Armées : la préparation des militaires reste très en deçà des exigences OTAN

 |   |  960  mots
Les pilotes de chasse de l'armée de l'air ne voleront en moyenne que 150 heures par an en 2014. Soit 30 heures au-dessous de ce que l'OTAN recommande.
Les pilotes de chasse de l'armée de l'air ne voleront en moyenne que 150 heures par an en 2014. Soit 30 heures au-dessous de ce que l'OTAN recommande. (Crédits : reuters.com)
Bilan catastrophique pour la préparation des forces armées : les pilotes d'avions de combat, de transport et d'hélicoptères volent moins, les bâtiments de la Marine voguent moins et les militaires de l'armée de terre se préparent moins.

Clairement, les chiffres font peur. Et ils sont d'ailleurs la plupart en baisse. Alors que la France s'est engagée dans de nombreuses opérations extérieures (OPEX), la préparation des forces armées s'éloigne de plus en plus des exigences des normes de l'OTAN. C'est d'ailleurs flagrant pour les pilotes d'avions de combat, qui ont pourtant commencé avec succès à bombarder des positions des Djihadistes en Irak.

Dans le cadre de la loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019, la mise en oeuvre du nouveau modèle d'armée accompagnée des réformes engagées dans le domaine du soutien, doit permettre de "tendre vers les normes d'activité reconnues dans le cadre de l'OTAN et de l'Union européenne à partir de 2016 au fur et à mesure de la réalisation du nouveau modèle", espère-t-on au ministère de la Défense.

La chasse en panne

Un pilote de chasse de l'armée de l'air ne volera en moyenne que 150 heures par an en 2014 (contre 190 en 2011, 169 en 2012 et 150 en 2013). Soit 30 heures au-dessous de ce que l'OTAN recommande pour le nombre d'heures de vol par pilote de chasse. C'est aussi le cas pour les pilotes de la Marine qui sont également au même tarif (150 heures de vol en moyenne en 2014). Ils volaient pourtant 196 heures en 2011, 167 heures en 2012 et 175 heures en 2013. C'est évidemment loin des recommandations de l'OTAN, qui recommande 180 heures de vol en moyenne par an.

"L'engagement au Mali a accru les tensions logistiques et la disponibilité en métropole pour la chasse et l'aviation de transport", explique-t-on au ministère de la Défense. En clair, les opérations au Mali, qui ont mobilisé l'essentiel des appareils de mission et des équipages expérimentés de l'armée de l'air, ont limité les possibilités d'entraînement en métropole. Pourtant le ministère avait décidé de porter son effort en 2014 sur l'activité de l'aviation de chasse, qui restera au niveau de 2013 (150 heures). "Le maintien de l'équilibre, déjà fragilisé, entre préservation des compétences et formation des jeunes équipages sera un enjeu majeur" pour cette année, estime-t-on. Dans la Marine, les jeunes pilotes ont pâti du faible nombre d'avions disponibles. Contrairement aux pilotes expérimentés qualifiés pour les appontages de nuit.

Moins d'heures de vol pour les pilotes de transport

S'agissant des pilotes de transport, il est prévu qu'ils volent en moyenne 230 heures. C'est clairement en baisse constante depuis 2011 (310 heures en 2011, 265 heures en 2012, puis une remontée en 2013, soit 280 heures, dont 20 heures grâce à l'opération Serval). Soit toute de même 170 heures au-dessous de la norme OTAN (400 heures). "Le faible niveau d'activité prévu pour 2014 aura donc une incidence sur le fonctionnement des armées pour l'ensemble des activités faisant appel au transport aérien", note-t-on au ministère.

Les pilotes de patrouille maritime voleront 288 heures en moyenne cette année. Là aussi en baisse constante depuis 2011 (353 heures en 2011, 328 heures en 2012 et une remontée en 2013, soit 360 heures). L'emploi soutenue en 2013 des avions de patrouille maritime au Mali se traduira par une baisse sensible cette année, explique-t-on au ministère.

Les pilotes d'hélicoptères sacrifiés

Les pilotes d'hélicoptères des trois armées vont beaucoup moins voler qu'en 2013. Les pilotes de l'armée de terre devraient tenir le manche de leur machine 156 heures en moyenne par an (contre 177 heures en 2011, 165 heures en 2012 et 160 heures en 2013). C'est aussi le cas pour les pilotes de l'armée de l'air : 160 heures de vol (190 heures de vol en 2011, 199 heures en 2012 et 190 heures en 2013). Enfin, les pilotes de la Marine devraient moins profiter de leurs machines : 180 heures de vol en moyenne (contre 199 heures en 2011, 220 heures en 2012 et 202 heures en 2013). Une préparation qui est très loin des standards requis de l'OTAN : 180 pour les terriens, 200 heures pour les pilotes de l'armée de l'air et 220 heures pour les marins.

La cote d'alerte est plus que franchie. Dans l'armée de terre, "le seuil de 160 heures de vol pour un équipage d'hélicoptère constitue une limite basse que le recours aux moyens de simulation ne permet pas de compenser", explique le ministère de la Défense, qui estime la situation "préoccupante". Les effets s'en feront "ressentir sur plusieurs années". D'autant qu'un écart, constate-t-il, se creuse entre les pilotes projetés et les pilotes non ou peu projetés, notamment les jeunes pilotes. Dans la marine, la disponibilité des appareils, en particulier les Lynx et les Caïman, pourrait empêcher d'atteindre l'activité prévue. Enfin, dans l'armée de l'air, la régénération des Caracal sera privilégiée.

Moins de bateaux à la mer

86 jours de mer par bâtiment. C'est un point bas depuis 2011 (92 jours en 2011, 89 en 2012 et 88 en 2013). C'est loin des 100 jours recommandés par l'OTAN. La remontée pourra être obtenue en tirant partie des gains effectués par la réforme du MCO (Maintien en condition opérationnelle), espère-t-on au ministère. "Les difficultés rencontrée sur les appareils propulsifs expliquent en partie la baisse de la disponibilité de certains équipements constatée pour les sous-marins SNA et les frégates", souligne-t-il.

Enfin, la préparation opérationnelle (JPO) des militaires de l'armée de terre, en partie déterminée par l'opération Serval au Mali, devrait être stable (83 jours) par rapport à 2013 (90 jours recommandés par l'OTAN). Le niveau de préparation opérationnelle doit pouvoir être maintenu grâce à l'effort financier consenti. Mais le défi, estime-t-on au ministère, consiste à concilier les nécessités liées à la préparation aux opérations extérieures en cours et le maintien d'un socle de compétences permettant de faire face à d'autres types d'engagements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2015 à 15:34 :
De toute façon, la destruction de l'Armée étant le cheval de "bataille" des socialos, rien d'étonnant !!!
a écrit le 01/10/2014 à 16:36 :
ET ON CONSERVE UNE CHAMBRE HAUTE QUI NE SERT A RIEN RIEN .....
ET UNE KIRIELLE DE DEPUTES 577 POUR 65 M H ??PEUT ETRE Y A T IL OU FAIRE DES ECONOMIES !!!!!
Réponse de le 07/02/2015 à 15:40 :
Ha !! Oui, mais là, il ne faudrait pas trop rêver, et les copains du social destructeur qu'est ce que tu en fais ???? Comment pourrait -il placer ces potes si l'on diminue ces profiteurs de tout poils. Oui, je suis d'accord il y a trop de pique assiette, il faudrait en dégager un sacré paquet !!! De droite comme de gauche ils veulent conserver leurs avantages ignobles, leurs caisses noires et autres avantages, tellement ils ne servent à rien ou presque.
a écrit le 24/09/2014 à 15:10 :
Plutôt que de voler en Dassault, on prefere l'avion de ligne classique. Plus sûr et moins coûteux pour l'état. Sinon reste la SCNF s'ils sont pas en grève.
a écrit le 24/09/2014 à 13:05 :
On voudrait faire de la France une nation en carton qu'on ne s'y prendrait pas autrement, rogner sur les fonctions régaliennes toujours plus. Combien de temps encore les français supporteront la clique qui depuis 25 ans a fait de la France une nation ridicule en pleine putréfaction ?
a écrit le 24/09/2014 à 11:43 :
Si tout est pourri.
Ce ne serait pas la 1ère fois.
a écrit le 24/09/2014 à 10:57 :
Est-ce cela l' excellence" française, le "modèle français" ??????? Alors, au rabais......
a écrit le 24/09/2014 à 8:54 :
En 6 ans de gouvernement, M. Barack Obomba a bombardé 6 pays. La Syrie en est déjà le 7ème. Pas mal pour un prix Nobel de la paix !!!
Réponse de le 24/09/2014 à 12:29 :
C'est la faute à Poutine et au FN.
Réponse de le 05/10/2014 à 12:59 :
Et aussi aux agents de la CIA infiltrés dans ce forum.
a écrit le 24/09/2014 à 6:37 :
diminuer le nombre de pilote pour augmenter le nombre d'heures de vole pourrait donc être une solution.
Les français veulent que l'état réalise des économies, l'armée est l'un des budgets les plus importants, le matériel est cher et les besoins pièces de rechanges le sont tout autant. Il y a certainement des économies à faire dans la logistique mais aussi dans le nombre de militaire qui ne sont pas sur le terrain mais dans l'administratif.
La grande muette se plaint en silence mais certains militaires n'hésitent pas à utiliser le matériel pour leur besoin personnel comme par exemple le matériel de transport pour leur déménagement (ou celui d'un copain) essence compris....Les économies sont possibles, l'armée est une niche de gaspillage et la France ne peut pas être le gendarme du monde et être présente sur tout les théâtres d'opérations
Réponse de le 25/09/2014 à 21:17 :
Vos propos sont ineptes. Les militaires qui «ne sont pas sur le terrain» sont en préparation, en permissions, en formation, … pour beaucoup (il y a des administratifs mais ce n'est pas une majorité, loin de là, et ils sont pour la plupart nécessaires au fonctionnement des armées). Et ce n'est pas parce qu'un budget est important qu'il est judicieux de le réduire. Parce qu'à ce niveau là, c'est le budget de l'éducation nationale qu'il faut réduire, et tant qu'à faire, celui dévolu au remboursement de la dette qui est le plus important. Et il faut augmenter le budget du ministère de la culture jusqu'à ce qu'il soit au niveau de celui de la défense (ou réduire ce dernier jusqu'à ce même niveau, ce qui est plus plausible dans cette ambiance de nivellement par le bas).
a écrit le 23/09/2014 à 22:01 :
Curieux, après la récente déclaration de F Hollande qu'il ne livrerait plus le premier Mistral à la Russie, Moscou est à point d'annuler sa commande des deux BPC. Cependant on ne pipe pas un seul mot à la Tribune. Un article au moins s'impose, voyons ! L'argent doit couler à flot en France, la preuve ? on peux même se permettre de rompre des contrats de plus 1 milliard € et supprimer des emplois !! pas belle la vie….
Réponse de le 23/09/2014 à 23:12 :
Chic alors... si Poutine dénonce le contrat, ca règlera le problèmes d'éventuelles indemnités ... ce sont les russes qui perdront les sommes déjà versés..et la France qui gagnera 2nouveaux navires pour sa Marine !!
Réponse de le 24/09/2014 à 9:27 :
Non, ce n'est pas aussi simple comme vous l'imaginez. La Russie pourrait faire payer une pénalité à la France pour ce retard dans la fourniture de ces BPC, voire y renoncer complètement selon des sources connaissant les termes du contrat. Si la partie française ne respectait pas les délais de livraison, aucune pénalité ne serait appliquée les trente premiers jours.

Ensuite, jusqu'à 120 jours d'attente, la pénalité s'élèverait à près d'un million de dollars par jour. Et si ce délai passé le constructeur naval n'avait toujours pas effectué la livraison, la partie russe serait en droit de renoncer à l'achat et d'exiger de rembourser tous les versements antérieurs avec les pénalités. Une somme qui s'avoisinerait, selon les calculs. quelque 1.5 milliards de dollars (pour les deux bâtiments).

En plus, la France devrait livrer à la Russie les poupes des BPC (qui ont été construites à Saint Petersburg) et toute l'électronique de navigation, celle-ci aussi adaptée aux besoins de la marine russe. Donc, comme vous voyez, un gouvernement sensé n'aurait pas le moindre intérêt de garder ces 2 BPCs, d'autant plus qu'ils ne s'insèrent pas dans le budget de la marine nationale française (qu'en possède déjà trois, basés à Toulon).

Sans compter que la réputation commerciale de la France qui se verrait bel et bien entachée (d'ailleurs, on avance que la vente des Rafales à l'Inde pourrait en pâtir). Bref, ne pas livrer ces deux bâtiments apporterait un grand préjudice pour l'Etat français et les chantiers de Saint Nazaire, mais pas pour la Russie. (Scuba)
Réponse de le 24/09/2014 à 10:14 :
c est intelligent de vendre des armes a des gens qui ne vont pas hesiter a s en servir contre nous ! vous ferez quoi quand Valdimir va utiliser ses navires contre d autres apys d europe (il ne s en cache meme pas quand il se vante de pouvoir etre deja a Riga ou en pologne avec ses troupes s il le voulait). Il a ridiculise l UE (pas difficile c est vrai) et depece l Ukraine. la question ets de savoir qui sera le prochain
Réponse de le 24/09/2014 à 10:47 :
On sait qu’en politique il ne faut pas perdre la face. Tout laisse à penser que Hollande va vite profiter de cet imbroglio pour se montrer magnanime à l’égard de la Russie, en livrant le Mistral comme prévu, trop content d’échapper aux pénalités de retard et ce, sans trop déplaire à Washington, davantage occupé à combattre l’EI.
Réponse de le 24/09/2014 à 10:58 :
Votre discours est absolument insensé voire paranoïaque. D'abord parce que la Russie a d'autre chats à fouetter que de venir "envahir" la France. Secundo, parce que l'UE – et elle l'a déjà démontré (l'ex-Yougoslavie en est un bel exemple) – s'en fiche des pays de l'Europe qui ne font pas partie de son giron. La Pologne est un allié servile des Etats-Unis et pas de l'UE, l'histoire récente le prouve (renseignez-vous). Votre préoccupation est avec Poutine et pas avec la Russie, rien à voir avec l'avenir de l'Ukraine (savez-vous qu'est-ce que se passe actuellement dans le gouvernement ukrainien, le chaos politique qui y règne ?) dont le FMI, l'UE (et plus tard les USA) vont faire une sortie à l'anglaise, c'est prévu.

Pour vous il faut que la France paye en espèces sonnantes et trébuchantes le milliard et demi à la Russie, en chômage à Saint Nazaire et en perte de réputation avec ses clients partout dans le monde, quel bel exemple de Français (si c'est le cas) vous êtes !!
Réponse de le 29/09/2014 à 20:14 :
Les mistrals, c'est du Sarkozy tout craché.
Un surexité qui fait tout et n'importe quoi, en pensant qu'on pourra gérer les conséquences plus tard.
On l'a vu avec Bygmalion.
Une chance encore, car il voulait vendre des Rafales et des centrales nucléaires à Khadafi...
a écrit le 23/09/2014 à 21:18 :
Si les USA étaient la superpuissance qu'ils se veulent alors ils n'auraient pas besoin de demander d'aide aux coalitions de tous bords pour s'attaquer à une armée de milice que ces EI là. Ainsi comme en 45, c'étaient les Soviets qui ont pris Berlin et on quasiment mis fin à la Deuxième Guerre et tous seuls ! mais les USA veulent faire croire que c'étaient eux les grands vainqueurs de la II GG.

En fait, les USA ont peur d'aller sur le terrain ("les bottes sur le sol", mon oeil !) car ils lors d'une confrontation au sol les soldats US seraient vite envoyés à la maison dans de baches, c'est sûr. Les USA, superpuissance ? au cinéma, mais bien sûr !
Réponse de le 23/09/2014 à 21:45 :
Depuis 1989, les USA n'ont qu'une constante : empêcher par tous les moyens la Russie de (re)devenir une super-puissance. Considérées sous cet angle, toutes leurs interventions sont dès lors tout à fait logique et cohérentes: Yougoslavie, Afghanistan, Géorgie, Irak, Libye, Syrie, intégrations des pays de l'est à l'Otan et enfin l'Ukraine. En dehors de ce schéma consistant à encercler la Russie et l'affaiblir y compris au niveau de ses alliés potentiels, les USA n'interviennent pas.

Rappelons que hors CIA, NSA, FBI et autres agences ayant une capacité d'intervention hors frontières, le budget défense US est de 698 milliards de dollars par an...depuis 1989, alors que celui de la Russie est revenu seulement à 52 pas ans sous l'impulsion récente du président Poutine*. Mais il est vrai que les USA impriment des billets de dollars "en blanc", sans provisions et on se demande jusqu'à où ils pourront aller dans cette pratique.

* : coïncidant d'ailleurs avec le "Poutine bashing" auquel on assiste depuis quelques années et plus intensivement depuis 7 mois...
a écrit le 23/09/2014 à 20:49 :
Sale temps pour les paranos de la sécurité !
a écrit le 23/09/2014 à 19:19 :
Les missions régaliennes ne devraient elle pas être les priorités du gouvernement ?
a écrit le 23/09/2014 à 19:07 :
Quand il n'y a plus d'argent, il faut faire des économie ! Quel scoop...
Réponse de le 24/09/2014 à 5:27 :
A priori c'est un scoop pour toutes les administrations mais pas pour la défense qui sert de variable d'ajustement pour toud les autres ministères qui refusent les efforts....
mais il est vrzi qu'avec 600 milliards d'euros de dépenses sociales vontre 32 pour la défense il est logique que Bercy s' attaque d'abord à la grande muette.
a écrit le 23/09/2014 à 17:42 :
Si cet article est vrai , alors il s'agit de la part de ce gouvernement de non assistance à la France en danger....Nous sommes la risée du monde entier ...Merci messieurs le bureaucrates, syndicalistes, banquiers et autres pseudo élites , pour garder vos privilèges, vous avez mis ce pays à genou...Mais le sursaut viendra (Quand les chars russes seront à Berlin ?)
Réponse de le 23/09/2014 à 19:34 :
On l'a toujours été pourquoi croyez vous qu'on ait perdu durant les guerres de 14-18 puis 39-45...
Réponse de le 23/09/2014 à 22:54 :
Ah bon il me semblait que cette année nous commémorions le centenaire de la guerre 1914-18 et que jusqu à nouvel ordre l armée française et ses alliés ont gagné cette guerre...
Réponse de le 24/09/2014 à 17:58 :
Parce que vous trouvez que les français on gagné? Nos alliés l'on gagné; les français étaient eux en zone occupé et subissaient...
Réponse de le 25/09/2014 à 21:23 :
La 1ère GM, nous l'avons gagnée avec les anglais (et pas mal les russes) essentiellement; les américains n'étaient en 1917 plus réellement nécessaires à la victoire, ils ont juste anticipé celle-ci. Sans compter que le contingent américain n'était pas du tout paré au combat en arrivant. Tout ceci sans pour autant vouloir nier l'aide des américains, ni minimiser leur bravoure. D'ailleurs, moins d'un quart de la France a été occupé de manière prolongée durant ce conflit, et encore pas de manière aussi organisée et pérenne que pendant la 2e GM.
a écrit le 23/09/2014 à 17:36 :
de toutes facons, il faut être honnête : l'Europe est devenue le 52ème état des USA, une sorte de vassal gentil, qui n'a plus les moyens de son indépendance. Les USA nous dictent notre politique en imposant partout leurs Young Leaders, ils nous espionnent de partout et nous leurs disons merci, ils créent des guerres et des révolutions sur notre sol, imposent des bases armées sur notre sol. Bref :nous ne sommes que des colonisés, alors, économisons au moins sur nos armées d'opérettes et nos joujous technologiques.
Réponse de le 23/09/2014 à 18:30 :
Vous avez bien raison. Autant supprimer tous les militaires et quand a.on sera envahi vous irez devant avec le pistolet a eau de vos gamins...
a écrit le 23/09/2014 à 17:35 :
Et pourtant la France a le plus gros budget militaire d’Europe, 61,2 milliards d'euros pour la France et seulement 48,8 milliards d'euros pour l'Allemagne en 2013. Les USA dépensent 3,8% de leur PIB pour leur défense, la France 2,2 % et l'Allemagne 1,4 %. Si la France dépensait 1,4% elle aussi, elle économiserait 23 milliards d'euros. De quoi satisfaire Merkel mais pas Obama.
Réponse de le 23/09/2014 à 17:50 :
Le budget de la défense c'est 32 milliards d'euros soit 1,6 % du Pib. On est passé en 20 ans de 2,5% à 1,6 %. Si la fonction publique avait fait les memed efforts.....nous n'en serions pas là.
Réponse de le 23/09/2014 à 18:29 :
Les budgets sont trompeurs. Quand le gouvernement se déplace, la facture du kérosène et l'entretien des avions sont a la charge de qui à votre avis? Et pour les gardes du corps c'est pareil pour le ministère de l'intérieur et de la défense en fonction de l'appartenance du garde du corps... En gros le budget de l'état est beaucoup plus élevé que ce qu'on crois.
Réponse de le 23/09/2014 à 21:21 :
Paul a raison, le gouvernemnt triche pour l'opinion publique dans plusieurs dossiers (armée, Air France, etc). Nous vivons dans une tricherie de la part du gouvernement et par les médias aux ordres, c'est la réalité.
a écrit le 23/09/2014 à 16:07 :
On nous avait bien prévenus pour le Traité de Maastricht : “l’Europe, c’est plus de paix, plus d’emplois, plus de croissance… et plus de nourriture saine…” ah le bonheur total !
Réponse de le 23/09/2014 à 16:38 :
Rien à voir avec l'Europe.
Réponse de le 23/09/2014 à 17:14 :
Vous avez oublié d'ajouter aussi "et anti Poutine" ! lol
a écrit le 23/09/2014 à 13:51 :
L'argent public est gaspillé en grande partie. Tant d'impôts pour faire quoi? Hollande en mal d'image fait le guerrier et provoque des fous. Nos armées sont paupérisées. Le terrorisme menace sur le sol national. La France s'expose inutilement car son intervention en Irak est dérisoire. C'est de la com´ mais le prix à payer risque d'être énorme pour ceux qui seront égorgés ou déchiquetés par une bombe en allant au travail. On marche sur la tête.
Réponse de le 23/09/2014 à 16:39 :
Oui c'est mieux de les laisser s'implanter partout ailleurs et d'attendre qu'il soit trop tard.
Réponse de le 23/09/2014 à 18:35 :
Oh la la détendez vous. N"oubliez pas qu'on nous dit que ce que le gouvernement veux. Leur guerre ressemble plus a un détournement de notre attention sur ce qu'il se passe en France qu'à une guerre utile. Quand a ce qu'on dit les islamiste, moi je ne comprend pas leur langue, il faut donc faire confiance aux journalistes? Regardez le discourt de Cahuzac et comment les journaliste l'on interprété même pas deux minutes après...
Réponse de le 23/09/2014 à 18:52 :
@ anti FN et machin... : visiblement vous êtes du type qui aime semer la peur. Cherchons savoir à qui profite le crime et on comprendra mieux les raisons de ce genre de commentaire.
a écrit le 23/09/2014 à 13:30 :
Problème de budget point.

3% à la défense... Bercy ne va pas aimer mais c'est comme ça qu'on fait la guerre.
a écrit le 23/09/2014 à 13:28 :
le chef des armées .... J'ai très peur !
a écrit le 23/09/2014 à 12:00 :
Tout ça à cause de Hollande, incapable de réformer l'Etat et la fonction publique. Il détruit ce pays.
Réponse de le 23/09/2014 à 13:04 :
On a eu un été maussade... c'est aussi la faute à Hollande je suppose...
Réponse de le 23/09/2014 à 18:37 :
Vous avez raison Sarkozy va devenir notre sauveur comme en 2007-2012... Laissez moi rire. Sarkozy est encore pire que Hollande!
a écrit le 23/09/2014 à 11:03 :
j'ai lu la même info pour les armées allemandes et britanniques. Les Américains s’alarment de la faiblesse militaire des Européens. En cas d'attaque de Poutine, les chars russes seraient à Berlin en moins de 3 semaines...
Réponse de le 23/09/2014 à 12:00 :
effectivement, depuis la refonte de l'armée russe en 2009, cette dernière s'entraine constamment, et ne manque pas de pétrole ni de munitions, et surtout elle bougeait fortement sur de longues distances, un tel niveau de préparation rappelait la construction de l'armée d'alexandre le grand par son père, en prélude à l'invasion de la grèce puis de la Perse. J'avais prévenu depuis plusieurs années que cela cachait un très fort risque d'attaque( on m'a sans doute pris pour un paranoïaque), et ça n'a pas loupé, en ukraine. Les chiffres ne mentent pas, contrairement au humains, quand il y a disproportion des forces militaires( et l'ukraine avait réduit son armée par 3 en quelques années pour économiser de l'argent), et donc un camp pense pouvoir gagner, il attaque.
Réponse de le 23/09/2014 à 14:34 :
En même tps quelque soit l'équipement ou la préparation, la Russie peut aller à Berlin en qque jours. Mais bon, peu importe car elle le fera jamais.
Réponse de le 23/09/2014 à 16:13 :
Poutine enverrait ses chars et puis après? Soyons sérieux.
Réponse de le 23/09/2014 à 17:47 :
A propos des appétits de l'ours russe pour reconquérir son glacis à l'ouest et des guerres bienvenues par Bruxelles aux confins de l'Europe , lire quelques passages, écrits en 2013 avant l'invasion de l'Ukraine : "Le ciel était si bleu aux Kerguelen..."
a écrit le 23/09/2014 à 10:50 :
Les socialistes sont des rigolos, qui désarment nos armées pour fabriquer du petit prof allant prêcher l'égalité des genres. Toujours la même chanson idéologique contre les évidences qui produisent les mêmes conséquences..
Réponse de le 23/09/2014 à 12:01 :
Excellent !
Réponse de le 23/09/2014 à 13:54 :
Qui a réduit de 1 point de PIB les dépenses militaires entre 1993 et 2012 ?

La droite.

En France, les dépenses militaires sont passées de 3,3% du PIB en 1993 à 2,25% du PIB en 2011.

Une baisse des dépenses de 1 point de PIB, cela fait 20 milliards d'euros en moins par an.
Réponse de le 23/09/2014 à 18:42 :
Celui qui a le plus détruit nos armées reste Sarkozy avec sa LPM (loi de programmation militaire) en supprimant fortement dans les budgets et en se mettant les officiers dans la poche en leur offrant de grosse augmentation pendant que les sous officiers et en dessous sont virez et pas augmenté...
Réponse de le 25/09/2014 à 21:27 :
Les officiers ont été augmentés… parce qu'ils ne l'avaient pas été depuis des années, alors que les sous-offs et militaires du rang l'avaient été plus récemment et à plusieurs reprises.
a écrit le 23/09/2014 à 10:28 :
En même temps et bien que j'aime les avions, un RAFALE à 11000 euros l'heure de vol, les économies sont toutes trouvées. On peut mettre aussi sous cocon 1 ou 2 sous-marin nucléaire et là c'est carrément 2 milliards d'euros qu'on gagne.
Réponse de le 23/09/2014 à 11:39 :
Renseignez-vous avant d'écrire n'importe quoi!
Le TCO du Rafale est beaucoup plus bas le le TCO global des avions français "avant Rafale". Et oui, il faut savoir faire le calcul à périmètre constant au lieu de pousser un chiffre bêtement.
Cela est dû au économies d'échelle du fait de n'avoir qu'un seul type d'avion avec un stock standard de pièces détachées.
Réponse de le 23/09/2014 à 14:42 :
Vous avez tort et raison à la fois. On ne va pas polémiquer mais les coûts sont supérieurs à ceux que j'avance, je cite: pour le Rafale, le chiffre de 39.000 euros l’heure de vol a circulé pendant un temps. Un rapport rédigé à l’occasion du débat portant sur le projet de Loi de finances initiale 2013 parle de 27.000 euros, ce qui correspond au total des dépenses en rémunérations et charges sociales (RCS) des personnels et en entretien programmé des matériels (EPM, le tout divisé par la somme des heures de vol. Au début de l’opération Serval, un coût de 14.000 euros a été avancé. Enfin, le journal brésilien Istoe l’estimait à 20.000 dollars, soit deux fois plus que pour un F-18 Super Hornet, pourtant plus lourd (et donc plus gourmand en kérozène) que l’avion français.
a écrit le 23/09/2014 à 10:24 :
Ce que l'on oublie de préciser c'est que pour avoir ces chiffres on divise le nombre d'heures de vol par le nombre de pilotes. Hors au moins un tiers des pilotes des 3 armées n'ont pas de rôle opérationnel mais continuent à piloter pour maintenir leurs primes de vol. Pour avoir le chiffres réels, il faudrait tenir voir les ratios des pilotes en escadrille de combat .
Réponse de le 24/09/2014 à 18:11 :
Ce qu'on oublie de préciser, c'est qu'une grande partie de ces pilotes sans rôle opérationnel font des heures "fantômes", bien au chaud dans leur canapé, avec la complaisance de leurs subalternes et supérieurs, dans le seul but de maintenir leur prime à l'air.
Sinon, les chiffres de l'article sont ceux des pilotes en escadron, donc "opérationnels".
a écrit le 23/09/2014 à 9:47 :
La France a perdu une première fois sa souveraineté en 1971 lors de la fin des accords de Bretton Woods et une 2° fois en 1973, lorsque Pompidou a confié le financement de l'état aux banques privées et une 3° fois lorsque le sieur Nicolas $arkozy de Nagy Bocsa a réintégré l'OTAN. Et beaucoup s'étonneront quand le FN aura remporté la mise en 2017.
Cet événement dangereux semble pourtant nécessaire pour que nous revenions à la raison.
Ne dit-on pas qu'un petit chez soi vaut mieux qu'un grand chez les autres?
Réponse de le 23/09/2014 à 9:56 :
Assez bien vu, mais je n'irai pas voter MLP pour autant.
Je me suis toujours demandé si NS n'était pas appointé par la CIA
Réponse de le 23/09/2014 à 11:33 :
c'est vrai que la fin des accords de Bretton Woods est l'élément principal qui a déclenché l'adhésion au FN de mon charcutier. J'en témoigne !
Réponse de le 25/09/2014 à 21:32 :
certes… sauf que pour le point 3, c'est FAUX. La France n'a JAMAIS quitté l'OTAN, elle en a juste quitté le commandement intégré. Sinon, comment-aurions nous pu 1°) continuer à bénéficier de procédures communes avec l'OTAN et de standards OTAN et 2) participer sans problèmes à des opérations OTAN (Yougoslavie, Kosovo, et de nombreuses opérations post-11 septembre mais pré-Sarkozy)?
a écrit le 23/09/2014 à 9:28 :
Au delà de la réalité du bilan, qui a intérêt au déclin militaire de la France?Quelques exemples, qui a poussé Hollande a retarder voir annuler le contrats des Mistrals, les États Unis et ses affidés européens, dont la conséquence sera la fin du complexe militaro-industriel de la France, qui a fortement fait baisser les crédits des armées et des coupes drastiques dans le personnel des forces de sécurité Françaises, l'affidé aux US sieur Sarkozy, qui en faisant perdre notre souveraineté de défense en réintégrant l'OTAN, et donc a obligé nos armées a participer a des conflits dont la France n'a plus les moyens opérationnels,et tout en étant le plus sûr moyen de la fragiliser...
a écrit le 23/09/2014 à 9:21 :
Voilà, c'est judicieux de publier toujours des photos du Rafale, si bien que l' avion soit invendable, les images lui donnent de la visibilité, font un peu de pub pour lui. Quand-même.
a écrit le 23/09/2014 à 9:13 :
Messieurs, il faut être pragmatique, la France est en situation de faillite….endettement proche de 2.000 milliards, avec un taux de dette/PIB de près de 100 % et un déficit budgétaire/PIB de + de 4,20 % en 214 et encore plus en 2015…..voulez vous d’autres chiffres significatifs…..
Dans le même temps, alors que nous ne sommes pas en guerre, mais que notre président veut «jouer les chefs de guerre » derrière les USA, le coût des opérations extérieures « OPEX » explose en 2014……le montant des opérations OPEX provisionnées dans le budget de la défense est de 450 millions d’euros pour 2014…….le budget définitif sera de l’ordre de 1.100 millions d’euros soit 250 % du montant initial…….
Et le poids des impôts et taxes de toutes natures explosent avec des prélèvements obligatoires les plus élevés d’Europe : 57 % du PIB……vous êtes convaincus ou vous faut-il d’autres éléments……avons-nous les moyens de notre politique extérieure ?
Conclusion, : alors que les « pays du golfe » aident les régimes islamiques révolutionnaires depuis des années, ils sont aujourd’hui dépassés et font appel à l’occident pour les sortir d’affaire………il leur appartient de mettre de l’ordre dans cette « pétaudière ». Les français au travers de leurs impôts ne sont pas là pour combler leurs funestes erreurs.
Réponse de le 23/09/2014 à 10:25 :
J'ai déjà lu ce copier coller et tout cela est issue de notre perte de souveraineté et notre "libre arbitre"
a écrit le 23/09/2014 à 9:11 :
L'argent c'est le nerf de la guerre.
Et il n'y en a plus... mais on veut faire la guerre quand même.
a écrit le 23/09/2014 à 8:57 :
Pourquoi nos pilote ne volent-ils pas assez : manque d'avion ? manque de carburant ? trop de RTT ?
Pourquoi nos navires ne naviguent-ils pas assez : manque d'équipage ? manque de carburant , trop souvent en panne ?
Il faut s'adapter : faire selon nos moyens mais le faire bien.
a écrit le 23/09/2014 à 8:50 :
C'est inquiétant, nom de Dieu ! ah la France doit se plier aux exigences de l'Otan, bien sûr ! cette alliance merveilleuse menée sou le flambeau de liberté des Etats-Unis et qui protège le monde des méchants, il faut que l'Etat français réagisse, qu'il entraîne mieux nos pilotes pour qu'ils aillent combattre les indépendantistes de Novorussia.
Réponse de le 23/09/2014 à 10:35 :
Comme la si bien dit POutine, s il el voulait, l armee russe serait deja a riga et en pologne. Et si un jour ca lui prend de mettre sa menace a execution, on enverra en face ? des pilotes sous entraines ?
Que la norme soit celle de l OTAN ou de feu le pacte de varsovie ne change rien. Vous vous feriez operer par un chirurgien qui opere juste un mois par an (150 h ca fait moins d un mois a 40 h /semaine) ?
Réponse de le 23/09/2014 à 15:31 :
Votre discours est celui d'un belliciste et le bellicistes ils voient des fantômes et des envahisseurs un peu partout pourvu qu'ils aient toujours des soldats à leurs côtés. La guerre c'est du passé, ce sont les yankees qui veulent la réinventer en Europe. Aux Européens de les empêcher, voilà.
Réponse de le 24/09/2014 à 11:00 :
Encore une sottise pour la collection. Avez-vous déjà pensé à rentrer en Ukraine mon pote ? il fait beau là-bas, c'est un vrai havre de paix, de prospérité...
a écrit le 23/09/2014 à 8:30 :
Si vous ne partagez pas cette dépendance politique tout à la fois de l'UMP et PS à cette Europe là, la suite doit s'écrire avec l'UPR, comment ? C'est sur UPR.fr.
Réponse de le 23/09/2014 à 9:36 :
Vu Asselineau à la télé: UN GROS NUL!
Réponse de le 24/09/2014 à 12:55 :
@JB38 Vu ASSELINEAU à la télé, un grand moment de vérité, êtes-vous du FN qu' UPR gêne si fort aux entournures...???
a écrit le 23/09/2014 à 7:58 :
Dans un pays économiquement à bout de souffle l'armée ne peut être au top niveau autant sur le plan matériel que sur le plan entrainement que dire des achats par les soldats de certains équipements dits de base. Nous avons la chance!!!! d'engager nos forces sur des conflits avec peu ou pas d'armes sophistiquées. La France comme d'autres pays de l'Union sont à bout de souffle sur le plan militaire.
a écrit le 23/09/2014 à 7:52 :
Y'a plus un rond, on réduit les budgets tous les ans et on engage nos armées sur plusieurs fronts.
Et quand un "militaire" porte une masque de "tête de mort" on crie au scandale déstabilisant encore plus les hommes qui vont sur le terrain défendre nos valeurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :