Allemagne : le moral des entrepreneurs en berne pour le 4e mois consécutif

 |   |  299  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'indice Ifo du climat des affaires a reculé pour le quatrième mois consécutif en août, davantage que ce que les économistes attendaient, nouveau signe de l'impact de la crise de la dette sur la première économie de la zone euro.

La crise de la zone euro déprime les entrepreneurs allemands. Pour le quatrième mois consécutif, l'indice Ifo du climat des affaires, indicateur de leur niveau de confiance, est orienté à la baisse en août. Cet indice, établi à partir d'une enquête menée auprès de quelque 7.000 entreprises, s'établit à 102,3 contre 103,2 le mois précédent et une prévision moyenne des économistes de 102,6.

L'indice Ifo ressort à son plus bas niveau depuis mars 2010 alors que les exportations, moteur de la croissance allemande, patinent de plus en plus. Pour 2012, les exportations devraient ainsi croître deux fois moins vite que l'année dernière, selon une prévision de la fédération des chambres de commerce et d'industrie allemande.

Aussi pessimiste sur la situation actuelle que sur l'avenir proche

Le baromètre Ifo a deux composantes: l'appréciation de la situation actuelle et celui des attentes des entrepreneurs pour les 6 mois à venir. En août ces indices sous-jacents ont tous deux reculé. L'indice de la situation actuelle a reculé de 0,3 point pour s'établir à 111,2 points. Celui des perspectives pour les 6 prochains mois a reculé plus fortement, de 1,3 point, pour tomber à 94,2 points, a détaillé l'institut Ifo de Munich dans un communiqué.

Déclin moins brutal qu'en juillet

"Les entreprises sont de plus en plus pessimistes concernant l'évolution de leur activité" et la "conjoncture allemande continue de s'affaiblir", a commenté le président de l'institut Ifo, Hans-Werner Sinn, cité dans le communiqué. Il a toutefois noté que le déclin du baromètre en août était moins brutal qu'en juillet, où l'indice avait perdu 2 points d'un coup. Le chiffre de juillet a par ailleurs été légèrement révisé en baisse de 0,1 point lundi par rapport au chiffre initial donné le mois dernier (103,3 points).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2012 à 10:14 :
logique, l'allemagne a fait le choix de l'exportation à tout prix, sa consommation intérieure est à un niveau historiquement bas, et les clients extérieurs de l'allemagne croule sous les dettes contractées en partie pour acquérir des produits allemands. un pays ne peut pas vivre durablement de l'exportation sans se soucier de la santé de ses clients. Mmme merkel à oublié se simple bon sens économique.
a écrit le 27/08/2012 à 13:23 :
Ce constat est valable partout en Allemagne? Je me demandais si le moral est aussi en berne à Berne ?
Réponse de le 27/08/2012 à 16:02 :
Dommage, Berne est en Suisse...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :