France-Allemagne : le match de la compétitivité se joue-t-il au McDonald's ?

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
D'après le think thank Bruegel, le prix, élevé, du Big Mac vendu en France, constituérait un indicateur d'une baisse de la compétitivité française.

Le prix du fameux burger de Mc Donald serait-il révélateur de l'écart de compétitivité entre les pays européens ? Le très sérieux indice Big Mac, publié par The Economist et permettant de comparer les valeurs des monnaies, a été analysé en détail par le think thank européen Bruegel. Premier constat : le Big Mac coûte aujourd'hui en France 40 centimes de plus qu'en 2011. Notre pays est, avec la Finlande, l'endroit où le burger est le plus cher d'Europe. Outre-Rhin, son prix est resté inchangé au cours des deux dernières années alors qu'il s'est effondré en Grèce, avec une perte de près de 20%. Athènes, son Acropole, ses ruines et ses Big Mac les moins chers du Vieux continent...

Prix du Big Mac en Europe



The Economist a mis au point l'indice Big Mac en 1986. En se basant sur le prix de ce hamburger dont la fabrication est standardisée au niveau mondial, il devient possible de comparer la valeurs des monnaies. (chiffres : The Economist) 

De ces chiffres, Bruegel tire des conclusions plus générales. Ainsi, pour le centre de réflexion dirigé par Jean-Claude Trichet, l'ancien président de la BCE, l'augmentation du prix du Big Mac français sans augmentation en Allemagne suggère une baisse de compétitivité de la France au profit de son voisin. D'autant que Bruegel rappelle que le prix des Big Mac a fluctué au cours des six derniers mois...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2013 à 19:32 :
Oui sans doute mais les produits MAC DO français n'ont rien à voir avec les produits des MAC DO allemands ; que ce soit la qualité du pain, la qualité de la viande ( Boeuf, Poulet ), et les ingrédients d'accompagnement........on peut faire faire une analyse par dégustation à l'aveugle, si vous voulez !
a écrit le 06/08/2013 à 17:42 :
moi je prefere le magret ,le saumon le caviar ,comment faire pour comparer ?
a écrit le 29/07/2013 à 12:54 :
En fait, il faut plutôt se demander pourquoi le produit est plus cher, et pas si pour fabriquer le produit il faut plus de moyens. Car le prix du produit n'est pas lié à son coût de fabrication mais au prix du marché, au prix que le client est prêt à payer pour l'obtenir. Pour que l'entreprise gagne de l'argent, il faut bien sûr que le prix de vente soit supérieur au prix de production ! Mais il ne faut pas en déduire que cela coûte plus cher à produire en France par rapport à d'autres pays car la marge bénéficiaire de Mc Do n'est pas la même dans chaque pays. Les clients français de Mc Do sont ceux qui sont prêts à payer plus que les autres. Cela signifie au contraire de la conclusion de cette étude que les fraçais ont plus de pouvoir d'achat que les autres pays et que donc on peut supposer que leur compétitivté est plus importante s'il dégage un meilleur pouvoir d'achat ... La France est d'ailleurs le pays qui rapporte le plus à Mc Do en termes de bénéfice net ! Sans doute la concurrence est-elle moindre car les autres façons de manger rapidement sont également positionnées avec un prix relativement élevé en France par rapport aux autres pays. Au Japon il est possible de manger un repas complet le midi pour 1.000 yens et ce prix n'a pas changé depuis près de 15 ans (soit environ 7 euros).
a écrit le 20/07/2013 à 1:56 :
Bon, vous avez compris, ce sont les américains qui décident de notre compétitivité via leur Big-Mac, MDR...
a écrit le 19/07/2013 à 19:28 :
pour un produit de m..... Où sont les barres du prix de revient dans votre graph ?
a écrit le 19/07/2013 à 17:19 :
A l'origine, The Economist avait fait cet indice à titre "anecdotique", et avait annoncé cet outil comme étant "matière à réflexion" et donc sans prétention "pontificale". Avec les années on en a fait un point de référence médiatique pour économistes "simplets"... J'en veux pour preuve qu'un groupe de réflexion (excusez du peu, je suis francophone...) comme Bruegel s'en empare alors qu'il aurait peut-être mieux à faire dans le domaine économique ou européen. Bruegel est très très controversé... Et ce n'est pas la première fois qu'il a besoin de faire parler de lui. Maintenant, pour la malbouffe, c'est plutôt affaire de "culture stomacale"... Les Italiens (et les Français) possèdent une culture culinaire...c'est du moins ce qu'en dit l'image d'Epinal car... parmi leur population il existe quand même des ignares culinaires. Comme partout d'ailleurs. Alors qui consomme des McDo ? Pas difficile à comprendre, c'est écrit entre les lignes : la clientèle pauvre (économiquement & intellectuellement). C'est elle qui fait le chiffre d'affaire récurrent. Le bobo qui y va avec ses moutards "pour leur faire plaisir" n'y va qu'occasionnellement, c'est pas lui qui fait vivre McDo... Et donc, même si c'est un frenchie à la tête de la division européenne et qu'en Europe, seule McDo-France gagne de l'argent, les autres en perdent... ça ne prouve absolument rien. La seule chose que cela prouve, et ce au niveau universel, c'est que McDo a peut-être une politique d'asservissement pour s'imposer. Très intelligents, ils vendent a n'importe quel prix... que le public veut bien prendre. Si c'est trop...on modifie, le peuple suivra toujours, c'est une constante! Alors parler du McDo comme indice économique est aussi valable que de glorifier les chiffres de l'INSEE... MDR & bien à vous.
Réponse de le 19/07/2013 à 18:35 :
Absolument, il faut être un peu neu-neu pour prendre cet indice au sérieux et puis il faut être assez tartignolle pour prétendre que les grecs, les espagnols et les portugais sont en bien meilleure situation que le reste du panel parce que la malbouffe internationalisée est vendue moins cher chez eux que chez les finlandais. Ce n'est pas la première fois que "The economist", journal au combien d'obédience ultra-libérale se vautre. Il avait prédit une baisse continue du pétrole brut en 2008 quelques semaines avant qu'il n'atteigne son plus haut historique et pendant 10 ans cet hebdomadaire a doctement expliqué a ses lecteurs les bienfaits de la finance dérégulée... jusqu'au krach de 2007 (en encore, leur yeux ne se sont ouverts que lentement et pas complètement). The economist reste une lecture intéressante, mais faut pas croire tous ce qu'ils écrivent... comme la Tribune.
Réponse de le 20/07/2013 à 4:01 :
Toutefois le MD représente une unité calorique standardisé. On peut donc comparer le prix de ce produit et de ce qui y est inclus car la plupart du temps les produits de base sont produits localement. Si on estime que MD US demande le même pourcentage de droit de licence, c'est donc assez représentatif, dans des pays similaires, ce qui devrait être le cas dans la zone euro (convergence!!!). Si on considéré aussi que c'est un produit de masse concurrentiel et concurrencé on peut donc estimer que la marge est minime et relativement stable.
Cependant, il serait plus pertinent de prendre le temps de travail nécessaire pour se payer un MD.
Réponse de le 20/07/2013 à 13:15 :
@kro magnon: on peut en effet standardiser le prix dans tous les pays. N'en reste pas moins que la majorité n'a pas forcément les moyens de se l'offrir. Je vois en Russie où KFC est au même prix qu'en France, sauf que le salaire moyen en Russie n'a rien à voir avec le salaire moyen français :-) Un peu comme la standardisation du prix du caviar :-) Mais sur le papier, c'est toujours merveilleux :-)
a écrit le 19/07/2013 à 16:10 :
Il n'est pas juste de parler de compétitivité. L'indice Big Mac est plutôt l'indice du pouvoir d'achat.
Les différences de compétitivité ne se résument pas au différences de prix d'un produit précis mais plus particulièrement aux différences de qualité, d'innovation et dependent surtout de la faculté de l'industrie d'un pays à créer des produits à plus haute valeur ajoutée, cad des produits pour lesquels un consommateur est pret à débourser plus. Cela explique pourquoi en Suisse ou en Finlande, le prix d'un big mac est très cher, cependant ces pays restent très compétitifs. Dans le domaine de la qualité et l'innovation la France prend malheureusement encore plus de retard sur ses voisins. Pour conclure, l'indice Big Mac veut seulement dire une chose: le pouvoir d'achat diminue en France, ce qui risque d'enrayer le moteur de l'économie francaise qui est la consommation.
Réponse de le 19/07/2013 à 16:42 :
tout a fait d'accord, article nulement représentatif de la compétitivité FRANCAISE !
a écrit le 19/07/2013 à 15:39 :
Le mac do est un indice, et comme tel il faut le prendre avec précaution. Cependant, il est révélateur : je bosse dans l'industrie et quand les allemands ont décidé de vous claquer un prix , les français sont clairement out.
Réponse de le 19/07/2013 à 16:37 :
le prix est un indicateur, il faut le prendre en compte mais il y a d'autre indices à prendre en compte pour pouvoir annalyser la compétitivié d'un pays (notemment hors prix).
SVP cet article ne représente en aucun cas la situation de la france par rapport a un pays étranger...
Réponse de le 19/07/2013 à 17:22 :
dans ce cas la Grece et le portugal sont plus compétitifs que la France??? Sur produit identique à qualité égale, s'il y a une différence de couts, alors cela peut-etre lié a différents facteurs. Sans le cas du big mac, c'est la différence des charges patronales et de la matiere premiere (la viande est beaucoup moins chere en Allemagne) qui font probablement la différence.
a écrit le 19/07/2013 à 15:23 :
On peut se moquer du prix du MacDo, mais ces chiffres ne font qu'illustrer l'écart de coût horaire de main d'oeuvre. France 34.99?, Allemagne 32.74?, soit 7% d'écart. Source: COE-Rexecode. La question n'et pas de savoir si on aime ou non le MacDo.
Réponse de le 19/07/2013 à 16:23 :
il n'ya pas de salaire minimum en Allemagne ....accepteriez vous de travailler pour 600 ? /mois ?
Réponse de le 19/07/2013 à 16:56 :
1 vous ne tenez pas compte du niveau des prix dans la vie courante ( nourriture , loyer ....)
2 posez la question à une personne au RMI !
Réponse de le 19/07/2013 à 17:32 :
Cout salarial = salaire + charges. Si la différence de cout n'est que de 7%, cette différence n'est donc pas lié aux salaires mais bien aux charges salariales (étant donné que les charges salariales sont 2 fois moins importantes en Allemagne qu'en France). @pol:faudrait vérifier ce que gagne un employer Mc Do en Allemagne. A mon avis vous seriez surpris... J'exagére un peu mais en gros un employé qui gagne 20K?, coute 30k? à l'employeur allemand et 40K? à l'employeur francais. Tout ramener au salaire est donc faux.
Réponse de le 20/07/2013 à 13:28 :
c'est bien gentil de parler des charges entre français et allemand , mais le consommateur lui paie de la TVA non ? quand on voit les différences de taux entre pays et produits cela peut du simple au triple selon le pays , ce qui est a 5% ici est a 10 ailleurs voir plus , de plus ces multinationales veulent des prix elevés dans des pays a fort salaires et là ou le niveau de vie est plus faible , leurs produits sont moins chers , c'est juste pour assoir leur image de marque et donc de taux de pénétration de marché face a la concurrence , il faut donc relativiser , la compétitivité entre peu dans ce genre d'analyse avec des multinationales
a écrit le 19/07/2013 à 15:08 :
Il n'y a pas d'élevages bovins en Grèce, ou très peu. Qui peut affirmer qu'ils utilisent une viande d'aussi "bonne" qualité (j'utilise des guillemets, hein) qu'en France. Certes la recette du big Mac est la même partout, mais les ingrédients ne sont pas les mêmes. Par ailleurs, si l'on en croit ce graphique, c'est la Grèce qui est donc le pays le plus compétitif d'Europe, devant le Portugal. Alors, si être compétitif c'est avoir presque 60% des jeunes au chômage, hé bien moi, ça ne me donne pas envie que la France devienne compétitive un jour.
a écrit le 19/07/2013 à 14:52 :
Graphique eloquent quand on voit le prix de ce produit "Made in Hamburg" dont le monde s'arrache et le Prix en France.(1 a 0) pour les allemands .Il faut revoir l'encadrement des Prix en France de facon que l'on arrete de faire n'importe quoi. Effectivement notre pays fait moins bien que d'autres pays equivalents.
Réponse de le 19/07/2013 à 15:49 :
Dans ses pub en France mac do dit que la viande vient à 80% des élevages français .....et il faudrait également regarder la concurrence ,en France Mac do a une position dominante ......qu'en est il ailleurs ?
a écrit le 19/07/2013 à 14:40 :
"Le Centre de réflexion dirigé par Jean-Claude Trichet, l'ancien président de la BCE".
Avec de réflexions pareilles, on comprend pourquoi ça ne va pas bien, d'où l'axiome applicable à tout économiste: "Le carré de la connerie est inversement proportionnel au cube de l'intelligence"...Ca ne veut rien dire? C'est vrai, mais ça définit bien l'économie.
a écrit le 19/07/2013 à 14:11 :
Y a combien de Mc Do en Italie ? Je n'en ai pas vu un seul...
Réponse de le 19/07/2013 à 14:34 :
@Ivan le terrible

Franchement, entre une pizza et un hamburger, pour un italien, y-a-pas photo, pour un Français "normal", non plus, pour un Anglo-saxon, pourvu que ça soit pas cher et s'il y a un joli logo, une image avec de la couleur, ça lui va .
Réponse de le 19/07/2013 à 15:04 :
Pourquoi indiquer un prix italien dans ce cas ? S'il y en a deux à se battre en duel, cela n'a aucun intérêt ! Heureux Italiens !!!
Réponse de le 19/07/2013 à 15:49 :
Ben, désolé, rien qu' à Rome, y en a une bonne douzaine, dont un Place d'Espagne, un près de la fontaine de Trévi; d'autres près de Termini....Il est vrai aussi que dès le années 90, ils avaient adapté leur offre avec des salades, des fruits mais le burger était bien là. Et pire ! Ils font de bonnes affaires ! Mais y en a pas au Vatican. Pour le reste ne pas donner trop d'importance à cette statistique, intéressante mais marginale. Ceci étant, il est vai que si on devait redéfinir le tx de change FF/Euro aujourd'hui, on serait plutôt à 7.50 et pas à 6.55957 et c'est peut-être pour ça que la monnaie uique pourrait redevenir monnaie multiple..
Réponse de le 19/07/2013 à 15:58 :
Mac Do a Venise
Réponse de le 19/07/2013 à 17:01 :
une douzaine à Rome ? C'est peu, mais déjà trop ! Je n'ai vu ni celui de Trevi, ni de Termini.. bon, place d'Espagne, c'est possible, y a pas mal de pseudo restos... en tout cas, ils ont bien raison les Italiens de limiter l'implantation des mc dos.
a écrit le 19/07/2013 à 14:08 :
On s'en "cogne" du Macdo, le prix de la m....de, c'est de toutes façons toujours trop cher.
Le MacDo devrait être même purement et simplement interdit. MacDonald's, c'est une usine à fabriquer du diabète, et des cancers. Toutes les entreprises américaines qui touchent de près où de loin à l'agroalimentaire, de Monsanto à MacDo sont des entreprises criminelles qui devraient être déférées devant le TPI pour génocide.
Réponse de le 19/07/2013 à 14:41 :
Mais bien sur... Ce qui créer le diabète et les cancers dont vous parlez, ce sont les abus des clients. Ce n'est pas la faute de l'entreprise qui vend. Mc Do ne vous obliges pas à venir manger chez eux...
Réponse de le 19/07/2013 à 15:30 :
+1
Tant qu'il y a de la demande, il y aura de l'offre. Dans ce cas, interdisons le vin, le tabac, le sucre, les pâtisseries ...

Responsabilisons les Français au lieu de les prendre pour des enfants !
a écrit le 19/07/2013 à 13:39 :
Donc, en suivant le raisonnement de cet indicateur, la Grèce et le Portugal sont les pays les plus compétitifs de notre continent!
Je pense plutôt qu'il est révélateur du niveau de vie et du pouvoir d'achat des clients types de Mac Do!!
Réponse de le 19/07/2013 à 14:01 :
Tu as tout compris !
Maintenant on sait pourquoi on est dans cette =}>#*<$ lorsqu'on nous sort sur un ton quasi solennelle des absurdités pareilles !
a écrit le 19/07/2013 à 13:29 :
par rapport aux prix de l'immobilier, c'est de la rigolade...
Ceci dit, quand on voit l'empilement de normes et de difficultés pour ouvrir un restaurant, puis la difficulté de la gestion des ressources humaines dans ce secteur et le niveau des salaires et charges (l'année prochaine, il va falloir que toutes les entreprises casquent encore pour les mutuelles de leurs employés), ça ne m'étonne qu'à moitié
a écrit le 19/07/2013 à 12:34 :
je ne fréquente pas cette enseigne de façon régulière mais plusieurs constats s'imposent:
a) en France, tous les produits MCDO sont arrondis aux 10 cents contrairement aux autres états de l'EU et par rapport aux USA. en France, les commerçants ont un problème avec les cents et ils préfèrent vendre en prix ronds comme si les cents n'existeraient pas...Moi je préfère voir un prix type 99 cents que 1 euro ou 1.29 que 1.30... c'est con, mais il faut croire que ce qui est valable partout ailleurs ne l'est pas en France seul pays à ma connaissance à arrondir aux 5 ou 10 cents systématiquement!! ( hormis les pays où les 1 et 2 cents n'existent pas....
b) Tous les produits vendus en France sont beaucoup plus chers.....
c) aux USA, un vulgaire burger coûte 99 cents en moyenne, rarement plus de $1.29.....
d) En France, je me rappelle les burgers à 75 cents....mais c'était il y a longtemps....
les autres produits, je ne sais pas vraiment mais quand je vois la pub pour le casse croûte à 4.50 maxi ( mais cela veut dire que l'on ne le trouvera pas moins cher que 4.50), je préfère de loin un sandwich crudité thon à 3.45 + bouteille d'eau à 50cents = 3.95! Ce qui est détestable ce sont les frites salées à outrance et les prix élevés pratiqués......
Réponse de le 19/07/2013 à 13:21 :
Vous pouvez les demander sans sel, vos frites... mais il est vrai au même prix. Par ailleurs, se cantonner au prix du burger sans tenir compte du contexte offre un résultat biaisé. Il semble que la surface des restau soit plus importante en France qu'ailleurs; c'est sans doute lié à notre culture, où on prend le temps de manger, à table, de façon traditionnelle même avec de la mal-bouffe... Alors qu'ailleurs on mange le burger plus volontiers sur le trottoir, dans sa voiture ou dans un parc... Donc coûts supplémentaires. Il y a peut être aussi le coût de la traçabilité, des opérations viande d'origine française, etc.... Le coût des charges et du foncier joue bien sûr, mais les paramètres sont nombreux.
Réponse de le 19/07/2013 à 14:11 :
@Eurofédéral
Saler, ça fait boire...et chez Macdo, le Coca est roi, et le Coca, c'est sucré.
Ici le Sel et le Sucre, Bonjour les artères.
a écrit le 19/07/2013 à 12:33 :
C'est vrai que McDo est la seule entreprise au monde à ne pas fixer ses prix en fonction de la demande, de la concurrence, etc. mais seulement en fonction de ses coûts. Après, l'institut en question dira que c'est un très bon indicateur, et qu'il a une bonne corrélation avec la compétitivité de l'économie associée ...alors qu'il fournissent ces indicateurs directement et cessent de parler du prix de Mcdo !
a écrit le 19/07/2013 à 12:33 :
Ne pas oublier que ce qui a changé entre la France et l'Allemagne est l'effondrement de la production automobile chez nous et son maintien en Allemagne notamment grâce aux accords VW pilotés par le ministre du travail de Schroeder , ex DRH de VW ! en France les mesures d'age ont été refusées par l'Etat et les syndicats se sont opposés à des mesures analogues à celles de VW . Alors les usines sont parties . Pour les faire revenir il faudra se lever très tôt ..Ajoutons à cela les hausses SMIC plus que l'inflation pendant toute la dernière décennie et maintenant le matraquage fiscal .....et tous les ingrédients sont réunis pour produire la crise actuelle ...Les dernières mesures sont positives mais ne font que corriger certains des excès passés.Il faudra faire bcp plus pour reindustrialiser .
Réponse de le 19/07/2013 à 14:28 :
@ Candide 21
On ne réindustrialisera pas, ce n'est plus possible. Le modèle économique dans lequel nous vivons depuis 50 ans est mort, parce qu'une croissance à plus de 2% par an est désormais utopique. Les Allemands s'en sortent apparemment mieux, pour l'instant, mais ils vont aussi connaître des désillusions.Le Monde est saturé de produits tous plus inutiles les uns que les autres, d'une durabilité trop faible, consommateurs d'énergie et de matières premières non-renouvelables, dont l'essentielle, le pétrole est en voie d'épuisement (malgré les pétroles de schistes américains=immense "bobard"). Nous épuisons l'énergie et il n'y en a plus assez pour chaque habitant de la planète. Résultat, une récession inexorable et des crises à répétition. Voilà pourquoi il faut changer carrément le système, mais nous n'y sommes pas prêts, car ça veut dire aussi mobiliser des milliers de milliards d'euros sur des dizaines d'années et notre dette est déjà colossale...
Réponse de le 19/07/2013 à 15:04 :
Oui effectivement, il faudrait changer de système sauf que la volonté politique est quasi-absente et surtout freinée par les lobbyistes de tout bord.
Le changement même nécessaire fait peur, trop de gens sont arque-boutés sur leur privilèges ou leurs petits avantages ( je ne parle pas que des fonctionnaires qui aujourd'hui subissent un racisme sans commune mesure). Il nous faudra du courage et de l'entraide plus que de la haine pour sortir de cette impasse..
Nous allons manger notre pain noir....................................................................
a écrit le 19/07/2013 à 12:21 :
les restaurants Mac Do en France ont parait-il une surface plus grande que dans les autres pays. Ce qui explique une part de leur plus grand succès. Cela pèse certainement sur les coùts. Bref encore un article bâclé qui ne regarde qu'un petit aspect d'un sujet complexe.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :