Zone euro : le nombre de chômeurs diminue légèrement

Le taux de chômage s'est établi à 12,1% en juin dans la zone euro, au même niveau (record) que celui affiché au mois de mai, selon les données publiées ce mercredi par l'office européen des statistiques Eurostat. Si le nombre de chômeurs a très légèrement reculé sur un mois, il a globalement augmenté sur un an.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Pas d'amélioration en vue. Dans la zone euro, le taux de chômage stagne à son niveau record du mois de mai, soit 12,1%, selon des données du mois de juin publiées mercredi par l'office européen des statistiques Eurostat. L'organisme a recensé quelque 19,26 millions de personnes au chômage dans la zone euro, soit 24.000 de moins que le mois précédent. Malgré ce très léger recul - notamment grâce à certaines politiques gouvernementales -, les chiffres montrent que le chômage n'a cessé de croître en un an, avec 1,129 million de personnes venues grossir les rangs depuis juin 2012.

26,4 millions de personnes au chômage dans l'Union européenne

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage atteignait 10,9% en juin, touchant 26,424 millions d'hommes et de femmes. Sans surprise, la situation est particulièrement critique en Grèce et en Espagne, deux pays lourdement frappés par la crise, où le chômage touche plus d'un actif sur quatre et plus d'un jeune sur deux. Le chômage des jeunes de moins de 25 ans, qui était le principal thème du sommet européen de juin, atteignait 23,9% dans la zone euro, avec des pics en Grèce (58,7% en avril) et en Espagne (56,1%).

>> Espagne: baisse du taux de chômage au 2e trimestre

En revanche, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en Autriche (4,6%), en Allemagne (5,4%) ainsi qu'au Luxembourg (5,7%).



>> Pour aller plus loin: Hausse limitée du chômage en juin

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 01/08/2013 à 10:12
Signaler
C'est plutôt mathémathique quand le chômage arrive a un tel niveau il ne peut mécaniquement que moins progresser puis ensuite en faisant comme en France des "radaitions admnisistratives on arrive à une diminution. De plus si dans certains pays comme ...

à écrit le 01/08/2013 à 9:18
Signaler
On se souviendra de l'euro comme d'une parenthèse dogmatique dans l'histoire, à moins d'y remédier en l'abandonnant avant qu'elle ne nous abandonne!

le 01/08/2013 à 12:06
Signaler
Meme si l'Euro a un effet à long terme plutot négatif sur les économies du sud de l'Europe, elle n'est pas la cause essentielle du chomage. En effet les problèmes des pays comme la Grece, Espagne, Portugal ou meme la France sont pour la plupart antér...

à écrit le 31/07/2013 à 23:57
Signaler
Propagande Hollande Nomanslande

à écrit le 31/07/2013 à 21:51
Signaler
Je suis pour une destitution demollande a la fin de l'annee quand le grand mensonge sera la pout tout le peuple a voir. Tous aux urnes en Janvier 2014 pour un meilleur leader.

le 01/08/2013 à 10:58
Signaler
++++++++

à écrit le 31/07/2013 à 19:46
Signaler
faux

à écrit le 31/07/2013 à 16:56
Signaler
Ben, tiens, les saisonniers ! quand Air France va licencier encore, "le nombre de chômeurs diminue légèrement " !! et la MARMOTTE, elle dit quoi????? !

à écrit le 31/07/2013 à 16:45
Signaler
Sur la faillite des Etats et la fermeture des sites de production, c est une fabrique de pauvres et de chômeurs que l on fait.

à écrit le 31/07/2013 à 16:41
Signaler
Sur la dévastation de l économie par la désindustrialisation, la croissance qu on n a jamais faite en Europe, on nous parle d une chute dans la pauvreté d un quart de la population européenne ! Les erreurs de gouvernance sur la question de la compét...

le 31/07/2013 à 18:09
Signaler
Absolument ! +1

à écrit le 31/07/2013 à 16:35
Signaler
La mise en faillite des Etats n est pas une bonne idée ! Sur le Portugal par exemple, on trouve que la mise en faillite par le gouvernement conduit à un désastre : salaires en baisse, retraites en baisse, impôts et taxes en hausse, dépenses sociales ...

le 31/07/2013 à 17:15
Signaler
Ne craignez rien ! On va vous vendre une "autre Europe" aux prochaines élections européennes (comme depuis plus de 30 ans maintenant) et on vous dira que tout ira mieux après ça. Et le français lambda ira voter pour ce "on", qu'il soit de droite, de ...

le 01/08/2013 à 11:00
Signaler
et pour qui donc, devrions nous voter, si ce n'est pour ce "on" ?????????suis peut-être myope, mais je ne vois pas, excusez moi....

le 01/08/2013 à 12:18
Signaler
@TC +1 l'europe tue la démocratie populaire (je retiens le terme démocrité très judicieux!)l'année prochaine les députés européens que personne ne connait seront élus par moins de la moitié des votants avec un paquets de listes plus ou moins fafrel...

à écrit le 31/07/2013 à 16:26
Signaler
Faut arrêter de se moquer du monde. Le chômage est un record historique. L endettement ne produit aucune croissance ! Le chômage des jeunes est une spoliation immorale. En Allemagne le taux d actifs est plus important et le chômage inférieur de moiti...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.