L'Allemagne invite la France à l'imiter

Alors que la conjoncture économique se détériore en France, l'Allemagne observe, inquiète.
Les rencontres entre le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici et le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble (photo) tournent de plus en plus au dialogue de sourds sur les options européennes.   Copyright Reuters
Les rencontres entre le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici et le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble (photo) tournent de plus en plus au dialogue de sourds sur les options européennes. Copyright Reuters

Angela Merkel, jusque-là restée prudente dans ses déclarations,semble vouloir préserver le peu qui reste de la solidité du couple franco-allemand. Mais en Allemagne, la grogne monte. De la rencontre entre le ministre de l'Economie Pierre Moscovici et le ministre des Finances Wolfgang Schäuble, qui se sont opposés sur à peu près tous les sujets, aux petites phrases de l'ancien chancelier socialiste Gerard Schröder sur « les promesses électorales (de François Hollande, qui) éclateront face à la réalité économique », en passant par la rumeur d'une étude sur la France commandée par Schäuble aux sages allemands, ces dernières semaines ont été le théâtre d'un retour des tensions entre les deux premiers pays de la zone euro.

Lundi, le quotidien conservateur die Welt parle d'un « président sans boussole » dont la stratégie politique s'apparenterait au complexe « graphisme pluridimensionnel de l'apprenti-sorcier Q cherchant à déchiffrer un puissant virus, dans le dernier James Bond,Skyfall ». Le quotidien s'en prend également au ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, « un clown politique, qui s'agite à la moindre occasion contre les entrepreneurs. »

Les milieux économiques allemands inquiets

Au-delà des politiques, les acteurs économiques outre-Rhin semblent également soucieux de l'état du premier partenaire. «Les milieux financiers sont clairement inquiets aujourd'hui. Quand nous discutons avec les investisseurs, la question de la France revient systématiquement sur le tapis et suscite de fortes interrogations », explique à la Tribune Marco Wagner, analyste chez Commerzbank. Auteur de plusieurs études sur la conjoncture française, il cite les problèmes structurels du marché du travail, le manque de compétitivité et le coût du travail. Certains patrons mettent également en cause la passivité du président, alors que le temps serait compté.

« Aveuglement »

« Nous sommes nombreux à être particulièrement irrités par l'aveuglement du président français. L'économie ralentit, les exportations reculent et le déficit public continue de grandir : l'étau se resserre chaque jour », écrit Bernd Ziesemer, publicitaire reconnu en Allemagne, dans la Handelsblatt. L'attitude de François Hollande lors des sommets européens semble également agacer: « Mr Hollande se présente toujours comme s'il avait une puissante marge de man?uvre politique, critique Mme Merkel au lieu de l'imiter et se fait le porte-parole des Etats du sud », ajoute M. Ziesemer. Pour lui comme pour d'autres, il ne reste plus qu'une chose à faire pour François Hollande : se muer au plus vite en Gerhard Schröder.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 94
à écrit le 14/11/2012 à 8:02
Signaler
l'afnor et la maison du diagnostic et d'autres organismes de ce genre sont contre le redressement productif

à écrit le 14/11/2012 à 7:58
Signaler
et les normes ascenceur et les normes de salubrité et les sanctions, dossier à la préfecture pour le plomb par la maison du diagnostic, coupure de gaz, lettres de sommation ... quand on a un controle ou plusieurs par dénonciations ca calme

à écrit le 13/11/2012 à 23:39
Signaler
A force d'observer le machiavélisme Allemand depuis une bonne vingtaine d'année, il faudrait maintenant en tirer quelques enseignements et stratégies: 1- l'Allemagne a poussé les pays d'Europe à s'endetter pour écouler leur production 2-l'Allemagne ...

le 14/11/2012 à 2:44
Signaler
Bob, comment allez-vous faire pour rétablir le protectionnisme dans le cadre de l'Union Européenne ? Et protectionnisme par rapport aux autres pays européens ou encore vis-à-vis de la Chine qui pourraient bien prendre des mesures de réciprocité à l'e...

le 14/11/2012 à 4:50
Signaler
65 millions de consommateurs assez jeunes comparés à l'Allemagne et encore bien éduqués, ça c'est du potentiel de consommation; il ne reste qu'à rouvrir les usines en France et faire consommer ce que l'on produit; c'est un virage, certes mais plein ...

le 14/11/2012 à 7:53
Signaler
rouvrir les usines avec toutes les normes plomb, salubrité, gaz, amiante, termites, performances naturelles et énergétiques, ventilation ... et leur application rigide, on peut pas rouvrir les usines, l'afnor et les autres organismes font tout contre...

le 14/11/2012 à 15:49
Signaler
@bob, l'économie autarcique n'est pas viable, l'Allemagne s'y est essayée dans les années 30 mais était en faillite dès 1939 d'ou son agressivité et sa fuite en avant. Les industries françaises auront besoin de matières premières que la France ne pro...

le 14/11/2012 à 19:35
Signaler
@haendler, il y a quand même de la marge entre faire importer de Chine l'essentiel des biens de consommation et se retrouver en autarcie totale. On a l'impression que c'est ou noir ou blanc, en fait il y a toute une palette de gris dans les choix éco...

à écrit le 13/11/2012 à 19:20
Signaler
on a le cas typique d un bateau sans capitaine: la france rame comme elle veut de son côté et l allemagne différemment de son côté. Il y a trois solutions: - ou bien on définit un capitaine (la france + allemagne dans le même sac avec le même teneur...

à écrit le 13/11/2012 à 18:25
Signaler
Mais ils se permettent de critiquer notre très brave ministre du "redressement productif" ehm, euh, comment ça??????

à écrit le 13/11/2012 à 18:16
Signaler
L'Allemagne fait semblant de penser son "modèle" économique comme universel alors qu'elle ne cherche qu'à conforter sa place dominante dans une situation centro-européenne privilégiée (ah le fameux "lebensraum". Comment comparer ce pays avec le nôtre...

à écrit le 13/11/2012 à 17:24
Signaler
En terme de d'investissements étrangers en Europe mieux vaut ne pas imiter l'Allemagne.

à écrit le 13/11/2012 à 17:24
Signaler
la grande majorité des allemands n´a aucun probleme et se trouve tres bien chez eux dans un systeme economique équilibré bien que pour 10 % de la population il y a des correction de tir à faire. La seule et vraie appréhension des allema...

le 13/11/2012 à 20:41
Signaler
ya ya, les allemands sont heureux, c'est vrai toucher une retraite de 680 euros par mois à compter de 67 ans pour un salaire de 2500 euros bruts par mois, ça va en faire des jaloux!

à écrit le 13/11/2012 à 16:50
Signaler
Le "fameux modèle Allemand"....par curiosité, demandons donc au peuple allemand ce qu'il pense de leur situation actuelle...exceptés les dirigeants évidemment, imbus de leur personne, les Allemands , pour beaucoup travaillent à temps partiel, ne sont...

le 13/11/2012 à 17:16
Signaler
"...à part ça, il faut être optimiste!" je vais dévoyer vos propos, sortis de leur contexte (envie de suicide?), mais c'est bien d'optimisme dont nous devons faire preuve ! ce n'est pas comme si nous n'avions pas de pétrole non conventionnel et de ga...

le 13/11/2012 à 17:26
Signaler
@fraternité : Vous avez parfaitement résumé la situation.

à écrit le 13/11/2012 à 16:47
Signaler
Imitez l'Allemagne c'est diviser par 2 les prix des logements et baisser le montant des loyers de 40 %, intéressant pour celui qui perd 20 % de son salaire, son pouvoir d'achat sera plus élevé.

à écrit le 13/11/2012 à 16:44
Signaler
Surtout en matières de natalité et non pas verser des milliards pour grossir les banlieues de jeunes désoeuvrés.

à écrit le 13/11/2012 à 16:20
Signaler
Imiter le modèle allemand, concrétement ça veut dire quoi: Baisser les salaires et réduire la protection sociale et les retraites. Pour les salires, comme on peut difficilement rogner les salaires des emplois qualifiés, il reste la main d'oeuvre pa...

le 13/11/2012 à 16:45
Signaler
Le pire c'est la baisse des loyers et de l'immobilier, incompatible avec les Français.

le 13/11/2012 à 16:53
Signaler
Reste à expliquer comment tu retrouves de la croissance en Europe...Je sais pas, les allemands sont surement un peu bete, ils ne doivent certainement pas y avoir pensé. Quelqu'un a une idée à proposer?

à écrit le 13/11/2012 à 16:20
Signaler
Encore ce fameux modele allemand....Ils veulent qu'on fasse quoi?comme eux aller sous traiter en tchequie(salaire 350e/mois) et assembler en france? Les jobs a 1 euros? Syphonner les economies des pays voisins? Sinon les questions de fond,l'harmonisa...

le 13/11/2012 à 19:50
Signaler
"Bon Ils peuvent egalement acheter francais sinon,si aller mieux pour eux ca signifie acheter toujours plus allemand,on ne s'en sort pas" = non, non un allemand achète en priorité allemand et pas français, leur mentalité est très différente de la nôt...

à écrit le 13/11/2012 à 15:03
Signaler
La réduction des charges a déjà été tentée sans succès: peu d'emplois créés. Un entrepreneur qui a un carnet de commandes bien rempli et stable, pourra toujours payer ses charges. Donc financer fortement le lancement et le développement de nouveaux ...

le 13/11/2012 à 15:24
Signaler
La réduction des charges tentée sans succès ?! C'est une véritable blague ! Globalement, entre charges et taxes, les montants prélevés sur le privé n'ont cessé d'augmenter depuis 30 ans alors que le service public s'est considérablement dégradé. Le p...

à écrit le 13/11/2012 à 14:57
Signaler
Dans son livre Jean-Pierre Chevènement : La France est-elle finie ? Editions Fayard. Page 40, il nous raconte comment une clause d'harmonisation fiscale préalable en Europe était prévue dans le Traité de Luxembourg. En 1989, celle-ci sauta sous la p...

à écrit le 13/11/2012 à 14:41
Signaler
Quand j'étais jeune on conseillait aux enfants d'apprendre l'allemand parce que c'était la langue de l'envahisseur. Chassez le naturel il revient au galop.

le 14/11/2012 à 9:00
Signaler
Très constructif! (considérer mon propos avec sarcasme et ironie)

à écrit le 13/11/2012 à 14:07
Signaler
Imiter l'Allemagne, pourquoi pas mais sur ce qu'elle a de meilleur : sa démocratie plus accomplie, sa stratégie industrielle, etc. pas sur le pire : sa démographie suicidaire, sa politique internationale limitée à ses stricts intérêts mercantiles, se...

le 13/11/2012 à 14:59
Signaler
Ce que vous pouvez rajouter concernant l'Europe Dans son livre Jean-Pierre Chevènement : La France est-elle finie ? Editions Fayard. Page 40, il nous raconte comment une clause d harmonisation fiscale préalable en Europe était prévue dans le Traité...

à écrit le 13/11/2012 à 12:54
Signaler
Ah oui, et repasser de 35 à 39h serait un gain direct de 10% de production pour le même coût. Des raisons pour ne pas le faire? Entre perdre quelques jours de congé ou son emploi, choisissez.

le 13/11/2012 à 13:54
Signaler
Cela s'appelle du chantage.

le 13/11/2012 à 14:17
Signaler
C'est surtout une dure réalité pour des PME pour lesquelles 10% de différence sur la masse salariale au passage aux 35h, ça a fait trÚs mal.

le 13/11/2012 à 14:25
Signaler
Les salariés français sont prix en sandwich entre les allemands et les espagnols, ce passage de 35H à 39H est inéluctable ! Les Suisses ont récemment refuser par référendum une semaine de congés supplémentaire...

le 13/11/2012 à 16:14
Signaler
Le probleme, c'est qu'il n'y a pas de donnant donnant. Qui acceptera de travailler 39h au lieu de 35h pour le meme salaire si cette meme entreprise ne donne aucune prime/augmentation lorsqu'elle fonctionne bien? Quant aux suisses, arretons de nous co...

le 13/11/2012 à 18:21
Signaler
@loic:achetez un rasoir et coupez le poil que vous avez dans la main!

le 15/11/2012 à 0:43
Signaler
génial !

à écrit le 13/11/2012 à 12:51
Signaler
L'augmentation des impôts est un mal nécessaire pour tenir le budget, mais il faut s'attaquer au problème de fond. La solution, dégraissage massif de l'état et de son coût de fonctionnement, est malheureusement aux antipodes du dogmatisme socialiste....

le 13/11/2012 à 15:27
Signaler
Bien d'accord avec vous. Donc pour l'instant, on est d'accord, l'équipe gouvernementale ne s'attaque pas au fond du problème. Si ces 2 politiques d'augmentation des impôts (uniquement si temporaire) et de réduction de dépenses ne sont pas menées de f...

à écrit le 13/11/2012 à 12:24
Signaler
j' ai vu des commentaires ici et là...Les Allemands ils s'inquiètent uniquement pour leur buisness!! a quel niveau vous situez la France comme partenaire commercial vis à vis de la RDA. Hein, eh oui leur intérèt n' est pas que la France achète moins ...

le 13/11/2012 à 12:58
Signaler
Ah formidable! Il y a un brin de lucidité dans vos propros. Mais quoi d'autres intéresseraient les allemands qu'une France prospère avec des entreprises performantes (surtout comme fournisseurs, moins comme concurrents, mais là à ce sujet il n'y pa...

le 13/11/2012 à 13:42
Signaler
pour moi c'est des consommateurs qu'ils cherchent, rien d' autre....et vous n' avez pas répondu à la question !.

le 13/11/2012 à 15:32
Signaler
@roro Si l'intérêt de l'Allemagne est de faire des français des consommateurs prospères, il s'agit d'une convergence assez parfaite ! N'est ce pas aussi ce que veulent les français ? Pourquoi donc refuser cette convergence d'intérêt ? Il est justemen...

à écrit le 13/11/2012 à 12:11
Signaler
Une économie qui s'adapte a sa monnaie pert sa compétitivité, la monnaie doit s'adapter à son économie. L' Euro, monnaie unique, manque de souplesse, vive l'Euro monnaie commune avec reintroduction de monnaie locale ou nationale. Allons vers une réel...

à écrit le 13/11/2012 à 11:44
Signaler
L'Allemagne a asphyxié ses pays voisins avec son dumping social. A quand un salaire minimum en Allemagne ? Facile d'employer des polonais pour faire les récoltes en les payant des clopinettes. Par ailleurs, l'Allemagne maintient un Euro fort au détri...

le 13/11/2012 à 12:14
Signaler
@toby75 Facile d'employer des marocains pour récolter.....! Puis il y a des salaires minimums en Allemagne. Mais, contrairement à ce qu'on imagine en France, les allemands sont tellement bêtes qu'il ne veulent un SMIC généralisé!!! Puis comparez un p...

le 13/11/2012 à 12:22
Signaler
Instruisez vous avant de raconter n'importe quoi...

le 13/11/2012 à 12:41
Signaler
Toby ne dit pas n'importe quoi, il paraît (information des journalistes) qu'il existe des mini job payés aux alentours de 6? de l'heure. Et bien sur qu'il existe des pays qui utilisent des clandestins pour récolter les productions agricoles, je ne co...

le 13/11/2012 à 12:46
Signaler
Toujours ces meme boniement de gens qui be savent pas grand chose. VRAI = Il n´y a pas de SMIC imposé par létat en allemagne. Par contre dans la grande majoritié des coprs de metier en particulier des plus mal payées il existe des accords ...

le 13/11/2012 à 13:19
Signaler
Il y a en Allemagne des travailleurs/travailleuses souvent ukrainiens pour les récoltes, le "plombier" polonais gagne assez dans son pays et il y a plutôt des allemands qui vont travailler là-bas.. Les ukrainiens et autresviennent légalement en Allem...

le 13/11/2012 à 15:33
Signaler
Et les travailleurs étrangers mal payés, cela n'existe pas en France, bien sûr ! Quelle blague !

le 13/11/2012 à 20:57
Signaler
dans beaucoup de PME allemandes, il n'y a absolument pas de syndicats, le patron est libre de faire ce qu'il veut, suppression du 13ème mois par exemple, quand au retraite ce sera une misère pour une bonne partie des allemands.

à écrit le 13/11/2012 à 11:40
Signaler
Bien sur le pb de la France date du mois de mai. La chanceliere a une echeance electorale importante, peut etre n'a t elle pas interet a mettre en avant ce que fait Hollande de positif mais lui faire endosser l'heritage de son ancien allie... Ceci di...

le 13/11/2012 à 12:03
Signaler
... Le souci avec Hollande, c'est que même le SPD (Parti Socialiste Allemand) ne soutient pas sa politique. A l'époque, ils avaient d'ailleurs déjà prévenu le PS français que les 35 h seraient une calamité pour la France en matière de compétitivité. ...

le 13/11/2012 à 12:28
Signaler
Oui, il y a un souci avec Hollande. Même le SPD a clairement pris ses distances avec lui. Il est vrai qu'il n'est que fréquentable parmi le club des misérables en Europe. Son positionnement est d'ailleurs étonnant. Les allemands critiquent ce qui se ...

le 13/11/2012 à 12:44
Signaler
quand est ce que le spd a pris ses distances avec Hollande puisque vous l'affirmer ?

le 13/11/2012 à 14:52
Signaler
La troika du spd a rendu visite à Hollande mi-juin 2012. Depuis le chef du spd Gabriel qui est le plus à "gauche" des 3 a périclité dans les sondages. Aujourd'hui, c'est son rival Steinbrück qui se présente comme candidat à la chancellerie, présent l...

à écrit le 13/11/2012 à 11:39
Signaler
Je me demande d'où se nourrit ce complexe allemand qui pousse nos dirigeants à toujours les prendre en exemple. S'il y a indiscutablement un modèle à suivre en Europe, un pays internationalisé, un pays qui brevète, un pays qui produit de l'électroniq...

le 13/11/2012 à 12:22
Signaler
"La France a toujours 10 ans de retard sur l'Allemagne", V.Giscard d'Estaing, Ministre des Finances et d'Economie, 1974

le 13/11/2012 à 12:25
Signaler
Un pays qui pratique le dumping fiscal, un pays ou on trouve des comptes cachés douteux, un pays qui n'a que 8 millions d'habitants, oui c'est la suisse.

le 13/11/2012 à 12:55
Signaler
Comparons ce qui est comparable! S'il y a indiscutablement un modèle à suivre, un pays internationalisé, un pays qui brevète, un pays qui produit de l'électronique, des voitures, des bateaux, un pays qui ne connait pas le chômage de masse (4,2%), un ...

le 13/11/2012 à 14:38
Signaler
Ca voudrait dire ajouter une surtaxe sur vos cheres Kia a nos frontieres...

à écrit le 13/11/2012 à 11:32
Signaler
Je trouve qu'imiter un modèle économique n'est pas sérieux. Un modèle économique ne se construit pas en un jour, il est le résultat de l'histoire économique d'un pays. Pour moi aujourd'hui, le problème de l'Europe ce n'est pas la France mais l'Allema...

le 13/11/2012 à 11:44
Signaler
Il faut moins de "solidarité" mais plus de "responsabilité"

le 13/11/2012 à 12:06
Signaler
Imiter le modèle allemand... tout dépend sur quoi. Ceci étant on peut avoir les mêmes objectifs : un service public et des entreprises compétitives. Pour le second, ça à l'air de passer petit à petit. Pour le premier, le principal, on est encore loin...

le 13/11/2012 à 12:17
Signaler
Que de jolis mots pour dire : "laissez-moi continuer à me goinfrer de thunes dans mon coin et que les autres crèvent". Sans un minimum de solidarité, il n'y a plus de société. Réfléchissez un peu ! Même les groupes de singes font preuve de solidarité...

à écrit le 13/11/2012 à 11:31
Signaler
La FRANCE ne peut plus compter sur la "dévaluation compétitive" pour ajuster sa monnaie par rapport au MARK/EURO. La seule solution qui vaille pour HOLLANDE foin des projections électoralistes et tout en mangeant son chapeau est d'augmenter la TVA ma...

le 13/11/2012 à 11:47
Signaler
Vous n'êtes pas dans le déni. Vous avez alors remarquer qu'en 1983 Mitterrand avait pris la décision d'abandonner toutes politiques monétaires indépendantes en arrimant progressivement le franc (fort) au mark? Mes félicitations! Et puis vous avez rem...

à écrit le 13/11/2012 à 11:28
Signaler
Je ne vois pas l'intérêt d'imiter les Allemands, laissons les construire des automobiles hors de prix que de moins en moins de monde pourra se payer et entretenir. Le jour est proche, et ils le savent, que leur industrie automobile va se dégrader ine...

le 13/11/2012 à 11:48
Signaler
chez votre concessionnaire, une golf a le meme prix qu'une peugeot 308... et c'est pas forcement la meme qualite...

le 13/11/2012 à 12:13
Signaler
Chez mon concessionnaire une golf et une 308 ne sont pas au même prix. D'une façon générale les voitures allemandes sont bien plus chères que les voitures françaises. Notre problème est double : - nous n'avons pas de haut de gamme alors que c'est c...

le 13/11/2012 à 12:28
Signaler
Tout a fait d'accord avec Tolomei, j'ajouterais que nos véhicules sont soumis a une concurrence déloyale de certains constructeurs pratiquant le dumping social, ce qui ne concerne pas le haut de gamme, moins dépendant des prix de vente.

le 13/11/2012 à 12:51
Signaler
Loic a raison ! a bas LE DUMPING SOCIAL pratiqué par DACIA en Roumanie ete bientot par Renalut au Maroc et en Algerie !

le 13/11/2012 à 13:00
Signaler
@ Loic: +1

le 13/11/2012 à 14:39
Signaler
La politique de Renault est tout a fait inacceptable elle-aussi je vous l'accorde... mais Lou_Papet qui dit +1, lui le supporter Kia, ca me fait bien rire...

à écrit le 13/11/2012 à 11:20
Signaler
C'est pas bien de copier sur son voisin, surtout quand il fait des bêtises. Les conservateurs Allemands jouent un jeu dangereux, ils n'ont pas renoncé et ne renonceront jamais à imposer en Europe leur domination. A ce jeu là, ils ont tout à perdre e...

le 13/11/2012 à 12:09
Signaler
Le souci, c'est que le SPD allemand est du même avis que les conservateurs allemands... Pour l'instant la gauche allemande a même été encore plus critique sur la politique d'Hollande que la droite. Mais bon, les socialistes français ont certainement ...

le 13/11/2012 à 12:10
Signaler
Même le gouvernement italien pourtant loin du conservatisme critique la politique d'Hollande... c'est pour dire !

à écrit le 13/11/2012 à 11:11
Signaler
La France ne brille pas sur le plan économique mais l'Allemagne n'a pas à pavoiser au regard du nombre d'allemand qui sont dans la pauvreté ou précaire dont les inégalités augmentent aussi vite que la dette française.

le 13/11/2012 à 11:28
Signaler
Vous êtes dans le déni. Effectivement les inégalités salariales ont augmenté en Allemagne, pour maintenant chûter au niveau des inégalités françaises. L'index GINI (brute) est à votre disposition, Mr out. Par contre vous devriez continuer vos recherc...

le 13/11/2012 à 11:36
Signaler
Pour qu'il y ait des riches, il faut des pauvres, et quand les riches veulent devenir très riches, il faut beaucoup de pauvres et des très pauvres.C'est ça l'Allemagne, la Grèce, l'Espagne,l'Italie, la France aussi avec un avantage, nos très riches s...

le 13/11/2012 à 11:45
Signaler
L'avenir de la France, de l'Allemagne, de l'Europe, du Monde a dépassé le stade du "préoccupant". Les politiques néo-libérales, une Europe anti-démocratique, une mondialisation anarchique, une finance prédatrice ont conduit le Monde au-delà du "préoc...

le 13/11/2012 à 11:51
Signaler
les riches sont en europe, les pauvres en afrique! un pauvre riche est svt plus riche qu'un riche pauvre !!!!!!! sachant que la pauvrete a la francaise c'est 1500 euros nets par mois et que normal 1er a defini un couple de riches comme ' gagnant plu...

le 13/11/2012 à 12:07
Signaler
" l'Allemagne souffrent d'inégalités sociales mais en moindre mesure que la France. La tendande est stable en Allemagne" archi faux vous devriez vous renseignez sur le sujet, les inégalités sociales explosent depuis 10 ans en allemagne et elles n'ont...

le 13/11/2012 à 13:47
Signaler
Posez la question aux allemands qui travaillent pour 1 ? par jour suite à la réforme Schrodêr !

à écrit le 13/11/2012 à 11:02
Signaler
La France est sous occupation allemande ou quoi ? C'est quoi ces lecons et meme ces insultes contre notre gouvernement, c'est incroyable de lire ca . surtout que l'allemagne est pour une grande part responsable de la crise, avec sa politique qui a et...

le 13/11/2012 à 12:04
Signaler
il ne faut pas tout caricaturer!pourquoi ne pas collaborer avec les économistes allemands pour sortir de l'ornière ou nous nous sommes mis tout seuls?

à écrit le 13/11/2012 à 11:00
Signaler
Bon signe : la publication du plan Gallois et la volonté manifeste du Gouvernement Français d'en suivre les conseils concrets d'intervention dans les entreprises mettent les milieux ploutocratiques allemands en émoi .

à écrit le 13/11/2012 à 10:57
Signaler
Il est rare qu'un ministre d'un gouvernement étranger soit qualifié de "clown politique", mais je pense que ses discours intolérables méritent cette attention particulière. L'image de Montebourg est renvoyé vers Hollande. Une démission de ce ministre...

à écrit le 13/11/2012 à 10:50
Signaler
C'est clair que depuis un bon moment l'Allemagne est le modèle a copier. Mais même ça, la France semble avoir du mal à le concevoir. Pourtant les chiffres économiques montrent chaque jours qu'il est temps d'agir. Les 20 milliards vont dans le bon sen...

le 13/11/2012 à 12:17
Signaler
Je ne pense pas qu'il faille donner une nationalité à la politique menée par l'Allemagne. Ce qu'ils font est simple : un Service Public qui ne dépense pas plus que ses recettes et auquel on peut fixer des objectifs pour s'assurer d'un bon niveau de c...

le 13/11/2012 à 16:35
Signaler
Mais ce qui veut dire un niveau d'impôts sur le revenu ou TVA bien plus élévé pour le citoyen. Ce que ne paie pas les entreprises est payé par les particuliers. C'est le cas en Allemagne. Alors le faire en France. On entend déjà le choeur des pleureu...

à écrit le 13/11/2012 à 10:48
Signaler
La grande peur de l'Allemagne c'est d'avoir à se résoudre a adapter l'Euro à son économie et a l'économie globale de l'Europe, alors que jusqu'à présent l'économie de tout les pays de la zone s'adapter a la monnaie unique!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.