Paris et Berlin proposeront de modifier les traités, mais pas le rôle de la BCE

A l'issue d'un sommet à trois avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil italien Mario Monti, le président français a confirmé que la France et l'Allemagne feraient "dans les jours qui viennent" des propositions communes de modification des traités européens.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

La France, l'Allemagne et l'Italie sont "parfaitement conscientes" de la gravité de la situation dans la zone euro et sont "déterminées à travailler dans le même sens" pour soutenir la monnaie unique européenne, a déclaré jeudi Nicolas Sarkozy.

Ces propositions seront présentées avant le 9 décembre, a précisé Nicolas Sarkozy, qui a refusé d'en dévoiler la teneur... hormis le fait qu'elles ne concerneront pas le statut de la Banque centrale européenne (BCE).

Statu quo sur BCE

La France, l'Allemagne et l'Italie sont s'accord pour respecter l'indépendance de la BCE et vont s'abstenir de demandes "positives ou négatives" à cette institution, a annoncé le président Nicolas Sarkozy à Strasbourg après le "mini-sommet".

"Nous avons tous trois indiqué que, dans le respect de l'indépendance de cette institution, il fallait s'abstenir de demandes positives ou négatives" à la BCE, a dit le président français, tandis qu'Angela Merkel a affirmé que la modification prévue des traités européens ne concernerait pas la banque centrale.

Berlin insiste, la création d'"euro-obligations" ne modifie pas le rôle de la BCE

Progresser vers une union budgétaire plus étroite ne signifie pas accepter la création d'"euro-obligations", ni une modification du rôle de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré jeudi la chancelière allemande Angela Merkel.

"Quand nous ferons un premier pas vers l'union budgétaire, par exemple en renforçant le Pacte de stabilité et de croissance par le biais de sanctions automatiques, il s'agira d'un pas en avant mais cela ne me conduira pas à modifier l'opinion que j'ai exprimée hier", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse commune avec le président français Nicolas Sarkozy et le président du Conseil italien Mario Monti, à l'issue d'un mini-sommet.

Mercredi, elle avait déclaré au parlement allemand qu'il serait "extraordinairement inapproprié" que la Commission européenne propose, à ce stade, des émissions obligataires communes et elle s'était dite "fermement convaincue" que le mandat de la BCE ne serait pas modifié.  "La Banque centrale européenne est indépendante", a-t-elle souligné jeudi à Strasbourg.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 25/11/2011 à 20:45
Signaler
Shakespeare avait écrit "la mégère apprivoisée". Angela nous propose "le roquet mâté". C'est une question d'époque, sans doute, mais on n'a jamais vu une banque centrale ne pas être prêteur en dernier ressort : la catastrophe est certaine.

à écrit le 25/11/2011 à 12:30
Signaler
En fait, le statut de la BCE ne changera pas et donc pas la peine de faire un sommet. L'euro continuera donc sa lente agonie comme les Etats. Au fait, n'est-il pas possible de vivre sans emprunter continuellement ? Car là, est le vrai fond du problèm...

le 25/11/2011 à 12:53
Signaler
Tout à fait d?accord avec vos propositions sans omettre de mettre à même niveau les régimes de retraite des fonctionnaires et assimilés avec ceux du public. Mais, ce qu?il faut c?est également investir dans la fabrications de produits de très grande ...

le 26/11/2011 à 8:53
Signaler
Je suppose qu'Eiffel ne gagne que 20000 ? par mois ! Arrêtons la caricature. Les riches sont normalement taxés avec les terxte's actuels à un bémol près : les niches fiscales. Il faut supprimer celles-ci pour l'essentiel. Quant à vivre sans emprunter...

à écrit le 25/11/2011 à 11:54
Signaler
Zarkozy et Merkel sont plus attentifs á préserver leur électorat national que réellement décidés á prendre des mesures efficaces pour l´union Européenne. Les états-unis, et les anglais n´ont pas hésité á prendre eux des mesures exceptionelles et en p...

à écrit le 25/11/2011 à 8:57
Signaler
"Paris et Berlin proposeront" . C'est surtout Berlin qui proposera. Merkel a besoin de Sarkozy pour ne pas paraitre dictatoriale et Sarkozy est heureux d' obliger de facon a faire comme si il etait decisionaire et leader en Europe.

le 25/11/2011 à 10:22
Signaler
cela fait des années que les Français sont à la traîne des Allemands, ce n?est pas la faute des Allemands s?ils ont mieux géré et développé leur pays mais le Français est toujours envieux, jaloux, mesquin, arrogant de ses voisins lorsque ceux ci ont ...

le 26/11/2011 à 9:50
Signaler
Je ne crache pas sur les Allemands, je constate simplement que ce sont eux, et eux seuls, qui decident du futur de l'Euro et par extension de l'Europe et que la France, parce qu'elle n'a pas le choix, ne peut qu'enteriner les decisions Allemandes. Vo...

à écrit le 25/11/2011 à 8:49
Signaler
La modification des traités est le premier pas. Le reste ne peut venir qu'après. L'Europe est pénalisée par une structure inadaptée. Il est urgent de corriger. Malheureusement tout ça prend du temps, trop de temps.

à écrit le 25/11/2011 à 7:56
Signaler
Qu'il s'agisse de la création d'Eurobond ou de faire de la BCE un préteur en dernier ressort, il faut au préalable s'assurer que cela ne se transformera pas en chèque en blanc... (cf. http://www.ideas4tomorrow.eu/2011/09/eurobond-nouveau-depart-ou-fu...

à écrit le 25/11/2011 à 6:24
Signaler
il est grand temps que sarkozy arrête de se faire piétiner par merckel ; vivement mai 2012

le 25/11/2011 à 8:47
Signaler
A vous lire on ne peut qu'éclater de rire (jaune). Si je vous comprend bien vous êtes pour Hollande en 2012. Avoir un Président qui sera une véritable carpette sous les pas de Merkel et autre dirigeants européens vous séduit semble-t-il ! Imaginez qu...

à écrit le 25/11/2011 à 5:52
Signaler
Le problème de l'EU et plus sûrement de la zone euro ne viendrait il pas tout simplement du fait que cette construction bancale et inachevée ne convainc plus personne? Alors que nous devrions collectivement avoir un dessein pour parachever l'union mo...

à écrit le 25/11/2011 à 5:47
Signaler
Etrange ces gens qui gouvernent sans peuple ... Coupés des réalités, dans une bulle de fantasme, gavés d'utopie et sans légitimité démocratique dans leurs choix !

à écrit le 25/11/2011 à 4:33
Signaler
Pendant que Nicolas feint de sauver l'euro, l'Europe, et d'avoir la situation en main, le frère, Olivier Sarkozy (un des successeurs de G.W Bush comme dirigeant du groupe Carlyle), précipite sa chute par des déclarations fracassantes sur CNBC : "l'eu...

à écrit le 24/11/2011 à 22:07
Signaler
Le moins que l'on puisse dire c'est que rien n'avance ! Cette rigidite de l'Allemagne sur la BCE devient coupable. Pour tous les adeptes de la position Allemande et son modele economique, 2 petits rappels interessants : - La solidarite des Etats a fo...

le 25/11/2011 à 0:27
Signaler
Compliment pour votre commentaire qui résume bien la situation actuelle dans laquelle nous maintient l'Allemagne. La France a accepté les conditions de l?euro qui a pris le relais du mark dans le financement de la réunification (v?ux de tout Alleman...

à écrit le 24/11/2011 à 17:53
Signaler
l'Allemagne dans quelques semaines, va bientôt comprendre que sa rigidité concernant le rôle de la BCE, va la mettre en grande difficulté. La récession dans les pays voisins va la pénaliser et à son tour, elle va connaitre le problème de son finance...

le 24/11/2011 à 18:51
Signaler
Ce qu'on peut dire c'est que l'Allemagne n'a pas la mémoire courte, nous si, les autres pays du Sud et la Belgique. Je crois que le mieux effectivement c'est l'éclatement de la zone euro, tous ceux qui souhaitent le n'importe quoi et l'inflation, la ...

le 25/11/2011 à 5:49
Signaler
Ah, vous me faites bien marrer tous les deux ! Etrange tout de même qu'en matière économique, l'histoire vous donne complètement tort. Quant à la monnaie à deux balles indexée sur l'or, elle a seulement permis à Venise de commercer durant 600 ans. Un...

le 25/11/2011 à 9:11
Signaler
La lire or ou le franc or c'est très lointain. Depuis 1945, les monnaies qui se sont imposées sont, comme chacun sait le mark allemand, le franc suisse et le florin. Dernièrement la couronne norvégienne a beaucoup monté, à suivre néanmoins je ne suis...

à écrit le 24/11/2011 à 17:44
Signaler
Entièrement d'accord avec l'Allemagne...mais il va quand même falloir se préoccuper du taux de change...qui va s'en charger?

à écrit le 24/11/2011 à 17:11
Signaler
Si je devais choisir un seul mot pour qualifier ce couple.... ce serait INACTION coupable....oops, cela fait deux mots/maux!

à écrit le 24/11/2011 à 16:20
Signaler
Il me vient la nausée quand je vois ces deux lá.

le 24/11/2011 à 23:01
Signaler
comme je vous comprends

le 25/11/2011 à 5:51
Signaler
C'est un stade dépassé, pour ma part, je vomis.

le 25/11/2011 à 5:58
Signaler
Idem!

à écrit le 24/11/2011 à 15:43
Signaler
Et bien sur cette modification sera approuvé par... personne! Combien de temps il faudra pour vous rendre compte que l'euro ne peut pas fonctionner. Lisez Paul Krugman dans le new york times. L'euro est une absurdité économique. Les élites françaises...

le 24/11/2011 à 16:47
Signaler
Krugman n'est pas l'évangile loin de là. Au dela de vos affirmations,il faut que vous compreniez que les USA essaient de se "payer" l'Europe.Ils essaient de faire oublier leurs dettes "sratosphériques par rapport à leur PIB .Ce n'est pas le cas pour...

le 24/11/2011 à 20:05
Signaler
nicolas a tout a fais raison! Et pierre 2 vous exposez un non sens! Ce ne sont pas les usa qui ont des problèmes de financement MAJEURS actuellement mais les 3/4 des pays européens! Faut se réveiller et vite, sinon j'ai bien peur que l'on s'en relè...

à écrit le 24/11/2011 à 15:07
Signaler
Encore un sommet pour se montrer et rassurer les marchés.MERCI....les marchés sont en baisse depuis qu'il est terminé§CQFD

à écrit le 24/11/2011 à 14:52
Signaler
Voilà encore un sommet qui n'aboutit à rien. Quand est ce que Merkel comprendra qu'il est nécessaire de modifier les statuts de la BCE afin que celle-ci puisse monétiser d'urgence la dette et qu'elle devienne un prêteur en dernier ressort ? On peut...

le 24/11/2011 à 15:48
Signaler
@ à val47 : Vous vous attendiez à autre chose ?

le 24/11/2011 à 16:41
Signaler
Décidément vous ne comprendrez jamais rien aux Allemands. Ils ne vous suivront pas dans cette fabrication de monnaie de singe et ils ont raison. Aux Français à se serrer la ceinture, à casser les forteresses de la fonction publique et les privilèges ...

le 25/11/2011 à 8:39
Signaler
Ca se saurait s'il suffisait de remettre les fonctionnaires au boulot : les pays les plus dans la mouise sont les states et le RU qui ne sont pas les plus socialistes. Feriez mieux de vous demande pourquoi le monde entier est surendett?.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.