La Chine revoit son PIB à la hausse pour 2013

 |   |  290  mots
Après un changement de méthodologie, le Bureau de la statistique dit être engagé dans un réexamen de sa base de données, qui pourrait entraîner une révision des chiffres de la croissance en 2013 et les années précédentes.
Après un changement de méthodologie, le Bureau de la statistique dit être engagé dans un réexamen de sa base de données, qui pourrait entraîner une révision des chiffres de la croissance en 2013 et les années précédentes. (Crédits : reuters.com)
L'estimation du produit intérieur brut a été relevée de presque 250 milliards d'euros. Cette révision est principalement due à un relèvement de la contribution du secteur des services, qui a représenté 46,9% du PIB chinois en 2013, contre 46,1% selon une précédente estimation.

C'est mieux que ce que l'on croyait. La Chine a finalement révisé à la hausse (+ 3,4%) le niveau de sa richesse nationale. Pékin estime désormais que son produit intérieur brut (PIB) représentait 58.800 milliards de yuans (7.690 milliards d'euros) en 2013, a annoncé vendredi 19 décembre le Bureau national de la statistique.

Cela représente une augmentation de 1.900 milliards de yuans (près de 250 milliards d'euros), soit un tout petit peu moins que le PIB de la Malaisie cette même année, classé au 35e rang mondial avec ses 255 milliards d'euros, selon les chiffres de la Banque mondiale.

Le secteur des services a représenté 46,9% du PIB chinois

Cette révision est principalement due à un relèvement de la contribution du secteur des services, qui a représenté 46,9% du PIB chinois en 2013, contre 46,1% selon une précédente estimation.

Le secteur secondaire, qui comprend l'industrie et la construction, a pour sa part compté pour 43,7% du PIB, et non plus 43,9%.

Aucune incidence sur les chiffres de la croissance de 2014

Après un changement de méthodologie, le Bureau de la statistique dit être engagé dans un réexamen de sa base de données, qui pourrait entraîner une révision des chiffres de la croissance en 2013 et les années précédentes. Le Bureau national de la statistique a néanmoins précisé que cela n'aurait aucune incidence sur les chiffres de la croissance cette année:

"La révision du PIB de 2013 pourrait affecter le montant du PIB de 2014 mais il n'affectera pas fondamentalement la croissance du PIB de 2014", écrit l'office.

La Chine pourrait ne pas atteindre cette année son objectif d'une progression de 7,5% de son PIB et connaître ainsi sa plus faible croissance depuis 1990.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2014 à 16:27 :
Vous allez certainement me dire que je fais de la propagande anti-occidentale mais je peux vous dire que j'en fais moins que votre propagande anti-Chine et anti-Russie. Je veux parler que le secteur financier est hypertrofié. Pourquoi n'en parle-t-on nos sérieux "journaux économiques" français ? allez savoir…

Il suffit de regarder la courbe du “Dow Jones” sur 10 ans pour bien comprendre ce que je veux dire. Une source : www.boursier.com/indices/graphiques/dow-jones-industrial-US2605661048,US.html

On y voit une remontée en flèche de cet indicateur depuis la chute de 2008-9 où il était tombé de 14000 à 7000 et aujourd’hui il tutoie les 18000.
Il est difficile de croire que cette envolée soit due à une reprise de l’activité : le cour du pétrole qui chute (aussi) en raison de la baisse de la demande et l’indice du transport des marchandises “sèches” en chute libre semblent en effet indiquer l’inverse.
Une autre source : www.zerohedge.com/news/2014-12-19/baltic-dry-index-has-never-crashed-fast-post-thanksgiving

Et comme leur Dow Jones est re-monté bien plus haut qu’en 2008 on peut estimer que plus dure sera la chute !
a écrit le 19/12/2014 à 15:21 :
Franchement, qu'est-ce que c'est que 250 Mds ? Pour ce prix-là, on n'a plus rien, de nos jours ! Pauvres chinois...
a écrit le 19/12/2014 à 13:01 :
Ah La Tribune !…. il y a dix jours vous avez dit exactement le contraire. Du bourrage de crâne à l'anglo-saxonne ?
a écrit le 19/12/2014 à 10:15 :
c'est la prostitution et la drogue, comme au UK ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :