Gaza-Israël : ce que prévoit l'accord pour un cessez-le-feu permanent

 |   |  376  mots
Le cessez-le-feu permanent annoncé mardi par les deux belligérants au 50e jour de guerre a été interprété comme une victoire sur Israël par de nombreux militants palestiniens.
Le cessez-le-feu permanent annoncé mardi par les deux belligérants au 50e jour de guerre a été interprété comme une victoire sur Israël par de nombreux militants palestiniens. (Crédits : Reuters)
Le cessez-le-feu entré en vigueur mardi 26 août dans la bande de Gaza prévoit notamment l'allègement du blocus terrestre et maritime, principale revendication des Palestiniens.

Israéliens et Palestiniens ont annoncé mardi un accord pour un cessez-le-feu permanent au 50e jour d'une guerre qui a fait plus de 2.100 morts palestiniens, près de 70 côté israélien. Revue des grandes lignes de l'accord, telles qu'elles ont été présentées par des responsables palestiniens et israéliens.

  • Réouverture des points de passage avec la bande de Gaza

Israël accepte de rouvrir les points de passage avec la bande de Gaza pour faciliter l'acheminement de marchandises, dont une aide humanitaire et des matériaux de reconstruction. Cette mesure figurait déjà dans l'accord de cessez-le-feu conclu entre Israël et le Hamas en novembre 2012, mais elle n'a jamais été appliquée.

Toutefois, L'Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, rival du Hamas, doit assumer la responsabilité du contrôle des frontières de Gaza. Israël et l'Egypte s'assureront qu'aucun armement, munitions ou matériel à "double usage" ne sera livré au Hamas. Les deux pays vérifieront également que le ciment et le béton armé serviront bien à la reconstruction de maisons et non de tunnels utilisés pour attaquer Israël.

  • Plus de terres agricoles pour les Palestiniens

Un allègement du blocus imposé depuis 2006 par Israël est également prévu. Si le cessez-le-feu est respecté, Israël réduira la "zone sécuritaire tampon" qu'elle a établie du côté gazaoui de la frontière. Elle réduira la zone d'exclusion de 300 à 100 mètres. Un assouplissement qui permettra aux Palestiniens d'exploiter davantage de terres agricoles proches de la frontière.

  • Zone de pêche doublée pour les Palestiniens

Israël va également élargir la zone de pêche palestinienne au large des côtes de Gaza, en l'étendant de trois à six milles marins, avec de possibles nouvelles extensions par la suite.

Les Palestiniens souhaitent revenir aux 12 milles prévus par les lois internationales, comme cela avait été brièvement le cas après l'accord de novembre 2012. Israël est revenu sur cette mesure en mars 2013.

  • Les points qui restent à négocier

Les questions les plus sensibles, comme la libération de prisonniers palestiniens, l'ouverture d'un aéroport à Gaza ou la démilitarisation de l'enclave palestinienne doivent être discutées lors de pourparlers prévus au Caire d'ici octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 13:05 :
50 jours de Résistance…
Si certains présentent ce fait marquant du jour comme un "Cessez-le-feu entre Israël et les Palestiniens après 50 jours de guerre..." ; n’est-il pas plus juste de rendre à ce petit de Palestine, peuple digne, patient et courageux, l’acquis de sa Résistance ?
50 jours de Résistance ont amené l’État guerrier/surarmé et voleur de vies à Gaza - contraint et forcé - à accepter ce qu'il a toujours présenté comme inacceptable...
Chacun interprète ce fait comme il l'entend mais les populations de Gaza et au delà ont de quoi être fiers de leur Résistance et des résultats arrachés aux barbares civilisés spécialisés dans la destruction des vies et des lieux de vie.
Ma première pensée est pour les victimes auxquels l’Etat ami et protégé des gouvernants de France, notamment, a ôté ou brisé la vie…
Monsieur Hollande peut être satisfait du bilan des siens à la tête de l’Etat guerrier ; les citoyens de France qui ont manifesté contre la barbarie de l’Etat d’Israël peuvent être fiers d’avoir dit non aux massacres, aux destructions à Gaza et à l’occupation de la Palestine et d’avoir contribué à cette issue qui constitue un premier acquis pour le peuple palestinien.

Hamid Benzekri le 26/08/2014

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :