Sous la pression de Greenpeace, Lego ne s'associera plus à Shell

 |   |  336  mots
Dans une vidéo à charge contre Shell, Greenpeace met en scène des LEGO apeurés recouverts peu à peu par une marée noire.
Dans une vidéo à charge contre Shell, Greenpeace met en scène des LEGO apeurés recouverts peu à peu par une marée noire. (Crédits : Capture d'écran vidéo "Everything is NOT awesome (Greenpeace))
L'entreprise de jouets ne renouvellera pas son contrat de vente de petits personnages jaunes dans les stations services à l'enseigne de la compagnie. En cause, une vidéo parodiant un set de jeu de Lego, dénonçant son partenariat avec Shell.

 "Nous voulons avoir un impact positif sur la société et la planète dont les enfants vont hériter."

LEGO, qui cherche redorer son image, a ainsi annoncé dans un communiqué de Jørgen Vig Knudstorp, patron du groupe, publié mercredi 8 octobre, qu'il ne renouvellerait pas son contrat avec la compagnie pétrolière Shell. L'actuel, en vigueur depuis 2011 pour 110 milliards de dollars dans 26 pays  concerne la vente de petits jouets jaunes de LEGO estampillés Shell, dans les stations services de la compagnie pétrolière.

La campagne anti-Shell  de Greenpeace

En cause, la campagne anti-Shell menée par Greenpeace depuis juillet 2014, et notamment une vidéo de l'ONG met en scène un set de jeu de Lego avec la reproduction d'un chantier en Arctique. Dans cette dernière, baptisée "Everything is not awesome" (Tout n'est pas génial), Greenpeace met en scène des LEGO apeurés recouverts peu à peu par une marée noire. Elle se termine par le message "Shell pollue l'imagination de nos enfants", avec au premier plan un drapeau de la compagnie pétrolière  en partie immergé dans une mare de pétrole. L'objectif de l'ONG était de sensibiliser les internautes à la campagne Save the Arctic (Sauvez l'Arctique).

La vidéo avait été censurée un temps par de l'action de Warner Bross, coproducteur du film, avec le groupe LEGO notamment du film La grande Aventure Lego, car elle avait repris certains personnages de la production. Elle est désormais de nouveau disponible.

Lego fustige les méthodes de Greenpeace

Dans son communiqué,  le patron de LEGO considère ainsi que sa marque a été utilisée pour "viser Shell". Il estime que son groupe n'aurait "jamais dû être utilisé dans le conflit qui oppose Greenpeace à Shell".

Selon lui, cela a pu créer "une incompréhension sur le mode de fonctionnement du groupe". En outre, il assure que son groupe n'interférera "pas dans la campagne de l'ONG et ne la commentera pas" non plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2014 à 17:25 :
doit porter plainte, tout bonnement.
a écrit le 09/10/2014 à 18:55 :
Question qui ne va pas plaire : ils sortent d'où tout le pognon qu'ils ont GreenMDR
Curieux, si qqu'un connait la réponse, je suis interessé
PS : fondamentalement je n'ai rien contre eux, je trouve simplement qu'ils sont richississimes, donc je m'interroge
Réponse de le 10/10/2014 à 6:42 :
Pour ma part, je suis donateur à Greenpeace. Cela répond en partie à votre question peut-être...
a écrit le 09/10/2014 à 17:54 :
"pour 110 milliards de dollars dans 26 pays" personne ne se relit avant publication ?
a écrit le 09/10/2014 à 17:15 :
Légo a un chiffre d'affaire de 2,15 milliards d'euros par an
Alors même si la parité euro/dollar est en faveur de l'euro, un contrat de "110 milliards de dollars dans 26 pays" me parait légèrement excessif.
Réponse de le 09/10/2014 à 17:35 :
Il s'agit bien sur de 110 millions ! Encore un article publié à la va vite.
a écrit le 09/10/2014 à 17:10 :
Vous n'avez pas compris le communiqué que vous citez. Lego explique qu'au contraire ils n'ont aucune attention de rompre leur contrat avec Shell et que Greepeace ferait mieux de s'en prendre directement à Shell.
Réponse de le 09/10/2014 à 17:37 :
Vous auriez mieux fait de lire l'article correctement avant de commenter : il n'est nul part fait mention d'une rupture de contrat mais bien d'un non renouvellement. Ce qui n'a rien à voir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :