La chute de l'or fait plonger la Banque centrale suisse dans le rouge

 |  | 656 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Banque nationale suisse a accusé une perte de 18 milliards de francs au cours du deuxième trimestre. En cause : une chute vertigineuse du prix de l'or.

Mauvaise passe pour la banque centrale helvétique. La Banque Nationale Suisse (BNS) a en effet annoncé ce matin une perte de 7,3 milliards de francs suisses (environ 5,9 milliards d?euros) sur le premier semestre 2013. Sur le seul deuxième trimestre, la perte s?élève à 18,5 milliards de francs (près de 15 milliards d?euros).

Chute de l?or

Ces pertes astronomiques ont un premier responsable : le prix de l?or. La chute des cours du métal jaune durant le deuxième trimestre a été vertigineuse, notamment en raison de la remontée des marchés actions, puisqu?elle a atteint près de 25 %. La valorisation du stock d?or de la BNS s?en est trouvée considérablement réduite de 13,1 milliards d?euros.

>> Lire aussi : Le cours de l'or s'effondre : le moment d'acheter?

Taux plancher

Mais ce n?est pas tout. Depuis la mise en place en septembre 2011 d?un taux plancher pour la monnaie helvétique de 1,2 franc suisse pour un euro, la BNS a procédé à de vastes achats de titres en devises afin de faire pression sur le franc suisse. La pression baissière sur la monnaie de la Confédération est aujourd?hui apaisée. L?euro évolue depuis le début de l?année entre 1,22 et 1,24 franc suisse et la BNS n?achète plus d?actifs en devises.

Pertes sur les devises

Mais elle a ce stock de titres, constitué principalement d?obligations de la zone euro. Or, lui aussi, au deuxième trimestre, a subi des pertes importantes de près de 5,4 milliards de francs. La cause en est double : alors que le franc s?affaiblissait, la valeur des titres obligataires les mieux notés a reculé. Le Bund allemand à dix ans a ainsi subi un recul de 22 % de sa valeur en trois mois, en raison du retour de l?appétence au risque des investisseurs.

Tout dépendra de l?évolution du prix de l?or

La BNS tente de minimiser ces pertes qui sont liées aux évolutions du marché et qui, affirme-t-elle, ne préjuge pas de la situation à la fin de l?année, la seule qui compte pour l?évaluation des réserves de la banque centrale. En 2011, la perte de 10,8 milliards de francs sur le premier semestre avait fini par se muer en un bénéfice de 13,5 milliards de francs. Tout dépendra donc de l?évolution des marchés et, notamment, du cours de l?or qui est remonté en juillet. Reste qu?avec sa politique de change, la BNS a gonflé considérablement son bilan : fin 2009, il était de 176 milliards de francs, il est aujourd?hui de plus de 500 milliards de francs. La position de la BNS est donc plus sensible aux variations des marchés.

>> Lire aussi : La fin de l'ère de l'or, vraiment?

Argument politique

Ces mauvais résultats auront cependant un aspect positif pour la direction de la BNS. Cette dernière lutte en effet contre une « initiative populaire », un projet de loi qui sera soumis à votation prochainement et qui vise à obliger la BNS à détenir 20 % de son bilan en or. Si le peuple suisse acceptait ce projet, la BNS devrait faire passer son stock d?or de près de 40 milliards de francs aujourd?hui à près de 100 milliards de francs. La perte sur le trimestre aurait alors été gonflée de 12 milliards de francs de plus. C?est un argument que les adversaires de cette initiative, soutenue par le parti populiste UDC, pourront avancer le temps venu.

Fin du sauvetage de l'UBS

Enfin,  la banque UBS, soutenue lors de la crise de 2008-2009 par la banque centrale devrait cette année racheter le "fonds de stabilisation", autrement dit la "bad bank" qui avait été repris en partie reprise par la BNS et qui a rapporté sur le premier semestre 830 millions de francs à la banque centrale.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2013 à 15:51 :
Bien fait pour la Suisse, ce pays qui est incapable de donner son avis quand il ya un conflit politique, ce pays qui accepte de cacher au reste du monde l'argent sale des entreprises françaises et internationale et surtout ce beau pays pacifique qui nous juge comme étant paresseux alors que chaque mois des milliers de français postule pour emploi dans leur pays.
Bien fait, sans secret bancaire la Suisse ne serait rien alors quelle ne vienne pas nous donner des leçons.
Réponse de le 09/08/2013 à 12:26 :
"Bien fait pour la Suisse, ce pays qui est incapable de donner son avis quand il ya un conflit politique" Oui cela s'appèle "être neutre" et le plus drôle? La Suisse est non seulement neutre mais en plus elle s'engage internationallement pour proposer ses bons offices afin de faire cesser les conflits: Exemple: Troupes suisses entre les 2 Corées pour faire tampon entre 2 pays qui sont officellement toujours en guerre depuis les années 50 / Troupes suisses au Kosovo, représentation des intérêts des USA auprès de l'Iran (2 pays qui ne se parlent plus depuis longtemps), Suisse intermédiaire dans les discussions de paix entre Israel et les Palestiniens, etc. Et pendant ce temps? La France applique la politique de la cannonière en Afghanistan, en Côte d'Ivoire, au Mali, etc... Résultat du match? Suisse 1 - France 0.
Réponse de le 09/08/2013 à 12:51 :
Avec quelle argent la Suisse réalise t'elle tous sa? Peut être avec l'argent cacher dans ces banques ces peut être un retour a son réelle propriétaire. Ou étais la Suisse pendant la 1ére et 2nd guerre mondiale?? Oups sujet sensible. 2France 1 Suisse
Réponse de le 09/08/2013 à 14:01 :
Avec quel argent, la France finance ses guerres en Afghanistan, en Côte d'Ivoire ou au Mali? Avec l'argent des smicards qui payent des impôts ou avec les richesses obtenues en exploitation les matières premières des anciennes colonies comme l'uranium du Niger ou du Mali?
a écrit le 31/07/2013 à 19:06 :
Conclusion : achetez de l'or (physique), vite !
Réponse de le 31/07/2013 à 23:00 :
Oui, vite avant que ça baisse...
a écrit le 31/07/2013 à 17:03 :
Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah! en voilà une bonne nouvelle pour le français moyen: On lui donne la preuve qu'il n'est pas le seul à être dans la m.... Bon, le journaliste doit un peu déformer la réalité mais c'est pour la bonne cause
a écrit le 30/07/2013 à 21:49 :
allez romaric,un peu de vrai info;le stock en tonne d'or de la franse des e-u et de la chine,après,on discute....
Réponse de le 31/07/2013 à 17:13 :
Stock d'or fin 2011 en tonne: USA: 8 133,5 / France: 2 451,8 / Chine: 1 054,1 / Suisse: 1 040,1. Et oui, encore une fois la réalité n'est pas celle de tous les commentateurs qui racontent n'importe quoi: La France possède 2 fois plus d'or que la riche Suisse, ce paradis fiscal qui ramasse toutes les fortunes du monde. Quelle est l'origine de l'or français? Les poches des smicards?
Réponse de le 16/08/2013 à 17:11 :
Or/habitant s'il te plait ? Peut être cela sera un peu plus représentatif...
a écrit le 30/07/2013 à 18:45 :
Le niveau du CHF est juste spéculatif, comme l'or: après la ruée (vers l'or)les opérateurs passent à autre chose, un peu comme les criquets. Donc, pas sur que cela dure éternellement. Ensuite, le fait que la bons voit ses stocks d'or subir des variations, c'est la même chose pour la quasi totalité des banques centrales...
Le seul truc rigolo, c'est que comme les suisses se croient le peuple élu (Si si, Jésus était de Zermatt, qui est très jolie d'ailleurs), qu'ils n'hésitent pas a nous expliquer à longueur de temps que les français sont paresseux, vindicatifs et pour tout dire assez nuls, ils ont juste du mal à dire qu'ils peuvent parfois se tromper....
Réponse de le 31/07/2013 à 8:33 :
Votre analyse est juste à côté des réalités (un peu comme Hollande qui dit que la crise est finie), la Suisse se fout royalement de ce que font et ce que peuvent dire les français sur eux. La Suisse est un pays géré sur le mode "père de famille": limitation des dépense, une monnaie sous contrôle qui a encore une contre valeur en or (alors que la plupart des pays de la planète, les USA en premier, on une monnaie dont la seule valeur est celui du papier sur lequel il est imprimé, une administration efficace (10,5% des emplois correspondent à des postes de fonctionnaires alors qu'en France le taux est de 22%!), une industrie forte qui exporte (la banque ne représente que 9% du PIB de la Suisse contrairement aux idées reçues franchouillardes). Résultat: Alors que la France et ses petits copains européens n'ont de cesse de crier sour tous les toits que le secret bancaire suisse est fini, l'argent du monde continue d'y affluer. Et vous savez pourquoi? Parce que le monde entier a confiance dans le futur de la Suisse... Pouvons-nous en dire autant de la France?
Réponse de le 31/07/2013 à 12:40 :
Merci @Vivien d'être à fond dedans. Mais a force d'argumenter face à un post plutôt humoristique, vous ne donnez que plus de crédit à ceux qui vous chambre...
Réponse de le 31/07/2013 à 12:51 :
@vivien : faudrait arrêter de se prendre pour l'alpha et l'oméga de la planète. T'es juste un habitant d'un petit paradis fiscal, enclavé, qui choisit et empêche facilement toute immigration non désirée, et plus généralement ne rencontre aucun des problèmes des grands pays. Alors, profites bien de ton chocolat, de tes pistes de ski et arrêtes de nous fatiguer avec tes leçons de bonnes gestions à 2 balles. Une dernière chose, le franchouillard te dit bien des choses..
Réponse de le 31/07/2013 à 16:59 :
Pour résumer: un commentaire de paresseux qui affiche toute son arrogance... CQFD
Réponse de le 01/08/2013 à 0:47 :
@Ramunxo:" je ne distribue mon mépris qu'avec parcimonie, tant sont nombreux les nécessiteux". Vous êtes pile dedans. Passez votre chemin.
Réponse de le 09/08/2013 à 15:45 :
Distribuez-vous votre mépris avec autant de parcimonie que vos efforts sur votre place de travail?
Réponse de le 16/08/2013 à 17:17 :
Pourquoi comparer l'âne et le boeuf ? Les deux pays ont des objectifs complètements différents, cela ne sert a rien de savoir qui est le plus riche. L'un ne fait que s'occuper de ses affaires et assurer le bien être de ses résidents pendant que l'autre essaie tant bien que mal de résoudre une crise, à la fois nationale qu'européenne.
a écrit le 30/07/2013 à 17:52 :
Il devient scandaleux que les banques centrales puissent détenir encore de l'or autre que sous forme d'éventuels investissements miniers. Il faut en effet comprendre qu'il s'agit d'une strate prédatrice qui ne protège bien entendu de rien (comme les assurances) que le travaileur voit imputer sur l'activité réelle qu'il déploie si difficilement. En imaginaire c'est comme si on lui donnait un billet de 100 sur lequel on découperait ensuite une petite tranche pour le co^^ut de l'or, une autre pour l'assurance, une autre pour le trading...etc. l'or dévalorise le travail.
Réponse de le 31/07/2013 à 3:05 :
Propos parfaitement incompréhensibles et ignares. D'ou sort ce fou ??
Réponse de le 31/07/2013 à 8:35 :
Vous avez raison, les banques centrales ne doivent posséder qu'une chose: De la monnaie de singe: le genre de bout de papier que vous avez dans votre porte-monnaie! Un bout de papier qui n'a que la valeur que l'on veut bien lui donner...
Réponse de le 31/07/2013 à 8:58 :
Du cerveau malade de "libre"...
Réponse de le 31/07/2013 à 10:51 :
@corso
D'accord avec vous : les choses ont la valeur qu'on veut bien leur donner. C'est valable aussi pour tout le reste...
Réponse de le 31/07/2013 à 12:14 :
Il faut rappeler que la monnaie correspond à du travail "stocké" que l'on utile à son gré dans l'échange. La monnaie est une mémoire utile du stock de ce travail. Si la représentation de cette mémoire qu'il fallait matérialiser pour permettre l'échange est passée par différents expédients, c'est uniquement parce que les autorités de contrôle n'ont pas joué leur rôle en permettant artificiellement une création fictive de travail par faslification de la monnaie. En dévalorisant donc le travail réel. Le contrôleur, le gouvernement, se trouvait alors doté d'un surplus à sa disposition. Il s'est donc trouvé peu éthique et peu enclin à exécuter sa mission d'autant que les récipiendaires ne comprenaient pas le mécanisme (qu'il est vrai l'on avait soigneusement évité de leur expliquer) et, à voir les réactions, encore de nos jours. Partout où le contrôle a été fait sérieusement avec des sanctions adaptées, aucun problème ne s'est posé. On comprendra qu'il est du fait des citoyens de ne pas veiller à la bonne gestion de la mesure de leur travail, ce qui les concerne au plus directement. Ce point essentiel est pourtant délaissé....!? De ce désintérêt étrange ont émergé au fil du temps diifférentes "propositions" qui furent autant d'arnaques. On connaît celle du banquier protestant Law ou il y a peu du juif Maddof. On imagine moins celle des anglais tant l'usage nous a fait intégrer la fraude comme nécessaire. Elle consiste à rentabiliser les mines d'or dont ces derniers disposent et cela à leur unique profit. On imagina donc une contrepartie à la monnaie qui en serait une "garantie" à évocations toute aussi ancienne que fausse : l'or. Ainsi la mode économique fut-elle de stocker de l'or comme contrepartie à la monnaie, comme si le travail accompli qu'elle représentait ne suffisait pas. Quelques dérapages savament organisés vinrent valider cette thèse à la base irréelle. Cette mode a passé. Nous en avons payé le prix fort à nos voisins anglais et à leurs complices escrocs divers de tous pays. Il est possible aujourd'hui de numériser sans faille le travail pour en permettre l'échange en ne l'amputant plus de la commission d'un quelconque intermédiaire ou garant. L'or doit tomber complètement. Ensuite viendra les autres fléaux. Ils sont nombreux.
a écrit le 30/07/2013 à 17:44 :
Pour info, il n'y a aucune crise et aucune perte réelle! A la différence de la France, la Suisse est maître de son destin et fait ce qu'elle veut avec sa banque nationale et sa monnaie. Que veut dire les comptes d'une banque centrale dans le rouge? Strictement rien! Lorsque la banque centrale suisse veut améliorer son bilan, elle augmente tout simplement ses liquidités en francs suisses. Que faire de tout cette argent frais? Le monde entier se bat pour acheter du francs suisses car il s'agit de la valeur refuge la plus pérenne et pourquoi? Parce que ce pays a des finances saines, il est politiquement stable et bien géré. Tout le contraire de la France...
Réponse de le 30/07/2013 à 22:33 :
Il y a bel et bien une naissance de crise économique en Suisse. Ouais, Youpi.
Réponse de le 31/07/2013 à 8:37 :
Ouais, Youpi! La Suisse va pouvoir nous renvoyer les 150'000 frontaliers français qui passent la frontière tous les jours pour travailler en Suisse ainsi que les 200'000 français qui résident et travaillent en Suisse... Ouais, Youpi! Ils pourront rejoindre les 11% de chômeurs déjà inscrit dans notre pays... On va pouvoir augmenter le score!
Réponse de le 31/07/2013 à 17:24 :
Et, ce faisant, déstabiliser l'économie des départements frontaliers, et, en Savoie, booster l'indépendantisme régional...
Réponse de le 31/07/2013 à 17:46 :
Ce n'est pas grave... Cela rendra heureux, Monsieur "Ouais, Youpi!"... Les suisses devraient ajouter aux qualificatifs "arrogant" et "paresseux" le terme "crétin"; Qualificatif tout à fait adapté à certains commentateurs
a écrit le 30/07/2013 à 17:25 :
Encore un article sur la Suisse. Je m'en vais de ce pas me taper deux petits suisses au goût si onctueux.
Réponse de le 30/07/2013 à 19:50 :
Vous avez bien raison de vous faire plaisir. La France marche actuellement sur la tête et passe son temps à jalouser ses voisins: Quand ce n'est pas l'Allemagne, c'est la Suisse. La France ferait mieux de passer son temps à résoudre ses problèmes plutôt que de passer son temps à saliver sur l'état des autres pays.
a écrit le 30/07/2013 à 16:19 :
AH, ben je comprends mieux pourquoi les Suisses trouvent les Français paresseux et arrogants. Ils ont des difficultés. Alors plutôt que de travailler et de se serrer les coudes, les Suisses dénigrent les travailleurs étrangers. Suisses, débrouillez-vous avec vos problèmes. Ah ah ah ah h ihi hi hi hi oh ooh oh oh je ris je ris JE RIS ! ! ! Et si le taux de chômage est encore bas en Suisse, il va monter dans les prochains mois, la Suisse ne sera pas épargnée. La crise va toucher tout le monde. gniark gniark gniark.
Réponse de le 30/07/2013 à 17:39 :
Lorsque l'on a un pays qui est endetté jusqu'au cou avec un taux de chômage qui frise les 11%, on se tait et on se met au boulot. Votre commentaire est la preuve par l'acte de ce que les Suisses reprochent aux français: Arrogance, jalousie, bêtise, etc...
Réponse de le 31/07/2013 à 15:52 :
"Lorsque l'on a un pays qui est endetté jusqu'au cou avec un taux de chômage qui frise les 11%" non, non, je ne possède pas de pays. Vous écrivez n'importe quoi.
a écrit le 30/07/2013 à 15:45 :
LT,il faut que vous lisiez mieux la presse financière suisse-alémanique.
C'est une perte " technique " qui sera rattrapé si le cour de l'or remontera.C'est le risque que
toutes les banques du monde courent.Vous négligez à tort les bénéfices réels...
Business as usual
Réponse de le 30/07/2013 à 16:27 :
comme il est ecrit dans le titre ... il suffit de lire ca . !
a écrit le 30/07/2013 à 15:41 :
Faut dire ... selon l'adage , que tout ce qui brille n'est pas d'or...donc ..ne vous inquiétez pas le socialisme n'a jamais brillé...
P.S.Méfiez vous tout de même .... il est couteux à l'entretien...
a écrit le 30/07/2013 à 15:14 :
@Gégé à 13h50:
Le simple fait que vous déclariez avoir acheté "vos premiers kilos" (sic) à 400 $ l'once, prouve soit que vous n'avez rien acheté, sinon vous auriez payé en euros ou en francs, soit que vous êtes un professionnel de la vente d'or. Ils semblent pulluler sur ce forum !
@Bernier à 14h25:
Même remarque que pour Gégé ! Affirmer que l'or va au moins doubler avant la fin de l'année, c'est comme prévoir le temps qu'il va faire à Noël. A moins, bien sur que vous ayez quelque chose à vendre. Et puis, n'est ce pas ce que vous disiez déjà l'an dernier ? Au vu de la qualité de la prévision, je recommande d'être prudent. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Cordialement
Réponse de le 30/07/2013 à 16:28 :
l'once ne valait elle pas 400$ en 2004?
a écrit le 30/07/2013 à 14:13 :
Et la banque nationale suisse a dégagé un bénéfice de 6,9 milliards de francs en 2012, grâce aux opérations sur devises.. et en 2011, elle a dégagé un bénéfice de 13 milliards, pas de quoi être inquiet.
a écrit le 30/07/2013 à 13:24 :
Et ils sont où les rigolos pleins de poils, qui nous serinent (pour rester poli) avec leur "or physique" ? Vous savez, la seule valeur tangible, la seule vraie monnaie depuis 6000 ans, la seule garantie quand tout s'écroulera, la seule façon de pouvoir continuer à nourrir sa famille quand l'apocalypse arrivera , toussa toussa ...
Et Simone Wapler, la grande prêtresse de l'or devant l?Éternel, et ses affidés, on ne l'entend plus beaucoup ses derniers temps !!!
Je crois plutôt que ceux qui ne voient que par l'or, n'ont tout simplement pas les bases économiques suffisantes, pour faire la part des choses entre la crise actuelle et l'apocalypse annoncée par certains. Pour mémoire, 10 000 $ investis dans le fonds de Warren Buffet, Berkshire Hathaway, en 1965, sont devenus 80 000 000 $ en 2010. Oui, 80 millions ! alors, votre triplement du prix de l'once (en dollars, pas en Euros), ça me fait rigoler !
Mais vous êtes excusables, même les Suisses se sont laissé prendre. Cordialement.
Réponse de le 30/07/2013 à 13:47 :
Vous pouvez dire ce que vous voulez, moi l'or j'adore ! et j'en achète !
Réponse de le 30/07/2013 à 14:14 :
@Gégé:
C'est bien ce que je disais. Vous êtes imperméable à tout argument rationnel. A ce niveau, c'est de la religion, pas de l'économie. Mais, après tout, ça se respecte. Cordialement.
Réponse de le 30/07/2013 à 14:25 :
J'adore l'or !!! @Gruick, je veux voir votre avis dans 3 mois (fin Octobre) sur l'or. Je vois le cours de l'or au moins double d'ici la fin de l'annee.
Réponse de le 30/07/2013 à 15:11 :
@gégé et bernier: chacun est libre de ses choix de placement et l'or n'est qu'un placement parmi tant d'autres qui ne s'évalue pas sur 3 mois mais sur une période beaucoup plus longue. On a vu des cours flamber et d'un seul coup retomber aussi rapidement, cela s'appelle de la spéculation...qui soit dit en passant n'est pas pour le petit gars avec ses 2 euros 3 sous :-)
Réponse de le 30/07/2013 à 15:23 :
Vive l'auto persuasion !
Réponse de le 30/07/2013 à 15:58 :
+100
Réponse de le 31/07/2013 à 3:11 :
Il suffit de lire l'article de ce jour sur la Tribune pour comprendre tout l?intérêt de l'or entant que valeur refuge absolue pour se prémunir du vol des banquiers http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130730trib000778216/chypre-les-deposants-trinquent-plus-que-prevu.html

L'or protège les économies des individus, peu importe son cours actuel nous savons tous qu'ils sont manipulés par la FED, les preuves sont établies depuis longtemps, pour tenter de décourager les gens de se débarrasser de leur monnaie de papier USD. L'or est la seule vrai monnaie qui soit, il ne s'agit pas de placement comme un autre mais d'une assurance patrimoine.

L'idiot du village Patrickb n'a toujours rien compris, malgré mes multiples explications, la bêtise a un certain degré n'a plus d'excuse. Décidément on ne transformera jamais un âne batté en cheval de course.
a écrit le 30/07/2013 à 13:15 :
c' est quoi cette perte après des gains faramineux . L 'or perd 25% après être monté de 400%!
j 'aimerai bien posséder quelques lingots ...ragots de journalistes .en mal de vacances ;
Réponse de le 30/07/2013 à 13:34 :
C'est ce que certains disaient avec leurs actions....
a écrit le 30/07/2013 à 13:12 :
Chut, ne dites pas a nos amis suisses qu'ils sont faillibles. Sous peine de quoi, ils vont encore nous vouer aux gémonies... Ah complexe, quand tu nous tiens...
Réponse de le 30/07/2013 à 13:48 :
De vous à moi, J'aimerais bien être aussi que complexé que les suisses et vivre en Suisse !
Réponse de le 30/07/2013 à 14:14 :
je me répète mais bon... La banque nationale suisse a dégagé un bénéfice de 6,9 milliards de francs en 2012, grâce aux opérations sur devises.. et en 2011, elle a dégagé un bénéfice de 13 milliards, pas de quoi être inquiet.

Je vous invite à vous pencher sur le stock d'or français pour prendre la pleine mesure de qui perd le plus en ce moment.

Ah les complexes..
a écrit le 30/07/2013 à 13:06 :
Certains vont encore tenter de nous convaincre d'investir dans un métal qui ne sert à rien...
Réponse de le 30/07/2013 à 13:29 :
si, on fait des soins de beauté avec l'or !
Réponse de le 30/07/2013 à 13:50 :
Convaincu ou pas l'or moi j'achète (premiers kilos à 400 $ l'once, pas si mal) et j'achète aussi des antiquités et du bon vin ! Quand on aime on ne compte pas.
Réponse de le 30/07/2013 à 15:18 :
@gégé: et quand l'or a-t-il été a été à 400 $ ? faut arrêter le manuel mon gars et relâcher la pédale du pinard :-)
Réponse de le 30/07/2013 à 18:37 :
L'or a bel et bien été à 400 $ l'once en 2004. Je regrette qu'une chose : ne pas en avoir acheté plus ....même en empruntant ! Et aujourd'hui....J'en achète encore !
Réponse de le 31/07/2013 à 3:22 :
et si monsieur le néophyte Patrickb, l'or a meme été aux alentours de 300 USD entre 1999 et 2001 cf : http://or.bullionvault.fr/Cours-De-L-Or.do

Il serait temps pour vous de commencer à vous cultivez sur un sujet que visiblement vous ne maitrisez pas mais que pourtant vous commentez avec des certitudes parfaitement inexactes. On dirait que vous aimez vous ridiculiser mon pauvre PatrickB.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :