Plus de 219 millions de chômeurs dans le monde d'ici 2019

 |   |  399  mots
Le chômage va continuer d'augmenter dans le monde d'ici 2019.
Le chômage va continuer d'augmenter dans le monde d'ici 2019. (Crédits : reuters.com)
Selon l'Organisation mondiale du travail, le nombre de chômeurs devrait encore augmenter d'au moins 11 millions dans les quatre ans à venir.

Un chiffre alarmant à la veille du sommet de Davos : la planète devrait compter plus de 219 millions de chômeurs à l'horizon de 2019. Tel est l'avertissement de l'Organisation mondiale du travail (OIT) dans un rapport publié mardi 20 janvier. L'explication ?

"Le chômage va continuer d'augmenter dans les années à venir, l'économie mondiale étant entrée dans une nouvelle période qui cumule croissance lente, amplification des inégalités et agitation sociale."

Bilan des courses : plus de 61 millions d'emplois ont été perdus depuis le début de la crise mondiale en 2008. "Nos projections montrent que le chômage continuera de s'aggraver jusqu'à la fin de la décennie. Ce qui signifie que la crise de l'emploi est loin d'être terminée et il n'y a pas lieu de s'en satisfaire", a affirmé le directeur général de l'OIT, Guy Ryder à l'AFP.

Une situation difficile en Europe

Dans les faits, si la situation de l'emploi s'est améliorée aux États-Unis, au Japon ou au Royaume-Uni, elle reste et restera en revanche difficile dans plusieurs économies avancées, surtout en Europe.

L'OIT ne voit ainsi pas de baisse significative du chômage en France jusqu'en 2017 où son taux devrait légèrement passer sous la barre des 10% (9,9%) contre 10% en 2015. En Allemagne, le chômage pourrait même augmenter à 5% (contre 4,7% cette année). Dans le reste du monde, en Afrique subsaharienne, dans le monde arabe et dans certaines régions d'Amérique latine et des Caraïbes, les perspectives se sont détériorées.

Les inégalités de revenu vont s'amplifier

"Dans certaines économies avancées, les inégalités de revenu approchent dorénavant les niveaux observés dans les économies émergentes. Ces dernières ont, à l'inverse, réalisé des progrès en réduisant leur fort niveau d'inégalité", a estimé Guy Ryder. Selon le rapport, les inégalités de revenu vont continuer de s'amplifier, avec les 10% les plus riches gagnant 30 à 40% du revenu total tandis que les 10% les plus pauvres vont gagner de 2 à 7% de ce revenu total.

     | Lire Les 1% les plus riches posséderont en 2016 la moitié de la richesse mondiale

L'OIT avertit que "l'instabilité sociale est particulièrement aiguë dans les pays et régions où le chômage des jeunes est élevé ou en hausse rapide". Résultat : le nombre de troubles sociaux sont aujourd'hui "10% plus élevés qu'avant la crise" de 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2015 à 16:58 :
Le revenu universel pour tous, voilà la solution !
a écrit le 22/01/2015 à 15:29 :
De plus en plus de gens pensent à une autre voie .
Un "premier pas" serait, que les citoyens tout bords et de tout horizons que nous sommes s'y intéressent au moins une fois !
Depuis quelques années, cette idée est très bien expliquée dans le film "Le revenu de base"
Un film assez long (près d'une heure et demi), mais qui nous offre une vue optimiste pour un monde meilleur. Et peut-être, pas si éloigné de nous...
a écrit le 21/01/2015 à 4:25 :
Effectivement une population mondiale en hausse, avec une amélioration constante de la productivité sur une terre non extensible, ne peut générer que des difficultés: chômage, famine et donc passage à l'extreme pour survivre. Dans un contexte où l'argent fait loi pour s'enrichir plus.
a écrit le 20/01/2015 à 18:39 :
Les riches de demain (à savoir qui? les États ou 100 à 200 personnes physiques) seront les propriétaires du big data et des robots. Nous nous acheminons vers un monde sans travail et ce à court terme (20-30 ans). Cette semaine vient d'être mise en circulation la première voiture construite grâce à une imprimante 3d. L'année dernière c'était les premières maisons et armes, le tout construit avec des matériaux recyclables. Nous ne sommes qu'en 2015 et les robots sont déjà capables d'apprendre seul et d'interagir entre eux. Aujourd'hui déjà le robot Watson est déjà plus performant qu'un médecin généraliste, il peut nous diagnostiquer toutes les secondes il se met à jour continuellement (statistiques en temps réel sur les malades qu'il traite, avancée et découverte scientifique), est infatigable et ne commet aucune erreur .Aujourd'hui seulement 2% de la population produit la nourriture de l'humanité et ce avant généralisation des OGM, nous sommes des prédateurs et pourtant 98% d'entre nous n'a jamais tué un animal ou l'animal qu'il mange Nous sommes d'ors et déjà technologiquement indépendant sur le plan énergétique ne manque plus que la volonté de le faire. Aujourd'hui reste le problème de l'enseignement scolaire...Que devons-nous apprendre à nos enfants, à devenir des travailleurs?... ou devenir des citoyens vivant dans un monde condamné à être spirituel, culturel, intellectuel
a écrit le 20/01/2015 à 18:04 :
Il faut utiliser un raisonnement inverse : combien d'emplois dans les grandes entreprises ? Fortune Global 500 montre qu'un s'agit de 86 millions seulement pour ce lot qui grandit d'année en année. Il faut comprendre que les entreprises multinationales ou trust dont les américains fixent la création en 1771, ne se multiplient et ne se multiplieront pas sans limite. Les américains pointent à 5 milliard de chiffre d'affaire pour la dernière des 500 premières entreprises du pays. Entre ce chiffre et celles qui réalisent 1 milliard, seules 2600 entreprises consolidées (américaines) subsistent. Jusqu'à présent la disparition de certaines était compensée par l'arrivée d'autres dans ce groupe. Plus depuis cette année ou le déficit est de 3 et va augmenter rapidement à 200 par an. D'ici 15 ans ce groupe aura disparu. En dessous la cassure se fait à 550 millions. Au dessus de ce chiffre elles se regroupent et passent progressivement dans le groupe de celles faisant plus de 1 milliard sans toutefois compenser donc les pertes en nombre. Au dessous de ce chiffre c'est une régression continue qui se fera jusqu'au stade de l'entreprise individuelle. Cette catégorie également aura disparu. Quelle sera la part réservée à l'emploi dans ce scénario qui nous semble incroyable ? Une projection favorable montre que c'est plus de 50% de la population qui sera sans emploi. Dans ce contexte fera-t-on du féminisme à l'envers pour que la femme reste à la maison, ou du moins l'un des parents ? Pourra survivre si l'on n'est pas marié et sans emploi ? Il conviendrait de poser la réflexion.
a écrit le 20/01/2015 à 13:12 :
On veut nous faire croire que la population mondiale atteindra un plateau vers 8 à 10 milliards d'individus mais on voit bien dés aujourd'hui qu'une large population commence déjà a être "de trop". Pourquoi " de trop" tout simplement parce que le corrolaire de l'hyperurbanisation c'est une population qui privée d'emploi ne peut pas subvenir à ces besoins fondamentaux =logement + nourriture. Il est donc nécessaire de réduire la population mondiale tout en permettant une auto subsistence de celle-ci. C'est en opposition complète avec les principes de croissance économique de l'ensemble des pays qui continue de voir dans la croissance du PIB un paramètre de "bonne santé social" alors qu'il n'est qu'un paramètre de dépendance de sa population. Plus le PIB augmente moins le peuple est capable de subvenir indépendamment à ces besoins fondamentaux et moins il est capable d'évoluer à un changement économique ou climatique. En fait, le chômage est le pendant de l’hyper-spécialisation de notre humanité dans laquelle les inadaptés (ceux dont le système n'a plus besoin pour exister) sont éliminés à plus ou moins long terme. De fait les états ne cherchent pas à gérer les hommes mais la croissance de leurs outils d'existence et ainsi il contribue à l'emballement de la destruction économique et à la création d'inégalité (richesse, qualité de vie, santé). Hors en détruisant la base qui nourrit le systeme, le systeme se détruit lui-même à terme. Nous sommes peut-être en train de vivre un tournant majeur de l'humanité telle que nous n'en avons pas connu depuis 5000 ans. Le réchauffement planétaire pouvant jouer un rôle accélérateur car la population n'étant plus en mesure de s'autosubsister, en cas de famine, la globalisation des échanges entrainera un mouvement global de guerre civile "de survie" afin de rééquilibrer les inégalités et l'explosion de nos dépenses et dépendances énergétiques. Autrement dit: une guerre globale, non pas d'un état contre un autre état mais des populations pauvres contre les populations riches au sein des états eux-meme pourrait éclater. D'où l'établissement d'état sécuritaire (USA, France) afin que les plus riches protègent leurs acquis. Paradoxalement le rapport entre riches et pauvres me fait penser que cela n'aura pas l'effet escompter bien longtemps.
Réponse de le 20/01/2015 à 17:50 :
Prions pour que cette époque bénie arrive de notre vivant ;)
a écrit le 20/01/2015 à 11:21 :
Et si après avoir mis en place des actions fiscales efficaces envers ceux qui échappent encore à l'impôt, fussent-ils particulier, entreprise internationale, lutte contre l'économie grise (drogue, trafic en tous genres).
On réfléchissait sérieusement à revenu minimum de dignité au prorata des richesses de son pays, permettant à chacun d'avoir l'équivalent d'une chambre avec accès eau, sanitaire chauffée ou climatisée, plus 2 repas par jour, à chaque terrien. Ensuite marché libre du travail, y compris pour la fonction publique, en fonction des talents de chacun.
a écrit le 20/01/2015 à 11:15 :
TOUS fonctionnaires égal salaire a vie
a écrit le 20/01/2015 à 11:13 :
A quand la semaine de 22h. Merci les robots de nous remplacer dans de nombreux boulots et de désacraliser le travail comme but ultime de notre passage fugace sur terre.
a écrit le 20/01/2015 à 10:33 :
ajoutons les milliards de sans dents de tous continents,résultat d'une carence alimentaire
et comparons avec les dépenses de l'armement,alors le prix Nobel de la Paix sert à quoi???
a écrit le 20/01/2015 à 10:30 :
SURPROCDUCTION EGALE AUGMENTATION DES CHOMEURS ?AUJOURDHUI ON PRODDUIT TROP VITE AVEC LES ROBOTS? 219MILLIONS DE CHOMEURSDANS LE MONDE? MOIS JE CROIE QU IL EN A 2 FOIS PLUS? LE PAPE A DIT IL FAUX ARRETEZ DE PROCREEZALA MEME VITESSE DANS LE MONDE? RALENTIR LES NAISSANCES EST LA SEULE SOLUTION. POUR NE PAS QUE LA MISERE EXPLOSSE DANS LE MONDE FUTURE ? LES GRAND DE CE MONDE DOIVENT ECOUTEZ LA VOIE DE LE SAGESSE DU PAPE???
a écrit le 20/01/2015 à 10:27 :
Avec 1% de la population qui accapare 50% de la richesse mondiale, la situation ne va pas s'améliorer. La classe moyenne est en train de disparaître. Il est impossible que cette situation perdure. Grosses turbulences à prévoir dans les 10 ans.
a écrit le 20/01/2015 à 9:21 :
concentration des capitaux
a pour denomination crise alors que les marche du luxe est florissants
crise pour qui attention tout ces regimes ont une fin toujours dramatique
ce n'est pas la mondialiation qui est un frein

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :