Chypre au bord du défaut de paiement

Les ministres des Finances de la zone euro n'ont pas réussi à s'entendre sur une aide à Chypre la semaine dernière. Le pays demande 10 milliards d'euros pour sauver son système bancaire
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Chypre pourrait être dans l'incapacité d'honorer des remboursements de prêts dus en décembre faute d'un accord sur un plan de sauvetage dans les jours à venir avec la troïka des bailleurs de fonds (Union européenne, BCE, FMI), a indiqué un responsable gouvernemental lundi. "Si dans les jours à venir l'Etat ne peut pas obtenir 250 à 300 millions d'euros, alors l'Etat cessera d'honorer des paiements", a déclaré un dirigeant du ministère des Finances, Christos Patsalides, à un comité parlementaire. Selon M. Patsalides, le gouvernement chypriote n'a pas de plan B en cas d'échec des négociations sur un plan d'aide avec la troïka (UE, BCE, FMI).

Pas d'accord la semaine dernière

Jeudi dernier, les ministres des Finances de la zone euro n'ont pas réussi à conclure d'accord sur une aide à Chypre. Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker avait alors déclaré qu'il était possible qu'une décision soit prise en janvier.

10 milliards d'euros pour les banques chypriotes

Chypre est l'une des plus petites économies de la zone euro. Elle a sollicité en juin une aide de ses partenaires européens destinée à recapitaliser son secteur bancaire, fragilisé par son exposition à la Grèce. Ces derniers mois, cette exposition a conduit les agences de notation à sanctionner le pays à plusieurs reprises. Le coût de l'opération pourrait atteindre 10 milliards d'euros, plus de la moitié du produit intérieur brut annuel du pays. Si elle bénéficiait d'un tel renflouement, Chypre serait le quatrième Etat de la zone euro à bénéficier d'un plan de sauvetage après la Grèce, l'Irlande et le Portugal. En attendant, les Européens veulent plus de clarté sur le système bancaire chypriote accusé de rester très opaque. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 18/12/2012 à 9:26
Signaler
C'est ça l'Europe et son euro, un tas d'or pour eux un tas de merde pour nous.

à écrit le 18/12/2012 à 2:49
Signaler
c'est curieux le FMI a donné il y a pas longtemps plusieurs milliards!

à écrit le 17/12/2012 à 22:58
Signaler
A ce rythme là l'Europe pourrait se désintégrer dans quelques mois, un an tout au plus.

à écrit le 17/12/2012 à 22:48
Signaler
Et hop des colonies de brouettes d'euros tous frais et on enterre le probleme pour au moins 3 mois. RDV tous en 2013 !

à écrit le 17/12/2012 à 19:49
Signaler
Bof, comme d'habitude, ils auront leur argent au dernier moment...

à écrit le 17/12/2012 à 19:41
Signaler
L'europe devrait au moins "nationaliser" les banques concernées au profit d'une structure européenne ad-hoc, chargée de revendre ensuite ces banques au profit du budget européen pour récupérer tout ou partie de sa mise !!!

à écrit le 17/12/2012 à 18:27
Signaler
Et oui l'Europe Unie....Bravo.... À quand notre tour????

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.