Comment fait la Suisse pour faire fondre son chômage ?

Notre contributeur Pierre Chappaz, expatrié en Suisse, revient sur les raisons du taux de chômage extrêmement bas de l'Etat alpin...
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le chômage en Suisse vient de passer sous les 3%. Quelles sont les raisons de ce miracle?

Première raison, un enseignement qui oriente très tôt une grande partie des élèves vers une formation professionnelle en alternance. Ce n'est pas en Suisse qu'on se fixerait pour objectif d'amener 80% d'une classe d'âge à la Matu (équivalent du bac), pour fabriquer des cohortes de chômeurs "qualifiés" mais incapables de trouver leur place dans l'économie.

Seconde raison, en Suisse, pays libéral, règne la liberté d'embauche et de licenciement. Le marché du travail fonctionne, il n'y a pas d'un côté les inclus et de l'autre les exclus. Quand on se fait licencier, on retrouve généralement un travail rapidement, ce n'est pas un drame, juste un changement.

Pas de salaire minimum en Suisse

Troisième raison, les charges sociales sont raisonnables, 25% du salaire net, à comparer aux niveaux délirants dont souffrent l'Italie ou la France (80%). Cela rend les entreprises suisses compétitives malgré le franc fort, et les salaires nets sont élevés, ce qui contribue à la bonne tenue de la consommation. Le salaire brut médian est de 6000 francs, soit 4761 francs net (4000 euros).

Il n'y a pas de salaire minimum en Suisse. Les citoyens vont bientôt se prononcer sur une initiative populaire soutenue par le PS qui vise à en créer un, à 4000 francs par mois, soit 3600 euros! ... de quoi largement détrôner le Smic français qui détient actuellement le record mondial. Il faut espèrer que cette initiative sera repoussée, car il est bien clair que l'existence d'un salaire minimum, a fortiori quand il est élevé, aboutit à priver la population la moins qualifiée de l'accès à l'emploi.

Le travail et la réussite sont valorisés

La Suisse vient d'être classée numéro 1 mondial de l'innovation par l'Insead: elle dispose d'établissements d'enseignement prestigieux comme l'EPFL de Lausanne, des industries leader dans l'horlogerie bien sûr, mais aussi dans la machine-outil, la pharmacie, l'informatique, et même le spatial, ... et un écosystème de financement des entreprises performant. Mais contrairement à l'opinion répandue, l'industrie est bien plus puissante que la banque dans la confédération.

Une dernière raison explique le niveau très faible du chômage en Suisse: le travail et la réussite y sont valorisés. Les électeurs ont récemment refusé la proposition socialiste de faire passer les congés de 4 à 6 semaines par an. Les pays d'Europe du Sud devraient s'inspirer de la recette helvétique pour faire fondre leur chômage!
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 126
à écrit le 05/11/2013 à 16:22
Signaler
Allez donc voir à l'aide sociale le nombre de personnes qui ont épuisé leur droit aux indemnités de chômage, on diminue d'un côté et on augmente de l'autre bravo ! La nouvelle loi suisse sur le chômage, 3% de personnes inscrites au chômage toujours s...

à écrit le 05/11/2013 à 16:21
Signaler
Allez donc voir à l'aide sociale le nombre de personnes qui ont épuisé leur droit aux indemnités de chômage, on diminue d'un côté et on augmente de l'autre bravo ! La nouvelle loi suisse sur le chômage, 3% de personnes inscrites au chômage toujours s...

à écrit le 02/10/2013 à 9:51
Signaler
Pour m'aider, j'ai souscrit il y a très peu de temps à une assurance chômage complémentaire (http://www.assurance-chomage-suisse.ch/) car visiblement la conjoncture actuelle n'est pas très favorable. Je vous conseille vraiment de l'essayer car j'en s...

à écrit le 22/08/2013 à 9:46
Signaler
Des "chômeurs qualifiés" : à voir puisque le bac est bradé !

à écrit le 22/08/2013 à 4:30
Signaler
nos chères politiciens français ferai pas mal de prendre des notes sur nos voisins suisses , petit pays mais puissant ,car lucide sur l'économie moteur de la société ;nous la france nous avons une maladie chronique ;c'est le socialisme faut -il que...

à écrit le 14/08/2013 à 12:24
Signaler
Vous les Français(ses) vous n'égalerez jamais la Suisse .Chez eux la fameuse formule française "y a qu'à faut-qu'on" a toujours été obsolète.Le pragmatisme et la confiance en autrui voilà ce qui vous manque cruellement en France contrairement à nos ...

à écrit le 08/08/2013 à 22:25
Signaler
Une autre raison c est le fait qu en france on considere son personnel comme de la merde et qu on va essayer de le pressurer au max et on ne fait aucune confiance a ses subordonnes. d apres mon experience est pas le cas ni en suisse (alemanique au mo...

à écrit le 07/08/2013 à 22:24
Signaler
M. Chappaz est certainement de nationalité suisse avec un nom de famille typiquement vaudois. Une petite précision concernant le salaire minimum, il existe de fait car presque tous les corps de métier ont une convention collective qui définit le sala...

le 15/08/2013 à 1:19
Signaler
Pas de chance! Monsieur Chappaz est un citoyen français ayant réussi dans les affaires (il a créé plusieurs sociétés internet à succès) qui a décidé de fuir l'enfer français. Une fois de plus, on constate la totale méconnaissance des français pour le...

à écrit le 02/08/2013 à 11:04
Signaler
en suisse il y a surtout des frontaliers ,et en cas de recession ,ils sont vires et vont pointer au chomage dans leur pays ...

le 02/08/2013 à 14:40
Signaler
270'000 frontaliers en Suisse, un taux de chômage de la Suisse de 2,9%, un taux de chômage pour le canton de Genève de plus de 6% qui a lui tout seul occupe plus de 50'000 frontaliers! Si les suisses se débarrassaient des frontaliers pour faire baiss...

le 04/08/2013 à 13:12
Signaler
"En Suisse, il y a surtout des frontaliers" Ah bon vous les avez compter? 270'000 frontaliers sur plus de 4 millions de travailleurs et vous arrivez à la conclusion qu'il y a surtout des frontaliers qui y travaillent?

le 12/08/2013 à 8:56
Signaler
oui, la France ´qui fait entrer des immigrés depuis 30 ans !! alors que c est la crise depuis 1973 !!

le 12/08/2013 à 13:07
Signaler
@Canari: Petit correctif: Les immigrés qui viennent en France, ce n'est pas pour y travailler mais pour profiter des aides sociales... Soupirs...

à écrit le 01/08/2013 à 17:02
Signaler
A tous ceux qui disent que la Suisse est composée de bien plus d'immigrés qu'en France : certes c'est vrai mais ce ne sont pas les mêmes. Tout comme au Luxembourg, il s'agit d'immigrés UE, US ou AngloSaxons, et pour les immigrés non-occidentaux, la p...

le 02/08/2013 à 14:45
Signaler
Vous dites n'importe quoi: la nationalité des immigrés en Suisse dépend du domaine d'activité: les anglo-saxons se trouvent que dans les multinationales, sur les chantiers de construction vous aurez des Espagnols, des Portugais, des Turcs, des ex-you...

à écrit le 29/07/2013 à 12:30
Signaler
Comparer les niveaux de salaires n'a pas d'intérêt si on ne compare pas en même temps le coût de la vie.J'ai un mauvais souvenir d'un voyage familial à Yverdon où je pensais pouvoir séjourner trois jours avec mon budget disponible ,sur la base des pr...

à écrit le 27/07/2013 à 4:48
Signaler
Combien de décennies et d'errements faudra-t-il à la France pour ne pas comprendre que le bonheur social ne s'achète pas avec des charges et des cotisations démentes ? Combien de souffrances encore, avant cette prise de conscience et son inscription ...

à écrit le 26/07/2013 à 22:51
Signaler
Tres simple,la Suisse est anti-socialo.

à écrit le 25/07/2013 à 12:46
Signaler
Bonjour à tous, Je souhaite faire partager mon opinion conçernant le chômage en France. Je suis depuis peu dans ce cas là, et je me suis intéresser au problème français. La principale cause c'est que nous importons beaucoup trop et que la concurrenc...

le 03/08/2013 à 12:06
Signaler
@sansemilia, vous oubliez que la Suisse vient de signer un accord de libre-échange avec la Chine ! La Suisse a une balance de ses échanges avec la Chine qui lui est favorable pour un excédent de 10 milliards de francs suisses, donc votre vision est e...

à écrit le 24/07/2013 à 17:14
Signaler
Parmi les raisons de cette absence de chômage, Mr. Chappaz oublie l'essentiel. Qui est que le niveau des prélèvements obligatoires est de 29% en Suisse alors qu'il est de 46% en France. Autrement dit le citoyen Suisse dépense lui-même 17% du PIB de p...

à écrit le 24/07/2013 à 14:19
Signaler
En Suisse, on a un bon salaire mais tout se paye. La santé coûte un bras, le prix des crèches est exorbitant, les transports coûtent un rein, les loyers sont impressionnants (sauf comparé à Paris), la nourriture est hors de prix. Par contre l'éduca...

à écrit le 24/07/2013 à 11:15
Signaler
Le chômage est faible en Suisse parce que l'on freine l'immigration (j'ai été un travailleur immigré en Suisse pendant 21 ans). Et le logement est aussi un frein sérieux (trop cher et faibles surfaces)

à écrit le 23/07/2013 à 22:04
Signaler
Je pense qu'il faut s'ôter cette idée de la tête... et bien étendre les salaires sur l'ensemble de la Suisse pas uniquement se baser sur des villes comme Genève. Ne pas oublier non plus qu'énormément d'entreprises suisses engagent des frontaliers......

à écrit le 23/07/2013 à 21:44
Signaler
La Suisse vient de signer un accord de libre échange avec la Chine! On verra ce qu'on verra!

à écrit le 23/07/2013 à 21:36
Signaler
Merci ! Un bel exemple pour faire mieux!

à écrit le 23/07/2013 à 18:56
Signaler
M'enfin on ne gere pas un pays de 6 millions d'habitants comme un pays de 65 millions d'âmes c'est beaucoup plus complexe. Un petit nombre d'habitants permet une meilleure gestion (Finlande/Norvège/Danemark/Luxembourg.....) les résultats sont visible...

le 24/07/2013 à 0:29
Signaler
Et non 6

à écrit le 23/07/2013 à 16:04
Signaler
Supprimons le smic, et l'agriculture retrouvera sa compétivité, l'immigration reculera, les problèmes immobiliers seront rêglés et le chômage descendra à 6%. c'est aussi simple que ça. Ca été une erreur d'avoir créé ce truc et de l'avoir gardé en cas...

à écrit le 23/07/2013 à 15:46
Signaler
On est bien bête de ne pas copier un système qui marche...

à écrit le 23/07/2013 à 15:40
Signaler
qui n'est pas d'accord avec le système et vie suisse est prié de quitter le Pays et se chercher un job en France ou s'annoncer chez le pole emploi et ou la caf. Critiquer de dehors c'est pitoyable,et manque de gratitude.Personne est parfait mais c'e...

à écrit le 23/07/2013 à 14:54
Signaler
En fait, a y regarder de plus près, il font simplement l'inverse de la bonne pensée majoritaire chez nous. Curieusement, les bons penseurs Francais font moins bien partout(ce n'est pas peu dire !) et surtout sont en phase de déliquescence accélérée. ...

à écrit le 23/07/2013 à 14:31
Signaler
En France nous avons la CAF pas la Suisse, l'assistanat n'est pas institutionnalisé en Suisse.

à écrit le 23/07/2013 à 14:25
Signaler
Où sont passés les commentaires???

à écrit le 23/07/2013 à 14:03
Signaler
Ce n'est pas pour rien que 140 000 travailleurs frontaliers français sont employés dans ce pays. ce qui permet aux régions concernées de profiter pleinement de la réussite helvétique.

à écrit le 23/07/2013 à 13:48
Signaler
Tres simple gestion ANTI socialo.

le 23/07/2013 à 14:30
Signaler
Le consensus social est en suisse l'un des plus forts du monde. Alors que les français ne cessent de se diviser dans tous les sens, s'octroient tous types de privilèges, n'ont pas confiance les uns dans les autres et ne respectent pas les minorités.

à écrit le 23/07/2013 à 13:32
Signaler
le rôle du capital ne doit pas être oublié non plus .La trés faible taxation des plus values sur les actions permet aux sociétés d'investir fortement avec une bonne chance de profits .Le coût de l'argent est plus faible qu'en Fce , et son accessibili...

le 23/07/2013 à 14:01
Signaler
Helmut Schmitt : Les profits d'hier sont les investissement d'aujourd'hui qui font les emplois de demain. Nos socialistes suppriment les profits : la suite est prévisible...

à écrit le 23/07/2013 à 13:31
Signaler
En France, que vous élisiez un président de droite ou de gauche, c'est du pareil au même. Idem pour l'Europe, quand vous dîtes non à la Constitution Européenne, on la bricole, on se garde bien de faire voter tous les européens et hop, on vous la refo...

à écrit le 23/07/2013 à 12:05
Signaler
La Suisse n'est pas gangréné par le cancer des administrations publiques sans utilités ou en doublons et fonctionnaires en surnombre dont beaucoup sans tâches de travail qui aggravent le coma végétatif de la France...

le 23/07/2013 à 12:37
Signaler
En France, il vaut mieux trouver une bonne planque et vivre de la générosité socialiste avec l'argent de ceux qui n'ont pas encore compris dans quel pays on vit...

le 23/07/2013 à 13:59
Signaler
Résultat? Besoin de lettres de recommandation de l'employeur pour avoir un appart, besoin de piston pour avoir un médecin, besoin de piston pour avoir une place en crèche, besoin de piston pour l'école, besoin de piston pour tout. De plus, l'administ...

le 23/07/2013 à 14:41
Signaler
C'est marrant, je bosse en Suisse, j'y consulte des médecins, je mets mes gosses à l'école du quartier et tous cela... Sans piston! Pouvez-vous nous expliquer dans quel coin de Suisse vous vous êtes installé pour avoir vécu votre problème de "piston"...

le 23/07/2013 à 14:55
Signaler
@le lorrain: mais c'est ça la Suisse,prendre ou quitter..... vous avez profité de leur système comme les 150.000 frontaliers qui gagnent leur pain au de-la des frontières. Vous voyez,comme lorrain vous etes aussi allez travailler à Bale ou environs. ...

à écrit le 23/07/2013 à 11:59
Signaler
Malheureusement, en France, pays des fonctionnaires et d'assistanat, on ne risque pas d'y arriver. Quand on a une base électorale aussi forte, les politiciens (qui manquent de courage d'ailleurs) ne feront jamais ces réformes.

à écrit le 23/07/2013 à 11:56
Signaler
Et il se sent mieux après avoir dit ça? Combien de sièges sociaux européens en suisse qui s'installe ici grâce au dumping fiscal? Combien de salaires délirants qui permettent de tracter le reste de l'économie? Exemple : siège de 200 personnes : sala...

le 23/07/2013 à 13:35
Signaler
@le lorrain: La recette est tellement simple. Pourquoi est-ce que la France ne fait pas de même? Il suffit de créer les conditions pour attirer ces sièges sociaux qui vous font tellement rêver. Pourquoi est-ce que la France fait depuis toujours la po...

le 23/07/2013 à 13:55
Signaler
La réponse est dans la question : parce qu'on ne construit rien avec du dumping. Si la France avait une telle politiques, les recettes fiscales perdues par la baisse des taux d'imposition serait trop forte (au passage il y a deux taux en Suisse : un ...

le 23/07/2013 à 14:49
Signaler
@Le lorrain. Parce que bien évidemment vous considérer la France comme une grandes puissances économiques! LOL. Il va falloir revoir votre copie: La France est simplement une puissance moyenne qui a vécu sur les richesses de ses colonies (Elle le fai...

le 23/07/2013 à 15:16
Signaler
@ le lorrain Pour votre gouverne, cette concurrence fiscale existe également entre les cantons suisses. La principale richesse de la Suisse ne provient pas de son dumping, mais de son industrie, qui représente à peu près 22% de son PIB (France 12%)....

le 23/07/2013 à 16:17
Signaler
Je reste souvent étonné de la capacité de la Suisse, malgré des salaires du triple des notres(j'étais technicien), il n'y a que que le japon qui fait mieux, de fabriquer des choses capables de s'imposer au niveau mondial. Comme le fameux leister (un ...

le 23/07/2013 à 16:23
Signaler
Justement a cause de ce dumping fiscal cher ami, pourquoi les Grand groupe choississent la suisses, le Luxembourg, l Irlande.. Si la fiscalité et les banques n etaient pas si accomodantes y aurait il autant d industrie????? Alors certes la France et ...

le 23/07/2013 à 16:44
Signaler
Je vous invite à étudier l'économie en général, et l'économie suisse en particulier! Après, vous pourrez venir tenir vos théories... La Suisse n'est en rien comparable à l'Irlande et encore moins au Luxembourg. L'Irlande attire des entreprises en fa...

le 23/07/2013 à 17:19
Signaler
Certe mais qu est ce qui a fait que ces industries se sont installe sur son sol????? c est bien une politique fiscal et bancaire accomodante!!! Quoique vous en disiez la Suisse figure toujours sur la liste des paradis fiscaux et pratique bel et bien ...

le 24/07/2013 à 10:38
Signaler
D ailleurs illustration parfaite: Trois quarts des géants américains de la high-tech échappent au fisc en Europe Par Les Echos | 24/07 | 09:28 | mis à jour à 09:51 Les points de chute préférés pour éviter une imposition fiscale locale : l?Irland...

à écrit le 23/07/2013 à 11:33
Signaler
il a bien raison c'est un modèle mondial

à écrit le 23/07/2013 à 11:29
Signaler
http://agefi.com/fileadmin/user_upload/documents/Hollande_en_Suisse/Agefi_Supplement_France_19.11.2012_PDF_light.pdf

le 23/07/2013 à 12:11
Signaler
Merci

à écrit le 23/07/2013 à 11:19
Signaler
Bravo les suisses il ont tout compris, les français n'ont que des "acquis" qui les poussent vers le chômage de masse...

à écrit le 23/07/2013 à 11:17
Signaler
Cet article est objectif et traduit bien les grandes lignes de la vérité Helvétiques du travail.

à écrit le 23/07/2013 à 11:06
Signaler
Quelqu'un s'est-il posé la question du poids pondéré de la fonction publique dans les deux pays? Je n'ai pas les chiffres, mais il y a fort à parier que, comme pour l'Allemagne, il y a 20000 fonctionnaires de plus par million d'habitants en France qu...

le 23/07/2013 à 11:55
Signaler
Tres juste c'est la qu'est tout le probleme.

le 23/07/2013 à 13:42
Signaler
Fonctions publiques en Suisse (comprenant 4 niveaux: Confédération, cantons, communes et corporations de droit public = 10,5% du total des actifs en Suisse / 5,277 millions d'agents de la fonction publique, fonctionnaires inclus, au 31 août 2012, so...

à écrit le 23/07/2013 à 10:59
Signaler
"Troisième raison, les charges sociales sont raisonnables, 25% du salaire net, à comparer aux niveaux délirants dont souffrent l'Italie ou la France (80%)." => niveau de réflexion affligeant. Le haut niveau de charge (compensé par un salaire net plus...

le 23/07/2013 à 11:17
Signaler
par rapport à votre point sur les assurances santé privés, il n'est pas difficile de trouver plus compétitif que la sécurité sociale Française, avec des prestations meilleures... notre système est à bout de souffle, et ça ne concerne pas que la santé...

le 23/07/2013 à 11:22
Signaler
En effet, c'est comme comparer les charges françaises et américaines sans tenir compte de ce "petit" détail. Bizarrement, quand on inclut les charges de santé, retraite, famille qui sont payées à des entreprises privées plutôt que publiques, mais pay...

le 23/07/2013 à 11:25
Signaler
@@David : Il est en tous cas très facile de trouver moins compétitif : les USA. Avec des frais de santé rapportés au PIB presque deux fois plus importants qu'en France, pour une espérance de vie plus faible et un moins bon classement à l'OMS. La priv...

le 23/07/2013 à 11:50
Signaler
"il n'est pas difficile de trouver plus compétitif que la sécurité sociale Française, avec des prestations meilleures... " Euh oui ? Vous parlez des USA où l'on dépense 17% du PIB dans la santé pour être plus mal soigné (par le privé majoritairement)...

le 23/07/2013 à 11:58
Signaler
Enfin, pour conclure : les dépenses totales de santé en Suisse représentent 12,4% du PIB contre 12,6% en France. Pas vraiment de différence... En France, on socialise. En Suisse, on paye de sa poche mais les dépenses sont de même niveau

le 23/07/2013 à 12:04
Signaler
Vous comptez avoir une retraite ? la régime de retraite en France est en faillite. On l'a vu avec AGIRC et ARRCO. Chaque année, il y a des hausses de cotisations et des baisses de retraite. Imaginez la personne qui sera dans 30 ans en retraite, il n'...

le 23/07/2013 à 12:20
Signaler
Il me semblait que cet article traitait d'un point de vue assez factuel du taux de chomage en Suisse... Vous pouvez aborder tout les sujets qui vous font plaisir (retraites, taille du mammouth, sécu, éducation nationale, etc...) et chercher à compare...

le 23/07/2013 à 17:05
Signaler
Oui moi aussi je regarde les éléments factuels présentés dans cette belle démonstration, et quand cela parait débile, il ne faut pas se priver de la dire. Ceci affaiblit quand même bien la démonstration de l'auteur de cette tribune. Ca fait assez caf...

à écrit le 23/07/2013 à 10:50
Signaler
Concernant le taux de chômage, il faudrait peut-être dire que Suisse et France sont deux pays qui n'ont pas la même taille de population, et que la Suisse n'a pas subi une immigration effrénée pendant 30 ans. Ensuite, quand vous voyez le niveau des p...

le 23/07/2013 à 11:08
Signaler
Ces dernières années, la Suisse a accueilli plus d'immigrés que la France, en valeur absolue...La proportion d'étrangers en Suisse s'élève à environ 22% de la population..A Genève on arrive même à près de 50%..

le 23/07/2013 à 11:17
Signaler
Réflexion a revoir, la suisse a une immigration élélé et beaucoup de travailleurs Français et italiens frontaliers...

le 23/07/2013 à 11:20
Signaler
Oui mais c'est une immigration choisie et non subie. Ce sont en général des gens formés et qui viennent pour travailler.

le 23/07/2013 à 11:27
Signaler
La population de la Suisse a augmenté en 25 ans de 6 mio à 8 mio (+30 %) surtout dû à l'imigration.

le 23/07/2013 à 11:28
Signaler
Il y a en effet beaucoup plus d'immigration en Suisse qu'en France. Et pas uniquement une immigration européenne. Si vous allez demander aux suisses s'ils ont "choisi" ces immigrés, beaucoup vous diront qu'ils préféreraient s'en passer. Mais l'herbe ...

le 23/07/2013 à 11:28
Signaler
Vous mélangez le genres, qu'elle soit subie ou non, c?est de l'immigration... quand au fait que ce soit des gens qualifiés, je ne partage pas du tout ton analyse.. si les travailleurs frontaliers sont de gens formés, les autres immigrants ne sont pas...

le 23/07/2013 à 13:45
Signaler
La majorité de l'immigration en Suisse est composée de travailleurs alors que l'immigration en France est constituée en grande majorité de futurs assistés des services sociaux... Cela fait une grosse différence...

le 26/08/2013 à 23:32
Signaler
Celui qui ne veut pas travailler rentre chez lui, c'est tout. Y compris les européens, a qui ont ferme les vannes de l'aide sociale en cas de non intégration. Ici en Suisse, l'intégration passe par le travail.

à écrit le 23/07/2013 à 10:49
Signaler
Article d'une idiotie... J'espère que vous n'avez pas payé ce gars pour vous sortir des banalités de café de commerce. La Suisse réussit car elle est OPPORTUNISTE! Au milieu d'une UE qui lui fait la belle vie en la laissant faire ce qu'elle veut et p...

le 23/07/2013 à 11:03
Signaler
Certes, la Suisse est loin d'être un pays parfait, mais il est plus facile d'y décrocher un job qu'en France, vous en conviendrez?!? S'agissant des disparités, une étude récente a démontré qu'il y avait plus d'inégalités sociales en France qu'en Suis...

le 23/07/2013 à 11:37
Signaler
Si tout est si bien en France et si mal en Suisse, pourquoi y travaillez-vous?

le 23/07/2013 à 13:49
Signaler
@Au pays de Candy: Cher Monsieur, vous avez dû vous tromper de pays: Pour participer au discours "Demain, c'est la lutte finale", il faut rester en France. Quand l'entreprise va mal, vous ne serez pas licencier avec 3 mois de salaire, vous serez simp...

à écrit le 23/07/2013 à 10:31
Signaler
La Suisse est aussi un pays très industriel, avec des usines largement robotisées. Et pourtant, il n'y a pas de chômage. Les Suisses n'ont pas l'Ena, et ne lisent pas Zola à l'école, bref, ils ne sont vraiment pas comme nous.

le 23/07/2013 à 11:29
Signaler
Rien ne vous oblige à faire l'ENA et lire Zola. Si toutefois vous lisez.

à écrit le 23/07/2013 à 10:30
Signaler
La suisse n'est pas un pays

le 23/07/2013 à 11:30
Signaler
Alors que la Savoie devrait en être un !

le 23/07/2013 à 14:52
Signaler
Au Dieu de la connaissance, si la Suisse n'est pas un pays, qu'est-ce donc?

à écrit le 23/07/2013 à 10:25
Signaler
Je ne suis pas un spécialiste en économie appliquée mais il faut croire que le système d'assistanat français est le meilleur moyen pour décourager le travail.....Quand on lit que le salaire médian est de 4000 euros nets par mois alors qu'en France il...

le 23/07/2013 à 11:18
Signaler
allez encore l'assistanat , bon la cour des comptes affirme que depuis 35 ans nous aidons les entreprises avec 80 a 120 milliards d'euro d'aides au nom de la lutte contre le chômage , cela fonctionne ? non , cela ne crée pas d'emploi mais des effets ...

le 23/07/2013 à 12:00
Signaler
En 2080, si la tendance continue, il n'y aura plus qu'une faible minorité d'allemands en Allemagne. Si Clémenceau était encore de ce monde ...

à écrit le 23/07/2013 à 10:18
Signaler
Taux de natalité (naissances/1.000 habitants) France :13 en 2012 Suisse :10 en 2012

le 23/07/2013 à 10:26
Signaler
Chez nous devinez qui font les enfants ?

le 23/07/2013 à 10:35
Signaler
@jojobouffon et Pinpin : malthusien et xénophobe, comme nos politiciens, avec les résultats brillants qu'on connaît.

le 23/07/2013 à 10:43
Signaler
On s'en tape qui fait des enfants. En suisse qui fait des enfants? devinez... La suisse est un des pays au monde qui a le plus d'immigrés de tous les continents. Faites y un petit tour et vous serez étonné et arrêtez avec vos petites insinuations à ...

le 23/07/2013 à 10:53
Signaler
Que proposes tu pour avoir du travail ??

le 23/07/2013 à 11:01
Signaler
merci panpan ! dommage que tout le monde ne comprenne pas ! et merci eurofederal il a tout diot !

le 23/07/2013 à 13:54
Signaler
La grosse différence avec le taux de natalité: France 13 naissances/1000 habitants = 13 futurs chômeurs ou assistés / Suisse: 10 naissances /1000 habitants = 10 futurs travailleurs jusqu'à 65 ans. Le fait qu'ils aient gravé sur une fesse "made in Swi...

à écrit le 23/07/2013 à 10:06
Signaler
Tout est dit sur ce que nous devrions faire en France: . formation adaptée au marché du travail . liberté de licencier . charges sociales faibles . valorisation de la réussite Ce n'est pas un hasard si le nombre de français travaillant en France est ...

à écrit le 23/07/2013 à 10:02
Signaler
Notre journaliste semble avoir oublié que ,comme pour l'Allemagne (et contrairement à la situaation démographique de la France),la "fonte" du chômage résulte surtout de la fonte des naissances et de la réduction correspondante du nombre de personnes...

le 23/07/2013 à 10:41
Signaler
.Et si les Suisses avaient raison ainsi que l Allemagne au sujet de la démographie. Car moins de chomage , égale moins de soucis pour l avenir des enfants , épargne moins nécessaire, relation plus égalitaire, et autres.....avantages.

le 23/07/2013 à 11:40
Signaler
C'est le dynamisme de l'économie suisse, ses conditions cadres et ses institutions qui font que ce pays a un taux de chômage peu élevé.... Ces 10 dernières années, la population suisse a crû fortement..Tout ça pour dire que le taux de chômage suisse ...

à écrit le 23/07/2013 à 6:46
Signaler
Je suis français et vit et travaille en Suisse depuis 2 ans : l'analyse est juste. Je rajouterai que la France pourrait s'inspirer de mesures qui marchent . Autre point important : le droit de grève n'existe pas (ce n'est pas pour autant que l'on tra...

le 23/07/2013 à 10:06
Signaler
sauf que la france est complètement engluée dans son modèle obsolète et ne pourra pas s'en défaire.

à écrit le 22/07/2013 à 23:48
Signaler
Evidemment la part de 35% des emplois en temps partiel n'est nullement un élément de ce taux de chomage si faible. Evidemment la suisse pays du secret bancaire ne draine pas de fait une consommation de luxe bien au dessus de la moyenne (le loup insta...

à écrit le 22/07/2013 à 23:23
Signaler
Je ne suis pas spécialement de gauche mais L'ultra liberalisme nous a amené dans la crise actuelle, tous ses représentants contemporains ont été contredits et il y a encore des gens qui y voient la solution d'avenir....je ne sais plus quoi pensé. Il ...

le 23/07/2013 à 7:36
Signaler
Excusez-moi, mais j'ai l'impression que vous ne savez pas de quoi vous parlez.... La Suisse n'est en rien un État ultra libéral...

à écrit le 22/07/2013 à 19:37
Signaler
Article plutôt affligent, ou l'ont frise le populisme. Il aurait été bon de signaler que le pouvoir d'achat d'un suisse, résident sur suisse, est pas plus haut que celui d'un français qui touche 1500?. On aurait put parler du prix de l'immobilier dan...

le 22/07/2013 à 21:02
Signaler
Bjr, Article farfelu d'un expat A venir 5. Votations pour salaires minimum (trop de dumping sur les chantiers et le canton du valais à même décidé de privilégier le plus cher lors de soumissions). 6. Initiative populaire fédérale '1:12 - Pour des sal...

le 22/07/2013 à 21:33
Signaler
Si toutes ces initiatives débiles passent, c'est la fin de la Suisse...

le 22/07/2013 à 22:22
Signaler
Il ne faut pas exagérer Alex, la Suisse ne se résume pas à Genève, qui est la ville la moins helvétique de Suisse... Même après paiement des factures, le pouvoir d'achat moyen d'un Suisse est plus important que celui d'un Français...

le 22/07/2013 à 22:54
Signaler
N'importe quoi! Encore un qui raconte des "on dit". Les salaires y sont élevés pour la classe moyenne car les logement le sont aussi comme vous le soulignez.. De là à dire que la majorité vit comme un Français à 1500, il y a un monde.

le 22/07/2013 à 23:17
Signaler
Malheureusement elle est bien représentative de l'état de l'immobilier en suisse romande du moins. Tournez vous vers Lausanne, si vous la trouvez plus "helvétique", et jetez un oeil a l'immobilier.

le 22/07/2013 à 23:41
Signaler
Parce-que la Suisse se résume à Lausanne et à Genève? Quand bien même, tout le monde ne gagne pas que 4000 francs!!? arrêtez donc de vous rassurer et d'essayer de niveler la Suisse vers le bas. La Suisse s'en sort bien, même les moins bien lotis en S...

le 22/07/2013 à 23:58
Signaler
Je ne nivelle pas par le bas, je relativise l'article. La suisse est un super pays, ou l'ont vit bien mieux qu'en france, on le sait tout les deux. Seulement ce genre d'article ne tient pas compte de certaines realités.

à écrit le 22/07/2013 à 17:58
Signaler
On ne peut pas comparer 2 pays et encore moins 2 pays aussi différents que la Suisse et la France: 2 pays qui se sont souvent cotoyé durant l'Histoire, qui sont voisins mais qui ne se sont jamais compris.

le 22/07/2013 à 21:29
Signaler
Vous avez en partie raison, mais la France ferait peut-être mieux de se remettre très sérieusement en cause. Son modèle social et économique est complètement dépassé....

le 23/07/2013 à 7:13
Signaler
Absolument : il faut arrêter de faire peser sur les entreprises le coût de la rente et de la fonction publique !

à écrit le 22/07/2013 à 17:39
Signaler
Salaire brut médian de 4000? duquel il faut déduire les cotisations santé retraite etc...toujours plus élevé qu'en France on est bien d'accord

le 22/07/2013 à 22:57
Signaler
Oui il ne reste plus grand chose après c'est clair. Seulement une minorité, hélas, est concernée. La France devrait prendre un peu exemple sur ce petit pays, mais le petit coq est trop fier

le 23/07/2013 à 10:53
Signaler
Peut-être y a t-il aussi un problème d'éducation. Je connais quelques suisses, ils aiment travailler, et aussi ils aiment le travail bien fait et j'ai le sentiment qu'ils travaillent aussi pour leur communauté, leur pays, un truc comme ça, c'est pas ...

le 23/07/2013 à 14:04
Signaler
Félicitations! Vous avez parfaitement identifié le fondement de la Suisse. C'est justement ce "sentiment d'appartenir à la communauté" qui fait que les différents régions de Suisse avec des langues et des religions différentes sont restées ensemble d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.