"Le monde est au bord d'une nouvelle Guerre froide" (Gorbatchev)

 |   |  299  mots
Selon Mikhaïl Gorbatchev, les Occidentaux ont revendiqué le monopole de la direction du monde, sa domination, en ignorant les appels à la prudence.
Selon Mikhaïl Gorbatchev, les Occidentaux "ont revendiqué le monopole de la direction du monde, sa domination, en ignorant les appels à la prudence". (Crédits : reuters.com)
À l'occasion du 25e anniversaire de la chute du Mur, l'ancien secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique est revenu sur les décisions géopolitiques européennes des deux dernières décennies. Il a notamment critique l'élargissement de l'Otan à des pays de l'Est.

"Le monde est au bord d'une nouvelle Guerre froide" en raison de la crise ukrainienne, a déclaré l'ancien numéro un soviétique Mikhaïl Gorbatchev, âgé de 83 ans. En visite samedi 8 novembre à Berlin pour les fêtes du 25e anniversaire de la chute du Mur, l'homme de la "perestroïka" a reproché à l'Occident de ne pas avoir respecté ses promesses après les bouleversements de 1989 qui ont conduit à l'effondrement de l'URSS. Lors d'un discours prononcé près de la porte de Brandebourg, au cœur de la capitale allemande, il a expliqué :

 "Pour certains, [cette Guerre froide] a même déjà commencé. Pourtant, dans cette situation dramatique, nous voyons que le principal organisme international, le Conseil de sécurité des Nations unies, ne joue aucun rôle et ne prend aucune mesure concrète."

L'Europe`a ignoré les appels à la prudence

Mikhaïl Gorbatchev a ajouté que l'ONU aurait dû agir avec détermination pour mettre fin aux combats dans l'est de l'Ukraine et il a également critiqué l'Europe, devenue "un champ clos d'agitation politique, de compétition entre les sphères d'influence et, en fin de compte, de conflit militaire".

"La conséquence inévitable, c'est l'affaiblissement de l'Europe alors que d'autres centres de pouvoir et d'influence montent en puissance. Si cela continue, peu à peu l'Europe n'aura plus voix au chapitre sur les questions internationales et ne comptera plus."

Selon lui, les Occidentaux "ont revendiqué le monopole de la direction du monde, sa domination, en ignorant les appels à la prudence". Il a notamment cité, parmi les "erreurs" de l'Occident, l'élargissement de l'Otan à des pays de l'Est européen, la politique menée dans l'ex-Yougoslavie, notamment au Kosovo, ainsi qu'en Irak, en Libye et en Syrie. Il a aussi évoqué le "bouclier antimissile" américain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2014 à 15:27 :
L'Europe a été "maitre" pendant quelques siècles; mais elle n'en a plus la volonté politique, pas plus que l'idéologie, ni le courage...et l'histoire des peuples montrent que lorsqu'on n'est plus maitre, on est esclave. L'économique a été mis en avant, laissant les décisions d'orientation sociétales et politiques , aux marchands du temple au lieu de laisser la primauté aux politiques. Le chiffon rouge des droits de l'homme, individuel a remplacé l'intérêt collectif du groupe et donc de la société, comme moteur de l'action. Toutes les civilisations et puissances géopolitiques meurent...Ainsi se construit l'histoire.
a écrit le 13/11/2014 à 15:25 :
La situation actuelle en Europe est la conséquence directe de la chute du mur de Berlin et la politique du président Gorbatchev. L'erreur à ne pas commettre était la réunification de l'Allemagne. Le prix se paye aujourd'hui en Ukraine et peut-être demain par un embrasement mondial. Et heureusement l'Europe marche dans cette direction, très heureusement !
a écrit le 10/11/2014 à 18:20 :
La situation actuelle en Europe est la conséquence directe de la chute du mur de Berlin et de la politique du président Gorbatchev. L'erreur à ne pas commettre était la réunification de l'Allemagne. Le prix se paye aujourd'hui en Ukraine et peut-être demain par un embrasement mondial. Espérons-le.
Réponse de le 11/11/2014 à 16:41 :
Selon Moscou, à l'heure actuelle l'OTAN se trouve "aux portes de la Russie", donc une confrontation majeure ne va pas tarder. Vivement ! ainsi l'Europe sera rasée, la Russie aussi et surtout l'Amérique du nord. Le monde vivra mieux après.
a écrit le 10/11/2014 à 16:31 :
L’ultime but états-uniens est de couper l’Europe de la Russie dont la collaboration créerait un géant de l’économie .
Les usa ont cru coloniser les russes par l’entremise des eltsiniens,Poutine a repris les manettes et dispose de toutes les ressources utiles a l’Europe et d’un pouvoir d’achat non négligeable . On assiste au renouveau de l’industrie russe avec de grand projets .
La manne pétrolière et gazière de l’arctique,de la Sibérie,(1eres réserves du monde)en font le nouvel eldorado et les GIs ne sont plus aux premières loges.
Toute l’opposition aux USA semble tenir au seul Poutine,il ne nous reste qu’à espérer que s’il choppe un cancer dans ses réunions au sommet ,il a prévu sa relève. ( Nico)
Réponse de le 10/11/2014 à 18:00 :
C'est aussi mon avis. La preuve ? les ricains parlent déjà en "rapprochement entre l'Europe et la Russie" et Obama aura une petite rencontre avec le grand Poutine en marge du Forum Asiatique qui a lieu à ce moment en Chine. Mais la Russie devrait se méfier des occidentaux, de la perfide Albion surtout...
a écrit le 10/11/2014 à 13:44 :
La situation mondiale actuelle est bien proche de celle qui a précédé les deux derniers conflits mondiaux.
A peine quelues distinctions géographiques et dans les raisons qui seront invoquées...
a écrit le 10/11/2014 à 12:32 :
Où se trouve celui (ou celle) qui avait annoncé il y a quelques jours que l'OTAN avait fait une offre à la France pour acheter les deux Mistral commandés par la Russie ? Ce matin, un haut responsable de l'Alliance a déclaré que la question de livraison des porte-hélicoptères Mistral construits par la France pour Moscou doit être décidée "par les parties impliquées", c-à-d. entre la France et la Russie !!

Un peu marre de lire tant de bobards dans ces forums….
Réponse de le 10/11/2014 à 15:55 :
Je vous comprends, Patrick. Pendant toute la période de la guerre froide que ne s’ est-on gausse de ces pauvres soviétiques suspendus à la parole unique de l’Agence Tass ? Aujourd’hui, non seulement l’Afp fait mal son boulot, mais ce sont tous les medias français qui reprennent en boucle cette unique source de désinformation. Je ne crois que bien faire son métier de journaliste s’ apprenne nécessairement dans les écoles de journalisme .

Il suffit de faire un petit stage en fac d’histoire, d’abord pour y assimiler quelques connaisances qui apparemment font cruellement défaut, et surtout se roder à la méthode de traitement des documents : critique externe et interne, croisement des sources. Pour le reste, un peu de bon sens, beaucoup de probité devraient améliorer grandement le niveau des productions journalistiques. J’oubliais un détail : comme le fait remarquer un des intervenants, il n’est pas interdit de bouger ses fesses et d’aller voir sur place ce qui se passe.

Heureuse époque où les gros titres nationaux se distingauient des feuilles locales par leur capacité à diligenter des correspondants de guerre. Voilà une profession qui s’ est terriblement embourgeoisée !
a écrit le 10/11/2014 à 10:26 :
Gorby a raison : c'est nous, l'Ouest, qui sommes devenus des monstres. L'Otan, qui n'a plus de raisons d'être depuis la dissolution du Pacte de Varsovie, cherche à créer des conflits, qu'elle veut limités, pour justifier son existence. Ce n'est plus qu'une bureaucratie guerrière, dangereuse avant tout pour ceux qui la finance : l'Ouest.
Réponse de le 10/11/2014 à 15:47 :
N'importe quoi.
Réponse de le 11/11/2014 à 21:14 :
Voir l'excellent documentaire Why we fight !
a écrit le 10/11/2014 à 10:19 :
M r CORBATCHEF A RAISON . LES CARTES DU MONDE ONT CHANGE L ALLIANCE DES BRICS// CHINOIS + RUSSES// A CHANGE LA DONNE. LES OCCIDENTAUX DOIVENT ARRETEZ D ETRE LES GENDARMES DU MONDE? LE PAPE FRANCOIS LA DIT RESSAMENT IL FAUT QUE LES GRAND BLOCS ARRETENT LES GUERRES INUTILES ET SE PARLENT? RIEN NE VAUX UNE NEGOSIATION A L AMIABLE? ? L ARMEMENT EXISTANT DANS LE MONDE PEUT LE DETRUIRE?QUE CHACUN PRENNENT LEUR RESPONSABILITES???
a écrit le 10/11/2014 à 9:02 :
des miliciens de Kiev...et ça ne choque personne que notre argent serve à financer ces armes qui tuent des milliers de civils innocents de l'Est..

C'est ça les valeurs de liberté de l'UE et de l'Otan ....raser les villes qui refusent de se soumettre à la grande braderie sauce FMI ?
a écrit le 09/11/2014 à 22:45 :
On nous agite encore l'épouvantaille de la guerre pour nous faire oublier que l'occident s'est fait extorquer 2500 Milliards de dollars pendant la crise. Pour nous faire oublier aussi que le contribuable français a fait dons de 600 millliards d'euro aux banques dont le remboursement n'est même pas mentionné par bercy.
a écrit le 09/11/2014 à 20:56 :
Le pronostic analytique des experts de l'Union Européenne diffusé la semaine dernière a considérablement aggravé les perspectives de la croissance économique en UE et dans la zone euro – y compris pour l’année 2015. Bonjour les dégâts alors. Vont-ils nos guignols crier "au secours, mère Amérique" ?
Réponse de le 09/11/2014 à 21:27 :
Bonne question. Maintenant c'est le tour du président du Parlement européen, Martin Schulz, d'appeller à un dialogue avec la Russie. Il a dit : « Que cela nous plaise ou non, la Russie est une puissance importante, un membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU » (!!) Tiens, quelle découverte !! demain il va dire qu'il faut un dialogue parce que la Russie est la plus grande puissance atomique de la planète !! sacré Schulz, toujours le mot pour rire...
a écrit le 09/11/2014 à 20:43 :
Les actuelles administrations anglo-saxonnes (US et RU) ont piétiné plusieurs années de construction économique et équilibre géopolitique dans le monde entier. Hans-Dietrich Genscher, l'ancien vice-chancelier de l'Allemagne de l'Ouest et, avec Helmut Kohl, l'un des proéminents acteurs de la construction européenne (quand on croyait encore au Père Noël) vient de déclarer que "les relations entre l'Occident et la Russie doivent être « redémarrées », parce que les intérêts généraux de l'Europe et de la Russie sont beaucoup plus importants que les différences, en particulier sur le conflit en Ukraine.

Pour la plupart des analystes géopolitiques qui ne s'alignent pas à la pensée réductrice des néo-Conservateurs américains, Genscher a dit ce qu'ils pensent aussi, ainsi comme les êtres encore sensés de cette planète. Que la politique étrangère américaine depuis toujours a été une catastrophe c'est assez connu, cependant elle n'a jamais été si maladroite qu'actuellement où il ne suffit qu'un Dr. Folamour du Pentagone pète un plomb pour que la 3ème GM soit déclenchée !

Les US se voient de plus en plus isolés dans le concert des nations et dans quelques années il ne leur restera que quelques fidèles laquais européens (je doute que l'Allemagne s'y trouvera) pour acheter des films de Hollywood pour s'amuser et quelques gadgets de Silicone Valley pour la frime.
Réponse de le 10/11/2014 à 8:12 :
Une donnée de réalité objective : à l'ONU, il y a deux semaines, 188 pays (y compris ceux de l'Union Européenne) ont voté pour la levée des sanctions contre Cuba. Deux pays seulement ont voté contre : USA et Israel. Les sanctions contre Cuba demeurent ! cherchez l'erreur.
Réponse de le 10/11/2014 à 11:21 :
Deux pays seulement contre le reste du monde !!!! et les oligarques de Bruxelles de leur côté !!! la honte majeure à nous !!!
a écrit le 09/11/2014 à 18:31 :
quand la france comprendra qu'elle se fait manipuler par deux états belligérants de la russie - alors il sera peut être trop tard - nous ne pouvons continuer à être le toutou des usa
a écrit le 09/11/2014 à 16:28 :
Il me semble que dès la guerre russo-géorgienne de 2008 le monde entier avait déjà compris qu'on était dans une nouvelle guerre froide, la Russie n'en pouvait plus d'être sur la défensive elle a réformé son armée dès 2009 et depuis passe à l'offensive. La Syrie qu'on qualifiait pas le passé d'état soviétique( mais ne faisant pas partie explicitement de l'URSS), tombée dans une guerre civile qui est une sorte de guerre d'espagne( de 1936); les russes envoyant des munitions et armement en masse par pont aérien vers Assad, et les islamistes financés eu par les pays du golfe alliés de l'occident. La Russie ne veut plus être dépecée, craint pour son avenir avec une démographie catastrophique, face à la Turquie, à l'asie centrale, à la Chine, l'occident n'a rien fait pour l'ancrer à l'ouest, les pro-américains refusant toute alliance avec toujours le même programme "refouler la russie toujours plus loin". La Russie a vu une opportunité avec le chaos en Ukraine( presque désarmée) elle l'a saisi, cette histoire n'est pas finie. Les bombardiers stratégiques russes survolent l'europe, des sous-marins font surface ici ou là, tests de lancements de missiles balistiques, l'armée russe fait des scénarios impliquant l'usage d'arme nucléaire, et pendant ce temps l'occident continue de désarmer. Nous ne sommes plus en guerre froide, c'est la drôle de guerre(39-40), celle qui précède la vraie. l'ampleur de la crise actuelle n'a aucun équivalent depuis 1945 car elle mets en jeu des frontières de superpuissance nucléaire, même la crise de Cuba était une simple partie de bluff à côté.
Les historiens verront sans doute la crise actuelle comme une crise absurde, qui n'aurait jamais dû avoir lieu, si l'europe avait traité la russie en partenaire en vue d'une future intégration, au lieu de s'offrir dans les bras des américains sans réfléchir aux conséquences.
a écrit le 09/11/2014 à 16:05 :
Finalement une bonne nouvelle : selon Alexeï Miller, le patron de Gazprom, les livraisons de gaz de la Russie vers la Chine à moyen terme pourraient dépasser les exportations actuelles vers l'Europe. Cependant, Miller a noté qu’à l'avenir, les parties envisageaient un nouvel itinéraire prévoyant la fourniture de gaz par des gazoducs à partir de l’Extrême-Orient russe. L'Europe pourrait alors acheter du gaz en Proche-Orient selon des tarifs dictés par les familles saoudiennes et si il n'y aura pas des islamistes pour ssaboter les livraisons, bien sûr !
Réponse de le 09/11/2014 à 16:56 :
il copie-colle, il est grossier dans ses propos, même si il s'agit d'une dame, il répète toujours les mêmes sottises, c'est pénible de voir les propos…. quelques-uns avancent qu'il s'agit d'une passion qui n'a pas bien tournée avec un Slave, voire un Russe…. c'est possible.

Cependant, je pense que M. Gorabatchev n'a pas tellement raison car la guerre froide avec la Russie existe depuis la fin de l'URSS. La preuve ? il suffit de lire les médias, la presse…. avant c'était la moquerie envers le Saoul ; après il est venue la diabolisation envers le Maître des échecs !
a écrit le 09/11/2014 à 15:55 :
Ouvrez grand vos égards et écoutez-moi bien :

Les politologues, les analystes, les commentateurs avisés, dont certains ont cinquante ans de métier, nous diront-ils ce qui doit frapper un esprit républicain après la prestation télévisée du Chef de l’Etat ?

En vérité, c’est l’avalanche de « je », « moi », « j’ai décidé », « je veux » et « seul ». Avec quel orgueil tranquille a-t-il dit qu’il avait décidé « seul » de faire la guerre à des ennemis lointains !
Nous sommes bien dans une dérive monarchique, une dictamolle. Si la France n’est pas en guerre en Syrie, ce n’est pas au peuple français, au parlement, au gouvernement qu’on le doit, mais à Obama. De même pour le minimum de forces françaises qui se trouvent aux pays baltiques pour "faire la guerre à la Russie" (!).
La Constitution de la cinquième République se prête à cette folle dérive.

Il est temps d’apprendre à compter jusqu’à six.
a écrit le 09/11/2014 à 15:20 :
y avait longtemps, qu'es ce qui va encore augmenter, le gaz ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :