La guerre à Gaza a coûté 1,9 milliard d'euros à l'armée israélienne

 |   |  226  mots
Le gouvernement israélien a approuvé dimanche 31 août une cure d'austérité pour éponger le coût de la guerre, sauf pour le ministère de la Défense épargné par les coupes budgétaires.
Le gouvernement israélien a approuvé dimanche 31 août une cure d'austérité pour éponger le coût de la guerre, sauf pour le ministère de la Défense épargné par les coupes budgétaires. (Crédits : Reuters)
Parmi les frais engagés dans les dépenses militaires d'Israël, chaque interception de roquette a coûté 76.000 euros, selon le ministère israélien de la Défense Moshe Yaalon.

Neuf milliards de shekels, la monnaie israélienne, soit 1,9 milliards d'euros. Tel est le total des dépenses engagées par l'armée israélienne dans le cadre de l'opération "Bordure protectrice", a annoncé le ministère israélien de la Défense Moshe Yaalon, lors d'une conférence économique mardi 2 septembre.

"Nous avons attaqué plus de 6.000 cibles, plus de 5.000 d'entre elles via les forces aériennes, et quelque 900 à partir de la terre et de la mer", a-t-il ajouté.

Parmi les dépenses, chaque interception de roquette palestinienne par le système de défense "Dôme de fer" a coûté environ 76.000 euros.

Au-dessus de l'estimation du FMI

Deux jours avant le "cessez-le-feu permanent", le Fonds monétaire international avait estimé que les frais engagés seraient l'équivalent de 0,2% du produit intérieur brut israélien. Rapporté au PIB de 2013 chiffré à 208 milliards d'euros, cela représente environ 416 millions d'euros.

Le ministère de la Défense épargné par la cure d'austérité

Le gouvernement israélien a approuvé dimanche une cure d'austérité pour éponger le coût de la guerre, sauf pour le ministère de la Défense épargné par les coupes budgétaires.

La guerre entre Israël et les groupes armés palestiniens, du 8 juillet au 26 août, a fait 2.143 morts côté palestinien et 71 côté israélien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2014 à 6:10 :
Au delà des chiffres...

Un spectre hantera les prochains dîners annuels du CRIF, celui de Chaïmae

Chaïmae est sortie vivante du cadavre de sa mère tuée par un obus lancé par le Tsahal. Grâce à l’intervention de l’équipe du service pédiatrique de l’hôpital Nasser, ce bébé fut une miraculée de ce carnage. Elle n’aura vécu que quelques jours, juste pour être nommée Chaïmae ou grain-de-beauté.

Son souvenir hantera les prochains dîners annuels du CRIF ; il accompagnera chacun(e) des présents et marquera son front d’une tâche rouge sang… Sang de tous les innocents de Gaza.

L’œil de Chaïmae fixera les regards fuyants des « invités » et dans l’oreille de chaque « convive » sa voix susurrera ces mots : « vous avez fauché la vie de ma mère mais de son corps sans vie je suis née… Sa mort ne vous a pas suffi — tellement votre soif de notre sang est insatiable — alors vous vous êtes acharnés sur moi pour me prendre la vie, à mon tour … »(*)
« Cependant votre projet guerrier a échoué ; la peur a changé de camp et la paix vous a été arrachée pour donner vie à des projets utiles et humains… »
« Quant à vous, Mr Hollande, n’aggravez votre cas en ternissant davantage l’image de la France après vos propos encourageant la barbarie à Gaza ; en faisant vôtres les demandes de l’occupant qui exige la démilitarisation des Résistants, Monsieur le serviteur du CRIF, vous avez atteint le fond. »
L’œil de Chaïmae est dans la terre de Palestine et regarde cette création monstrueuse nommée Israël…

(*) Selon Abdelkarim al-Bawab, médecin et responsable de la maternité à l’hôpital Nasser de Khan Younes, la mort de Chaïmae serait due aux coupures d’électricité fréquentes liées aux bombardements du Tsahal.
Hamid Benzekri, le 1 Septembre 2014
Réponse de le 05/09/2014 à 12:39 :
"Son souvenir hantera les prochains dîners annuels du CRIF": ah, vous croyez? Ces gens là ne semblent pas avoir de conscience, et donc pas le moindre remord!
a écrit le 03/09/2014 à 15:01 :
2 milliards d'euros pour l'Etat de Israel ? une bouchée de pain.
Réponse de le 05/09/2014 à 12:35 :
D'autant plus que les USA mettront la main à la poche, comme toujours!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :