Le FMI ne croit plus au sauvetage de la Grèce

 |   |  227  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le Fonds monétaire international (FMI) a de plus en plus de doutes sur la capacité de la Grèce à réduire durablement son endettement faramineux, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel samedi.

Selon une note de l'organisation obtenue par le magazine, la Grèce va soit devoir accélérer la consolidation de ses finances publiques, soit les créanciers privés vont devoir renoncer à être remboursés dans une ampleur encore plus importante qu'évoqué jusqu'à présent.

Le FMI évoque aussi une participation plus grande des pays de la zone euro au plan de sauvetage de la Grèce.

Le FMI critique également avec véhémence le manque de réformes en Grèce, selon la même source. Les progrès dans la collecte des impôts et les recettes tirées des privatisations demeurent inférieurs aux attentes.
Les experts du FMI veulent en outre revoir les chiffres clés des plans de sauvetage eu égard à la détérioration de l'économie grecque, lors de la reprise des travaux de la Troïka (avec l'Union européenne et la Banque centrale européenne), mi-janvier.

La Grèce devrait avoir enregistré en 2011 une contraction de son Produit intérieur brut (PIB) de plus de 5,5%.

Le chef de la mission du FMI en Grèce avait averti à la mi-décembre que la Grèce devait arrêter d'augmenter ses impôts et réduire massivement son secteur public, avec le risque sinon que le déficit public du pays reste bloqué autour de 10% du PIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 14:32 :
L'excédent commercial permanent et impressionnant de l'Allemagne, réalisé aux dépens des économies de la Zone Euro moins compétitives et réinvesti en dehors de celle-ci, représente une fuite de capitaux légale, il saigne ainsi à blanc la Zone Euro. Après la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie ce sera la France. Il faut à tout prix stopper l'hémorragie que représente l'excédent commercial allemand puisque réalisé dans la Zone Euro et réinvesti en dehors de celle-ci. Le chômage des jeunes dans certains pays a dépassé les 40%. A quand la révolution?
Ces bénéfices ont souvent été réalisés aux dépens d'un surendettement des autres pays de l'Union Monétaire et de l'UE, en fait ce sont pour l'ensemble de l'UE des faux bénéfices, la fuite de capitaux elle est bien réelle. Les usines ont bien été construite partout dans le monde et sont aussi productives sinon plus productives que les nôtres.
Réponse de le 05/02/2012 à 7:04 :
Machiavelli a raison, il serait temps de forcer les allemands à bosser moins, à se verser des salaires plus élevés et d'arrêter d'être meilleurs que nous, faut toujours tirer vers la bas, surtout pas vers le haut! Vive les médiocres!
a écrit le 18/01/2012 à 13:49 :
l'économie du troc est de retour en Grèce: -faut-il "changer de peuple"?
a écrit le 09/01/2012 à 13:13 :
Autrement dit, on ne retrouvera jamais les 31 milliards qu'on lui a prêté ces deux dernières années ?
Réponse de le 09/01/2012 à 16:52 :
C'est sarkosy et ses accolytes ainsi que le ps pluriel,qui vont rembourser,puisque c'est eux qui nous ont mis dans cette situation.
Réponse de le 09/01/2012 à 16:52 :
C'est sarkosy et ses accolytes ainsi que le ps pluriel,qui vont rembourser,puisque c'est eux qui nous ont mis dans cette situation.
a écrit le 09/01/2012 à 10:56 :
Et les clubs de foot en Grèce, en Espagne et en Italie eux se portent comme un charme, moi ça me choque.
a écrit le 09/01/2012 à 8:05 :
on n'a toujours pas compris que les Grecs prennent l'Europe pour une vache à lait.
a écrit le 09/01/2012 à 4:02 :
Le fmi, est une bande de rêveurs!!!!!!!!!
a écrit le 09/01/2012 à 4:02 :
Exit les canards boiteux : la Grèce, Sea France... !

Je suis d'accord avec Kromagnon pour la France.

Tous ces polltiques de droite, comme de gauche, me fatiguent à outrance avec leurs bêtises et leur incapacité à gérer sérieusement l'Etat... Des ânes batés !
a écrit le 08/01/2012 à 22:47 :
Personne n'y a cru pour la Grèce. Pour la France c'est pareil à moins d'une prise de conscience collective (on peut toujours rêver)... mais après les législatives SVP. Avant y les élections et on ne rigole pas avec les choses sérieuses.
a écrit le 08/01/2012 à 22:45 :
Quand va t on ?uter les peuples? On avait d? du mal ? puis ?5 mais ?7 c'est du grand n'importe quoi!!et demain la Serbie puis la Turquie ? L'implosion est pour bient? On aurait vraiment besoin d'un printemps europ?, et hop chacun chez soi!
a écrit le 08/01/2012 à 20:36 :
C'est tous les pays qui doivent sortir de la zone euro. Il n'y aua plus que la zone d-mark. Quand est-ce que nos élites bornées vont reconnaite leur erreur...
La différence de compétitivité entre les pays est top forte, la monnaie unique ne peut pas fonctionner. Lisez ceci et vous comprendrez:
http://lafaillitedeletat.com/2011/12/12/charles-gave-sur-bfm-tv/
a écrit le 08/01/2012 à 19:36 :
Reduisez votre consommation et le systeme idiot de l'euro s'effondrera de lui meme. N'achetez plus que de la nourriture et vous verrez dans 6 mois, toute ce ponzi scheme europeen sera appuré. Je ne consomme plus de textile, ni d'electronique ni autre gadget. Je pensais acheter une TV en 2011, on est en 2012 et l'ancienne marche tres bien. Si vous souhaitez acheter quelque chose, reflechissez pendant 1 semaine et vous verrez que ce besoin aura alors disparu.
J'epargne et je suis heureux sans tous ces artifices, mon frere et mes parents font de meme.
Réponse de le 09/01/2012 à 8:27 :
tu as au moins une conection internet...
Réponse de le 09/01/2012 à 9:30 :
@ stop conso:
Il y a un souci dans votre argumentaire. Vous voulez se faire effondrer la pyramide de ponzi sur laquelle repose l'euro selon vous. OK... Mais alors vous dites que vous etes heureux d'épargner car vous ne dépensez presque plus rien... Vous épargnez en quelle monnaie ??? Car si l'euro s'effondre bon nombre de monaies vont souffrir (CHF, USD, Yen,) l'UE demeure le premier marché mondial... A moins que vous épargnez en or et vu sont court actuel vous devez envisager une revente a perte (en prenant le pouvoir d'achat comme référence)...
Si vous misez sur la chute de l'euro, alors vous devez faire exactement l'inverse c'est a dire de dépenser tout et vous endetter pour investir dans des biens indépendants de la valeur de la monnaie : foncier, immobilier, production agricoles etc.
Réponse de le 09/01/2012 à 10:20 :
Stop conso a parfaitement raison, il faut cesser toute dépense superflue, il faut cesser d'acheter toutes ces fabrications inutiles, fragiles, peu fiables, sans intérêt qui envahissent les rayons des rois supermarchésbandits, des rois du commercefraudisaique électronique sur internet proposant des produits douteux, peu fiables, des fausses promotions pour attraper les gos gos et les bos bos...
a écrit le 08/01/2012 à 19:30 :
Alors, elle peut déjà commencer à récupérer les Euros qu'elle leur a donnés... au lieu de faire des déclararations incohérentes.
a écrit le 08/01/2012 à 19:08 :
Il va être temps de comprendre qu'une monnaie unique implique une solidarité: tôt ou tard (mais pas trop tard!) il faudra que Merkozy accepte de porter une partie de la dette grecque. Le plus dur sera de ne pas perdre la face!
Réponse de le 08/01/2012 à 19:33 :
Il n'y a absolument aucune raison qu'une coiffeuse Allemande qui va partir à la retraite à 67 ans finance la retraite à 50 ans de la coiffeuse Grecque. Aucune raison qu'un smicard Francais soit solidaire d'un médecin Grec qui déclare 20.000 Euros de revenus annuels.
La solidarité doit être accordée en échange d'un minimum de bon comportement. Il est grand temps que l'Euro disparaisse, pour que ce genre d'aberration cesse.
Réponse de le 08/01/2012 à 20:46 :
Pas mieux a dire Jean, tout a fait d'accord. Quand on voit que le fisc italien a controle dans la station de ski de Cortina d'Ampezzo 42 proprietaires italiens de Ferrari qui declaraient chacun moins de 30.000 euros de revenus annuels, on sait que l'euro va au carnage. (cf tres bon article de la Tribune sur le fisc italien) Mais sur 42 de pris, ce sont des centaines de milliers qui fraudent et qui continueront a frauder. Les Suedois et Norvegiens en rigolent de cette Euro bancale. J'etais chez les vikings pendant les fetes, ils adorent le spectacle et attendent le show final en apothéose
a écrit le 08/01/2012 à 18:29 :
Pas vraiment, non, voir ici:
http://www.oecd-ilibrary.org/economics/government-debt-2011_gov-debt-table-2011-1-en

En 2011, la Gréce est endettée à hauteur de 165% de son P.I.B., les U.S.A. à 97.6,
la France à 98.6%, le Royaume Uni à 90%. La grosse différence, c'est que les U.S.A pourraient augmenter leurs impôts/prélévements obligatoires de 50% et ils seraient encore inférieurs en pourcentage du P.I.B. aux prélévements Francais.

Ils peuvent aussi retirer leurs troupes d'Europes pour économiser, et leur population se renouvelle et restera plus jeune même que la population Francaise.

Il n'y a pas d'équivalent Grec ou Francais du iPod, ou des processeurs Intel. ARM est Anglais. Les premiers robots à être entrés dans ;a centrale de Fukushima sont Américains, pas Japonais.

Alors si vous voulez vous rassurer en vous disant que tous les pays sont en difficultée, et que leurs difficultées sont du même ordre, c'est bien, mais pas vraiment en accord avec la réalité...

Je suis dé]c
a écrit le 08/01/2012 à 17:52 :
Souvenons nous de notre "egrande" minstre des finnaces qui nous expliquait lors du premier plan pour la Grèce que ce pays était sauvé comme l'Europe et l'Euro et dire que cette personne qui n' jamais communiqué une seule vérité économqiue était considérée comme le top de l'économie mondiale, un peu comme notre DSK le visionnaire des 35 heures et oui plus ils montent et pklus leur incompétebnce est criante car ils ont droit aux discours donc à l'heure de vérité un peu que notre grand argentier M. Baroin le journaliste de foot et Mme Pécresse qui n' vait vu une entrprise de l'intérieur, n'oublions pas l'avocat qui gère notre pays plus occupé par son poste que par l'avenir de la Nation.
a écrit le 08/01/2012 à 17:44 :
Et L'angleterre vous y croyez au sauvetage? Et les Etats Unis vous y croyez également Mme Lagarde!! Sauf à faire tourner la planche à billet leur situation n'est guère différente de la Grèce !!!
Réponse de le 09/01/2012 à 11:29 :
C'est un énorme "sauf". Toute faillite est exclue à 100 %, ce qui est très important du point de vue financier.
a écrit le 08/01/2012 à 17:36 :
L'endettement faramineux de la Grèce n'est rien à côté de celui de l'Italie et de la France. Et, je voudrais savoir si un économiste sérieux, peut dire comment la France pourra rembourser 1700 milliards d'euros, avec un budget de 390 milliards. Comment ?
Réponse de le 08/01/2012 à 17:56 :
Bonsoir, en devenant un pays émergent qui fera la quête. Vous avez oublié de rajouter que tous les ans cette dette s'allonge de plusieurs dizaines de mdrs alors rembourser une cajeure notez bien QU'AUCUN POLITIQUE PARLE DE REMBOURSEMENT MAIS SEULEMENT DE DEMINUER DE QUELQUES MDRS NOTRE DEFICIT ANNUEL
Réponse de le 08/01/2012 à 23:47 :
il ne s'agit pas de remboursement. Personne ne peut rembourser toutes ces dettes. Personne ne veut, d'ailleurs. Il s'agit seulement de mettre les Etats en mesure à assurer le SERVICE der la dette.
Réponse de le 09/01/2012 à 11:32 :
Il s'agit de maîtriser le montant du capital et d'assurer le paiement des intérêts. Diminuer le capital nominal dû est une option parmi d'autres pour un Etat.
a écrit le 08/01/2012 à 17:30 :
il faudra que sarkosy et son gouvernement soit traduit en justice pour avoir dépenser l'argent des français,à fond perdu,et que sarko et ses accolytes remboursent.
Réponse de le 08/01/2012 à 19:42 :
vous avez raison, les français partagent votre point de vue, mais c'est la foudre qui devra s'abattre sur les politicards.
Réponse de le 08/01/2012 à 20:29 :
sauf qu'au sujet des dépenses, c'est pas sarko qui a commencé, mais Mitterrand!!
Réponse de le 09/01/2012 à 7:53 :
Sous 3 années de présidence Sarkozy la dette a augmentée de 34% quand dans le même temps MObama l'a augmentée de 49%!!!
Réponse de le 09/01/2012 à 18:04 :
Sauros, est-ce bien raisonnable de toujours défendre sarko?
a écrit le 08/01/2012 à 17:27 :
"affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel samedi." ... est ce pour préparer l'opinion allemande ? (j' y ai passé 10 ans)
a écrit le 08/01/2012 à 17:20 :
"Le FMI ne croit plus au sauvetage de la Grèce"... j 'en déduis l?Europe non plus !

J'avais rdv avec mon bankster vendredi accompagné du comptable .... les prêts à 20 ou 25 ans pour l'habitat ... terminés ! ... Il va falloir serrer des fesses dans les temps qui viennent contrairement à ce que disent les pubs !!!!!
Réponse de le 08/01/2012 à 17:43 :
Il est donné 2 ans peut être 3 ans difficile . Suffira de faire le dos rond . Je pense que la baisse de consommation n'aura pas que des effets négatifs . Déjà par une remise au réel de la vie .
a écrit le 08/01/2012 à 13:14 :
La sortie de la Grèce de l'Euro coûterait extrêmement cher aux banques allemandes. Elle signerait aussi la fin de l'Euro comme monnaie unique, et ipso facto la fin de l'espace économique européen. L'Europe n'a d'intérêt vis à vis des USA ou de la Chine QUE parce qu'elle constitue une zône de 500M d'habitants/consommateurs. Si, par ex l'Irlande (6M) redevenait autonome, elle accentuerait son dumping pour continuer à exister. Seuls pourraient s'en sortir les pays qui exportent ! Or qui (hormis la RFA (et peut être pas pour longtemps) en Europe exporte ? Personne. Ce serait donc une politique à courte vue que de vouloir "sortir" la Grèce de l'Europe. Quant à la lenteur des réformes, il est vrai que les dirigeants grecs sont "atypiques" ! Proposer au peuple grec de se prononcer sur leur destin !!! N'importe quoi ! Ce n'est pas en France que ça risque d'arriver ! Quant au FMI (merci de bien se rappeler que Lagarde n'y a été intronisée UNIQUEMENT en contre partie de l'acceptation d'un adjoint chinois... et que les fonds viennent en grande partie de pays "libéraux" (au sens j'en veux toujours plus). Cela peut éclairer le débat. Lequel (ce n'est pas par hasard) prend sa source en RFA. Pays qui, sûr de sa prééminence, a juré de mettre l'Europe "à sa botte".
Réponse de le 08/01/2012 à 14:33 :
La RFA n'existe plus en tant que telle puisque la RDA a également disparu lors de la réunification de l'Allemagne. Le système capitaliste dans son ensemble va probablement être secoué en 2012 du fait que les oligarches français et autres n'ont d'autre intérêt que de se sucrer et se remplir les poches . J'en veux pour exemple Louis Schweitzer qui non content de profiter d'une retraite dorée en tant qu'ex-pdg de Renault et d'avoir des jetons de présence chez Veolia grapillait jusqu'en 2010, 6700 euros par mois en tant que président de la Halde. Organisme parfaitement inutile et coûteux pour le contribuable.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:22 :
"La sortie de la Grèce de l'Euro " est déjà prise en compte par les banques !
Réponse de le 08/01/2012 à 17:26 :
Je prie tous les soirs pour que l'euro et l'europe explose ou implose,et que l'on retrouve nos frontieres et que l'on fasse le ménage dans notre pays,mais méme sans prier l'euro explosera et l'europe avec,question de temps,cela ne veut pas dire que je n'aime pas l'europe car je suis européen, mais pas de cette europe illogique,on peut coopérer mais chacun chez soi avec ses lois et régle propre à chaque pays.
a écrit le 08/01/2012 à 12:59 :
Le FMI a enfin compris ! Depuis le temps que l'on sait que la Grèce c'est fini, Christine a finalement progressé. Maintenant, elle doit encore comprendre que pour la France qui est une grosse Grèce, c'est aussi fini ! A bientôt Christine !
a écrit le 08/01/2012 à 12:18 :
Le prochain sera le Portugal mais Lisonne pourra toujours adopter le réal et devenir membre de la république fédérative du Brésil dans les 20 prochaines années.
a écrit le 08/01/2012 à 12:05 :
Il suffirait à la Grèce de nationaliser d'une part les biens de l'église et d'autre part les armateurs qui y ont leur siège social,....
Réponse de le 08/01/2012 à 12:43 :
Les biens de l'Eglise, attention:Ce pourait être une charge plus qu'un rapport pour l'Etat,par contre, pour les armateurs,il semble bien qu'il est au moins nécessaire de les obliger à payer l'impot en Grèce!! On se demande pourquoi ce n'est pas déja fait.
Réponse de le 08/01/2012 à 14:51 :
Mais vous le savez bien, on nous l'a déjà dit: les armateurs ont menacé de s'installer tout de suite ailleurs si l' Etat Grec les imposait ;
a écrit le 08/01/2012 à 11:53 :
ils nous emmerdes quand même c'est grecs !
Réponse de le 08/01/2012 à 18:09 :
tu peut pas prendre des courts d'orthografe?
Réponse de le 09/01/2012 à 8:44 :
Tu peux pas prendre des cours d?orthographe ?
a écrit le 08/01/2012 à 11:46 :
Perso, ce qui m'éclate (chacun ses petits plaisirs), est qu'une crise provoquée par le libéralisme obligerait à plus de libéralisme... Cherchez l'erreur!
Réponse de le 08/01/2012 à 14:24 :
Et oui, machiavelique et pourtant c'est cela qui se prepare. Chapeau bas aux maitres du monde qui vont faire de cet existence un enfer
Réponse de le 08/01/2012 à 17:55 :
Mais cela marche , cela s'appelle soigner le mal par le mal , ... et vu que les sondages pour Sarko remontent c'est que les français (y compris les journalistes) aiment !!!!
a écrit le 08/01/2012 à 11:19 :
eh ben il leur a fallu du temps pour comprendre, ça fait peur.
et ils vont mettre combien de temps à comprendre pour les autres états européens ??
leur vrai problème est de sauver les marchés à tout prix, surtout au prix de la misère pour les peuples ... dommage pour eux
a écrit le 08/01/2012 à 11:17 :
il faut que la Grèce sorte d'urgence de la Zone euro et donc de l'UE
et demander le défaut de paiement.... mais les grands perdants se sront les banques qui ont prêter de l'argent..... et celles-ci sont toutes au bord de la faillite.
La grèce n'a rien à faire dans cette zone euromark
comment peut elle compenser son différentiel de compétitivité sans pouvoir utiliser le taux de change ? c'est abérrant
mais il faut accepter le défaut de paiement et donc de faite que les banques accpent le non-emboursement des emprunts.
je conseille à tous les lecteurs de la tribune 2 ouvrages de grande qualité: " le réveil des Démons " de Pisany et " la fin de l'euro" de christian St Etienne et pour les eurosceptiques le dernier livre de Jean jacques Rosa "'uro ou comment s'en débarrasser"
Réponse de le 08/01/2012 à 20:28 :
très bon jean jacques rosa... ses ecrits son disponnible gratuitement sur son blog!
Merci pour votre lucidité. Malheureusement nous somme dirigé par des incompétent vaniteux qui ne veulent pas admettre qu'ils se sont trompé.
Réponse de le 08/01/2012 à 21:29 :
Les banques les grands perdants? D'habitude, il me semble que l'état va renflouer les banques et refiler la note au citoyen moyen ou couper un peu plus dans les services et l'aide aux démunis. Pourquoi ce serait différent cette fois-ci?
a écrit le 08/01/2012 à 11:00 :
dsk avait raison,il fallait annuler la dette grecque,je dirais moi qu'il aurait fallu annuler toutes les dettes de tous!!
Réponse de le 08/01/2012 à 11:36 :
parlez en à votre banque et offrez lui de ne pas payer également vos crédits ou faites lui cadeau de votre compte.
Réponse de le 08/01/2012 à 12:02 :
Oui et alors ?

Si en France nous étions 65 000 000 à refuser tout prélèvement, chèque ou virement pour payer un crédit ou une taxe, le système serait renversé en un mois.
Il faudra évidemment sortir le maximum de cash des banques pour les aider un peu. Il faut que les citoyens organisent la vacance bancaire pour que nous revenions tous à nos monnaies nationales, au moins dans l'informatique.

Attention, certains billets ?uro ont moins de valeur que d'autres.
La première lettre du code sur le billet correspond à la BCN qui l-a imprimé.
Ainsi, X est la Bundesbank et U est la Banque de France. Mais le Y est un billet Grec et M un billet portugais.

L'Union Européenne étant de toute façon appelée à se disloquer dans l'année, vous pouvez conserver du cash, mais faites attention au code des billets.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Billets_de_banque_en_euro
Réponse de le 08/01/2012 à 15:06 :
C'est assez facile de cesser de faire des emprunts, et ca sera salutaire. Pour celà il suffit de réduire sa consommation et se contenter de contempler les gogos cygalles qui achètent toutes ces merdes que les étrangers, américaisn, chinois et autre sasiatiques leur propose. Les bobos et les gogos sont les mêmes à n'en pas douter, à croire que les études rendnet de plus en plus cons etstupides.
Réponse de le 08/01/2012 à 15:35 :
bien sur tu fais brouter la carpette aux banques ... super ! tu oublies aussi les especes, la bonne vielle carte bancaire , la reservation des vacances et pour tes factures tu passes 2 jours par mois aux guichets des administrations (qui au demeurant devront embaucher et ouvrir de nouveaux guichets , bonjour la dette) ... inutiles les banques , vraiment?
Réponse de le 08/01/2012 à 16:44 :
Si l'on veut etre objectifs, les voyus de la finance font beaucoup plus de dégats que les voyous des banlieues. En conséquence de quoi les banques de voyous qui agissent en bandes organisées doivent être mises hors de nuire, c'est à dire qu'elle doivent être purement et simplement saisies par l'Etat, puis immédiatement leurs administrateurs doivent être traduits devant des tribunaux d'exception, en comparution directe comme les voyous des banlieues.
Réponse de le 08/01/2012 à 16:56 :
n?importe quoi...........65 millions à refuser de casquer ? faudra quand même faire un sondage dans les cliniques, les jardins d?enfant et les classes élémentaires. Du tartarinesque, retenez moi où je fais un malheur, faites gaffe je sors encore une nouvelle taxe
Réponse de le 08/01/2012 à 18:12 :
@facile:tu as raison.baissons notre consommation,c'est le seul acte positif a tous points de vue.baisser la conso veut dire acheter intelligent et utile,pas cesser d'acheter
a écrit le 08/01/2012 à 10:51 :
réduire massivement le secteur publique ... pour faire quoi après ??? .... c'est déjà limite révolutionnaire l'ambiance la-bas ..... Ceci dit il y a peut être des compétences a importer de Chine en terme de gouvernance ....
Réponse de le 08/01/2012 à 18:13 :
réduire le secteur publique ET la finance
a écrit le 08/01/2012 à 10:46 :
Ne nous bernons pas, ne rêvons pas, nous aussi la France ne pourra pas rembourser les 800 000 000 000 - 800 milliards d'euro - de dette que le gouvernement Fillon a emprunté pour permettre à ses amis voyous de la finance de se distribuer des dividendes, des bonus et aussi prendre le temps de cacher leurs capitaux dans de nouveaux paradis fiscaux.
Réponse de le 08/01/2012 à 14:14 :
+1
Réponse de le 10/01/2012 à 21:22 :
Il parait que les français ont 1400 milliards en assurance vie donc en épargne surement plus ... Moi je n'ai pas en épargne l'équivalent de ce que je dois à ma banque pour le prêt de a maison ... serais je un mauvais français ?
a écrit le 08/01/2012 à 10:35 :
Cela fait des mois et des mois que les médecins du FMI préconisent des saignées pour soigner le malade grec. Aujourd'hui, la docteure Lagarde, qui a succédé au docteur Strauss-Kahn et qui a repris ses lancettes et son clystère, annonce l'entrée en agonie de son patient. Au lieu de regretter que le malade soit de plus en plus réticent à de nouvelles purges, le FMI ferait mieux de s'interroger sur sa compétence médicale.
a écrit le 08/01/2012 à 10:21 :
Le chef de la mission du FMI en Grèce a averti que la Grèce devait arrêter d'augmenter ses impôts et réduire massivement son secteur public. A quand un chef de mission du FMI en France pour sauver notre pays ? Nous sommes déjà trop taxés.
Réponse de le 08/01/2012 à 10:44 :
La question nest pas là: l'effort fiscal est il bien réparti ? Les recettes sont elles bien utilisées ? Doi ton continuer à acheter des rafales pour faire plaisir à Mr dassault ?
Réponse de le 08/01/2012 à 10:52 :
Apprends le mandarin et va en Chine
Réponse de le 08/01/2012 à 11:08 :
Il y a certes deux aspects au problème. Mais la réduction conjointe des dépenses et des recettes publiques est le seul moyen de s'assurer que ce qui reste est utilisé au mieux. Pour sortir de la crise de l'Etat-subprime et retrouver la croissance, il n'y a plus d'alternative : il faut privatiser complètement et en urgence les succursales communistes de l'Etat-providence obèse, supprimer les services centraux ou locaux nuisibles et déréglementer les marchés du travail et des capitaux, soit l'inverse de la politique collectiviste menée actuellement. Nous sommes déjà trop taxés.
Réponse de le 08/01/2012 à 13:40 :
Ahbon ne croit pas si bien écrire, apprendre le mandarein, c'est ce que font les porteurs de projets innovants, sur les conseils des frustrés d'Oséo, des CRITT et de diverses et variées agences de développement rérionales impuissantes et impotentes ... brefs les traitres sont au sein de la nation à l'image du ver dans le fruit ... Une LOi Martiale devient inéluctable pour empêcher de nuire ces voyous immergés dans lessphères de la politocardies française.
Réponse de le 08/01/2012 à 14:53 :
Inutile d'inventer des boucs-émissaires, il n'est plus possible de cacher que l'Etat-subprime et ses succursales communistes détruisent la France et appauvrissent sa population sans autre but que d'affermir la sujétion des hauts fonctionnaires, des politiciens et de ceux qui les servent. La France comme la Grèce sortiront de la crise de l'Etat-providence obèse par un nouveau contrat social fondé sur la libération de l'économie privée, seule source de richesses, le recul massif de l'Etat jusqu'à ses limites régaliennes et l'abandon de la redistribution spoliatrice, destructrice de richesses. Nous sommes déjà trop taxés.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:17 :
tu te fous de nous Déjà trop truc .... c'est toi qui invente un état bouc émissaire, les Grecqs ne payaient pas d'impôts et on voit ce que cela donne , l'Irlande ne taxait surtout pas trop ses entreprises et ses banques , et on a vu aussi ce que cela donne , les USA n'ont pas de services publiques , que du privé et pourtant ils sont endettés à 100% de leur PIB !!!!! Tes solutions sont en fait la cause des maux actuels et toi tu n'a toujours rien compris , rien de rien ... ta cupidité et ton égoïsme ne sauveront pas le monde !!!
Réponse de le 08/01/2012 à 17:23 :
disque rayé disque rayé
Réponse de le 08/01/2012 à 17:24 :
c'est bien "déjà trop" tu connais "déjà trop bien ta leçon" !
Réponse de le 08/01/2012 à 20:37 :
Ne racontez pas n'importe quoi, par exemple l'absence de services publics aux USA. La cause de la crise est partout identique : la collectivisation plus ou moins avancée dans chaque pays tue la liberté, donc le potentiel économique des populations. L'enfer fiscal français est parmi les plus chauds, derrière la Corée du Nord et Cuba. Bel exploit pour la petite URSS française ! Vous pouvez continuer à vous leurrer malgré les leçons de l'histoire, mais les même causes collectivistes produisent invariablement les mêmes effets délétères : paupérisation, chômage, pénuries, dettes... Nous sommes déjà trop collectivisés.
Réponse de le 10/01/2012 à 21:25 :
Donc selon toi même les USA sont collectivisés !!! Wharfff r'es un drôle toi , alors quel pays applique réellement ta politique idéale qui tu le dis toi même N'EXISTE NUL PART ??? je vais te le dire ou te le répéter : LA CHINE et ce qu'il te plait c'est le fait que ce soit une dictature faschiste !
a écrit le 08/01/2012 à 9:55 :
Ce sera un abandon de 100 % de la créance avec clause de retour à meilleure fortune ! et sortie indispensable de la zone euro.
a écrit le 08/01/2012 à 9:55 :
Tout ça pour ça . Un membre importants du pouvoir français soutient mordicus les finances grecs car il fait cela pour l'Europe et donc pour nous européens.... Les mauvaises langues dont je suis le perroquet disent que c'est juste pour soutenir les intérêts de BNP paribas .
Réponse de le 08/01/2012 à 10:46 :
C'est en parti vrai mais aussi parce que tout le monde a peur d'une réaction en chaine. De toutes façons on va trés vite voir ce qu'il va arriver car la fin du système est proche. Avec quelles conséquences ? certainement moins dramatiques que ce que nous prédisent tous les libéraux.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:40 :
Je confirme votre avis car je pense que il y aura 2 ans peut être 3 ans difficile mais le redémarrage se fera sur des bases saines (enfin avec moins de corruption).
De toute façon les choses sont dures pour ceux qui les vivent à la dure (question du sentiment et du ressentit que l'on porte à sa vie et à celle des autres )
a écrit le 08/01/2012 à 9:51 :
il n'y a sans doute pas d'autre issue mai la vraie question est: comment a t'on pu accepter la grèce dans la zône euro, car on ne me fera pas croire que les instances européennes ne savaient pas exactement quelle était la situation de la Grèce, où si ce n'était le cas, c'est encore plus grave car celà tendrait à penser qu'elles étaient d'une incompétence notoire. Le résultat est édifiant, mais jusqu'à présent seule la Grèce est pointée du doigt...
Réponse de le 08/01/2012 à 10:20 :
Le temps n est plus ?e poser la question de la responsabilit?e l UE a ce sujet, puisqu il est ?dent que tous les responsables politiques, tous bords confondus ?ient au courant de la situation, mais d essayer de trouver une voire plusieurs solutions p?nnes pour r?er le probl?. Or, ? heure actuelle on a quand m? le sentiment qu aucun de ceux qui en ont le pouvoir agissent dans ce sens...
Réponse de le 08/01/2012 à 10:29 :
Qui sont les vrais responsables, si ce n'est les dirigeants Français! Pour mémoire, c'est Giscard qui a poussé l'entrée de la Grèce, trop précocement! Pressés par leur ego sur-dimensionné de créer les États Unis d'Europe, nos dirigeants sont allés jusqu'à couvrir les pays qui avaient trafiqué leurs situations financières!
Réponse de le 08/01/2012 à 10:51 :
Non, Celthic. Il n'y a pas que la Grèce qui soit pointée du doigt. En gros, il n'y a que l'Allemagne qui s'en sort pour l'instant. Simplement, avec ce système de différences, la BCE fait du QE déguisé, ce qui permet de maintenir les taux pas "trop" hauts. Regardez le bilan de la FED et celui de la BCE. Similitudes étranges, non..??
a écrit le 08/01/2012 à 9:47 :
Quelle surprise, mais alors on nous ment depuis des mois sur la capacité des politiques a redresser la situation.... ou bien tout le monde savait, mais personne ne voulait désavouer ces mêmes hommes politiques face a leurs électeurs. Dans tous les cas plus le temps passe plus la situation devient inextricable et le pétard enfle, javais pourtant souvenir que la dette grecque était insignifiante par rapport au poids de l'Europe. Est ce un problème financier ou un problème politique ?
a écrit le 08/01/2012 à 9:29 :
pas besoin d?être spécialiste financier du FMI pour savoir que la Grèce ne peut se relever ainsi et le pire est à venir car il n?y aura pas que la Grèce et contrairement à ce que les lobbies médiatiques affirment ce sera la France, le prochain et non pas l?Italie ou l?Espagne car les Français ne veulent rien savoir des efforts à fournir et leurs dirigeants de droite comme de gauche trop couards pour leur dire la vérité. Il faut dégraisser le mammouth de la fonction publique, cela implique obligatoirement tous les édiles sans exceptions. Le scandale des émoluments de nos députés, sénateurs et conseillers de tout ordre doit cesser.
Réponse de le 08/01/2012 à 9:49 :
Je vous serais gre, Monsieur ou Madame, d'avoir un peu plus de respect pour Mme la directrice du FMI et de son institution. Elle , son predecesseur et son equipe ont ete a la pointe du combat depuis le debut de la crise. Peut etre, les esprits chagrins, pourraient leur reprocher d'avoir ete un peu long a reagir, mais maintenant ces genies economiques ont evolue, ils en sont au doute. Encore, quelques mois ou annees et ce sera.....eUREKA.
Réponse de le 08/01/2012 à 10:01 :
Sans oublier les collectivités locales, repère des copains du PS.
Réponse de le 08/01/2012 à 14:59 :
je vous saurais gré
Réponse de le 08/01/2012 à 17:55 :
Merci, ombrelle . je ne me relis pas car mon texte saute
Réponse de le 08/01/2012 à 18:19 :
facile de tout mettre sur le dos de nos élus.il faut un effort de tous(si seulement les revenus modestes pouvaient eux aussi faire l'effort de contribuer!)
Réponse de le 10/01/2012 à 15:22 :
et si on arretait d'emprunter tout simplement? perso c'est ce que je fais. Ca fait mal mais c'est pas compliqué ! et j ai rien a rembourser !!
a écrit le 08/01/2012 à 9:22 :
Allez c'est parti pour le démantèlement de la zone Euro ! On ne voit plus aucune cohésion dans ce projet.
a écrit le 08/01/2012 à 9:11 :
La Grèce aurait dû quitter la zone Euro depuis belle lurette. Mais comme les banques allemandes et surtout françaises y sont tellement engagées, on a laissé courir.
Réponse de le 08/01/2012 à 11:00 :
Et si la Grèce n'avait pas été dans la zone euro qui aurai acheté les Porches Cayenne ?
Réponse de le 08/01/2012 à 11:47 :
Les fraudeurs fiscaux italiens ou ...fran?s, les dealers de banlieue, les beaufs de tous poils, les rentiers sexag?ires sont les clients des grosses berlines allemandes , pas seulement les grecs ...
Réponse de le 08/01/2012 à 15:02 :
les Grecs plus que tous les autres Européens sont friands de Porsche;
voir les magnifiques succursales en banlieue d'Athènes & périphérie des autres villes grecques....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :