L'Espagne s'enfonce un peu plus dans la récession

Le produit intérieur brut espagnol a reculé de 0,4% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents où il avait baissé de 0,3%, indique ce lundi l'Institut national de la statistique ce lundi.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La récession s'aggrave en Espagne. De 0,3% au premier trimestre, le recul du produit intérieur brut atteint 0,4%, selon les statistiques officielles publiées ce lundi par l'Institut national de la statistique (INE). En cause notamment: "une baisse de la demande sur le marché intérieur, compensée partiellement par une contribution positive de la demande extérieure", explique l'INE dans un communiqué. Le secteur de la construction, l'un des piliers de l'économie du pays souffre depuis 2008, et le nombre de personne sans emploi ne cesse d'augmenter. Le taux de chômage atteint désormais 24,63% de la population active. Et plus de un jeune sur deux est au chômage. Par ailleurs, le rythme de l'inflation espagnole est reparti à la hausse en juillet, à 2,2% sur un an, après 1,8% en juin, selon des chiffres de l'INE publiés ce lundi.

Pas de croissance avant 2014

La situation ne semble pas prête de s'améliorer dans l'immédiat. Le gouvernement prévoit désormais un recul de l'économie espagnole de 1,5% sur l'ensemble de l'année, puis de 0,5% en 2013, avant un retour à la croissance en 2014. De son côté, le Fonds monétaire international se montre encore plus pessimiste. L'institution prévoit désormais un recul du PIB de 1,7% en 2012 puis de 1,2% en 2013, contre -1,5% et -0,6% attendus auparavant, en tenant compte du nouveau plan d'économie de 65 milliards d'euros d'ici à la fin 2014.

Des chiffres peu encourageants que corroborent des prévisions de la Banque d'Espagne publiées la semaine dernière. Ils avaient notamment contribué à alarmer les marchés qui avaient brusquement chuté. Le taux d'emprunt espagnol à 10 ans s'était quant à lui envolé, signe de la méfiance des investisseurs dans la capacité de Madrid à soutenir sa dette. Dans ce contexte, a surgi l'idée d'un plan de secours global qui viendrait s'ajouter aux 100 milliards prêtés par la zone euro pour sauver le secteur bancaire espagnol. Mais le gouvernement de Mariano Rajoy à écarté un tel appel à l'aide à deux reprises. Pour l'heure, une intervention de la BCE pour soutenir les opérations d'emprunt de l'Espagne mais aussi l'Italie semble se profiler. Une rencontre entre Mario Monti, le Premier ministre italien et son homologue espagnol doit d'ailleurs avoir lieu jeudi.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 54
à écrit le 30/07/2012 à 18:49
Signaler
Tous avec moi : "C'est la chute finale, combien tomberont demain ? La troïka internationaaaaaaaaaaaale, c'est la mort du genre humain !"

à écrit le 30/07/2012 à 18:48
Signaler
Les ultralibéraux diraient que c'est parce que les mesures de rigueur ne vont pas assez loin. On pourrait en rire si tout cela ne jetait pas les gens dans la misère

à écrit le 30/07/2012 à 15:32
Signaler
0,4 % de baisse du PIB, ce n'est pas une récession.

le 30/07/2012 à 18:49
Signaler
Si, cela l'est si elle s'ajoute à deux trimestres précédents de baisse.

à écrit le 30/07/2012 à 15:04
Signaler
Demain, on rase gratis ...

à écrit le 30/07/2012 à 14:28
Signaler
"La misère comme la détresse des populations occidentales vont aller en s'amplifiant (...) C'est même une véritable hécatombe qui se prépare..." Livre d'une jeunesse révoltée "les corps indécents". Plus d'avenir pour nos enfants.

à écrit le 30/07/2012 à 13:30
Signaler
Un ménage aujourd'hui quand il ne peux plus faire face a ses dettes peux se déclarer en faillite, pour une entreprise c'est la seule solution, pour repartir sur des bases saines. Pas un seul " responsable politique" n'acceptera de dire que son pays e...

à écrit le 30/07/2012 à 13:00
Signaler
Ras le piston de ces policos bankiers escrocs

à écrit le 30/07/2012 à 12:33
Signaler
Mince pourtant on dirait qu'on va appliquer les mêmes recettes non? A croire que la récession ça se mérite...

à écrit le 30/07/2012 à 12:29
Signaler
face à la récession, les peuples n'ont qu'une seule façon de résister : arrêter de payer les impôts, travailler au noir pour forcer la faillite totale du système et des gouvernements .. et faire tomber tous les dominos qui ne cherchent qu'à les rédu...

le 30/07/2012 à 15:09
Signaler
Un peu comme en Grèce quoi, on a vu le résultat....

le 30/07/2012 à 15:54
Signaler
en Grèce c'était avant le gros plantage , c'en a d'ailleurs été une des causes. Là , c'est après, quand le peuple n'a plus d'autre solution que de tuer l'état et ses créanciers

à écrit le 30/07/2012 à 12:11
Signaler
ah bon..? je comprends pas, la bonne politique d'austérité libérale ne marche pas.?.? c'est surement une erreur du journaliste.

le 30/07/2012 à 13:27
Signaler
@ rpr : un politique d'austérité ne marche pas, une politique d'austérité libérale marche. Vu que vous êtes RPR, ou umpistes, cad socialiste de droite (normal, vous dénoncez le libéralisme), vu n'avez pas encore compris la différence entre ces 2 poli...

le 30/07/2012 à 14:18
Signaler
"d'austérité ne marche pas, une politique d'austérité libérale marche" c'est quoi la diff ? Je vois pas trop là...

le 30/07/2012 à 14:30
Signaler
@John Galt "Austérité libérale = Pléonasme. Le libéralisme (qui pourrait être une solution) est vérolé par les idées néo-libérales qui in fine ne sont que des idées d'inspiration totalitaires, pas meilleures que celles des pires bolchevismes. L'austé...

le 30/07/2012 à 15:07
Signaler
@ JB38 : le libéralisme est vérolée par les idées néo libérales => ela ne veut rien dire ... et si vous ouvriez un livre pour vous renseigner ? Le néo libéralisme est né en 1938 suite au colloque Lippman, et les néo libéraux prônent une intervention ...

le 30/07/2012 à 15:12
Signaler
@ bob : très simple : Austérité : l'état augmente les impôts et asphixie les entités économiques efficiente au profit d'unhe entité économique inefficiente : l'état. La croissance s'éteint petit à petit (regardez la FRance depuis 40 ans) et les impôt...

le 30/07/2012 à 16:07
Signaler
"Austérité : l'état augmente les impôts et asphixie les entités économiques efficiente au profit d'unhe entité économique inefficiente : l'état" ok mais je ne voie pas en quoi nos politiques d'austérité actuelle favorise l'état puisqu'au contraire, d...

le 30/07/2012 à 16:11
Signaler
"nous ferons faillite ..." un état ne peut pas faire faillite, il fait défaut : il annule donc toute ses dettes et le problème est réglé, relance économique... ;-)

le 30/07/2012 à 18:30
Signaler
@John Galt C'est vrai que le néo-libéralisme est né à une époque bénie des Dieux, 1938, comme par hasard juste avant que le Monde ne soit mis à feu et à sang. Merci de m'avertir si dans les prochaines semaines vous auriez vent de l'arrivée d'un nouve...

le 30/07/2012 à 18:47
Signaler
@John Galt La baisse des impôts, c'est l'assurance d'un Etat faible, d'une démocratie faible. J'ai bien compris que ce que vous préférez c'est un Etat fort, au service des forts, quelque chose qui tendrait plutôt vers la dictature, comme le sont les...

à écrit le 30/07/2012 à 11:39
Signaler
Résultat catastrophique,logique, de la politique d'austérité partout où elle est appliquée. C'est à dire quasiment partout dans la zone euro. Y compris en France.. L'Euro zone ne s'en sortira pas avec cette politique prônée par Merkel. On le savait....

le 30/07/2012 à 12:20
Signaler
Ah un moment ou un autre il va falloir que les pays du Nord nous abandonnent pour nous mettre face à nos responsabilités et notre économie pour les nuls que nous avons appliqué pendant 30 ans.Les seuls responsables de cette situation en espagne ce s...

le 30/07/2012 à 12:22
Signaler
Bof, toujours les mêmes phrases entendues partout. A force de vivre au dessus de ses moyens et de s'endetter pour des dépenses publiques énormes...Voila ce qui risque d 'arriver, comme pour une famille qui dépense trop, elle a finalement des dettes e...

le 30/07/2012 à 12:33
Signaler
Pas tous...

le 30/07/2012 à 14:20
Signaler
"...Assumons nos erreurs peu importe le prix à payer" sauf que les erreur c'est le système financier qui les à prises pas les citoyens : les spéculations immobilières, banquia et compagnie c'est leur faute pas celle du peuple !! Si vous souhaitez pay...

le 30/07/2012 à 15:14
Signaler
"les erreurs de la finance" => les réifications sont tjrs utilisées par des gens simplet de pouvant comprendre ce qui se passe. pour votre information, ce sont les espagnols qui ont spéculer sur l'immobilier, pas les banques, elles n'ont fait que leu...

le 30/07/2012 à 15:51
Signaler
" elles n'ont fait que leur préter" si les prêts sont délibérément risqués alors la responsabilité du preteur peut être posé. De toute manière le vrai problème est le suivant : "Chaque seconde les intérêts de la dette publique de la France coûte 249...

le 30/07/2012 à 16:12
Signaler
Je pense qu'il faut etre plus nuance dans l'analyse de la situation espagnole, comme dans celle des subprimes. Il est certain qu'il y a une volonte du politique qui pousse a des politiques d'argent faciles et in fine a la creation de bulles ("80% des...

le 30/07/2012 à 16:29
Signaler
@ @john galt: croyez vous que redonner la planche a billets aux politiques soit une solution? Vous reprenez un argument demagogique d'un certain nombre de politiques francais tels que Melanchon, Le Pen et NDA, qui consiste a dire qu'on pourrait tout ...

le 30/07/2012 à 16:50
Signaler
Entre inflation et dettes, vous choisissez quoi ?

le 30/07/2012 à 17:04
Signaler
@john galt: concernant mon commentaire ci-dessus et la formation des bulles, un point supplementaire: les ratios Loan-To-Value de 90% et autres n'y sont pas non plus etrangers (voir un LTV jusqu'a 98% pour certaines operations avant la crise! Franche...

le 30/07/2012 à 17:16
Signaler
@choix: dettes, sans aucun doute! + mecanisme contraignant pour l'Etat l'obligeant a faire preuve d'un minimum de discipline budgetaire (i.e. sorte de "regle d'or"). Ainsi, plus de transparence, de rigueur, moins de clientelisme au detriment de tous,...

le 30/07/2012 à 17:48
Signaler
"croyez vous que redonner la planche a billets aux politiques soit une solution?" non la solution c'est d'annuler les dettes, seules ceux qui en possèdent trinqueront c'est à dire ni vous ni moi ! De plus, je pense que la finance est un bien commun, ...

le 30/07/2012 à 18:18
Signaler
"non la solution c'est d'annuler les dettes": ben voyons, c'est sur que c'est plus facile que de se remettre en cause. Vous spoliez la tous les epargnants (y compris les millions de contrats d'assurance vie... Ce ne sont pas que des speculateurs fant...

le 30/07/2012 à 19:34
Signaler
"ben voyons, c'est sur que c'est plus facile que de se remettre en cause." cela n'empêche pas la remise en cause mais de toute manière c'est inévitable, il faut croire au père noel pr penser qu'on pourra rembourser une dette de 38 ans ! De plus seul ...

le 30/07/2012 à 19:59
Signaler
austérité libérale : quand un investisseur fait n'importe quoi et investit n'importe comment, il perd son capital , austérité totale pour lui .. les banques et autres financiers ont investi n'importe comment en prêtant à des états insolvables ... con...

le 30/07/2012 à 20:44
Signaler
@ @Tyler: "L'état peut gérer comme le secteur privé d'ailleurs si il est soumis à une régulation" allez voir ce que ca a donne par le passe dans des economies planifiees... Mais maintenant, je vous rejoindrais volontiers: faisons defaut et annulons l...

le 30/07/2012 à 21:15
Signaler
"Personnellement je pense qu'il s'agit d'une bonne solution a terme, mais vous, est-ce vraiment ce que vous souhaitez" le défaut est inévitable encore une fois, la dette n'est pas mauvaise si elle reste dans des proportions raisonnables mais c'est to...

le 30/07/2012 à 21:47
Signaler
la vraie question n'est pas de se demander indéfiniment si c'est bien ou mal de rembourser ... la première chose à faire est un constat : les états occidentaux ( Japon compris ) sont insolvables et ne pourront jamais rembourser leurs dettes .. à part...

le 30/07/2012 à 23:51
Signaler
@ @tyler: en attendant ca ne repond pas a ma question concrete qui est: si demain (ou dans un mois ou un an), on dit "fuck, on ne rembourse pas", comment on fait pour continuer a faire tourner l'Etat a son rythme de vie actuel? (il y a peut-etre des ...

le 31/07/2012 à 9:14
Signaler
"tout nationaliser (parce que au moment ca ramene plein de cash), taxer tout revenu superieur a 100 000 EUR par an a 90%... Bon, faut voir...)" c'est exactement ce qu'a fait Roosevelt après la crise de 1929 et cela nous à amené 80 ans de propérité......

le 31/07/2012 à 11:47
Signaler
@ @tyler: On ne va pas commencer a s'accuser mutuellement de revisionisme, mais le succes du New Deal d'un point de vue economique reste largement a demontrer et je vous trouve particulierement complaisant sur le sujet... Je pense notamment aux mesur...

le 31/07/2012 à 12:35
Signaler
"aux mesures protectionnistes" vous croyez qu'on va continuez longtps a essayer d'etre compétitif avec des chinois qui travail 60 heures/semaine pr qq euros ? Le protectionnisme est une des portes de sortie si on ne veut pas continuer a voir nos usin...

le 31/07/2012 à 12:36
Signaler
"Il faut vraiment etre un sacre bisounours pour penser encore que ca peut marcher une economie centralisee, mais enfin... " l'économie chinoise est la plus centralisé du monde, les banques sont nationalisés pourtant ça n'a pas l'air de vous inquiètez...

le 31/07/2012 à 13:10
Signaler
@ @tyler: l'economie chinoise comme modele de la reussite du collectivisme que vous pronez... Il fallait oser! Ma parole, mais vous donnez le baton pour vous faire battre, meme mes pires contradicteurs collectivistes n'ont jamais eu la betise de me s...

le 31/07/2012 à 13:32
Signaler
@ @tyler: et pour votre message au-dessus, lisez la conclusion du rapport de la Cour des Comptes, entre autres ! Le mille feuille des villes/ departements/regions etc... coute une fortune. Lisez les etudes qui pointent le rapport cout/performance ele...

le 31/07/2012 à 14:26
Signaler
"l'economie chinoise comme modele de la reussite du collectivisme que vous pronez..." je ne prone aucun modèle et certainement pas le chinois mais vous me dites qu'un système bancaire étatique n'est pas viable je vous répond qu'il l'est en chine, san...

le 31/07/2012 à 14:30
Signaler
Quant'à votre étude je ne vais pas la lire car elle signé de Daniel Cohen qui travail pour la banque Lazard, économiste, ultra libérale, omniprésent dans nos médias, mais pas foutu de prévoir la crise de 2008 (un comble pr moi comme tout ces tartuff ...

le 31/07/2012 à 15:04
Signaler
Avant de dégraisser l'état je préfère dégraisser la finance, les paradis fiscaux, m'attaquer aux exilés fiscaux plutôt qu'aux chômeurs chacun ses priorités ;-)

le 31/07/2012 à 15:18
Signaler
En tout cas c'est precisement l'inverse de ce que vous recommandiez ("controle accru de l'economie", controle des prix (votre apologie de Roosevelt)...), c'est a dire la liberalisation de l'economie chinoise, qui a engendre l'explosion de la croissan...

le 31/07/2012 à 15:22
Signaler
@ @tyler: sur ce point, oui, il faut luter contre la fraude fiscale et il est normal de payer des impots lorsqu'on profite d'un ensemble de services de l'Etat (+ une certaine idee du pacte social, qui est noble et a laquelle personnellement j'adhere....

le 31/07/2012 à 15:28
Signaler
PS: pas mal l'article "Le puzzle des taux d?intérêt négatif " sur votre site. Ca peut etre utile pour ceux qui se posent la question sur le sujet...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.