L'Otan prend des mesures contre la Russie et l'Etat islamique

 |   |  243  mots
Il n'y a pas de temps à perdre pour construire une large coalition visant à affaiblir, et in fine détruire la menace représentée par l'Etat islamique, a notamment déclaré le secrétaire d'Etat américain aux Affaires étrangères John Kerry.
"Il n'y a pas de temps à perdre pour construire une large coalition visant à affaiblir, et in fine détruire la menace représentée par l'Etat islamique," a notamment déclaré le secrétaire d'Etat américain aux Affaires étrangères John Kerry. (Crédits : reuters.com)
Les alliés vont mettre en place une force armée très réactive pour contrer les débordements dans l'Est ukrainien. Les Etats-Unis appellent à la destruction de l'Etat islamique.

Ukraine, Syrie, Etat islamique... les crises se multiplient sur le globe. C'est pourquoi, jusqu'ici un peu dépassés, les pays membres de l'Alliance atlantique (Otan), réunis à Newport au Royaume-Uni, ont décidé vendredi de créer une force "très réactive".

Répondre à la Russie...

Cette force pourra être déployée en quelques jours en réponse à une crise, et maintiendra une "présence permanente" dans l'est de l'Europe, a annoncé le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, vendredi.

Ces décisions, présentées notamment comme une réponse à l'attitude de la Russie en Ukraine, ont été prises par le Conseil de l'Atlantique nord au sommet de Newport (Pays de Galles) par les dirigeants des 28 pays alliés.

... et "détruire l'Etat islamique"

Par ailleurs, les Etats-Unis, très préoccupés par la situation en Irak, ont appelé à la constitution rapide d'une large coalition pour faire face à la menace que représente l'Etat islamique en Irak et en Syrie, lors d'une réunion avec 9 autres pays. Les secrétaires américains, John Kerry et Chuck Hagel, n'ont pas mâché leurs mots :

"Il n'y a pas de temps à perdre pour construire une large coalition visant à affaiblir, et in fine détruire la menace représentée par l'Etat islamique."

C'est ce qu'ils on déclaré au cours d'une réunion avec leurs homologues britannique, français, allemand, italien, turc, polonais, australien, danois, canadien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2014 à 20:55 :
..en Ukraine pour continuer d'exister ?
On a l'ONU pour résoudre des Crises, on a pas besoin d'avoir une telle organisation maintenant que l'URSS est morte. C'est une relique du passé !
a écrit le 07/09/2014 à 11:40 :
Les usa veulent dominer le monde et ils nous mènent à la troisième guerre mondiale et nucléaire ...
Réponse de le 07/09/2014 à 22:02 :
c'est les seuls gendarmes du monde et ils font ce qu'ils peuvent car le monde est extrêmement violent et barbare , heureusement qu'ils sont là .
Réponse de le 09/09/2014 à 20:51 :
Dites, c'était quoi le problème en Irak en 2003 déjà ? Et en Libye ? Et en Syrie ? Qu’avaient ils commis ? Un Gendarme sans Justice, ni Jugement, bravo !
Pourquoi avons nous créée l'ONU selon vous?
a écrit le 06/09/2014 à 20:19 :
Peut-être dans la mesure qu'il aura toujours de qui et de quoi parler, même si ses commentaires soient plutôt boff, mais on s'y fera comme habitude....
Réponse de le 06/09/2014 à 21:23 :
n'en déplaise à Delphine de Pontoise ! L'UE et NATO est notre maison nous les Elfes de cet Occident .
a écrit le 06/09/2014 à 20:15 :
Le premier ministre de Kiev "Yats" Iatseniouk a annnoncéle lancement du projet “Mur” : la construction d’un mur métallique tout le long de la frontière entre l’Ukraine et la Russie. Difficile d’exprimer en quelques lignes à quel point c’est n’importe quoi, mais résumons:

Kiev n’a absolument pas les moyens financiers de construire un mur métallique, ni même un grillage, de plus de 1000 km

Ce mur passerait au milieu de certaines villes, ce qui rappellerait Dublin ou Berlin, et de façon générale causerait des problèmes énormes aux habitants des zones frontalières

Ce mur ne servirait à rien. Il ne pourrait arrêter que des immigrés clandestins, pas des chars. J’imagine mal un flot d’immigration de la Russie vers l’Ukraine, étant donné l’effondrement économique en cours en Ukraine.

C’est une ligne Maginot du pauvre, sans les tunnels, sans l’artillerie, et sans soldats pour la surveiller

Bref, c’est grotesque. Sauf pour les fachos de Kiev et ses protecteurs otanniens, bien entendu.
a écrit le 06/09/2014 à 17:39 :
Population Russie : 142,5 millions
Population OTAN : 917 millions

Mitaires actifs Russie : 845.000
Militaires actifs OTAN : 3.585.000

Réservistes Russsie : 2 millions
Réservistes OTAN : 2,4 millions

Chars Russie : 2550
Chars OTAN : 7500

Avions de combats Russie : 1456
Avions de combat OTAN : 5900

Têtes nucléaires Russie : 1800
Têtes nucléaire OTAN : 2580

Données fin 2013
Réponse de le 06/09/2014 à 20:17 :
Les effectifs OTAN-Russie sont totalement disproportionnels ! et vous osez encore dire que l'OTAN est une organisation défensive ????? mon oeil !!!
a écrit le 06/09/2014 à 17:34 :
On apprécie l'OTAN et l'Union européenne face au comportement de Poutine et sa propagande totalement éloignée des réalités.
a écrit le 06/09/2014 à 17:29 :
Il était temps que l'OTAN se réveille face aux nouvelles menaces comme l'islamisme intégriste et les invasions et annexions de Poutine. L'OTAN est une très bonne structure démocratique de mise en commun des moyens à la création de laquelle de Gaulle a participé en 49 et qu'il na jamais totalement quitté en 67 puisque la France y a toujours coopéré et laissé ses bases dans le monde à disposition. Il est évident que çà dérange des pays à la tête desquels il y a des dictateurs impérialistes et colonialistes comme Poutine ou des partis séparatistes comme le FN en France qui ne cherchent que l'affaiblissement de l'Europe et de l'OTAN ce qui ne serait évidemment pas dans l'intérêt de la France qui ne représenterait alors plus grand chose et ne pourrait même plus disposer de son siège à l'ONU.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:35 :
C'est aussi mon avis. Cà dérange évidement l'impérialiste Poutine.
Réponse de le 06/09/2014 à 19:57 :
.... ensuite dire que tu es de ton "propre avis" ??? c'est pas paranoïaque tout cela, ne trouves-tu pas ?
Réponse de le 06/09/2014 à 20:11 :
Il était temps que la Russie se réveille face aux nouvelles menaces comme le nazisme croissant et les invasion de l'OTAN en Ukraine. L'armée est une très bonne structure militaire de mise en commun des moyens à la création de laquelle de Gaulle a toujours voulu d'en faire une alliée de l'armée française. De Gaulle c'est notre grand gaillard qui a donné un pied aux fesses de l'OTAN en 1966 et l'a renvoyée aux Belges. Il est évident que çà lui dérangeait d'avoir dans son pays une prétendue alliance qui ne sert qu'à des dictateurs impérialistes et colonialistes comme le colonel Rasmussen, par exemple, qui veulent séparer la Russie de l'Europe pour meiux y régner. L'affaiblissement contineul de l'OTAN est inévitable et ménera certainement à sa dissolution dans quelques années. Donc ce serait évidemment dans l'intérêt de la France de la quitter impérativement, pusique ce n'est pas le chantage d'être obligée à appartenir à cette funeste alliance qui joue même contre les intérêts français, pour pouvoir disposer de son siège à l'ONU. Il faut rappeler que l'ONU est constitué d'une poignée de pays dans l'OTAN et d'une multitudes d'autres, libres du joug de cette drôle d'organisation, et pourtant plus libres que ceux qui s'y sont fait esclaves.
a écrit le 06/09/2014 à 16:14 :
pourquoi faire une coalition pour éliminer letat islamique faut seulement pas les approvisionner en arme et ne pas les entrainer en Turquie et au Qatar . les américains se compliquent toujours la vie .
a écrit le 06/09/2014 à 15:10 :
Aux djihadistes de satan Qaida Aqmi Boko haram Ei ou état satanique de poser leurs armes aujourd'hui pour éviter la mort par des catastrophes apocalyptique et pour éviter un cataclysme a l'échelle planétaire pire cataclysme depuis Adam a ce jour c'est normal après leurs crimes la vengeance d'ALLAH par un cataclysme si la fin du monde aux non musulmans de convertir a l'islam pour éviter la peur et l'enfer merci
a écrit le 06/09/2014 à 12:40 :
Seulement contre la Russie et l'Etat islamique ? pas contre la Chine ? l'Iran ? la Syrie ?.... lol
a écrit le 06/09/2014 à 11:27 :
une nouvelle version pour payer le deficit des usa
apres les amandes sur les banques le va t'en guerre
contre tous pour combler leur incapacite de dialogue
malgre que eux continue de commecer avec la russie
voir exon et ford comme avec l'iran
a écrit le 06/09/2014 à 10:48 :
Les agents poutiniens se dechainent sur la Tribune, il serait temps que le filtre des validateurs fasse son boulot.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:57 :
ha ! ha ! mauvaise fois ! il faudrait aussi que le modérateur soit fourni par l'est . C'est pas précisé dans les accords de cessez le feu .
Réponse de le 06/09/2014 à 13:29 :
En attendant que la stupeur prolétarienne balaie le vieux monde.... santé !
Réponse de le 06/09/2014 à 19:59 :
Hé "Steph", si tu ne cite pas le nom de ton bien-aimé Poutine dans un commenatire (même si le sujet parle de cinéma ou de far-west) alors là tu te flinguerais n'est-ce pas ? mdr
a écrit le 06/09/2014 à 3:32 :
Il était temps que l'OTAN se réveille face aux nouvelles menaces comme l'islamisme intégriste et les invasions et annexions de Poutine. L'OTAN est une très bonne structure démocratique de mise en commun des moyens à la création de laquelle de Gaulle a participé en 49 et qu'il na jamais totalement quitté en 67 puisque la France y a toujours coopéré et laissé ses bases dans le monde à disposition. Il est évident que çà dérange des pays à la tête desquels il y a des dictateurs impérialistes et colonialistes comme Poutine ou des partis séparatistes comme le FN en France qui ne cherchent que l'affaiblissement de l'Europe et de l'OTAN ce qui ne serait évidemment pas dans l'intérêt de la France qui ne représenterait alors plus grand chose et ne pourrait même plus disposer de son siège à l'ONU.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:15 :
Andrev Hilairionov, un ancien conseiller du Président Poutine, a mis en garde dans une interview avec la télévision ukrainienne de l'existence d'une stratégie américaine et otanienne ambitieuse par rapport à l'Ukraine, dont la mainmise sur les bases navales russes de la Crimée ne serai qu'une première étape. D'après Hilairionov, cette stratégie a été murie de longue date (1993) dnas les salles de Washington et de Bruxelles, et le Président Obama, pressionné par son drôle de rival McCain (en fait, ce Republicain garde un poste à son parti et un autre très actif à l’administration d’Obama !) a choisi un moment opportun pour la mettre à exécution : les JO de Sotchi en Russie. Le but de l’OTAN est de renforcer son controle sur l'Ukraine - cela passe par le détachement de la Russie d'autres régions du pays, et par l'installation à Kiev d'un gouvernement fantoche pro-Occidental. D'après Hilairionov, le Kremlin voudrait la fédéralisation de l'Ukraine depuis longtemps, permettant ainsi aux régions d'avoir leur propre politique extérieure et donc de se rapprocher de, voire de se rattacher de forme naturelle à, la mère-Russie. Poutine voudrait aussi la démilitarisation de l'Ukraine et une renonciation permanente à rejoindre l'OTAN, ce qui est parfois appelé la "finlandisation" de l'Ukraine, en référence au statut neutre de la Finlande, qui sert en quelque sorte de "tampon" entre la Russie et l'Union Européenne. D'après le très sérieux journal Le Monde, ce paradigme d’impartialité mondialement reconnu, ces exigences russes sont en ce moment le sujet de négociations, et les pays occidentaux feraient pression sur l'Ukraine pour accepter les termes russes, puisque la fédéralisation aboutira à une stabilisation du pays, et empêche à terme de mener au rattachement de certaines régions de l'Est et du Sud à la Russie. Hilairionov a en outre affirmé que l’injuste réponse de l'Occident, ne s'en tenant qu'à des mesures totalement tendancieuses envers la Russie, est néanmoins perçue au Kremlin comme un accord tacite pour cette politique. Il a dit enfin que la stratégie de " résistance pacifique " choisie par l'Ukraine a beaucoup de chances de fonctionner, si l'on regarde l'histoire - la Finlande (après la Première Guerre mondiale) et la Géorgie en 2008 ont toutes les deux résisté, mais cela leur a empêché de garder leur territoire original. Par contre, la Tchécoslovaquie de 1938, qui ne s'est défendue que par des moyens pacifiques, a perdu beaucoup à la suite des accords de Munich. Pourquoi l'Ukraine est-elle si importante pour la Russie ? Outre la propagande que le gouvernement occidental qui diabolise la personne de Vladimir Poutine et nous répète depuis des semaines sur la nécessité de protéger les " Russes ethniques " situés en dehors des frontières russes, et en dehors de la base navale russe de Crimée – quelle hypocrisie ! – , il y a d'après moi trois raisons principales qui expliquent l'agression de l’OTAN et de la CIA en Ukraine.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:15 :
Une de ces raisons est politique - Maidan, une révolution artificielle soutenue par la CIA et l’Union Européenne, et qui a abouti au renversement d'un pouvoir démocratequiment élu, est le mal absolu pour Poutine, car ce type de mouvement pourrait inspirer d’autres régions en Europe, surtout à un moment où l'économie européenne est en berne. Poutine reste et restera toujours un homme de vision. Maidan pourrait aussi être repris dans d'autres états de l'ex-Yougoslavie, mettant à mal le déjà précaire équilibre dans les Balkans. Il faut donc l'écraser de façon impitoyable et en faire un exemple pour toute l’Europe. La seconde raison est d'ordre économique et industrielle. Comme expliqué dans cet article, l'Ukraine est n’est pas un pays riche - il y aurait du gaz de schiste et du pétrole dans la Mer Noir (la Crimée, et l'annexion du sud de l'Ukraine donneraient les droits sur ces territoires maritimes) mais, sans la technolgie russe, le pays ne dispose pas de moyens pour les exploiter. Le sud et l'est de l'Ukraine sont riches en charbon, magnésium, et en fer, mais la région se distingue surtout comme en étant une région industrialisée, avec notamment des ports importants comme Odessa, des usines chimiques et métallurgiques, des centrales électriques et nucléaires (n’oublions pas que Tchernoby, la catastrophe majeure, se situe en Ukraine !)... Enfin, le contrôle de ces régions permettrait aux lobbies de l’énergie américains et à l’Union Européenne de contrôler les gazoducs, ce qui leur permettrait de manipuler aussi les tarifs vis-à-vis du gaz russe et de saboter le géant Gazprom sur son projet de gazoduc sud (distance plus courte). La troisième raison est d'ordre stratégique et militaire. Le notable Aslund rappelle en effet que 40% des exports ukrainiens vers la Russie concernent la défense et l'équipement, donc il est impératif d’inverser la vapeur au profit des industries d’armements américaines et européennes. D'après l'analyse de Kasimir Vortexonov, un grand journaliste russe spécialisé dans les questions militaires de pointe, la Russie est engagée dans un vaste programme de modernisation et d'armement sur 2011-2020, et la seule industrie de défense russe ne pourrait permettre d'en atteindre les objectifs fixés.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:16 :
Ce plan aurait besoin pas seulement des entreprises ukrainiennes, comme Motor Sich (production de moteurs pour hélicoptères), ainsi que des chantiers navals ukrainiens comme ceux de Nikolaev, mais aussi d’autres parternaires américains et européens (les français en premier lieu avec l’industrie navale et l’avionique). En outre, les missiles, satellites et vaisseaux spatiaux russes utilisent beaucoup de components et de technologie russe, bien entendu, mais aussi une partie ukrainienne (un héritage soviétique). D'après Vortexonov, sans l'industrie de défense ukrainienne, le plan d'armement 2011-2020 russe en subirait un certain retard jusqu’à ce que tous ces composants soient fabriqués aussi en territoire russe. Ces entreprises ukrainiennes sont basées dans l'est et le sud, mais aussi à Kiev, un marché convoité par Bruxelles mais surtout par les sociétés américains que, dans la foulée, ont déjà crée le poste de haut directeur d’une entreprise d’exploitation de gaz ukrainienne pour le fils de l’actuel vice-Président Joe Binden. Non, les américains ne sont jamais corrompus, ce sont toujours les autres. Un vrai scandale dont on fait silence dans les médias à solde du Pentagone, mais que démontre nettement que l’administration et sociétés américaines ne mesurent pas leur efforts pour obtenir tout ce qu’elles veulent en Ukraine. Etant donné ces raisons économiques et stratégiques, la stratégie de sanctions économiques de l'Occident n’a pas de grandes chances de fonctionner, les coûts infligés à la Russie soient de loin inférieurs aux pertes réelles sur les économies européennes et leurs exportations vers la Russie. On comprend donc mieux l'intérêt de Poutine pour l'Ukraine, et pourquoi ce grand Président, et contrairement au fantoche bélliqueux Poroshenko et son ami le prix Nobel de la Paix (!!), lance ses efforts pour un réglèment pacifique du conflit. Les déclarations de Hilairionov sont rassurantes, et l'Occident devrait en prendre la mesure afin d'adopter des relations appropriées avec Moscou et d'endiguer le massacre des populations civiles en Novorussia mené par des mercenaires américains (Blackwater) à côtés de néonazis dans l’armée ukrainienne. Un échec des efforts russes renforcerait le gouvernement putschiste de Kiev et encouragerait Poroshenko et sa clique de technocrates corrompus et d’extrême-droite à continuer sa mission d’embraser en feu et sang l’Ukraine tout entière, aux dépends d'autres nations de la région.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:22 :
D'abord, les données sont très tendancieuses car on ne sait pas avec exactitude sur tout les effectives et sur l'arsenal russe et de ses alliés de l'ex-URSS. Les populations de la Russie et des pays européens ne veut pas dire que ce sont tous des combattants, c'est un faux raisonnement. Et pour clore vous êtes en contradiction avec quelques généraux américains qui disent que "probablement" la Russie compte plus de tête nucléaires que les USA. En avançant 2580 tête nucléaires pour l'OTAN vous supposez donc que tous les pays de l'Alliance possèdent des têtes nucléaires c'est qui est ABSOLUMENT FAUX !

Enfin, vous n'apportez rien au débat, comme d'hab....
Réponse de le 06/09/2014 à 11:02 :
Vous n'avez pas pris tous les paramètres en compte , l'OTAN est entrain de creuser pour arriver à ses fins ! regardez où son les monticules de terre avec vos satellites
Réponse de le 06/09/2014 à 12:41 :
Eh ouais, l'otan est en train de creuser.... sa propre tombe en Ukraine !!! mdr
Réponse de le 06/09/2014 à 13:04 :
@ la frite : L'OTAN reste une extraordinaire machine de propagande qui fait passer les vrais agresseurs pour des philanthropes. Retenez bien cela et arrêtez d'écrire des telles sottises, c'est malsain pour la cervelle.
Réponse de le 06/09/2014 à 17:30 :
04 mars 2014 Poutine nie la présence des troupes russes en Crimée : « non elles ne participent pas. Ce sont des forces locales d'auto-défense ». Les soldats russes ne cachent pourtant pas leur origine et les très nombreux véhicules sont bien immatriculés en Russie.

17 avril 2014 A la télévision russe : Poutine reconnait «Derrière les forces d'autodéfense de Crimée bien sûr se trouvaient nos militaires »

16 mars 2014 : annexion de la Crimée après son invasion par les troupes russes

18 mars 2014 Poutine déclare : « Ne croyez pas ceux qui cherchent à vous effrayer avec la Russie et qui hurlent que d'autres régions vont suivre l'exemple de la Crimée. Nous ne souhaitons pas une partition de l'Ukraine, nous n'en avons pas besoin. »

29 mars 2014 « Nous ne voyons pas d'autre chemin à suivre que la fédéralisation pour l'Etat ukrainien »

17 avril 2014 « l’Ukraine n’est pas un Etat à part entière mais un appendice russe, la Nouvelle Russie (Novorossia) »

31 août 2014 « Nous devons commencer immédiatement des discussions substantielles sur des questions touchant à l'organisation politique de la société et à un statut étatique pour le sud-est de l'Ukraine, la Novorossia »
a écrit le 06/09/2014 à 3:00 :
Ce qui semble le seul point fort des USA, leur puissance militaire, va paradoxalement les détruire.
Cet arsenal démesuré, bras armé non pas du peuple américain, mais des dirigeants des combinat militaro industriel, du pétrole et de la haute finance, leur coûte une fortune colossale avec des résultats catastrophiques, pas besoin d’en faire la liste, regardez qui il y’a derrière tous ces conflits, oh pas en première ligne bien sûr, mais en sous main… écoeurant que nous puissions encore soutenir ces gens là.
La guerre économique étant perdu, ils harcèlent la planète pour piller ce qui peut l’être encore, sans scrupule aucun.
Ils ne se rendent plus compte que tout le monde les déteste à force de déstabiliser, infiltrer les gouvernements, l’Europe.
Plus personne n’est dupe, mis à part nos politiciens sans coui…et nos médias formatés dans le moule atlantiste.
Ils ne lâcheront rien, ils continueront à semer le chaos, trop lâches pour sombrer seul.
Ils ont besoins d’une guerre majeure pour cacher leurs errances économiques, et tout recommencer, reconstruire, refaire de la CROISSANCE enfin, perpétuer les soumissions, leur domination. Pauvres cow boys, ce n’est pas au raz des pâquerettes , mais en dessous que vous finirez quoi que vous fassiez.
Réponse de le 06/09/2014 à 3:22 :
Tout ce qui excessif est sans intérêt. Vous êtes anti-américain primaire systématique dans vos interventions. Les pilleurs de planète sont souvent des groupes internationaux de toutes nationalités. Aux Etats-Unis il y a plusieurs types des contre-pouvoirs c'est un des avantages. On ne peut pas en dire de même par exemple en Russie quand une grande firme d'Etat est responsable de pollutions etc. Et en matière d'accumlation d'armes militaires rapportées à la population la Russie de Poutine est numéro 1. De même en terme de chaos Poutine s'est distingué en Syrie avec son veto qui a favorisé les islamistes extrêmistes et en Ukraine avec l'invasion de la Crimée et de l'Ukraine de l'Est. Le bilan sur ces seuls 2 pays est lourd et Bush ou Poutine c'est proche sauf que Bush n'a pas envahi des pays durablement comme Poutine en Géorgie après la Transnitrie par la Russie et la Crimée.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:19 :
Vos commentaires sont à l'évidence "sponsorisés" par Bruxelles, le siège de l'OTAN. Mon doute (et il persiste) c'est si vous touchez votre collabo-ration en euros ou en dollars. Je vais néanmoins vous expliquer le non-fondé de vos propos d'une façon pour toutes. Ouvrez bien vos égards :

Le président Vladimir Poutine n’est qu’un chef d’état à la tête d’une structure complexe mais libre, souveraine et indépendante, qui fait face à un réseau de nations emberlificotées dans un marécage de contradictions diverses issues d’accords de réciprocité qui lient certains sommets à d’autres (voyez cela comme un graphe orienté – merci Berge), où l’ensemble cherche à fonctionner de concert sous l’éventail coloré de médias orientés.
Vous conviendrez qu’il est plus aisé de faire avaler des couleuvres à des incultes qu’à des érudits, surtout si on les entretient dans un climat desinformationnel constant axé plus sur des réactions passionnées qu’une analyse objective des faits réels.
Ajoutez à cela les contraintes de confidentialité d’accords secrets en tout genre, et une obsession maladive qui cherche à ajouter systématiquement de l’huile sur le feu, et vous avez un tableau très synthétique de la situation actuelle.
“Endoctrinement” : non, mais éducation nationale orientée : probablement, mais différente selon les états qui composent l’UE, il faudrait se pencher sur ce volet.
Débattre ? La porte reste ouverte, mais il y aurait lieu surtout de desserrer l’étau qui agit sur l’Europe et de ré informer le peuple notamment par le système éducationnel couplé intelligemment aux médias, internet compris. Le peuple veut vivre en paix… et les russophones de l’est de l’Ukraine également, mais c’est difficile lorsqu’on vous tire dessus…

Aujourd’hui nous sommes dans un monde digital et la civilisation humaine négocie un nouveau virage.

À nous d’écarter les fous du volant qui ne cherchent qu’à provoquer des accidents qui leur permettraient de nous vendre ensuite d’autres voitures…

Enfin, l’UE fat-elle preuve de souveraineté lorsqu’on lui dicte sa politique, tandis qu’elle “diabolise” son interlocuteur ?
Réponse de le 06/09/2014 à 17:32 :
Tout ce qui excessif est sans intérêt. Vous êtes anti-américain primaire systématique dans vos interventions. Les pilleurs de planète sont souvent des groupes internationaux de toutes nationalités. Aux Etats-Unis il y a plusieurs types des contre-pouvoirs c'est un des avantages. On ne peut pas en dire de même par exemple en Russie quand une grande firme d'Etat est responsable de pollutions etc. Et en matière d'accumlation d'armes militaires rapportées à la population la Russie de Poutine est numéro 1. De même en terme de chaos Poutine s'est distingué en Syrie avec son veto qui a favorisé les islamistes extrêmistes et en Ukraine avec l'invasion de la Crimée et de l'Ukraine de l'Est. Le bilan sur ces seuls 2 pays est lourd et Bush ou Poutine c'est proche sauf que Bush n'a pas envahi des pays durablement comme Poutine en Géorgie après la Transnitrie par la Russie et la Crimée.
a écrit le 05/09/2014 à 20:55 :
En quoi créer un nouveau bataillon est une mesure contre la Russie ?
a écrit le 05/09/2014 à 20:52 :
Seule l'OTAN est capable de le faire .Pour garder ce monde de tout actes graves ! car il y a des fous
Réponse de le 06/09/2014 à 13:31 :
Hé my boy Bill, les vrais fous de ce monde se trouvent à l'OTAN, à Kiev, à Bruxelles.... pas en Russie, my boy ! yahoooo !!
a écrit le 05/09/2014 à 20:51 :
Barackobama déclare déjà devant les journalistes au sommet de l'OTAN que les sanctions imposées à la Russie "pourraient être levées si un trêve prolongée s'installait en Ukraine "(sic) Pas pipé mot sur la Crimée. Sur "l'accident" du vol MH-17 non plus. De tout ce cirque grotesque il n'y qu'une seule chose qui me rend profondément triste : c'est les vies humaines qui ont péri en toute l'Ukraine pour quasiment rien. Bombardées, tabassées, gazées, battues à la mort... Les négociations vont reprendre par voie diplomatique, quelques États s'en sortiront renforcés (l'Allemagne, la Russie), d'autres affaiblis (les anglo-saxons, la France, l'Ukraine de Kiev…) mais les pertes pour les familles ukrainiennes seront douloureuses jusqu'à la fin de leurs jours.
a écrit le 05/09/2014 à 18:47 :
Pour faire taire d'une fois pour toutes ce représentant des NéoConservateurs, Wall Street, Boeing et London City allons voir les récentes performances de l’Otan, ce bras armé du Conseil de Sécurité de "l'OSU" (Organisation des Etats Unis).
Une défaite ignominieuse en Afghanistan. Un bombardement « humanitaire » qui a réduit un pays qui était stable, la Libye, en un État en déliquescence misérable plongé dans l’anarchie totale et ravagé par des milices enragées. C’est assez raté comme campagne de relations publiques faisant voir l’avenir de l’Otan comme une coalition à « vocation » mondiale, capable de mener des guerres avec une force expéditionnaire partout sur la planète, et qui se donne l’apparence d’un consensus militaire et politique reposant sur – Quoi d’autre ?
Vous pouvez écrire, l'OTAN va s'effondre encore plus vite que l'Empire des Pétroguerres.
Réponse de le 05/09/2014 à 20:12 :
Errata ; au lieu de OSU au fait c'est USO (United States Organisation).
Réponse de le 06/09/2014 à 3:09 :
En Afghanistan c'est l'URSS qui a été à l'origine du problème et manque d'état par la guerre de 79 revoyez l'histoire en détail. En Lybie Kadhafi était à l'orine de nombreux problèmes et crises dans plusieurs pays et en Afrique, donc très bien s'il a disparu. Le travail n'a pas été achevé mais c'est la Russie qui s'opposait. L'OTAN est au contraire utile et a participé à beaucoup de missions positives, essayez d'être objectif en reprenant la totalité des missions en détail et vous verrez.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:21 :
Et pourquoi alors avec un tel matériel américain (qui se trouve déjà sur place et operationnel) l'armée ukrainienne orientée par l'OTAN ne fait qu'essuyer des défaites et désertions et lourdes pertes etc ? on n'a rien vu à ce défilé, c'étaient des missiles creux sans ogives et sans moteur certainement. De pacotille ainsi comme votre réplique.
a écrit le 05/09/2014 à 18:44 :
"Ukraine, Syrie, Etat islamique... les crises se multiplient sur le globe" et toutes crées par les USA : état islamique qui a pu se développer suite à la destruction de l'Irak avec ses fausses armes de destructions massives, La libye dont il s'est avéré urgent tout à coup de se débarrasser du dictateur pour permettre au peuple libyen de s’entre tuer mais dans la liberté démocratique, et l'ukraine dont les révolutions colorées téléguidées par la cia deviennent des cas d'écoles à l'image des destabilisations en amérique du sud dans les années 70. Remarquable. Et avec ce genre de décision, ils vont nous préparer une guerre en Europe. Mais en laissant exxonmobil prospecter avec Rosneft, faut pas exagérer non plus...
Réponse de le 05/09/2014 à 21:35 :
Excellente analyse....rien à ajouter.
Réponse de le 06/09/2014 à 3:24 :
Les crises n'ont pas toutes à voir avec les USA. Ce n'est pas le cas de l'Ukraine, la Syrie etc où Poutine est le principal responsable par son droit de veto en Syrie et ses invasions en Ukraine.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:06 :
+1
Réponse de le 06/09/2014 à 10:22 :
à Dany l'otanesque : D'abord, les données sont très tendancieuses car on ne sait pas avec exactitude sur tout les effectives et sur l'arsenal russe et de ses alliés de l'ex-URSS. Les populations de la Russie et des pays européens ne veut pas dire que ce sont tous des combattants, c'est un faux raisonnement. Et pour clore vous êtes en contradiction avec quelques généraux américains qui disent que "probablement" la Russie compte plus de tête nucléaires que les USA. En avançant 2580 tête nucléaires pour l'OTAN vous supposez donc que tous les pays de l'Alliance possèdent des têtes nucléaires c'est qui est ABSOLUMENT FAUX !

Enfin, vous n'apportez rien au débat, comme d'hab....
Réponse de le 06/09/2014 à 13:35 :
Juste un rappel et qui a à voir avec tes propos : ne jamais oublier que Mme Carrère d’Encausse, étant géorgienne d’origine, donc elle déteste les russes et la Russie. Cela déteint forcément sur ton jugement partis pris.
a écrit le 05/09/2014 à 18:14 :
Les USA ont largement les moyens de vitrifier l'état islamique en 2 jours.
S'ils ne le font pas, c'est que l'EIL est leur création depuis le début.
Ils lui ont livré des armes depuis la Syrie, et le laissent exploiter et exporter le pétrole local.
L'EIL va permettre d'abattre le régime syrien.
Comme ça, plus de grands états laics type Irak, Syrie, Libye ou Iran susceptibles de menacer Israël.
Tous ces troubles au moyen orient ne font que renforcer Israël dans la région.
Quant au "danger" Poutine, on a déja donné avec les armes de destruction massive de Saddam. La ficelle est un peu grosse.
Réponse de le 06/09/2014 à 3:36 :
Vous inventez beaucoup comme d'habitude : les Etats-Unis ont lutté contre les islamistes intégristes dans plusieurs pays dont Afghanistan, Irak, Soudan etc. Ils soutenaient les rebelles en Syrie, pas l'EIL. Ils avaient prévu d'intervenir en Syrie alors que Poutine mettait son veto.
Réponse de le 06/09/2014 à 10:25 :
Vous avez tort en venir nous faire la propagande de l'OTAN tous les jours, Jauvert, ce n'est pas votre position que je critique car tout un chacun a droit à s'exprimer librement, c'est plutôt votre manière agressive et anti-française qui me dérange et aux autres lecteurs. Facile dès qu'on joue du status de journaliste d'imposer le plus grand nombre de commentaires à l'insu de l'opinion dominante de ce forum et dans tous les autres forums journaux français, il suffit d'aller voir.
Réponse de le 06/09/2014 à 12:22 :
Cher Tintin, vous devriez savoir que les armes fournies par l'OTAN aux islamistes de Syrie partaient pour moitié aux islamistes de l'Irak et de l'EIL.
Mc Cain est en photo un peu partout avec les islamistes syriens...
a écrit le 05/09/2014 à 17:50 :
Ha John Kerry dont le petit "Nickname" aux USA est:
"La tignasse qui cherche un cerveau"
a écrit le 05/09/2014 à 16:46 :
USA, tais toi, rentre chez toi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :