L'emploi américain dépasse largement les attentes en novembre

Ces chiffres pourraient impulser un nouveau vent d'optimisme sur des marchés déjà au plus haut. En revanche, le déficit commercial n'est pas à la hauteur des attentes.

2 mn

L'économie a créé 321.000 nouveaux emplois, un sommet depuis janvier 2012, dépassant largement les attentes des analystes.
L'économie a créé 321.000 nouveaux emplois, un sommet depuis janvier 2012, dépassant largement les attentes des analystes. (Crédits : reuters.com)

Les Etats-Unis terminent la semaine sur une série d'indicateurs plus ou moins encourageants. Compte tenu de leurs niveaux très élevés, les chiffres de l'emploi pourraient toutefois l'emporter sur les résultats commerciaux. La Bourse de New York qui a franchi un record cette semaine pourrait ainsi trouver un nouveau soutien pour poursuivre sa hausse.

L'emploi américain fait voler le consensus en éclat

L'économie américaine a généré en novembre les plus fortes créations d'emplois depuis presque trois ans et le taux de chômage est demeuré inchangé, au plus bas depuis six ans, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Travail.

L'économie a créé 321.000 nouveaux emplois, un sommet depuis janvier 2012, dépassant largement les attentes des analystes. Le taux de chômage est resté à 5,8%, son niveau le plus bas depuis juillet 2008. Les analystes tablaient dans leur prévision médiane sur 230.000 créations d'emplois en novembre et s'attendaient à ce que le taux de chômage demeure à 5,8%.

Le gouvernement a en outre révisé en hausse de 44.000 les embauches nettes des deux mois précédents. Ainsi en septembre, l'économie a créé 271.000 postes et 243.000 en octobre.

Malgré ce bond des nouvelles embauches, le taux de chômage est demeuré inchangé à 5,8%, reflétant notamment l'arrivée sur le marché du travail de quelque 119.000 nouveaux venus. Il y a un an, le taux de chômage américain était de 7%.

Le nombre de chômeurs de longue durée particulièrement élevé depuis la crise, est resté quasiment stable à 2,8 millions. Ces personnes sans emploi depuis plus de six mois représentent plus de 30% des chômeurs.

Le déficit commercial déçoit...

Le déficit commercial des Etats-Unis a très légèrement reculé en octobre mais moins que ne l'espéraient les analystes, selon les données publiées vendredi par le département du Commerce.

Il s'est établi à 43,4 milliards de dollars en données corrigées des variations saisonnières, soit une décrue de 200 millions de dollars seulement ou -0,4%. Les analystes s'attendaient dans leur prévision médiane à ce que le déficit commercial recule à 42 milliards de dollars. Le chiffre d'octobre a légèrement été revu en hausse à 43,6 milliards de dollars au lieu de 43 milliards pour la première estimation.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 05/12/2014 à 21:44
Signaler
Leurs chiffres sont certainement "habillés" comme les nôtres en France, ceux des Anglais, des Espagnols... des Grecs. Reflet d'un monde de menteur, de profiteurs, de cyniques... de banquiers,

à écrit le 05/12/2014 à 18:48
Signaler
321 000 pères noël, faut au moins ça pour faire rêver. Sauf que l'hamerican dream, hormis eux, plus personne n'y croit. La preuve : "En revanche, le déficit commercial n'est pas à la hauteur des attentes. "...

à écrit le 05/12/2014 à 18:42
Signaler
C'est le taux de participation de la population active qu'il faut regarder. A 62,8%, il reste inchangé depuis avril. C'est pas joli, joli ! L'american dream est désormais un vieux souvenir qui s'est fait supplanté depuis par l'american nigthmare !

le 06/12/2014 à 13:17
Signaler
taux de paticipation Francais equivalent, donc situation US globalement nettement meilleure que la notre!

à écrit le 05/12/2014 à 18:15
Signaler
Allez demander a l'américain moyen si il a vu une différence. Chiffres ri-di-cu-les. Les patrons feraient mieux de sortir de leur bureau parfois et d'aller parler a des vrais gens dans la rue.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.