Moscovici : "un dialogue exigeant avec l'Allemagne, oui, une confrontation ouverte, certainement pas"

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'Economie tente lui aussi un recadrage des troupes au PS. Selon lui, Paris n'a aucun problème de dialogue avec l'Allemagne et n'a pas intérêt à la confrontation.

Au tour du ministre de l'Economie de monter au créneau. Pierre Moscovici a mis en garde contre un affrontement avec Berlin. Il a jugé l'idée d'une confrontation " fausse et totalement contre-productive", dans un entretien publié ce lundi sur le site du Monde. Le ministre socialiste s'exprime après que le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a justement dit souhaiter une confrontation avec l'Allemagne. Ce recadrage intervient également après la diffusion d'un projet de texte du PS particulièrement incisif à l'égard de Berlin.

"Laisser croire que nous serions à la remorque de l'Allemagne n'a pas de sens"

L'actuel occupant de Bercy nie les accusations de manque "d'exigeance" envers la chancelière. "Laisser croire que nous serions à la remorque de l'Allemagne n'a pas de sens. Il y a, entre Angela Merkel et François Hollande, des discussions serrées mais très directes", affirme-t-il. Il pointe en particulier des sujets tels que la croissance, la Grèce, Chypre, le budget européen. Et d'après Pierre Moscovici, la France serait arrivée à "faire avancer les choses (...) sur des positions compatibles avec celles de la France, voire proches d'elles".

"Nous avons gagné en crédibilité"

Par ailleurs, en réponse aux propos d'Alain Juppé, ancien Premier ministre, qui estime que la France est "totalement isolée" en Europe, Pierre Moscovici affirme au contraire qu'elle a montré l'exemple. "Nous avons gagné en crédibilité en faisant le choix du sérieux budgétaire qui, précisément, nous permet d'être écoutés quand nous plaidons pour une réorientation de la politique européenne en faveur de la croissance, tout en refusant l'austérité", déclare-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2013 à 21:10 :
De quoi est-ce que Moscovici veut dialoguer? Des Allemands qui partent à la retraite à 67 ans pendant que les français partent à 60 ans, et on ne parle pas des fonctionnaires? Lorsque l'on est à poil les fesses à l'air, Monsieur Moscovici, on a rien à discuter, on se fait petit et on courre se chercher un cache sexe...
a écrit le 29/04/2013 à 20:05 :
Qui ? Les fonctionnaires et les retrait?ais?! Bloquons les traitements des premiers et les pensions des seconds tant que le d?cit de l'?t (et de la s?) ne revient pas ?? !
a écrit le 29/04/2013 à 16:50 :
Après avoir signé le MES contre l'avis des Français , Hollande est-il capable de s'opposer à Merkel . Les résultats des élections de l'an prochain seront significatifs ! Les Français en ont assez de cette Europe , de La BCE et du FMI qui passent par les banques pour aider les pays à payer leurs dettes . Nous ne sommes pas des pigeons . Quand on dit que les pigeons sont les entreprises , on oublie de dire qu'à terme ce sont les contribuables et les consommateurs qui paient !
Réponse de le 29/04/2013 à 19:48 :
Dans ce cas expliquez nous comment la France devrait faire pour financer en 2013 les 100 milliards de déficit de son budget. Il est trÚs facile de ne pas dépendre des banques : il suffit de ne pas emprunter. Alors chiche, on y va, on baisse tout de suite nos dépenses de 100 milliards ?
Réponse de le 29/04/2013 à 19:48 :
Dans ce cas expliquez nous comment la France devrait faire pour financer en 2013 les 100 milliards de déficit de son budget. Il est trÚs facile de ne pas dépendre des banques : il suffit de ne pas emprunter. Alors chiche, on y va, on baisse tout de suite nos dépenses de 100 milliards ?
Réponse de le 23/05/2013 à 22:15 :
en récupérant la fraude fiscale, estimation 6o milliards de manque à gagner pour l'état, en rétablissant l'impôt payé en 2000, qui n'était pas confiscatoire et qui aurait évité la dette d'aujourd'hui. Quand aux fonctionnaire ils sont des salariés comme les autres, et mon souhait, c'est que tous les salariés aient la sécurité de l'emploi;
quand aux avantages que bénéficient les fonctionnaire ouvraient vos yeux et vous verrez très vite que de nombreux salariés du privé ont des avantages qu'aimeraient bien avoir les fonctionnaires . La mutuelle, financée à part égale entre l'employeur et le salarié et ou le salarié bénéficie en plus de la possibilité à ne pas déclarer aux impôts leur participation. Le comité d'entreprise qui offre de meilleurs prestations que les services sociaux.
a écrit le 29/04/2013 à 16:25 :


L'euro est mal géré et est toxique
( Chiffres Eurostat )
La parite euro/dollar surgonflée de 30% en 10 ans ruine les exportations de la zonUE sauf pour l?Allemagne qui fait tout fabriquer en chine avec le vrai faux label UE« Made in germany a 90%chinois »
2002 : 1? = 1$ , 2012 1?= 1,3$
Faible endettement pour les pays UE qui ont refusé l?euro
UE HORS ZONE EURO = FAIBLE ENDETTEMENT 48% DU PIB, 41% en 2002
Danemark = 47% ,47% en 2002 ,
Suède = 32% , 52 % en 2002
Pologne = 55% , 41% en 2002
Rép tchèque= 41% , 30% en 2002
Hongrie = 82%, 57% en 2002
Lettonie = 46% , 15% en 2002
Lituanie = 36% , 22% en 200 2

Les USA comme modéle , seule l? Angleterre s?endette très fortement
Angleterre = 148% (Agence Fitch) ,33% en 2002

UE- Zone-Euro = Double Endettement 85,1% du PIB, 62% en 2002
France = 89% , 58% en 2002
Allemagne = 84% , 60% en 2002
Italie = 119% , 108% en 2002
Belgique = 100% , 105% en 2002
Espagne = 119% , 108% en 2002
Grèce = 142,8% , 102% en 2002
Irlande = 114% , 32% en 2002
Autriche = 75 % , 66% en 2002
A la BCE le directeur Draghi compromis par un conflit d?interets avec les USA
Ex -président de la banque US Goldman Sachs qui a truqué les comptes de la Grece

Depuis 2002 , l?euro est 30% plus cher avec une parité euro/dollar manipulée par la Fed-USA le FMI - 1? = 1$ en 2002 et 1,3$ en 2012
D?où face a la chute de nos exportations , les délocalisations hors zone euro (chine) et l?austérité des pays européens
Les USA sont en guerres perdues d?Irak et d?Afaganistan a credit , ils subventionnent GM et FORD et ils font payer l?europe en dévaluant le dollar
LA DETTE USA TOTALE TRIPLEE EN 10 ANS passée avec 23000 milliards$
Dette USA = 167% du PIB en 2012, 59% en 2002

Réponse de le 29/04/2013 à 17:16 :
Trop de chiffres. C'est illisible.
a écrit le 29/04/2013 à 16:23 :
Zone Euro Le mensonge de la pauvreté
Les FRANCAIS et les ALLEMANDS payent aux pays riches......
10% des ménages les plus riches détiennent plus de la moitié des richesses totales de la zone euro.
http://fr.euronews.com/2013/04/17
La BCE a publié une étude révèlant que les ménages des pays frappés par la crise sont riches
Les belges , luxembougeois, ,Chypriotes, Italiens qui sont tres riches et les Allemands et les Français payent
La richesse moyenne d?un ménage est calculée de la sorte : elle inclut le total des actifs immobiliers, les dépôts bancaires, les investissements auxquels on soustrait les emprunts et toutes autres sortes de dettes.
L?Allemagne et l?Autriche sont les seuls pays de la zone euro où moins de 50% des ménages sont propriétaires de leur logement, les pensions versées aux ménages retraités sont importantes
Un ménage possède en moyenne
1° Le Luxembourg avec plus de 700 000?
2° Chypre avec 670 000 ?
3° Malte avec 366 000 ?
4° La Belgique avec 340 000 ?
5° L?Espagne avec 291 000 ?
6° l?Italie avec 275 000?
7° la France avec 233 000?
8° l?Allemagne avec 195 000?
9° Les pays bas 170 000?
10° la Filande avec 162 000?
11° Portugal avec 153 000?
12° Slovenie avec148 000?
13° Grece avec147 000?
14° Slovaquie avec 80 000?
A la publication de ce constat, beaucoup ont d?abord cru à un gag
Résultats de l?enquête de la BCE une inégalité. L?UE demanderait aux contribuables les plus pauvres de la zone (au Nord) de secourir des plus riches qu?eux lors des récents plans de sauvetages.
a écrit le 29/04/2013 à 15:52 :
En tapant sur Merkel, ce gouvernement nous fait encore une belle démonstration de sa faiblesse, son incapacité à moderniser le pays. Lorsqu'on ne parvient pas à justifier ses échecs, il est tout naturel de fustiger les "méchants" voisins qui ont bien sûr réussi à sortir de cette crise au détriment de l'Europe. Mais l'opinion n'est pas dupe! Nous tenons notre classe politique pour responsable. Je suis l'actualité sur Onemoretab, un site qui permet de voir tous les sites d'info en même temps et je constate chaque jour, sur les journaux de tous bords que Mr Hollande dégringole même auprès de son électorat et à présent nous sommes raillés par une Europe auprès de laquelle nous perdons une influence pourtant historique.
a écrit le 29/04/2013 à 15:41 :
En tapant sur Merkel, ce gouvernement nous fait encore une belle démonstration de sa faiblesse, son incapacité à moderniser le pays. Lorsqu'on ne parvient pas à justifier ses échecs, il est tout naturel de fustiger les "méchants" voisins qui ont bien sûr réussi à sortir de cette crise au détriment de l'Europe. Mais l'opinion n'est pas dupe! Nous tenons notre classe politique pour responsable. Je suis l'actualité sur Onemoretab, un site qui permet de voir tous les sites d'info en même temps et je constate chaque jour, sur les journaux de tous bords que Mr Hollande dégringole même auprès de son électorat et à présent nous sommes raillés par une Europe auprès de laquelle nous perdons une influence pourtant historique.
a écrit le 29/04/2013 à 15:24 :
Pour comprendre la colère de l'Allemagne, il faut regarder ce qui se passe à Francfort, à la Banque Centrale Européenne. Aujourd?hui, les banques de l?Union Européenne ont dans leurs livres 1500 milliards d?euros d?actifs pourris.

Je dis bien : 1500 milliards d?euros d?actifs pourris.

Ce sont des actifs pourris, des obligations pourries, des créances irrécouvrables, ? bref ce sont des merdes.

http://www.pauljorion.com/blog/?p=52911

Comment les banques de l?Union Européenne se débarrassent de toutes ces merdes ?

Réponse :

Les banques françaises donnent les merdes françaises à la Banque de France, qui les donne à la Banque Centrale Européenne.
En échange, la BCE donne à la Banque de France des dizaines de milliards d?euros tout beaux, tout neufs, tout propres. Ensuite, la Banque de France donne ces liquidités aux banques françaises ?
? et les banques françaises utilisent ces liquidités pour acheter les obligations de l?Etat français.
Conséquence : l?Etat français peut continuer à emprunter sur les marchés internationaux. Son taux d?emprunt ne cesse de baisser.
Conclusion :
Tout le monde est content !

Dans tous les pays européens du sud, le mécanisme est le même : en Italie, en Espagne, etc.

Les banques italiennes donnent les merdes italiennes à la Banque d?Italie, qui les donne à la Banque Centrale Européenne.
En échange, la BCE donne à la Banque d?Italie des dizaines de milliards d?euros tout beaux, tout neufs, tout propres. Ensuite, la Banque d?Italie donne ces liquidités aux banques italiennes ?
? et les banques italiennes utilisent ces liquidités pour acheter les obligations de l?Etat italien.
L?Etat italien peut continuer à emprunter sur les marchés internationaux. Son taux d?emprunt ne cesse de baisser.
Tout le monde est content !

Mario Draghi est un alchimiste : il transforme la merde en euros !

Bon, évidemment, les journalistes allemands et les dirigeants politiques allemands ne sont pas contents.

Vendredi 19 avril 2013 :

Schäuble en faveur d?une action de la BCE pour réduire les liquidités.

Le ministre allemand des Finances verrait d?un bon oeil une action de la Banque centrale européenne (BCE) pour réduire les liquidités en circulation dans la zone euro, selon un entretien à WirtschaftsWoche, mais juge que cela est difficile dans la situation actuelle.

« Il y a beaucoup d?argent sur le marché, selon moi trop d?argent », a déclaré Wolfgang Schäuble dans un entretien au magazine allemand à paraître lundi, mais dont des extraits ont été publiés vendredi.

Donc « si la BCE essaie d?utiliser sa liberté d?action pour réduire un peu cette grande quantité de liquidités, je ne pourrais que le saluer », a-t-il ajouté.

Mais la liberté d?action est minime actuellement en raison de la crise qui frappe nombre de pays de la région, a-t-il aussi souligné. « Nous ne devons pas oublier en Allemagne que beaucoup de pays européens sont encore dans une situation de croissance précaire ».
Réponse de le 29/04/2013 à 16:26 :
La colère que vous expliquez a beau avoir sa justification, elle est néanmoins tendancieuse, tout en étant complice.
Explication : la gestion sinon la cogestion démocratique allemande a ses vertus de sérieux et de discipline qui lui font avoir peur des désinvoltes membres du club-med. Mais, elle se complaît dans l'origine glauque du mal que vous décrivez. C'est le Système adopté par tous en Occident qui a institutionnalisé le principe de mise aux enchères de tout et de n'importe quoi pour susciter de la croissance et de la création de valeurs. Dérégulation et désintermédiation du big bang de Reagan et de Thatcher sont à l'oeuvre, faisant tellement peur aujourd'hui qu'on dit le Système irréversible.
Inévitablement, les marchés financiers dont ceux d'Europe affichent des moulins de transactions dont les contre-parties mécaniques nécessitent toujours plus de flux de liquidités pour en faire tourner les pales. L'ingénierie sophistiquée des financiers y pourvoit avec tous les produits pourris,toxiques, dérivés, structurés inventés et disséminés en trillions échangés. Après l'apôtre français de la stérilisation des liquidités répandues par la BCE, le Draghi a excellé dans les fumeuses subtilités, l'été dernier notamment, qui ont "engaillardi"les fameux investisseurs. Tout est bon de virtuel comme de pourri à mettre sur les tables d'enchères ; l'exemple des "charognards" dans un marché qui leur est profitable ( cf la cession de Fortis ) est éloquent. Ce constat manifeste crédibilise le "songe" récent du duo d'Attali avec Mélenchon, quelles que soient les outrances révoltantes du second ; le jury d'auditeurs critiques adverse en fut même épaté par sa perspicacité. Ne pouvant renverser la table du Casino glauque dont s'accommodent les gouvernants dont le comique G 20 , n'y aurait-il pas pour l'Europe un compromis moins conflictuel, dans un euro commun et non unique avec des monnaies secondes, au risques et périls ainsi cantonnés ? Le foirail européen fonctionne avec des régimes centrifuges jusqu'au cas insolent du Royaume Uni. Pourquoi en ont-ils le droit et pas d'autres ? Que pourrait-on faire ?


a écrit le 29/04/2013 à 14:28 :
Pourquoi vouloir faire risettes Merkel c est bien sa politique autoritaire qui a conduit au problÚmes de UE. C est mécanique austérité = chômage = précarité = chute des productions etc en fait un cercle vicieux et non vertueux
a écrit le 29/04/2013 à 14:20 :
il est dangereux de vouloir mordre la main qui te nourrit ....
a écrit le 29/04/2013 à 13:42 :
1 Mai férié 8 et 9 idem dans une France qui ne fout rien ! 35H etc .... c'est la fin ! C'est la faute d' Angela ? ... je baisse les bras ...............
Réponse de le 29/04/2013 à 14:23 :
C est sa baisse les bras on ne subira plus tes idioties partisane
a écrit le 29/04/2013 à 12:59 :
Mitterrand disait:nos problèmes c'est la faute à Thatcher,les socios ont trouvé une autre cible:
Mme Merkel.L'histoire se répète et on apprends rien.Minable
Réponse de le 29/04/2013 à 13:27 :
siiiiiiiiiiiii on va dans le mur à grande vitesse !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 29/04/2013 à 12:54 :
Depuis un an c est la faute a sarko, ce discours n est plus crédible donc maintenant c est la faute a merkel .Ils assument quand les bons socialistes?
a écrit le 29/04/2013 à 12:34 :
en gros = "faite ce qu'on dit ... SVP" voila, il a juste oublié qu'il parle aux ALLEMANDS ! Ils vont dires oui devant laisser ces branques revenir victorieux et faire exactement le contraire !
a écrit le 29/04/2013 à 12:30 :
Qu est-ce qu'on fait lorsqu'on n'a plus d'arguments? Diffamations, rassembler le maximum de mécontents, qui existent toujours. Il est très facile de rassembler CONTRE que POUR quelque chose. C'est pourquoi le gouvernement Français depuis un an incapable d'expliquer sa politique, s'il y en a une, cherche du renfort, l'Europe du Sud contre l'Europe du Nord. Et ce "truc" ce n'est même pas Hollande qui l'a inventé, pendant des siècles cela fonctionnait à merveille en Europe. Mais comme comportement ce serait plutôt, pour dire comme J.-M. Ayrault concernant Dépardieu, minable! Si le Président ne sais rien faire d'autre - pauvre France.
a écrit le 29/04/2013 à 12:09 :
Sémantique inintelligible à tout Français sensé ; aucune chance que l'opinion y croit. La voie à une issue supportable de part et d'autre serait un statut de la France entre celui centripète de l'eurogroupe et celui centrifuge du Royaume Uni. De quel droit exiger un foirail européen avec des maquignons qui n'ont pas la même liberté d'enchères ? Un moyen terme assouplissant sans cassure serait une monnaie commune et non unique et des droits tout-à-fait sensibles aux populations dérogeant à la primo-souveraineté de Bruxelles ; comme les accords sulfureux de Schengen.
a écrit le 29/04/2013 à 11:45 :
En français "confrontation" ne signifie pas "conflit".
a écrit le 29/04/2013 à 11:40 :
Les Allemands ? A l'Est, ils haïssent les peuples, à l'Ouest, ils les méprisent . Quand aux génuflexions de ce gouvernement comme du précèdent , elles sont détestables - Collaboration quand tu nous tiens...
a écrit le 29/04/2013 à 11:39 :
Exigeants, ils feraient mieux de l'être d'abord avec eux mêmes ! Ce sérieux, cette exigence mis en avant, ça s'appelle de l'auto suggestion mais, en Europe, tout le monde en pleure ( de rire mais pas que) et la cacophonie au sein du PS révèle autant l'absence totale de travail d'équipe que la volonté de faire plier le chef indécis dans un sens ou l'autre.
a écrit le 29/04/2013 à 11:11 :
Qui peut encore le croire ? Après ses mensonges sur l'affaire de son ministre du budget CAHUZAC où lui comme HOLLANDE nous ont "raconté" qu'ils ne savaient pas, alors que les JOURNALISTES savaient depuis bien longtemps ?!
a écrit le 29/04/2013 à 11:02 :
Si il veut perdre son temps, il peut dialoguer tant qu'il veut, les Allemands sont polis mais exiger, c'est une autre histoire.....Nos amis d' Outre Rhin se soucient comme d'une gigue de notre opinion et comme ce sont eux les payeurs, Monsieur le grand Ministre de l'Economie de la petite et appauvrie France devra faire comme dit Madame la Chanceliere de la grande et riche Allemagne.
Réponse de le 29/04/2013 à 12:07 :
Je ne crois pas que Madame la Chancelière dit que "La France doit faire comme l'Allemagne". Mais, que le gouvernement français mette de l'ordre dans ce pays. Peu probable, car avec toutes les "exceptions, particularités françaises" c'est impossible. Il faut que le monde entier fasse comme ce pays exceptionnel, à savoir des dettes, vivre au dessus de ses moyens, pourquoi? parce que c'est la France. Donc, Napoléon c'est trompé, "impossible" est bel et bien français!
Réponse de le 29/04/2013 à 14:46 :
Vous avez, helas, raison mais mettre de l'ordre en France n'est pas facile car si tout le monde ou presque reconnait qu'un changement est necessaire , personne ne veut que l'on touche a ses propres avantages.Il faut que ce soit les autres qui payent.
a écrit le 29/04/2013 à 11:01 :
les socialistes n'ont pas encore compris qe l'on s'impose par ses compétences par en critiquant les autres;c'est bien la france qui a trop de ministres ,de députés, de sénateurs de communes ,de priviléges de élus etc qui a fait la bétise des 35h en quoi l'allemagne EST RESPONSABLE ?????????
Réponse de le 29/04/2013 à 14:14 :
Grâce a J.P. "Harlem" Désir, qui n'a d'ailleurs été Désiré par personne, le bon vieux Parti Socialiste décrépi va bientôt pourvoir insérer le terme National au milieu de son nom pour redonner du "dynamisme" a tous ses petits soldats bien lobotomisés... On n'est pas dans la M....
a écrit le 29/04/2013 à 10:55 :
Contre Sarkozy, contre la Chine, contre l'Allemagne.. A cause de Sarkozy, à cause de la Chine, à cause de l'Allemagne.. C'est facile de renvoyer les erreurs et leurs incapacités de gouverner sur les autres...
a écrit le 29/04/2013 à 10:30 :
pour quand sa demission ........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :