n'avaient pas encore émergé. C'est une organisation démocratique à élections et votes, les interventions des pays sont variables selon les conflits, rien à voir avec les décisions d'un dictateur comme Poutine qui là fait une guerre camouflée ce qui n'en est pas moins une guerre directe et invasive à l'Ukraine comme en attestent notamment les soldats russes prisonniers.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:33 :
les Russes sont agressifs , la preuve ? ils ont mis leur pays en plein milieu des bases de l'OTAN :-)
Réponse de le 28/08/2014 à 15:49 :
Je suggère que l'OTAN envoie ses raptors profiter des magnifiques plages de la côte atlantique française. Après tout ils ont bien droit à des vacances eux aussi. LOL
Réponse de le 28/08/2014 à 16:04 :
La France doit au contraire rester dans l'Otan, surtout si elle était en faillite ! çà coûte moins cher la mise en commun des armes et çà évite de se faire la guerre entre membres de l'Otan !
Réponse de le 28/08/2014 à 16:25 :
La France doit quitter l'Otan car elle se trouve en faillite ! une armée, vous savez, çà coûte trop cher et c'est aussi le même consensus entre les membres européens de l'Otan !
Réponse de le 28/08/2014 à 16:48 :
Au moins pour plaire nos amis américains, ils nous ont sauvés des néo-Nazis, euh pardon, des anciens nazis qui ont lutté aux côtés des actuels dirigeants de l'Ukraine...euhh de l'Allemagne veut dire...non euhh pas de l'actuelle Allemagne... enfin vous voyez ce qui je veux dire ?
Réponse de le 28/08/2014 à 17:12 :
Helas non, la France doit quitter l'union, l'Europe, l'otan, pourquoi, parce que l'Europe américaine, c'est...la guerre!!
Réponse de le 28/08/2014 à 17:59 :
Si la France quitte d'un seul coup l'OTAN, l'euro et l'Union Européenne, il y aura comme qu'un choc anaphylactique dans le monde entier et cela va durer un ou deux mois. Après, notre pays se remettra sur ses rails, lentement mais sûrement, et les autres pays de l'Europe vont eux aussi en faire de même. Et la France retrouvera sa grandeur passée.
a écrit le 28/08/2014 à 15:05 :
On mélange a souhait les deux termes. Il y a aussi du coté des insurgés des Français, est ce aussi inacceptable pour Kiev ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:26 :
J’ai un doute: ceux que les médias appellent « pro-Russes » sont des Ukrainiens ? Oui ou non ?
Si oui, le président Ukrainien se sert de l’armée contre son propre peuple ! Oui ou non ?
Si oui, pourquoi est-ce que c’est Poutine le méchant du film ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:44 :
par contre , silence radio total à propos des mercenaires de Blackwater ....
Réponse de le 28/08/2014 à 15:44 :
Et aussi les armements, sont-ils achetés sur un marché ukrainien ou russe ? On peut voir en effet qu'il est facile en Ukraine ou en Russie d'acheter une colonne d'une centaine de blindés et des missiles derniers cri en faisant son marché et que la Russie est pleine de mercenaires qui arrivent à raison de 700 par jour. A ce rythme il ne va bientôt plus retser que les grand mère en Russie.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:47 :
Pour les fachos il n'y a qu'une seule vérité : leur mensonge. Les russes qui se trouvent du côté des fachos ukrainiens sont des mercenaires à justre titre que les américains, britanniques et d'autres luttent à côtés de l'armée de Kiev. Mais la propagande facho a des tentacules plus longs qu'on imagine....
Réponse de le 28/08/2014 à 16:26 :
La France doit au contraire rester dans l'Otan, zozo, surtout si elle était en faillite ! çà coûte moins cher la mise en commun des armes et çà évite de se faire la guerre entre membres de l'Otan !
a écrit le 28/08/2014 à 15:05 :
Je suis préoccupé par la crise que Washington a orchestrée, parce que je crois qu'elle nous conduit à la guerre, qui sera nucléaire. Êtes-vous prêt à être détruits pour les mensonges de Washington sur un avion de ligne malaisien? Je suis convaincu que Washington est derrière la destruction du vol MH-17, parce que le spectacle de propagande de Washington était déjà tout prêt et a été instantanément représenté. C'est parce que Washington est responsable que Washington ne publiera pas ses photos satellites de la zone au moment de la destruction de l'avion de ligne C'est parce que Washington est responsable que Washington répond aux preuves tangibles de la Russie par des mensonges et de la propagande. C'est Obama et les larbins d'Obama à Kiev qui refusent de négocier, pas la Russie.



La Russie a autant de têtes nucléaires que Washington, et le « bouclier ABM» de Washington est une farce. Si le gouvernement de malades mentaux américain entraîne la crise, que Washington a créée tout seul, jusqu’à la guerre, nous allons tous mourir, et pour quelle raison ? La réponse est : pour un MENSONGE de Washington.Voulez-vous mourir pour un mensonge? Un autre mensonge de Washington?Si vous ne le voulez pas, vous feriez bien de le faire savoir à Washington.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:11 :
@Décrypteur Très belle reprise de l'analyse de PC ROBERTS, un must, bravo!
Réponse de le 28/08/2014 à 15:34 :
En inversant vos propos et en mettant Poutine à la place de Washington ont tombe pile dans la vérité. Vous écrivez la tête en bas et les pieds en l'air ?
Réponse de le 28/08/2014 à 19:03 :
"La Russie a autant de têtes nucléaires que Washington"


Bhou, on a vachement peur : ces brutes aviné de communistes ont fait dans leur pantalons plutôt que de les utiliser (Cuba ?). Alors Poutine, évidement, n'y pense même pas.

Poutine, arrête tes conneries !
a écrit le 28/08/2014 à 15:01 :
quand on prend la lituanie , l'estonie etc et qu'ils demandent à rejoindre l'UE et quitter l'union soviétique personne ne conteste ....... quand c'est l'inverse , c'est à dire une nation à 80% russe (région de Donestk) qui veut retourner en union soviétique , du coup cela n'est plus bien pour nos médias , et que dire des ou de l'oligarque qui dirige l'Ukraine ? je suppose que nos banque se préparent déjà à dérouler le tapis rouge pour prendre l'argent du peuple comme ils l'ont fait pour les oligarque en russie ....
Réponse de le 28/08/2014 à 15:18 :
La Lituanie, l'Estonie etc ont une histoire principalement européenne mais envahies par l'URSS en leur temps ! Vous mélangez tout, relisez donc l'histoire ! Quant à l'Ukraine elle a fait l'objet d'une invasion russe en Crimée. Et l'Ukraine de l'Est n'a certainement pas demandé l'entrée de milices russes et invasion russe. Poutine envoie ses troupes comme l'Urss à Prague etc en son temps, sans demander l'avis des peuples.
Réponse de le 29/08/2014 à 19:16 :
alors peu-être pourrez vous m'expliquer Ô chevalier de la pensée unique pourquoi plus de 400 000 personnes on fuit cette région pour se réfugier à Volgograd (Russie) et non en ukraine ??
a écrit le 28/08/2014 à 14:56 :
Les magnats russes du secteur alimentaire vont connaître une période faste. "Les prix du gros ont déjà augmenté. Cette situation leur rapporte déjà", a dit à Reuters Sergueï Lisovsky, un ancien nabab du secteur devenu sénateur. Les autorités russes avaient mis en garde les producteurs russes contre les hausses du prix à l'occasion de l'embargo. Mais, dans les jours qui ont suivi sa mise en place, le prix de saumon a pu bondir jusqu'à 60%, se retrouvant à plus de 22 dollars (16,6 euros) le kilo dans certains magasins. D'après certains distributeurs, le prix de boeuf et du fromage devraient également monter d'au moins de 30% puisque les importations de ces produits couvraient entre 30% et 50% de la consommation locale. L'action de la poissonnerie Russkoe More a quelque 23% le jour de l'annonce de l'embargo puis encore près de 19% le lendemain. Guennadi Timchenko, ami de Vladimir Poutine et homme d'affaires, avait pris une participation de 30% dans Russkoe en 2011, faisant le pari d'une hausse de la demande pour le saumon. A la suite de la première salve de sanctions prises en mars par les Etats-Unis à l'encontre de certaines personnalités et sociétés russes, Guennadi Timchenko a cédé sa participation à son gendre. Le producteur de viande Ros Agro va également profiter de l'embargo sur les importations, a déclaré Maksim Basov, directeur général de la société. Cette dernière avait fondée par l'homme d'affaires Vadim Moshkovich. Il en a transféré la propriété à sa famille après être devenu sénateur en 2006 en tant que membre du parti Russie unie, le parti au pouvoir présidé par le Premier ministre Dimitri Medvedev. Miratorg, premier producteur de viande de porc en Russie avec un chiffre d'affaires de 1,5 milliard de dollars, a reçu, fait rare dans le secteur agro-alimentaire, de substantiels prêts de l'Etat. Sergueï Lisovsky a pu par le passé profiter de mesures de rétorsion commerciales. Quand, dix ans auparavant, la Russie avait banni les importations de poulets américains en raison à des sanctions de Washington visant l'acier russe, il avait justement investi peu avant dans des batteries de poules.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:01 :
Oui c'est scandaleurx en effet d'autant qu'il y a de nombreux soldats russes morts à qui l'on a fait croire qu'ils partaient en vacances en "Nouvelle Russie" et que l'on tient les familles russes dans l'ignorance de leur décès, comme pour le Koursk. Le FSB ex KGB n'a pas changé ses méthodes répugnantes.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:17 :
Il y a aussi quelques Français qui sont partis "bénévolement" pour aider les pro-russes à retrouver le chemin des vraies valeurs, on aimerait bien que ce patriotisme soit présent dans la tête de nos djihadistes engagés aux côtés de groupes terroristes.
"Ces Français sont venus de « Paris, de Normandie, de Toulouse ». Ils se sont engagés dans une « brigade de volontaires de l’Ouest » d’une vingtaine de personnes, en vue, disent-ils de « combattre l’impérialisme de l’UE et de l’Otan, pour défendre les populations russophones de l’est que la zone de Kiev a clairement agressées..." propos recueillis par Rue 89 et reportage au JT d'hier.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:18 :
comme chez nous en 14/18 et 39/45 et en france/afrique
Réponse de le 28/08/2014 à 15:20 :
Je crois que vous ne faites pas le distinguo entre volontaires et armée nationale.
Personne ne peut empecher une personne d'aller se battre pour son ideal.
Vous pouvez y aller si cela vous chante et rejoindre les rangs des milices pro-Kiev.
Autre chose est d'engager OFFICIELLEMENT son armée NATIONALE dans un combat.
Ce que la Russie n'a pas fait ou alors va falloir me prouver le contraire.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:24 :
Il fait apprendre à lire, il ne s'agit point de «soldats russes» envoyés par la Russie, mais de volontaires. D'ailleurs, il y a également de nombreux soldats ukrainiens, qui ont déserté pour défendre leur région.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:51 :
BRAVO !!!
Réponse de le 28/08/2014 à 15:52 :
En Crimée comme en Géorgie, Pouitine a démenti que c'était son armée. Puis l'a ensuite admis dans tous les médias russes etc. C'est idem en Ukraine de l'Est, que font ces colonnes de soldats russes dont plus d'une douzaine a été faite prisonnière à 60 km de la frontière russe en Ukraine et qui ont confirmé ? entre autres preuves accablantes.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:28 :
C'est qui, c'est quoi cette "communauté internationale en colère" qui refuse à la Russie le droit d'envoyer de l'aide humanitaire à une population sinistrée? A-t-on entendu l'Afrique, l'Asie, l'Amérique du Sud s'insurger de ce fait? ah l'Occident qui se croit le nombril du monde! La Chine, l'Inde, le Brésil et l'Indonésie, c'est 50% de la population mondiale, ces pays n'ont exprimé aucune colère. Il faut donc envoyer les fascistes français aller lutter du côté des néo-nazis ukraniens, cela ferait du bien à la santé civique de la France !
Réponse de le 29/08/2014 à 13:17 :
Staline disait : traité votre interlocuteur de faciste, pendant ce temps, il tentera de se justifier et on en oubliera la question.
a écrit le 28/08/2014 à 14:50 :
Il y a belle lurette qu'il n'y a plus de pseudo rebelles mais uniquement l'armée russe dans l'Est de l'Ukraine. Il s'agit juste d'une manière plus évidente que jamais d'une invasion coloniale caractérisée menée par Poutine, le Hitler du XXIe siècle. Comme d'habitude d'ailleurs, un pseudo pourparler a correspondu presque immédiatement à un degré supplémentaire dans l'engagement des forces impérialistes russes comme Poutine en a pris l'habitude. Une des solutions est de livrer d'urgence des batteries de missiles pour clouer les colonnes de chars russes sur place. Quand on aura retiré les corps calcinés des fascistes russes des carcasses fumantes, Poutine aura du mal à prétendre qu'ils étaient entrés en Ukraine par erreur.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:53 :
Il y a de nombreuses incursions en Ukraine par des troupes russes dont il a été fait des prisonniers, de même que des tirs d'artillerie et de roquettes contre les forces armées ukrainiennes par la Russie depuis le territoire russe et en Ukraine. Suites aux défaites des milices russes de Strelkov il y a eu changement de la stratégie russe, passant d'un soutien surtout caché aux séparatistes à un soutien plus ouvert et évident. Moscou a cessé les ambiguïtés en devenant de plus en plus ouvert sur son appui aux rebelles. L'armée russe a même déployé un quartier général dans la localité de Pobeda à 60 km de la frontière russe et 48 km de Donetsk alors que des blindés et camions de troupes sont entrés dans la localité d'Amvrosiïvka à 70 km de Donetsk. Des journalistes et civils ont assisté à la progression d'une colonne d'une centaine de véhicules dont des chars, blindés, lance-roquettes multiples Grad venus de Russie dans une zone du sud de la région de Donetsk jusqu'ici relativement calme et où les combats font rage désormais.
a écrit le 28/08/2014 à 14:49 :
Il y a de nombreuses incursions en Ukraine par des troupes russes dont il a été fait des prisonniers, de même que des tirs d'artillerie et de roquettes contre les forces armées ukrainiennes par la Russie depuis le territoire russe et en Ukraine. Suites aux défaites des milices russes de Strelkov il y a eu changement de la stratégie russe, passant d'un soutien surtout caché aux séparatistes à un soutien plus ouvert et évident. Moscou a cessé les ambiguïtés en devenant de plus en plus ouvert sur son appui aux rebelles. L'armée russe a même déployé un quartier général dans la localité de Pobeda à 60 km de la frontière russe et 48 km de Donetsk alors que des blindés et camions de troupes sont entrés dans la localité d'Amvrosiïvka à 70 km de Donetsk. Des journalistes et civils ont assisté à la progression d'une colonne d'une centaine de véhicules dont des chars, blindés, lance-roquettes multiples Grad venus de Russie dans une zone du sud de la région de Donetsk jusqu'ici relativement calme et où les combats font rage désormais.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:54 :
L'Ukraine n'est pas le seul pays de l'ancien bloc de l'Est à s'inquiéter de la politique gazière de Moscou... et à prendre les devants. La preuve : les Premiers ministres roumain et moldave Victor Ponta et Iurie Leanca ont inauguré mercredi un gazoduc qui permettra à la Moldavie, ancienne république soviétique, de réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe. Grâce à ce gazoduc, la Moldavie ne devra plus craindre d'être privée d'énergie par le géant russe Gazprom, son unique fournisseur de gaz jusqu'ici, a déclaré M. Ponta lors d'une cérémonie en présence du commissaire européen chargé de l'Energie Günther Oettinger. Lurie Leanca a remercié la Commission européenne, qui a financé en partie ce projet, précisant que les premières livraisons de gaz sont attendues le 1er septembre. Long de 43 km, le pipeline qui relie la ville roumaine de Iasi (nord-est) à celle moldave d'Ungheni (nord-ouest) offre une capacité de 1,5 à 2 milliards de mètres cubes par an. Selon les autorités roumaines, il acheminera dans un premier temps 50 millions de m3 par an.
a écrit le 28/08/2014 à 14:47 :
Si le prix à payer pour le secteur agricole polonais s'annonce élevé, pas question pour autant de remettre en cause la position de la Pologne au sujet de l'Ukraine : « Est-ce que vous vous rendez compte de ce qui se passe là-bas ? S'étonne Wlodzimierz Przybylski PDG de Prima Capital Group. C'est une vraie guerre qui se déroule sous nos yeux, avec des civils, des enfants qui meurent. On ne se pose même pas la question du prix à payer. » UN SOUTIEN « NATUREL » L'opinion publique polonaise est unanime dans son soutien à la politique de son gouvernement vis-à-vis de l'Ukraine. « Je n'ai jamais vu les Polonais aussi unis autour d'une même cause depuis la chute du communisme », note l'analyste politique Eryk Mistewicz. Doyen et recteur adjoint de l'Université technique et commerciale de Varsovie, Krzysztof Poltorak approuve cet engagement en faveur de l'Ukraine : « C'est une bonne chose de soutenir Maïdan, même si nous sommes parmi les plus touchés par les conséquences de ce soutien. On a affaire à un pays qui ne respecte pas les lois. » La Pologne souhaiterait d'ailleurs une réaction plus unie et plus ferme de l'UE. « La grande question est de savoir si Varsovie peut convaincre les principaux décideurs européens que la stabilité et la démocratie en Ukraine sont d'une importance vitale pour eux, estime Andrew Kureth, journaliste au magazine économique Poland Today « L'opinion publique polonaise reste l'une des plus proeuropéennes. Les Polonais voient bien toutes les transformations bénéfiques que vit le pays en termes d'infrastructures ou de marché du travail grâce à l'Europe », analyse Michal Sutowski, commentateur politique et membre du mouvement de gauche fédéraliste Critique politique. Le pays demeure convaincu qu'il a fait le bon choix en soutenant l'Ukraine, y compris ses agriculteurs, qui assument le prix à payer pour défendre les valeurs démocratiques européennes.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:52 :
Tout va bien dans le meilleur des mondes de Poutine:
11-08: Est de l'Ukraine : Amnesty dénonce des cas de tortures et d'enlèvements - AFP
L'ONG Amnesty International dénonce l'augmentation des cas de tortures et d'enlèvements dans l'est du pays, menés principalement par les séparatistes prorusses. L'ONU a répertorié 222 cas d'enlèvements entre avril et juin.
«Des centaines de personnes ont été enlevées ces trois derniers mois», a déclaré Denis Krivocheïev, directeur d’Amnesty chargé de l’Europe et d’Asie centrale.

«La plupart des enlèvements sont commis par des séparatistes armés et les victimes subissent souvent des tortures. Il y a des cas signalés d’arbitraire du côté des troupes loyalistes, mais ils sont moins nombreux», a-t-il souligné dans un communiqué de l’organisation de défense des droits de l’homme.

Selon le ministère ukrainien de l’Intérieur, près de 500 personnes ont été enlevées dans l’est entre avril et juin. L’ONU a de son côté répertorié 222 cas d’enlèvements, souligne Amnesty. Il s’agit de militants, hommes politiques, journalistes, entrepreneurs, membres des commissions électorales locales ainsi que des militaires et policiers.

«Au fur et à mesure que les troupes pro-Kiev reprennent le contrôle de Slaviansk, Kramatorsk (bastions des séparatistes prorusses, ndlr) et autres localités dans l’est de l’Ukraine, de nouveaux captifs sont libérés et de nouveau cas inquiétants se révèlent», indique Amnesty.

«On m’a cassé le visage»
Anna, une militante pro-ukrainienne a été retenue en otage pendant six jours au cours desquels elle a été frappée et blessée à coups de couteau par ses ravisseurs qui l’ont contrainte à écrire avec son sang un slogan séparatiste.

«On m’a cassé le visage à coups de poing. J’essayais de me couvrir, il s’est enragé, est parti et est revenu avec un couteau», a témoigné cette femme dont le nom de famille n’est pas révélé.

Un autre militant pro-ukrainien, Sacha, 19 ans, s’est enfui à Kiev après avoir été retenu en otage et torturé par des séparatistes à Lougansk.

«Ils me frappaient avec des poings, avec une chaise, ils éteignaient leurs cigarettes sur ma jambe et m’électrocutaient. Cela a duré si longtemps que j’ai fini par ne plus rien sentir, j’ai perdu connaissance», a-t-il raconté. Il a été libéré après que son père a payé une rançon de 60 000 dollars.

Amnesty rapporte également des exemples de tortures infligées par des troupes loyalistes à Marioupol, port du sud-est de l’Ukraine, notamment à l’encontre d’un jeune homme de 16 ans qui a publié sur l’internet des images d’une opération militaire ukrainienne.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:18 :
Ukraine, Chine-Japon, Palestine, Syrie, Afrique, Egypte, Tunisie, Algérie, Maroc, Irak, Iran, montée du chômage, baisse de la croissance, accroissement de la pauvreté, épidémies, angoisse occidentale, montée de la spiritualité autour de l'Islam, instabilité des monarchies du golfe, révolte rampante en Amérique du sud, liberté d'expression sur internet, lassitude de la presse officielle, impasse de la démocratie électorale, fascination pour la Russie.... ça bouge.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:30 :
Ah les plombiers polonais en France, quelle horreur intraduisible ! même pas Frédéric Chopin les endurerait ! Faute d'une politique européenne commune (et que vraisemblablement n'existera jamais) la France et les autres sont devenus des simples spectateurs du ballet diplomatique entre l'Allemagne et la Russie. Même les non-européens de Washington ne sont plus présents sur la scène ukrainienne. Angela Merkel doit se rendre aujourd'hui à Kiev, somme toute, elle représente plus que jamais l'Union Européenne. Cependant Frau Merkel doit comprendre que la Russie n'est pas la Serbie – le dérapage peut être fatale !
a écrit le 28/08/2014 à 14:42 :
Un soldat russe a perdu sa carte en Ukraine https://twitter.com/CanadaOTAN/status/504664043664465920/photo/1
Réponse de le 28/08/2014 à 15:21 :
Je crois que vous ne faites pas le distinguo entre volontaires et armée nationale.
Personne ne peut empecher une personne d'aller se battre pour son ideal.
Vous pouvez y aller si cela vous chante et rejoindre les rangs des milices pro-Kiev.
Autre chose est d'engager OFFICIELLEMENT son armée NATIONALE dans un combat.
Ce que la Russie n'a pas fait ou alors va falloir me prouver le contraire.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:54 :
En Crimée comme en Géorgie, Pouitine a démenti que c'était son armée. Puis l'a ensuite admis dans tous les médias russes etc. C'est idem en Ukraine de l'Est, que font ces colonnes de soldats russes dont plus d'une douzaine a été faite prisonnière à 60 km de la frontière russe en Ukraine et qui ont confirmé ? entre autres preuves accablantes.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:19 :
Le chef de la mission de l'OSCE dans la région de Rostov, le Français Paul Picard, a confirmé qu'aucun des observateurs de l'organisation n'a vu de mouvement de combat russe en direction de l'Ukraine.... donc les intox obamatler sont intolérables... ainsi comme les trolls nauséabonds...
a écrit le 28/08/2014 à 14:42 :
Nous avons sous les yeux le mécanisme en action pratiqué par ceux qui recherchent la confrontation militaire : une haine féroce sans grande raison, de fausses informations reprises par une presse complaisante ou obligée. Tout est fait "à l'américaine" pour semer le doute et faire croire à une action imaginaire ou sortie de son contexte. Les gens n'y croient pas le plus souvent mais le mécanisme est perfide puisqu'il organise une tension qui oblige presque chacun à adopter un "camp". Au début il ne s'agit que d'approuver ou pas la véracité des propos avancés mais bientôt ils se transforme à leur tour et sans plus de raison en haine voire activisme non sollicité qui à la moindre erreur viendra valider le premier mensonge permettant d'en éditer un plus gros encore. Il est évident qu'il faut faire cesser ce processus néfaste qui fait que des gens meurent pour rien!
a écrit le 28/08/2014 à 14:39 :
La Russie a violé plusieurs fois l'espace aérien, entre multiples autres, de la Finlande cette année. La Finlande et la Suède qui ont un statut de neutralité envisagent désormais une adhésion totale à l'Otan comme l'ont déclaré le 22 août le Président finlandais Sauli Niinistoe et le Premier ministre Alexander Stubb.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:16 :
i l'armée ukrainienne recule, elle a intérêt à mettre ça sur le compte de l'intervention des Russes et non pas sur sa propre incapacité militaire et la détermination des rebelles à défendre leur idéal ....
Réponse de le 28/08/2014 à 15:48 :
très mauvais prétexte pour ces politiciens vendus aux USA pour forcer une adhésion de leur pays à l'OTAN.
à noter que la Finlande est très mal suite aux contre-sanctions prises par les Russes
a écrit le 28/08/2014 à 14:39 :
La preuve es faite aujourd'hui que l'Ukraine combat des soldat Russes depuis des mois dans le Donbass , car de nombreux blessés sont soignés à Saint Pétersbourg et d'autres enterrés dans des cimetières proches de la Frontière les familles sont tenues dans l'ignorance . L'armée Russe ne peut plus contenir l'information ! c'est dans l'actualité en Russie .
Réponse de le 28/08/2014 à 15:47 :
Ca fait plaisir de lire un commentaire qui montre qu’en Russie les médias ne font pas QUE de la désinformation… Contrairement à chez nous !
a écrit le 28/08/2014 à 14:34 :
Le niant tout d'abord comme lors de l'invasion de la Crimée, Moscou a reconnu que des soldats russes avaient été arrêtés sur le territoire ukrainien. Ivan Romantsev un des soldats russe interpellé reconnaît : « Ce que raconte la télévision russe ne correspond pas à la réalité. » Etait-il possible de se retrouver sur le territoire de l'Ukraine en se perdant à 60 km à l'intérieur du pays en cours de route ? « Si on parle de toute la compagnie, non bien sûr», assure-t-il. Le caporal Ivan Miltchakov « citoyen russe né en 1995 » dit avoir été informé qu'il se rendait en Ukraine, sans que lui soit précisé le but de la mission. « On nous utilise comme de la chair à canon, nous ne savons pas pourquoi on nous a envoyés ici », ajoute-t-il. A la mi-août, Alexandre Zakhartchenko, chef du gouvernement autoproclamé de la « République populaire de Donetsk », annonçait avoir reçu le renfort de « 1 200 combattants aguerris formés en Russie » et de plusieurs dizaines de blindés et de lance-roquettes. Quelques jours plus tard, Kiev et des journalistes ukrainiens assuraient, photos à l'appui, avoir retrouvé dans des blindés détruits des documents les reliant à une unité de parachutistes russe basée à Pskov, en Russie. Moscou avait ironisé : « Il est difficile de comprendre pourquoi on transporte une telle bibliothèque dans un blindé. » Lundi, pourtant, la presse russe relatait l'enterrement très discret, à Pskov, de plusieurs parachutistes. Les russes commencent à demander des comptes sur ces désormais nombreux soldats qui ne reviennent plus, cette guerre directe dont on parle de plus en plus et la situation commence à devenir explosive en Russie. Les séparatistes ont de nouveau confirmé sur leur site l'appui des troupes russes et les photos et vidéos d'agence de presse entre autres s'accumulent comme preuves désormais évidente de l'implication russe directe. Poutine va donc être obligé soit de se retirer rapidement après les incursions des ses armées, soit d'avancer à découvert ce qui est une toute autre aventure au plan international.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:55 :
C'est en effet une entreprise risquée, quoique, avec l'inutile incapable incompétente d'Ashton , soi disant responsable des affaires étrangères européenne , Poutine ne risque pas grand chose: de la France? Notre armée est engluée en Afrique, de la GB ? Les prochaines élections bloquent le 1er Ministre, l'Espagne, l'Italie , la Grèce: Forget . La Rfa ? Ils ont déjà donné en 45 et ne sont pas prêts à recommencer. Reste Obama qui n'a jusqu'ici rien compris à rien et n'a pas encore ses F35. So what ?
Dońt worry, be happy. L'Ukraine sera à nouveau Russe d'ici peu et personne ne lèvera le petit doigt. On ne va pas risquer un champignon atomique tout de même !!!
a écrit le 28/08/2014 à 14:14 :
L’article est fort impressionant, du journalisme de la plus haute volée.

Mais quand je regarde les commentaires, ici ou sur n’importe quel site, mainstream ou alternatif, j’ai l’impression que la bataille de l’opinion est plus ou moins terminée.
Tout le monde est polarisé, chacun ou presque a choisi un camp. Et qu’importe les arguments du camp d’en face, ils sont rejetés en bloc, les témoignages niés, les opinions ridiculisées.

Quand cesse tout dialogue, ne reste que la confrontation.
Patience, on l’aura un de ces jours notre guerre civile bien à nous en France.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:28 :
Pour une fois, Blofeld, je suis d'accord avec vous.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:50 :
J'espère que vous faites de l'ironie, je l'espère bien.
a écrit le 28/08/2014 à 14:13 :
Poutine ne sait pas où il va et c'est cela son jeu dangereux ! l'OTAN regarde et analyse prend son temps ! mais faudra bien punir celui qui ne respecte pas ses propres écrits .
Réponse de le 28/08/2014 à 14:30 :
Poutine n'a pas besoin de savoir où il va, il lui suffit de dire à son chauffeur "Allez !" et il s'en occupera.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:52 :
hahahahaha mdr
a écrit le 28/08/2014 à 13:58 :
Si une intervention russe aboutit à ce que le gouvernement de Kiev abandonne la solution militaire qui consiste à bombarder une partie de sa population pour venir à la table de négociations et mettre en place une structure fédérale avec une large autonomie , ce serait une solution de sortie par le haut . En fait , c'est l'intransigeance du gouvernement de Kiev composé d'oligarques et d'ultra nationalistes qui veulent continuer d'exploiter la région industrielle du Donbass sans la moindre contrepartie pour leurs habitants qui empêche une sortie de crise.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:17 :
Vous rêvez, Poutine souhaite la partie Est de l'Ukraine avec les ressources de la Mer d'Azoventre autres. Vous vous ferez avoir à dicuter avec ce voyou envahisseur de Poutine.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:21 :
Le chef de la mission de l'OSCE dans la région de Rostov, le Français Paul Picard, a confirmé qu'aucun des observateurs de l'organisation n'a vu de mouvement de combat russe en direction de l'Ukraine.... donc les intox obamatler sont intolérables... ainsi comme certains poltrons qu'on voit par là....
a écrit le 28/08/2014 à 13:53 :
Le niant tout d'abord comme lors de l'invasion de la Crimée, Moscou a reconnu que des soldats russes avaient été arrêtés sur le territoire ukrainien. Ivan Romantsev un des soldats russe interpellé reconnaît : « Ce que raconte la télévision russe ne correspond pas à la réalité. » Etait-il possible de se retrouver sur le territoire de l'Ukraine en se perdant à 60 km à l'intérieur du pays en cours de route ? « Si on parle de toute la compagnie, non bien sûr», assure-t-il. Le caporal Ivan Miltchakov « citoyen russe né en 1995 » dit avoir été informé qu'il se rendait en Ukraine, sans que lui soit précisé le but de la mission. « On nous utilise comme de la chair à canon, nous ne savons pas pourquoi on nous a envoyés ici », ajoute-t-il. A la mi-août, Alexandre Zakhartchenko, chef du gouvernement autoproclamé de la « République populaire de Donetsk », annonçait avoir reçu le renfort de « 1 200 combattants aguerris formés en Russie » et de plusieurs dizaines de blindés et de lance-roquettes. Quelques jours plus tard, Kiev et des journalistes ukrainiens assuraient, photos à l'appui, avoir retrouvé dans des blindés détruits des documents les reliant à une unité de parachutistes russe basée à Pskov, en Russie. Moscou avait ironisé : « Il est difficile de comprendre pourquoi on transporte une telle bibliothèque dans un blindé. » Lundi, pourtant, la presse russe relatait l'enterrement très discret, à Pskov, de plusieurs parachutistes. Les russes commencent à demander des comptes sur ces désormais nombreux soldats qui ne reviennent plus, cette guerre directe dont on parle de plus en plus et la situation commence à devenir explosive en Russie. Les séparatistes ont de nouveau confirmé sur leur site l'appui des troupes russes et les photos et vidéos d'agence de presse entre autres s'accumulent comme preuves désormais évidente de l'implication russe directe. Poutine va donc être obligé soit de se retirer rapidement après les incursions des ses armées, soit d'avancer à découvert ce qui est une toute autre aventure au plan international.
Réponse de le 28/08/2014 à 13:59 :
Du blabla ce que tu écris, avencez-nous les preuves plutôt ! n'importe quoi....
Réponse de le 28/08/2014 à 14:07 :
Sinon, c'est du n'importe quoi.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:21 :
Très bon texte de "L'invasion" à 13.53 C'est effectivement conforme à ce qui était annoncé depuis quelques mois et à TRoll de 13.59 : il faut être abruti pour ne pas prendre en compte les multiples preuves dont les soldats russes qui ont témoigné, les confirmations des séparatistes, les photos et vidéos de presse, les réactions en Russie sur les morts retournés etc.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:32 :
Tu te fais des cumpliments, wow, du joli !! et c'est pas nouveau, toujours sous la bénédiction de la rédaction-modératrice de La T.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:44 :
Quelle crédibilité as-tu, dis moi ? tu écris des commentaires sans signer pour ensuite écrire une réplique bidon en faisant des compliments à ton commentaire !! et Poutine, qu'en penses-tu ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:43 :
Les témoignages de prisonniers de guerre ? vous leur faites dire ce que vous voulez… il ne cherchent qu’à rester en vie.
Pour ce qui est des preuves photos/vidéos… Vous êtes allés les chercher où ? Si ca avait vraiment le cas, nos médias les aurait montré en boucle.
2 morts… De là en faire un début d’insurrection en Russie… Ya quand même quelques pas.

NB : si les Russes avaient vraiment lancé une offensive, ils seraient déjà à Kiev.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:54 :
Demander de la crédibilité à un troll pro-OTAN équivaut à demander à un Nazi si il croit à la supériorité raciale.
Réponse de le 28/08/2014 à 19:07 :
"Demander de la crédibilité à un troll pro-OTAN équivaut à demander à un Nazi si il croit à la supériorité raciale."

??????

Question racisme, l'ouest, donc l'OTAN n'a absolument AUCUNE LECON A RECEVOIR...
a écrit le 28/08/2014 à 13:49 :
Les Russes ont plutôt l'habitude de contre-attaquer en hiver...
Réponse de le 28/08/2014 à 13:53 :
Et de préférence quand il n'y aura plus de gaz pour l'ennemi. ;-)
Réponse de le 28/08/2014 à 14:08 :
Dès que le gaz de leur ennemi c'est déjà coupé ! lol
Réponse de le 28/08/2014 à 14:14 :
On est encore en été mais l'Otan pense que l'hiver est déjà la depuis le voyage sur l'ile Sein avec la tempête sans parapluie. Vivement l'automne.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:14 :
Et au moment où il n'y aura plus de gaz pour leurs ennemis. ;-)
a écrit le 28/08/2014 à 13:49 :
Mais qui est cet Alexandre Zakhartchenko ?
S'il dit vrai, c'est un imbécile qui ferait mieux de se taire et dans ce cas, Moscou doit des explications.
Où bien si c'est faux, l'intoxication de Kiev atteint des sommets.
Dans tous les cas, ces gens sont à éviter et qu'ils s'entretuent entre eux sans nous impliquer !!!
Réponse de le 28/08/2014 à 15:14 :
Comme ça plus de Hollande, de Merkel, de Poroshenko, de Poutine....
Réponse de le 28/08/2014 à 15:56 :
plus de La Tribune non plus.. hélas...
a écrit le 28/08/2014 à 13:44 :
Quand des "volontaires" d'un pays limitrophe pénètrent chez vous avec le soutien logistique (armes, munitions, véhicules, transmissions) de ce même pays, cela s'appelle une invasion.
Les ukrainiens sont trop faibles actuellement pour rendre les coups aux russes et Obama ne tient pas à les aider. Poutine se sent des ailes et rien ne l'arrêtera. Le FSB (ex KGB) ne comprend que la force.
Réponse de le 28/08/2014 à 13:47 :
Les marmottes russes emballent le chocolat ukrainien dans du papier d'aluminium…
Réponse de le 28/08/2014 à 14:07 :
Et ce n'est pas avec la moitié des forces armées européennes hors de combat faute de moyens budgétaires que les Européens vont peser. Et Obama ne va pas entrainer son pays dans un conflit mortel contre la Russie pour quelques provinces ukrainiennes.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:34 :
Obama ? Barack Obama, vous dites ? il est entrain de jouer du golf à ce moment, il s'en fiche de l'Ukraine et des Européens, il lui suffit de dire à son amie Mme Victoria Nuland : "Dis à nos amis Européens que je les ai dans le plus profond de mon coeur" et elle le dit.... et en très mauvais anglais! hehehehe
a écrit le 28/08/2014 à 13:25 :
Et Obama pendant ce temps : il joue au golf ou il tourne la tête ou bien les deux.
Réponse de le 28/08/2014 à 13:35 :
Bonne chance, au revoir.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:00 :
mdr
a écrit le 28/08/2014 à 13:12 :
Laissez donc la Russie à ses affaires. Si les Etats Unis n'intervenait pas sans arrêt pour créer des conflits un peu partout dans le monde cette guerre ne serait jamais arrivée. Comment voulez vous que la Russie accepte que l'Ukraine crée à la frantière avec la Russie des batteries de lanceurs de missiles de l'OTAN. Il faut être aussi clair, quand les Etats Unis on envahit le Panama, l'Irak et bien d'autre qui a réagi ? Personne. Arretons donc ce petit manège.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:00 :
La différence entre les Etats-Unis et la Russie c'est que quand ils interviennent ils ne font que passer. Les russes eux restent à perpétuité. Enfin tant qu'ils ne s'effondrent pas ou qu'on ne les éjecte pas.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:09 :
Ejecter les Russes ? vous venez de quelle planète, coco ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:12 :
Les US ne font que passer, vous devriez tenir ce discours aux Mohave, Apache, Kiowa, Navajo, Hopi, Taos, Yuma, etc.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:33 :
Ils ne font que passer ? Ils mettent un gouvernement leur étant favorable en place, et s’il dévie, alors il fomente un nouveau coup d’état…
Réponse de le 28/08/2014 à 16:10 :
Les américains ne font hélas pas que passer.... Après l'invasion militaire viens l'invasion économique....
Réponse de le 28/08/2014 à 19:08 :
"Ils ne font que passer ? Ils mettent un gouvernement leur étant favorable en place, et s’il dévie, alors il fomente un nouveau coup d’état…"

Comme De Gaulle ou Mitterand, c'est ça ?
a écrit le 28/08/2014 à 13:08 :
Ce n’est pas bien de changer les paroles de Mr. Zakharchenko ! Il a dit que 3.000 volontaires russes ont passé par la Novorossie et que certains volontaires ont retournés en Russie, et a mentionné que parmi eux il y avait de nombreux ex-militaires et même les militaires en service et en vacances. Cela doit correspondre à la réalité, deux volontaires (vrais volontaires pour les raisons idéologiques) parmi mes connaissances sont déjà retournés, un entre eux est ex-militaire. Ainsi, en Novorossie il doit avoir autour de 2000 volontaires de la Russie ce qui donne à peu près 10 % des troupes rebelles. Personne n’a dit le contraire. Concernant la dégradation de la situation pour les forces ukrainiennes il faut ajouter que plusieurs milliers soldats ukrainiens sont encerclés. Seulement le fait, que les troupes des rebelles sont beaucoup moins nombreux que l’armée ukrainienne et qu’ils ont beaucoup moins d’armement lourd, ne permet pas de parler de la défaite totale de l’armée. Comme j’ai dit dès le début du conflit, l’Ukraine est un « failed state », donc, son armée est une armée de « failed state ». Voici les preuves, une défaite (en réalité déjà plusieurs) face à l’ennemie bien moins nombreux, mal équipé et déchiré par les conflits intérieurs.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:10 :
Ben voui c'est sûr, les russes viennent en vacances à Donesk avec des missiles dernier cri, des colonnes de tanks, se font même faire prisonnier pour voir ce que çà fait de passer en vidéo et envoient des missiles pour faire la fête. Ils étaient pratiquement coupés de tout apport et encerclés et maintenant ils attaquent de tous côtés avec des équipements renouvelés. Et les multiples photos et témoignagnes de presse et autres c'est bidon. Et en Crimée c'étaient qui les hommes verts ? Et en Géorgie ? L'armée ukrainienne n'est pas en pointe mais pouvait faire face à des séparatistes mais pas à une armée externe préparée.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:31 :
Si l’armée Ukrainienne ne bombardait pas ses propres civils, ils auraient peut etre moins de désertion dans leur rang
Réponse de le 28/08/2014 à 15:53 :
1. Non, je ne suis pas du Kremlin, mon avis sur les habitants de cette résidence est mauvais, mais quand même meilleur que sur les autorités ukrainiennes. 2. L’armée ukrainienne est une armée de failed state. Pendant un mois ils n’ont rien pu faire contre les rebelles à Slaviansk en ayant 15 fois plus de troupes, 100 fois plus d’artillerie et des blindés et la dominance totale en aviation. Dire qu’ils combattaient l’armée russe à Slaviansk, c’est fort :) 3. Les missiles « dernière cri » datent de l’époque de l’URSS et peuvent être achetés directement dans l’armée ukrainienne, où le niveau de la corruption est hallucinante, ou ailleurs. Les colonnes des chars n’ont jamais été photographiées (si on ne parle pas de grosses falsifications de SBU. Oui, la quasi-totalité des photos, c’est bidon) ni par les gens locaux pro-ukrainiens, ni par les moyens de reconnaissance ukrainiens ou occidentaux. Je ne veux pas commenter le dernier accident, mais vu que les prisonniers n’ont fait aucune résistance, je pense que la piste accidentelle est très probable, néanmoins il manque de l’information pour l’instant. Je voudrais aussi remarquer cyniquement que c’est la seule preuve plus ou moins fiable en 5 mois de la phase chaude du conflit. 4. A remarquer : je ne suis du tout pas contre que Moscou fournit aux rebelles autant d’armes qu’il leur faut, et j’espère qu’il le fait maintenant. Les autorités ukrainiennes ont passé la ligne rouge depuis un bon moment en tuant en masse des opposants. 5. Selon les conclusions de la commission internationale, la guerre en Ossétie du Sud a été commencée par la Géorgie par l’attaque des forces ossètes et les forces russes du maintien de la paix présents dans la région depuis des années 90 sous mandat international. Ainsi cet argument de votre part est ridicule. 6. En Crimée les hommes verts étaient des locaux (russes et ukrainiens) remplacés ensuite par les forces russes. Et alors ?
Réponse de le 28/08/2014 à 17:41 :
1. Non, je ne suis pas du Kremlin, mon avis sur les habitants de cette résidence est mauvais, mais un peu meilleure que sur les autorités ukrainiennes. 2. L’armée ukrainienne est une armée de failed state. Pendant 1.5 mois ils n’ont rien pu faire contre les rebelles à Slaviansk en ayant 15 fois plus de troupes, 100 fois plus d’artillerie et des blindés et la dominance totale en aviation. Dire qu’ils combattaient l’armée russe à Slaviansk, c’est fort :) 3. Les missiles « dernière cri » datent de l’époque de l’URSS et peuvent être achetés directement dans l’armée ukrainienne, où le niveau de la corruption est hallucinante, ou ailleurs. Concernant les colonnes des chars, la plupart des photos, que j’ai vu, étaient pour le moins douteuses : il est difficile de considérer comme une preuve la photo d’une colonne des chars russes en Russie à 30 km de la frontière ukrainienne ou d’une colonne des T-64 de l’armée ukrainienne ou des trophées des rebelles (les T-64 ne sont plus utilisés dans l’armée russe depuis un bon moment). Selon les règles de la logique, on ne prouve pas la non-présence, mais on prouve la présence. Ainsi, vous pouvez donner les références avec les photos, je vous dis si c’est bidon ou pas. Je ne veux pas commenter le dernier accident, mais vu que les prisonniers n’ont fait aucune résistance, je pense que la piste accidentelle est très probable, néanmoins il manque de l’information pour l’instant. Je voudrais aussi remarquer cyniquement que c’est la seule preuve plus ou moins fiable en 5 mois de la phase chaude du conflit. 4. A remarquer : je ne suis du tout pas contre que Moscou fournit aux rebelles autant d’armes qu’il leur faut, et j’espère qu’il le fait maintenant, mais il y a une différence entre la vente des armes et la participation directe de l’armée. Les autorités ukrainiennes ont passé la ligne rouge depuis un bon moment en tuant en masse ses opposants (Odessa, Mariupol). 5. Selon les conclusions de la commission internationale, la guerre en Ossétie du Sud a été commencée par la Géorgie par l’attaque des forces ossètes et les forces russes du maintien de la paix présents dans la région depuis des années 90 sous mandat international. Ainsi cet argument de votre part est ridicule. 6. En Crimée les hommes verts étaient des locaux (russes et ukrainiens) remplacés ensuite par les forces russes. Et alors ?
Réponse de le 28/08/2014 à 17:48 :
1. Non, je ne suis pas du Kremlin, mon avis sur les habitants de cette résidence est mauvais, mais un peu meilleure que sur les autorités ukrainiennes. 2. L’armée ukrainienne est une armée de failed state. Pendant 1.5 mois ils n’ont rien pu faire contre les rebelles à Slaviansk en ayant 15 fois plus de troupes, 100 fois plus d’artillerie et des blindés et la dominance totale en aviation. Dire qu’ils combattaient l’armée russe à Slaviansk, c’est fort :) 3. Les missiles « dernière cri » datent de l’époque de l’URSS et peuvent être achetés directement dans l’armée ukrainienne, où le niveau de la corruption est hallucinante, ou ailleurs. Concernant les colonnes des chars, la plupart des photos, que j’ai vu, étaient pour le moins douteuses : il est difficile de considérer comme les preuves la photo d’une colonne des chars russes en Russie à 30 km de la frontière ukrainienne ou d’une colonne des T-64 de l’armée ukrainienne ou des trophées des rebelles (les T-64 ne sont plus utilisés dans l’armée russe depuis un bon moment). Selon les règles de la logique, on ne prouve pas la non-présence, mais on prouve la présence. Ainsi, vous pouvez donner les références avec les photos, je vous dis si c’est bidon ou pas. Je ne veux pas commenter le dernier accident, mais vu que les prisonniers n’ont fait aucune résistance, je pense que la piste accidentelle est très probable, néanmoins il manque de l’information pour l’instant. Je voudrais aussi remarquer cyniquement que c’est la seule preuve plus ou moins fiable en 5 mois de la phase chaude du conflit. 4. A remarquer : je ne suis du tout pas contre que Moscou fournit aux rebelles autant d’armes qu’il leur faut, et j’espère qu’il le fait maintenant, mais il y a une différence entre la vente des armes et la participation directe de l’armée. Les autorités ukrainiennes ont passé la ligne rouge depuis un bon moment en tuant en masse ses opposants (Odessa, Mariupol). 5. Selon les conclusions de la commission internationale, la guerre en Ossétie du Sud a été commencée par la Géorgie par l’attaque des forces ossètes et les forces russes du maintien de la paix présents dans la région depuis des années 90 sous mandat international. Ainsi cet argument de votre part est douteux, non? 6. En Crimée les hommes verts étaient des locaux (russes et ukrainiens) remplacés ensuite par les forces russes. Et alors ?
a écrit le 28/08/2014 à 13:08 :
Quelle est cette photo en couverture ?
Attention aux articles mensongers: Il n'y a actuellement pas de preuve que des blindés russes sont en Ukraine
Réponse de le 28/08/2014 à 14:05 :
Poutine ne ment pas ,l armee russe n est pas en Ukraine mais en nouvelle russie. Ce qui change le statut du Dombas . Maintenant sous protectorat russe le Dombas se libere.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:25 :
C'est quoi la nouvelle Russie ? C'est un pays qui ne serait presque rien sans son pétrole, géré par un maffiosi qui envahit ses voisins plus faibles et qui ment à longueur de temps ?
Réponse de le 28/08/2014 à 15:22 :
Je crois que vous ne faites pas le distinguo entre volontaires et armée nationale.
Personne ne peut empecher une personne d'aller se battre pour son ideal.
Vous pouvez y aller si cela vous chante et rejoindre les rangs des milices pro-Kiev.
Autre chose est d'engager OFFICIELLEMENT son armée NATIONALE dans un combat.
Ce que la Russie n'a pas fait ou alors va falloir me prouver le contraire.
a écrit le 28/08/2014 à 12:59 :
Petite propagande atlantiste sans objet ni intérêt, un peu comme les armes de destruction massives de Sadam HUSSEIN, la désinformation est à la manoeuvre...!!!
Réponse de le 28/08/2014 à 14:26 :
Oui c'est comme en Géorgie et en Crimée, les envahisseurs étaient des martiens
Réponse de le 28/08/2014 à 15:21 :
Dans les régions autonomes de Géorgie, c’est l’armée Géorgienne qui a envahi, et ceci en violation flagrante des accords et des traités (pris entre Géorgie et ses régions sous l’égide de la russie).

Venant d’entrée dans l’OTAN, elle pensée que la Russie ne bougerai pas ou que l’OTAN l’aiderai…
Réponse de le 28/08/2014 à 19:09 :
" un peu comme les armes de destruction massives de Sadam HUSSEIN,"

Pas de chance : Saddam avait effectivement plusieurs dizaines de tonnes d'uranium...
a écrit le 28/08/2014 à 12:30 :
Il y a une différence entre l'armée russe et les volontaires russes... Par exemple, on a vu au journal de france 2 qu'il y avait des volontaires français avec les pro russes. Allez vous titrer sur l'armée française engagée en Ukraine ?
Réponse de le 28/08/2014 à 13:01 :
@picnicdouille Tirez sur les français volontaires, un peu comme pendant la guerre d'Espagne, avouez que ce serait ballot..!!
a écrit le 28/08/2014 à 12:26 :
Il est étrange que les nombreux commentaires pro-russes qui sur ce forum hier encore, soutenaient que les russes étaient absent du territoire russe, que les camions blancs ne sont que de l'aide humanitaire, que la russification forcée de la Crimée n'était qu'une émergence de démocratie...tiens, tiens... il est étrange que ces commentateurs (ou ce commentateurs qui signé sous plein de pseudo) est disparu !!! Il doit être parti en vacances...!
Réponse de le 28/08/2014 à 12:51 :
Ah ben j'ai laissé un commentaire "pro russe" aujourd'hui et la censure de la Tribune a fait le reste rapidement ... Voila aussi pourquoi les commentaires ne sont pas la, la Tribune ne decide de laisser que les commentaires pro-Eurobéats.
Réponse de le 28/08/2014 à 13:16 :
Perso je continue à suivre ce qu'il se passe mais à force les déclarations quotidiennes de Kiev à coup de "Kiev affirme" mais jamais supportées par des preuves deviennent lassantes.
J'attend également toujours les preuves américaines concernant la destrcution du MH17.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:33 :
Ben il n'y a pas de guerre en Ukraine, c'est un jeu, ils s'amusent et sont en vacances. On va pouvoir aller en Russie s'amuser aussi bientôt.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:54 :
@ tiens ...: 1. Les paroles de Mr. Zakharchenko ont été déformées par les ukrainiens. Il a dit que 3.000 volontaires russes avaient passé par la Novorossie et que certains volontaires ont eu déjà retournés en Russie, et a mentionné que parmi eux il y avait de nombreux ex-militaires et même les militaires en service, mais en vacances. Egalement il a dit (citation directe) : « A Kiev et à l’Occident on répète beaucoup de l’intervention militaire russe pour justifier les défaites répétitives de l’armée ukrainienne qu’elle subit pendant plus d’un mois… Moscou ne nous aide pas ». Ainsi, en Novorossie il doit avoir autour de 2000 volontaires de la Russie ce qui donne à peu près 10 % des troupes rebelles. Personne n’a dit le contraire. 2. Concernant le convoi humanitaire, il n’y aucune nécessité de l’utiliser pour l’approvisionnement en armes, parce qu’une bonne part de la frontière avec la Russie est contrôlée par les rebelles (maintenant ils annoncent de contrôler la totalité de la frontière). C’est à la fois une action humanitaire (la situation est assez dure à l’Est) et en plus un jeu pour la publique : une fois de plus Kiev et l’Occident se montrent très mal en interdisant le passage du convoi humanitaire. Cela n’augmente pas la loyauté de la population locale envers Kiev. 3. Concernant la russification forcée de la Crimée, c’est la meilleure blague du mois. Là-bas en général les gens sont plus russes qu’en Russie.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:08 :
Concernant les camions humanitaires, je n’ai trouvé dans aucuns médias occidentaux disant qu’il y avait des armes… juste de la propagande disant qu’il « pourrait y en avoir ».
La Russie a fait moins de foin lorsque 400 Soldats Ukrainiens ont traversé la frontière pour fuir les rebelles qui les assaillaient.
a écrit le 28/08/2014 à 11:45 :
L'Ukraine n'est pas le seul pays de l'ancien bloc de l'Est à s'inquiéter de la politique gazière de Moscou... et à prendre les devants. La preuve : les Premiers ministres roumain et moldave Victor Ponta et Iurie Leanca ont inauguré mercredi un gazoduc qui permettra à la Moldavie, ancienne république soviétique, de réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe. Grâce à ce gazoduc, la Moldavie ne devra plus craindre d'être privée d'énergie par le géant russe Gazprom, son unique fournisseur de gaz jusqu'ici, a déclaré M. Ponta lors d'une cérémonie en présence du commissaire européen chargé de l'Energie Günther Oettinger. Lurie Leanca a remercié la Commission européenne, qui a financé en partie ce projet, précisant que les premières livraisons de gaz sont attendues le 1er septembre. Long de 43 km, le pipeline qui relie la ville roumaine de Iasi (nord-est) à celle moldave d'Ungheni (nord-ouest) offre une capacité de 1,5 à 2 milliards de mètres cubes par an. Selon les autorités roumaines, il acheminera dans un premier temps 50 millions de m3 par an.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:15 :
Une p'tite tisane à la menthe et hop! on va faire dodo....
Réponse de le 28/08/2014 à 14:44 :
Et d'où vient le gaz Roumain ? la propagande a de beau jours devant elle
a écrit le 28/08/2014 à 11:39 :
On commence à être envahie par les Russes sur les forums ! sont ils si nombreux où opèrent-ils de Russie ?
Réponse de le 28/08/2014 à 12:03 :
Ah vous voulez dire que les trolls pro-européens sont en vacances, ou alors que l'Europe n'arrive plus à fédérer (= tromper) l'opinion publique ? Zut alors, la caste des eurocrates n'avaient pas prévu cela.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:38 :
Tiens çà sent fort le FN à 12.03

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :