Crise européenne : la Banque du Portugal craint l'effet domino

Le régulateur craint que la situation économique européenne avec les crises grecques et espagnoles ne se propage au Portugal. Le pays, en proie à la récession tente lui aussi de redresser sa situation financière avec un plan de rigueur, et plusieurs de ses banques pourraient avoir recours à une aide publique.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La Grèce et l'Espagne entraîneront-il le Portugal dans le tourbillon de la crise? C'est la question qui taraude la Banque du Portugal (BdP). Dans son rapport de stabilité financière publié ce mardi, l'institution affirme que le pays est menacé par un risque de contagion "très accentué". "Au plan international, les principaux risques sont associés à l'éventuelle aggravation de la crise de la dette souveraine en zone euro et à une performance économique plus mauvaise que prévu chez les principaux partenaires commerciaux du Portugal", souligne la BdP.

L?éventualité d'une sortie de la Grèce de la zone euro demeure, même si les partis pro-austérité sont donnés favoris pour les élections législatives du 17 juin. En outre, l?Espagne, voisine du Portugal et son principal partenaire commercial, voit sa situation économique se dégrader.

Rigueur et récession

En outre, la BdP craint que le plan de rigueur drastique adopté par Lisbonne pour réduire sa propre dette ne puisse être appliqué ?de façon efficace?. En échange d?une prêt de 78 milliards d?euros, ses créanciers ont exigé un programme d?austérité sur trois ans de la part du pays, qu?il s?était engagé à respecter. La ?Troïka? (Fonds monétaire international, Banque centrale et Union européennes) achèvera la semaine prochaine son audit trimestriel sur le respect de ces conditions au terme duquel une tranche de 4 milliards d?euros d?aide doit être versé au Portugal. 

Toutefois, ce plan de rigueur ?devrait continuer à impliquer un ralentissement de l'activité économique en 2012, avec la conséquence d'une hausse du chômage et du nombre d'entreprises en faillite ou insolvables", prédit la Banque du Portugal. Comme l?Espagne, le pays s?enfonce dans la récession. Le gouvernement table sur un recul de plus de 3% de son produit intérieur brut (PIB) cette année. Par ailleurs, son taux de chômage atteint presque 15% de la population active.

Au moins trois grandes banques devraient recourir à une aide publique

Autre sujet d?inquiétude : le système bancaire. Alors que l?Espagne souffre de fortes turbulences dans ce secteur, la BdP s?inquiète de ?risques substantiels" pour la liquidité des banques portugaises. Elle s?effraie aussi d?éventuelles nouvelles dégradations de leurs notes par les agences de notation. En outre, si elles ont renforcé leurs niveaux de solvabilité pour tenter de se conformer à celui exigé par l'Autorité bancaire européenne au prix d?un ? effort considérable?, ?trois des quatre plus importantes banques devraient recourir à une aide publique", prévient la Banque du Portugal.
Déjà, la Banco commercial português (BCP) et la Banco Português de Investimento (BPI) ont annoncé qu?elles auront recours à l?enveloppe de 12 milliards d'euros accordé au pays pour la recapitalisation de son système financier. La Caixa geral de depositos (CGD) - qui n'est pas autorisée à se servir de ces fonds ? obtiendra pour sa part le soutient de l?Etat qui lui fournira près d?un milliard d?euros.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 30/05/2012 à 10:03
Signaler
Pourquoi un risque de contagion..? C'est de la récession généralisée, c'est tout. Certains commencent d'ailleurs à évoquer des défauts "légèrement" plus important que la Grèce. Ca commence donc à devenir intéressant, cette petite crise.

à écrit le 29/05/2012 à 21:31
Signaler
Encore un petit LTRO?

le 30/05/2012 à 8:46
Signaler
Encore un petit LTRO? Petit ? Pourquoi petit? Le tarif de base doit tourner autour de 1000 milliards d'euros si on veut quelque chose de bien et confortable, qui tienne au moins 3 mois...

à écrit le 29/05/2012 à 17:10
Signaler
En France aussi ... une banque est en passe d?être nationalisée ... mais chuuuut !

le 29/05/2012 à 18:17
Signaler
Ben oui mais vous voulez les fermer les banques ... Les nationaliser dès dès non plus beaucoup de valeurs en bourse serait une bonne opérations ( l'état au secours des pov clients et en même temps récupération d'une autonomie de création fiduciaire(...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.