Aux abois, Rajoy puise dans le fonds de réserve des retraites

 |   |  114  mots
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy. Copyright Reuters
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy. Copyright Reuters
Pour faire face à une situation financière de plus en plus difficile, le gouvernement espagnol va pour la première fois mobiliser 3 milliards d'euros du fonds de réserve pour les retraites.

Pour faire face à ses engagements financiers et dans le but d'éviter l'aide de l'Union européenne, le gouvernement espagnol vient d'approuver la décision de puiser 3 milliards d'euros dans le fonds de réserves des retraites de 67 milliards d'euros.

C'est la première fois qu'un gouvernement choisit une telle option. Ces 3 milliards d'euros serviront à honorer les prochaines échéances de remboursement de la dette publique et à payer les retraites qui seront augmentées de 1% en 2013, comme c'est prévu dans le projet de budget pour maintenir le pouvoir d'achat des retraités.

En 2012, le niveau des pensions de retraites avait été également majoré de 1%.

Ce fonds de réserves a été créé en 2002.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2012 à 15:12 :
Vous avez vu les vidéos espagnoles avec les CRS qui chargent dans le métro, dans les grandes surfaces et qui tabassent les journalistes ? L'insurrection européenne n'est plus très loin. Je pense que les premiers politiques qui seront pendus par leur peuple feront grandement réfléchir ceux des autres pays. Mais qui ouvrira le bal ? Mystère.
a écrit le 28/09/2012 à 14:08 :
La situation espagnole est inquiétante car il n'y a pas de solutions. Après des années à dépenser sans compter, l'ensemble de la société doit payer sachant que ceux qui se sont enrichis pourront continuer à bien vivre sans problème (politiques, constructeurs, banquiers, fonctionnariat à gogo ...). L'explosion sociale n'est pas loin car ce qui demandé au peuple n'est pas normal non plus ! La France suivrait-elle le même chemin ? (peu d'efforts demandé aux politiques et à la fonction publique mais de gros efforts aux contribuables et entreprises). De toutes façons, nos sociétés doivent changer car cette situation est juste insupportable.
Réponse de le 28/09/2012 à 16:42 :
quand schroeder a mis en place hartz4, ca a mis entre 2 et 3 ans a commencer a donner des resultats, donc les espagnols vont devoir un peu serrer les fesses qques temps; ceux qui sont vraiment dans la panade car ils n'ont encore rien ft, c'est les francais... quand l italie et l'espagne vont repartir, j'en connais qui vont faire la tete...
a écrit le 28/09/2012 à 13:36 :
Suivons de près la situation espagnole, c' est celle qui attend la France en 2014. En effet nous allons tout droit dans le même mur grâce à une politique socialiste simpliste qui consiste à taxer les petits et moyens retraités qui ont cotisés pendant 42 an comme moi.Merci Hollande, l' autre pays du chômage c' est la France.
Réponse de le 28/09/2012 à 14:08 :
Rajoy, il est de droite,non? Donc tu l'accuserais de faire une politique de gauche? Et sinon ce n'est que spéculation ce que tu dis; mais effectivement il y a de forts risques que cela se passe.
a écrit le 28/09/2012 à 13:02 :
Il va couler l'Espagne à lui tout seul!
Réponse de le 28/09/2012 à 13:31 :
Le crédo actuel est : "Tous rentiers, tous rentiers, tous, tous!"
Réponse de le 28/09/2012 à 14:38 :
Fonctionnaires! Fonctionnaires ! Oui dans le fond? Pléonasme msieu ! Non redondance mon ptit !
a écrit le 28/09/2012 à 13:00 :
Et en plus, les Espagnols pourront faire une croix sur leur retraite. Elle est pas belle, la vie...??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :