Un milliard de dollars par mois : le coût estimé de la guerre des États-Unis contre l'EI

 |   |  373  mots
La plupart des analystes s'attendent à ce que ce chiffre augmente à mesure que la guerre continue, entraînant du même coup une hausse des coûts.
La plupart des analystes s'attendent à ce que ce chiffre augmente à mesure que la guerre continue, entraînant du même coup une hausse des coûts. (Crédits : reuters.com)
Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a estimé vendredi 26 septembre que les opérations menées en Irak depuis le 8 août et en Syrie depuis mardi coûtaient aux États-Unis "de 7 à 10 millions de dollars par jour". Ce sont toutefois des estimations dans le bas de la fourchette.

Moins que pour l'Afghanistan. La facture de la guerre menée des airs par les Etats-Unis et leurs alliés contre l'organisation État islamique (EI) en Irak et en Syrie devrait coûter plus d'un milliard de dollars par mois pour Washington.

7 à 10 millions de dollars par jour, le bas de la fourchette

Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a estimé vendredi 26 septembre que les opérations menées en Irak depuis le 8 août et en Syrie depuis mardi coûtaient aux États-Unis "de 7 à 10 millions de dollars par jour" (5,5 à 7,8 milliards d'euros), et qu'il allait demander au Congrès "un financement supplémentaire" à fur et à mesure de leur poursuite.Mais les responsables de la Défense reconnaissent eux-mêmes que cette estimation reste dans le bas de la fourchette.

Si l'on prend donc en compte les frappes au-dessus de la Syrie, l'utilisation d'un matériel de défense ultra sophistiqué et le coût d'un petit contingent de soldats américains en Irak, le montant pourrait grimper, selon certains experts, à plus de 10 milliards de dollars par an.

"Je dirais que cela va nous coûter entre 15 et 20 milliards de dollars par an, ou entre 1,25 et 1,75 milliard par mois", a indiqué à l'AFP Gordon Adams, professeur à l'American University et ancien responsable du budget sous la présidence de Bill Clinton. Ces montants restent toutefois sans comparaison avec les financements massifs déployés par les États-Unis dans leurs campagnes en Irak et en Afghanistan cette dernière décennie.

Un milliard par semaine en Afghanistan

La facture pour la guerre en Afghanistan s'élève encore aujourd'hui à un milliard de dollars par semaine. L'invasion d'Irak en 2003 et l'occupation du pays qui a suivi jusqu'en 2011 sont quant à elles revenues à plus de 1.000 milliards de dollars au total, selon des estimations indépendantes.

S'agissant de la nouvelle guerre menée contre l'EI, même si Barack Obama a promis de ne pas envoyer de troupes au sol, quelque 1.600 soldats sont actuellement en Irak pour assurer la protection des diplomates américains, conseiller les forces irakiennes et coordonner les attaques aériennes. La plupart des analystes s'attendent à ce que ce chiffre augmente à mesure que la guerre continue, entraînant du même coup une hausse des coûts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2014 à 12:20 :
Si chacun adhère au discours anti-terroriste de Washington et de ses alliés du Golfe, tout le monde comprend qu’il n’est qu’une justification fallacieuse pour une guerre qui poursuit d’autres fins. Les États-Unis affirment vouloir détruire l’Émirat islamique qu’ils ont eux-mêmes créé et qui réalise pour eux le nettoyage ethnique nécessaire au plan de remodelage du « Moyen-Orient élargi ». Plus étrange encore, ils affirment vouloir le combattre en Syrie avec l’opposition modérée qui est composée des mêmes jihadistes que lui. Enfin, ils ont détruit à Rakka des bâtiments qui avaient été évacués deux jours auparavant par l’Émirat islamique (!!). C'est la guerre du gaz et rien d'autre, l'Occident s'en fiche royalement de vouloir créer des démocraties au proche-Orient.
Réponse de le 29/09/2014 à 13:32 :
Tout a fait d'accord, pas un média n'a remarqué que les frappes ont commencées dès que l'on a appris que les rebelles vendaient du pétrole à 30 dollars le baril au marché noir. Il aura fallu cette nouvelle pour que les pays du Golfe se joignent à la coalition occidentale.
Réponse de le 29/09/2014 à 16:22 :
Pas un media n en a parlé donc Hollande pas au courant . Ca rassure.
Réponse de le 23/10/2014 à 22:51 :
Bien le copié collé haha E. S. Blofeld. Mais je partage le même avis.
a écrit le 28/09/2014 à 12:24 :
suivant un vieil adage , est -ce que vraiment "tout ce qui tombe du ciel est béni " ?
Réponse de le 28/09/2014 à 20:53 :
Si c'est un Rafale ou un FA-18...
a écrit le 28/09/2014 à 10:17 :
Il faudrait surtout demander à nos amis Ricains d'arrêter de foutre la merde partout où il mettent les pieds parce qu'après leur intervention bien souvent unilatérale et en dehors de tout mandat de l'ONU c'est la communauté internationale, l'Occident plus précisément et les peuples autochtones surtout qui en subissent les conséquences pendant des décennies...
Je rappel qu'il y avait un foyer du terrorisme en 2001 c'était l'Afghanistan
On en dénombre une quinzaine aujourd'hui et c'est pas fini !
Réponse de le 29/09/2014 à 14:16 :
vous avez sans doutes raison, ils ne devraient pas intervenir... et laisser ces sauvages se détruirent entres eux.
a écrit le 28/09/2014 à 7:32 :
Coût relatif car en ce moment on bombarde entre autres les armes prises par les rebelles que les américains avaient vendues aux irakiens grâce au pétrole. Il va falloir maintenant revendre des armes américaines aux irakiens pour les ré-équiper et comme les rebelles s'étaient emparés des puits, il faut maintenant les neutraliser. Elle est pas belle la "vie".
a écrit le 28/09/2014 à 3:49 :
faut-il rappeler que l'immense proportion( la presque totalité) de ces dépenses de guerres reviennent aux états-unis sous forme de soldes des soldats, de contrats d'armements et d'équipements, de contrats avec des mercenaires, des firmes privées américaines de reconstruction etc.., même la nourriture dans les bases américaines est importée des états-unis. Et les pays "libérés" tissent des contrats long terme avec des firmes américaines, rachètent du matériel de guerre américain. On appelle cela le Keynésianisme, quand l'état stimule son économie par la relance, en redistribuant de l'argent en échange d'activités.
Vous rappelez-vous le fonctionnement de l'armée Romaine, toute la nourriture était standardisée en Italie, les légionnaires recréaient avec chaque camp chaque soir l'urbanisme d'une cité romaine, ils se sentaient tout le temps chez eux où qu'ils aillent.
a écrit le 27/09/2014 à 21:08 :
Pas d'argent pour les services de base, mais des dépenses pharaoniques pour "régler" un problème relativement simple. Il suffirait d'arrêter de délivrer des visas aux musulmans et virer à la moindre incartade toute la famille au lieu d'importer les problèmes !!!
Réponse de le 28/09/2014 à 0:53 :
@patrickb

Propos haineux...
Réponse de le 28/09/2014 à 9:20 :
Propos simplistes, très simplistes. Il fallait tout simplement ne plus livrer des armes made in US aux islamistes et demander aux Saoudiens et Qatari de ne plus leur donner de l'argent, voilà.
Réponse de le 28/09/2014 à 12:39 :
Parce qu'une infime partie des musulmans est terroriste, il faudrait punir tout le monde ? A ce rythme, il faudrait interdire à tous les hommes de faire du jogging parce qu'une infime partie viole dans les bois, interdire de rouler pzrce qu'il y a une infime partie de chauffard...et la liste est longue....
Réponse de le 28/09/2014 à 13:05 :
Patrick, ton masque a (finalement) tombé.
Réponse de le 29/09/2014 à 4:23 :
Visiblement c'est le bal des hypocrites. L'islam modéré est une invention occidentale pour préserver la paix sociale dans les quartiers dits "populaires". Patrickb a raison de préciser que nous importons des problèmes sociaux issus des pays arabes (majoritairement musulmans) en crise identitaire face à la modernité de l'occident. Ce que redoute le plus l'occident, l'Europe et la France est en passe de se réaliser, un front islamiste aux portes de la méditerranée.
Réponse de le 08/10/2014 à 15:40 :
Tant mieux chacun devra choisir son camps. A force de jouer les vierges effarouchées, les socialos nous ont mis dans une drole de panade. Et Hollande en paiera le prix.
a écrit le 27/09/2014 à 20:53 :
de 7 à 10 millions de dollars par jour" (5,5 à 7,8 milliards d'euros)

relisez vous!

de plus 30 fois 10millions ca ne fait pas un milliard
a écrit le 27/09/2014 à 18:48 :
Besoin d'argent ? tu veux combien ? 12, 20, 30 milliards de dollars ? pas de problème, c'est pour tout de suite ! Ainsi les ricains font tourner leur planche à billets (même sans provisions ! ) et paient tout ce qu'ils veulent, peu importe le montant. Cherchez l'erreur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :