Les États-Unis reconnaissent avoir sous-estimé la menace de l'État islamique

 |   |  225  mots
Le président des États-Unis a également reconnu que Washington s'est trompé sur la capacité de l'armée irakienne à faire face aux djihadistes dans le nord de l'Irak.
Le président des États-Unis a également reconnu que Washington s'est trompé sur la capacité de l'armée irakienne à faire face aux djihadistes dans le nord de l'Irak. (Crédits : reuters.com)
Le directeur du renseignement national, Jim Clapper, "a reconnu qu'ils (les experts) avaient sous-estimé ce qui se passait en Syrie", a déclaré Barack Obama sur la chaîne de télévision CBS.

Mauvaise perception des événements en Syrie? Les services de renseignement américains ont sous-estimé les capacités de l'État islamique (EI) en Syrie, a reconnu le président Barack Obama dans une interview diffusée dimanche 28 septembre par la chaîne CBS. Dix jours plus tôt, James Clapper, directeur du Renseignement national, avait lui aussi reconnu dans une interview au Washington Post avoir sous-estimé l'EI.

Le chef d'État a également qualifié ce pays de "Ground Zero pour les jihadistes à travers le monde". Le terme, qui signifie "point zéro" en français, est utilisé pour indiquer précisément l'endroit d'où est partie une explosion, ici la propagation des mouvances jihadistes.

Washington a surestimé les forces régulières irakiennes

Le président des États-Unis a ajouté que Washington s'est aussi trompé sur la capacité de l'armée irakienne à faire face aux djihadistes dans le nord de l'Irak. Lorsque les forces américaines ont vaincu il y a quelques années Al Qaïda en Irak, avec le soutien de tribus locales, les islamistes sont entrés dans la clandestinité, a-t-il expliqué:

"Mais ces dernières années, profitant du chaos provoqué par la guerre civile en Syrie, où de vastes territoires sont livrés à eux-mêmes et ne sont pas gouvernés, ils ont été capables de reconstituer leurs forces."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2014 à 15:58 :
Lisez bien ceci: "Le discours d’Obama à l’ONU, le 24 septembre, est la chose la plus absurde que j’aie entendue de toute ma vie. Il est tout à fait étonnant que le président des USA se présente devant le monde entier et dise ce que tous savent être des mensonges flagrants, tout en démontrant les doubles standards de Washington, et la croyance que seuls les USA, qui seraient exceptionnels et indispensables, ont le droit de violer toutes les lois. Il est encore plus étonnant que les personnes présentes ne se soient pas levées pour quitter l’assemblée générale. Les diplomates de la planète sont restés assis à écouter les mensonges flagrants du plus grand terroriste de la planète. Ils ont même applaudi pour montrer leur accord."

Non, ce n'est Poutine ni Lavrov, ni un sympathisant d'eux qui a dit cela mais tout simplement Paul Craig Roberts, un prestigieux économiste nord-américain et qui était le Secrétaire du Trésor pendant l'administration Reagan. l'un des fondateurs de la Reaganomics. C'est humiliant pour nous, Français qui gardent encore un peu de lucidité, savoir que parmi ceux qui ont applaudi le discours de Barack Obama le 24 septembre, était notre Président François Hollande et son valet pour des Affaires Etrangères Laurent Fabius. Ou nous sommes des ignorants ou alors des complices, mais jamais des innocents.
a écrit le 29/09/2014 à 22:18 :
Bravo au monde actuel, je suis super content de vivre ici et maintenant, merci à vous...
a écrit le 29/09/2014 à 21:54 :
Pendant que les USA et ses quelques alliés courent éteindre les incendies qu'ils ont provoqués à travers le monde arabe, notamment, au risque de connaître des contre-offensives contre leurs propres citoyens et contre ceux de leurs alliés, la Russie est contrainte de se réarmer. Avec l'offensive US en Ukraine, elle sait désormais qu'elle ne peut plus compter sur une alliance à long terme avec les USA. Ceux-ci sont égoïstes et versatiles comme une vierge effarouchée. Ils ne se sont pas gênés pour mettre à mal nos relations européennes avec l'Europe. Consécutivement, la Russie n'a pas d'autre choix que de renforcer son système de défense, comme l'exige sa sécurité et... la nôtre. En effet, après l'affaire ukrainienne où les USA ont contribué à la mise en place d'un pouvoir crétin-nazi, chapeauté par un Gagaouze par ailleurs roi du chocolat, qui peut encore faire confiance au USA?
Réponse de le 30/09/2014 à 3:40 :
Hors sujet
Réponse de le 30/09/2014 à 16:21 :
Mais non, la remarque de Moscovite est tout à fait dans le sujet parce qu'elle est élargie et prévoyante. Votre réplique est déplacée, donc, irrecévable. Retournez à vos cachots… et hop! on va faire un bon dodo...
a écrit le 29/09/2014 à 21:33 :
Pas un grand président américain, hélas. Il a retiré les forces américaines d'Irak sans stratégies à long terme et ça m'a fait mal, très très mal. Au moins, aussi grave que d'avoir envahi dix ans plus tôt ce pays (grâce au Général W. Bush, un autre qui mériterait bien le prix Nobel de la Paix). Certes B. Obama est éduqué, très classe, raffiné, charismatique, super-viril et plein de bonnes intentions mais cela ne suffit pas à en faire un grand président. Hélas...
a écrit le 29/09/2014 à 20:56 :
Mais c’est quoi ce déclinisme permanent?! la France est la 5e économie mondiale, fait partie des 20 pays les plus développés de la planète, a la bombe atomique, Airbus, Total et Renault. On a même gagné la coupe du monde de foot, nous avons les meilleurs joueurs de la NBA et Daft Punk est peut-être la musique la plus écoutée de la planète. Il faut en laisser aux autres,quand-même!
Je suis d’accord pour laisser la Russie tranquille, mille fois même, mais pas pour en faire un contre-modèle idéal d’une France en pleine décadence. Le déclin de l’Occident peut être réel, au rythme où il se fait (Spengler a écrit son fameux livre en 1927 et tout ce qu’on écrit sur l’Asie émergente qui dominera le monde l’a été dans les années 20 et 30) on aura le temps de voir venir. Et le Concorde dans cette histoire, cela ne compte pas?
Et je suis désolé, la Russie reste bien plus corrompue, mal administrée et moins développée socialement, politiquement, économiquement et même culturellement que la France. Notre pays reste un phare pour les libertés de l'Homme dans le monde entier et ce n'est pas moi qui le dit. Nous sommes adulés par tous les peuples de la planète, nous sommes des mythes vivants pour eux. La Russie… bon, ils nous rattrapent heureusement car Poutine, ses collègues et les fonctionnaires russes sont quand même pas tous aussi voleurs et incompétents qu’on le dit, mais au rythme où il vont je pense que je ne verrai pas le jour où on émigrera en masse vers la Russie. Mais il se pourra que les russes émigreront en masse à Paris, pour se baigner dans nos magnifiques cultures, sciences, l'art de vivre….
Réponse de le 29/09/2014 à 21:24 :
Merci pour ton discours, quel magnifique somnifère ! depuis plusieurs jours d'insomnie je commence à bâiller déjà….
a écrit le 29/09/2014 à 18:40 :
Moi je voterai Sarkozy car il est un grand ami de Poutine. C'était grâce à lui qui a France a été en bonnes relations commerciales avec la Russie et les marques françaises s'implantaient dans ce pays là. Hollande, le Nul, a tout foutu avec son obéissance aveugle àses seigneurs de Washington. Vivement Sarkozy 2017 !!!
Réponse de le 29/09/2014 à 19:01 :
Il est vrai que pour être le commercial des grandes firmes, NS a fait très fort. Les grandes firmes lui ont été aussi très reconnaissantes. C'est plus le président des français mais celui des grandes entreprises. Quant aux entreprises dites françaises, la moitié appartient en fait à des groupes étrangers...
Réponse de le 29/09/2014 à 20:24 :
Hmmm pas toutes, PSA, Airbus, L'Oréal, par exemple, ne sont pas de groupes étrangers.
a écrit le 29/09/2014 à 18:24 :
C'est pas eux qui c'étaient pris une déculotté il y a quelques années dans ce même pays? A si c'est bien eux!!!
a écrit le 29/09/2014 à 18:02 :
Maintenant on apprend qu'Obama exclut une guerre entre la Russie et l'OTAN !!! qui peut faire confiance à une personne qui change tellement d'avis que Barack Obama ? il y a quelques semaines il menaçait Poutine et l'OTAN de von RasmuSSen faisait son manège aux pays baltes et même en mer Noire ! après les incidents avec le chasseur russe et au moment où Poutine a entreprit des manoeuvres de large scale, les américains ont réfléchit deux fois et on décidé de garder le profil bas. Etr plus bas qu'eux Merkel et Hollande avec les autres Barroso, van Rompuy et Cie.
a écrit le 29/09/2014 à 17:13 :
Depuis 25 ans le monde a changé et seuls les US éprouvent le besoin d’agresser et de défaire les régimes politiques qui ne leur plaisent pas. Ils parlent de menace terroriste cependant la plus grande menace à l'équilibre du monde c'est eux-mêmes avec leurs "révolutions colorées", infiltration de la CIA, écoute et espionage électronique et interventions même sans le mandat de l'ONU. L'avenir va nous dire que les USA était un vrai "État terroriste" et les générations futures seront étonnées que nous, à notre époque, nous étions complices d'un tel pays.
Depuis seuls les polonais, et les baltes dans une moindre mesure font toujours preuve de russophobie, congénitale et ils sont quelques raisons, mais la raison politique n’y retrouve pas son compte. Les Tchèques et Hongrois ne sont plus tout-à-fait sur le même registre. Que cela nous plaise ou non, aux US et à laurs laquais, la Russie est redevenue une grande puissance à l’échelle mondiale et moi, en tant que français, je trouve cela bien.
Les US n’ont rien à faire en Géorgie, Arménie et Ukraine dont ils servent des dirigeants qui sont les fossoyeurs, naufrageurs du pays. La partition de l’Ukraine ne fait que commencer sans compter le naufrage économique et social.
Réponse de le 29/09/2014 à 17:31 :
J'ai du lire et ré-lire votre commentaire car il arbore une grande incohérence entre le titre et le contenu. Celui-ci est d'ailleurs cohérent et je partage votre avis, mais pas par rapport au titre. Obama se révèle un Président incompétent, maladroit et agressif dans ses propos envers la Russie et le monde. Vladimir Poutine est un grand homme d'Etat et qui redonne le moral à son peuple, il n'est pour rien que son gouvernement arbore un taux de satisfaction de 84%, c'est énorme ! je pense cependant que vous vous avez trompé de titre et de commentaire.
Réponse de le 29/09/2014 à 18:47 :
@ Jean : je crois que le titre est à prendre au second degré, c'était ironique.
Réponse de le 29/09/2014 à 19:34 :
à 17:13 : Très bonne analyse à laquelle j’adhère totalement.Tout se précipite en ce moment,un évènement succède à l’autre ,on sent la fébrilité des instigateurs aidés par les » Merdias »qui pour une diversion usent de toute leur influence pour détourner notre attention sur les vrais problèmes du pays, qui sont avant tout d’ordre économique ,et tentent comme de coutume par le mensonge et la manipulation de nous opposer les uns aux autres appliquant à la lettre leur plan machiavélique dont ils sont coutumiers.Aux abois ils sont prêts à tout ,sans scrupule ils sèment la haine et la discorde entre les peuples.
Réponse de le 29/09/2014 à 20:30 :
l ne faut pas confondre Russe d’aujourd’hui et Soviétiques d’antan. C’est comme si on se référait encore aux Allemands comme des à des Nazis, des chemises brunes.
Il faut avancer… Et ne pas ressasser les veilles haines même si elles furent justifiées dans le passé. (Même si les beaux donneurs de leçon parlaient du communisme bolchévique et totalitaire comme globalement positif à l’époque….)

Les Russes ont été les premières et les plus nombreuses victimes du système bolchévique et ils ont vécu sous un système totalitaire qui avait détruit toutes leurs libertés et menaçait constamment leurs vies.
Alors rendre les Russes actuels responsables du passé dont ils furent victimes et cela semble une tendance de plus en plus répandue. c’est une malhonnêteté et un mensonge éhonté de ceux qui veulent entretenir les vielles haines pour faire de nouvelles victimes.
a écrit le 29/09/2014 à 16:55 :
ooops j'ma tromper.... ; voila ce qui arrive quand on s'occupe (mal) des affaires des autres a des milliers de kilometres de chez soi . Shame on you mister président
a écrit le 29/09/2014 à 16:12 :
La politique étrangère des USA est une série d'erreurs depuis déjà plusieurs decennies. Cela n'a vraiment rien de nouveau. Ils soutiennent puis combattent ceux qu'ils ont soutenu : un exemple parmi tant d'autres avec Sadam Husein en Irak par exemple. Pour les Djihadistes en Syrie, les US les ont armé et maintenant les combattent.
Ce pays a vraiment une incapacité "structurelle" ou "génétique" à comprendre le monde hors de leurs frontières.
Réponse de le 29/09/2014 à 17:34 :
La politique étrangère américaine a toujours été une catastrophe, c'est assez connu. Toutefois, des Hollande et d'autres Sarkozy dénigrent la grande tradition de la diplomatie française par son asservissement aux Etats-Unis.
a écrit le 29/09/2014 à 16:00 :
Sous estimation de l'EI.
Sous estimation de l'armée irakienne.
Sur estimation de l'armée de Sadam.
En fait ils se trompent sur tout et cela entraine des centaines de milliers de morts.
Et pas de TPI pour eux, ils sont intouchables.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :