L'État islamique va "au-delà" de toute autre menace selon le Pentagone

 |   |  519  mots
L'Etat Islamique, organisation djihadiste très structurée et bien financée, contrôle des territoires importants en Irak et en Syrie et poursuit son offensive.
L'Etat Islamique, organisation djihadiste très structurée et bien financée, contrôle des territoires importants en Irak et en Syrie et poursuit son offensive. (Crédits : reuters.com)
Après l'exécution d'un journaliste américain par les djihadistes de l'État islamique, Washington et de nombreux autres pays réagissent choqués et déterminés à éradiquer cette organisation terroriste redoutablement efficace

Du jamais vu pour Washington. L'État islamique est "plus sophistiqué et mieux financé que tout autre groupe que nous ayons connu. Il va au-delà de tout autre groupe terroriste" a déclaré le secrétaire à la Défense américain Chuck Hagel lors d'une conférence de presse le 21 août, deux jours après la diffusion d'une vidéo montrant l'exécution du journaliste américain James Foley par les djihadistes sunnites.

Paris et Washington en première ligne

La France et les États-Unis tentent de rallier le plus d'acteurs possibles à la lutte contre l'État islamique et espèrent un soutien plus franc, notamment de leurs alliés traditionnels. Le président français François Hollande a appelé le 21 août lors d'une visite à la Réunion, à une mobilisation internationale contre cet ennemi commun:

"Ce n'est pas simplement un groupe terroriste comme hélas on en a connu, dispersé, éparpillé, avec plusieurs chefs, c'est une entreprise terroriste qui a décidé d'asservir, d'annihiler, d'anéantir"

Le chef de l'État a aussi tenu à rappeler sa proposition d'organiser une conférence internationale "contre l'État islamique et surtout pour la sécurité en Irak".

       Lire Paris livrera des armes aux Kurdes d'Irak

De son côté, le président américain Barack Obama avait appelé mercredi "les gouvernements et les peuples du Moyen-Orient" à lutter contre l'État islamique pour "extraire ce cancer afin qu'il ne se répande pas".

Des échos dans le monde entier

Du côte des alliés européen, Berlin et Rome ont fait savoir qu'ils étaient prêts à soutenir les forces kurdes dans leur combat contre les islamistes dans le nord de l'Irak en leur livrant des armes comme le font actuellement les Américains et les Français.

Alors que l'État islamique ne semble plus être soutenu par aucun État musulman, certains d'entre eux ont exprimé leur rejet à l'égard des terroristes. La présidence tunisienne a vivement condamné le 21 août les "crimes sauvages" de l'EI, jugeant que cette organisation représentait "un danger pour tous les États de la région".

Le président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono a lui jugé la violence des djihadistes "humiliante" pour les musulmans. "C'est choquant, hors de contrôle", a-t-il déclaré au quotidien The Australian.

Des combats féroces

L'État islamique, qui contrôle de vastes territoires en Syrie et en Irak, a annoncé le rétablissement d'un califat islamique le 29 juin 2014 et est accusé de perpétrer des massacres contre des civils, notamment chiites. Les forces kurdes et irakiennes, soutenues entre autres par Washington et Paris, livrent une bataille difficile contre ces djihadistes en Irak.

les États-Unis ont procédé le 21 août à six nouvelles frappes contre des positions des insurgés dans les environs du barrage stratégique de Mossoul, qui avait été repris lundi par les combattants kurdes et irakiens.

Cependant, pour espérer gagner la guerre contre l'Etat Islamique, il faudra s'y attaquer "aussi en Syrie" a fait remarquer le chef d'état-major interarmées, le général Martin Dempsey, cité par AFP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2014 à 17:17 :
Avant que des esprits binaires étriqués ne m'accuse de terrorisme, je précise : je n'ai aucune sympathie pour ces fous. Mais ce qui me fait aussi peur ,sinon plus compte tenu de la différence de moyen, c'est quand j'entends l'état major US expliquer que ces gens ont des plans apocalyptique, qu'ils veulent la fin du monde. Ce sont les mots employés !! : Top U.S. military brass warns ISIS has ‘apocalyptic, end-of-days’ plan that can’t be stopped without attacks in Syria. C'est donc la nouvelle excuse (ultime ?) pour attaquer un pays. Le "terrorisme" ne suffit plus pour justifier n'importe quoi. Qui pourra s'indigner de la mort de milliers (millions ? milliards ??) de civils si c'est pour éviter l'apocalypse ? Les US sont dans une fuite en avant biblique catastrophique autant que les fous d'Allah.
Réponse de le 22/08/2014 à 21:24 :
Perso, je considère que ce que font les États-Unis est très dangereux. Et je suis profondément surpris que l’Europe suive aveuglément les Américains sur cette voie, cette Europe qui se trouve pourtant dans une situation peu enviable. Je trouve ça bizarre d’entrer dans ces jeux-là, alors que l’on est en pleine crise noire. Je suppose que les États-Unis doivent exercer une influence colossale sur l’Europe, pour être capables de l’entraîner dans des projets suicidaires comme d'aller taquiner l'ours russe, les islamistes, les chinois….. c'est de la folie pure et dure.
a écrit le 22/08/2014 à 16:44 :
Le monde occidental croit pouvoir dominer le reste du monde "à l'ancienne". Personne ne se rend compte que le temps a passé. Pour le moment les petites victoires engagent un processus de réplique exponentiel. Nous allons donc arriver à l'horreur totale. On ne domine pas une population développée par la force. Nous confondons babouches et arriération mentale ce qui fait que nous sommes devenus les attardés mentaux stratégiques. Il s'agit de négocier partout pour calmer ce qui peut l'être encore : faire reculer Israël, régler le problème Russe en admettant nos torts, reprendre contact avec la Chine qui s'éloigne, arrêter la guerre monétaire en stabilisant l'ensemble et en créant un plancher des devises, faire un conseil restreint africain, négocier un pacte de développement avec l'Inde, négocier en partageant partout ailleurs.... dans un monde qui se globalise le partage tiendra moins que le temps d'un demi siècle. Agissons par le partage.
Réponse de le 22/08/2014 à 17:13 :
BIEN PARLE TOUSEST DANSLES NEGOCIATIONS TOUS EST DANS LE PARTAGE ? LES GUERRES ENTRE LES PEUPLES NOUS APAUVRISSENT EST RETARDE L EVOLUTION DE LHOMME SUR CETTE TERRE???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :