Au Portugal, la récession devrait être moins forte que prévu en 2012

L'économie portugaise, plombée par la cure de rigueur appliquée sous l'égide de l'UE et du FMI, devrait se contracter cette année de 3% du PIB, a indiqué mardi la Banque du Portugal (BdP) alors qu'elle tablait en mars sur une récession de 3,4%.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'année 2012 finira moins mal que prévu au Portugal. La Banque centrale du pays, dont l'économie se trouve plombée par la cure de rigueur imposée par l'UE et le FMI en échange d'un plan d'aide de 78 milliards d'euros, a annoncé mardi qu'elle s'attendait désormais à un recul du PIB de 3%. En mars, elle tablait sur une récession de 3,4% cette année. L'institution aligne donc sa prévision sur celle du gouvernement et de la troïka (UE-BCE-FMI) qui avait déjà pris note de la relative bonne performance de l'économie portugaise au cours du premier trimestre. L'activité s'y était en effet contractée de 0,1%, soit moins qu'attendu.

La Banque du Portugal (BdP) reste toutefois plus pessimiste concernant l'année prochaine, car elle table toujours sur une stagnation en 2013 alors que le gouvernement et la troïka comptent sur une légère relance de 0,2% du PIB. "Nous continuons de prévoir une forte contraction de l'économie en 2012 suivie d'une relance graduelle au cours de 2013, toutefois insuffisante pour assurer une croissance du produit sur l'ensemble de l'année", a résumé la BdP dans son bulletin d'été.

"Au niveau international, les principaux risques sont liés à la récente intensification de la crise de la dette souveraine et le maintien d'une incertitude élevée concernant sa résolution", a prévenu la BdP qui avait souligné en mai un risque de contagion "très accentué" lié notamment aux déboires de son voisin espagnol. Au plan interne, "la détérioration de la situation sur le marché du travail et la contraction de la demande intérieure pourront conduire à la nécessité d'adopter des mesures qui garantissent le respect de l'objectif budgétaire" d'un déficit égal à 4,5% du PIB.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 10/07/2012 à 16:54
Signaler
Veuillez éviter de parler de récession mais plutôt de "croissance négative". Signé : un investisseur.

à écrit le 10/07/2012 à 15:57
Signaler
Les Portugais possèdent le PIB du Brésil tout en étant 20 fois moins nombreux.

le 10/07/2012 à 16:34
Signaler
PiB du Brésil en 2011 : 2500 mds de dollars (200 millions d'hab) PIB du Portugal en 2011 : 241 mds (10 millions d'hab) donc oui 20 x moins nombreux mais pas du tout le même PIB

le 23/07/2012 à 5:22
Signaler
Qu'est-ce que c'est que ces comparaisons ? En continuant de jouer à ce petit jeu, on peut dire que le Brésil est 55 fois plus grand que le Portugal, que son économie est 10 fois plus puissante mais que, malgré la croissance récente rapide de l'économ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.