L'Unicef alerte : la pauvreté des enfants s'aggrave dans les pays riches

 |   |  273  mots
La Grèce fait partie des pays les plus touchés. Le taux de pauvreté plus jeunes est passé de 23 à 40,5%.
La Grèce fait partie des pays les plus touchés. Le taux de pauvreté plus jeunes est passé de 23 à 40,5%. (Crédits : Reuters)
En France, le taux de pauvreté des enfants est passé de 15,6 à 18,6%. Il a également augmenté dans 23 des 41 pays les plus riches entre 2008 et 2012, alerte un rapport de l'Unicef.

La crise au sein des pays développés a particulièrement touché les enfants. Ainsi, 2,6 millions d'enfants supplémentaires sont tombés dans la pauvreté, ce qui porte le total à 76,5 millions. Parmi les 41 pays les plus riches, 23 ont connu une aggravation de la pauvreté des enfants, explique Unicef dans un rapport publié mardi 28 octobre.

L'association explique comment les effets de la crise ont atteint les enfants. La chute de revenus par foyer a amené à l'épuisement des finances. Suite à cela, l'accès aux services dédiés aux enfants et leur qualité s'est détériorée. La crise a aussi mené les plus jeunes à "l'exclusion sociale", subir des "violences domestiques" et connaître plus de lacunes dans l'éducation.

La France, 9e pays le plus touché

Sans surprise, ceux qui ont connu la plus forte augmentation sont les pays du sud de l'Europe (l'Espagne, la Grèce et l'Italie), ainsi que la Croatie, les pays baltes et trois autres États fortement touchés par la récession (l'Irlande, l'Islande et le Luxembourg).

Classée 11e  pays le plus touché, la France a vu son taux de pauvreté passer de 15,6% en 2008 à 18,6% en 2012. Unicef juge que cette aggravation au sein de l'Hexagone a mis 444.000 enfants dans une situation de pauvreté ou de fort risque de pauvreté.

Risques de ralentissements démographiques

"L'absence de riposte audacieuse" des États "pourrait avoir des conséquences négatives à long terme pour les sociétés", conclut l'agence de l'ONU, qui cite par exemple un ralentissement possible de la croissance démographique avec de jeunes adultes susceptibles de repousser la constitution d'une famille en raison des conditions économiques.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2014 à 9:24 :
Merci pour cet article et pour le fait de préciser ce qu' il en est en France ...
a écrit le 28/10/2014 à 19:40 :
J'ai effectivement constaté que le fils de mon voisin n'avait qu'un galaxy S3 ; bon, il n'a que 9 ans...
Réponse de le 29/10/2014 à 11:39 :
Commentaire inutile et débile ...
Réponse de le 29/10/2014 à 11:46 :
Commentaire inutile et affligeant ... Il y en a toujours au moins un ...
a écrit le 28/10/2014 à 17:19 :
Hélas ... Mais nous on le savait déjà et on l' écrivait aussi ...
a écrit le 28/10/2014 à 17:12 :
Çà ne peut être vrai, c'est du complotisme ! Cela ne peut arriver dans les pays occidentaux, c'est encore de la propagande russe ! Notre démocratie ne pourrait pas admettre ça ! Et en plus en Europe, nous sommes protégés par la constitution que tous les peuples européens ont voté pour le bonheur de tout le monde : plus de chômage, de guerre ... Et en plus cela pourrait encore moins arriver avec le futur traité transatlantique !
a écrit le 28/10/2014 à 16:21 :
normal! tant que des affairistes, banksters, oligarques dont la cupidité n'a d'égale que la bêtise crasse, on sera là, et ce n'est pas fini! notre vie régresse tous les jours, eux, s'empiffrent, mais dégun ne bouge!! c'est incompréhensible et scandaleux! ne nous plaignons PAS !!!!
a écrit le 28/10/2014 à 15:42 :
Voilà ce qui se passe quand on laisse les riches (ce sont rarement des jeunes, surtout en France) faire ce qu'ils veulent. Tant qu'on ne les menacera pas à la pointe des baönnettes, ça ira en s'empirant.
Réponse de le 29/10/2014 à 11:42 :
+ 100 !
a écrit le 28/10/2014 à 15:13 :
N'en déplaise aux défenseurs de l'austérité, c'est la conséquence logique de vos délires. Ensuite il y en aura d'autres, encore plus grave puis l’espérance de vie baissera... L'objectif étant de détruire les classes moyennes des pays "riches" et de faire régresser les droits humains, tout en redistribuant l'excédent toujours aux mêmes richissimes imposteurs.
Réponse de le 29/10/2014 à 9:22 :
Tout à fait !
a écrit le 28/10/2014 à 13:50 :
Eeet .. c'est anormal..?? Où est le problème..??
Réponse de le 28/10/2014 à 14:38 :
Votre question est serieuse ? Il faut que ça soit votre propre enfant qui se retrouve à la rue pour que vous sentir un minimum concerné ? Vous faites parti de ceux qui pensent que c'est un choix de vivre dans la rue ? Les commentateurs de ce site sont dans l'ensemble d'un égoïsme qui fait sincerement très peur....
Réponse de le 28/10/2014 à 16:09 :
Ne vous inquiétez pas, cher Chich. La réaction d'yvan montre bien que ça ne les intéresse pas. Pas besoin d'épiloguer sur eux.
Réponse de le 28/10/2014 à 23:43 :
Effectivement ce n'est qu'une des conséquence parmi tant d'autre qui vont suivre et qui on suivit. Et je me reconnais bien la dans le schéma d'une constitution de famille qui est totalement hors de question d'en concevoir une alors que je ne c'est même pas moi même ce que l'avenir me réserve, alors je préfère épargné ma descendance d'un avenir encore plus incertain... tout du moins pour l'instant gardons espoir.
Réponse de le 29/10/2014 à 9:37 :
Que voulez vous ... Cet égoïsme est la marque de fabrique de certains ... Pitoyable est affligeant en effet !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :