Moscovici insiste : l'Europe "doit remettre la croissance au cœur de ses politiques"

 |   |  255  mots
Le ministre français de l'Economie, Pierre Moscovici, estime que de nouveaux efforts sont nécessaires pour consolider un retour à la croissance. Copyright Reuters
Le ministre français de l'Economie, Pierre Moscovici, estime que de nouveaux efforts sont nécessaires pour consolider un retour à la croissance. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Ministre de l'Economie estime que les indicateurs macro-économiques publiés depuis une semaine constituent des "signes encourageants de reprise" de la croissance, mais que ceux-ci doivent encore se raffermir... et que cela passe notamment par un bon coup de pouce au niveau européen.

Après François Hollande mardi, le tour est venu à Pierre Moscovici de souligner la bonne tenue des indicateurs macro-économiques parus depuis une semaine. Indices PMI, commerce extérieur, prévisions de croissance de la Banque de France... sont autant de "nouveaux signes encourageants de reprise" de la croissance, estime le ministre dans un communiqué paru ce mercredi.

Mais pour consolider ce mouvement - qualifié de "fragile" par François Hollande lui même - Pierre Moscovici table sur l'Europe. L'Union européenne doit selon lui "remettre la croissance au coeur de ses politiques". Il mise sur "le rétablissement de la confiance", "qui exige de déployer tous les instruments pour l'emploi (...), de consolider notre modèle social, et de redonner le goût d'entreprendre" et enfin sur "une stratégie ambitieuse pour l'investissement, l'innovation et la compétitivité".

Coordonner et personnaliser les politiques

Optimiste, Pierre moscovici compte sur un retour de la croissance dans la zone euro  au deuxième trilmestre 2013. Mais pour "transformer cette amélioration progressive en 2013 en reprise durable en 2014", le ministre a de nouveau insisté sur "l'importance de la coordination des politiques économiques au sein de l'Union économique et monétaire (...) qui passe par des politiques budgétaires, de compétitivité et de soutien à la demande intérieure qui tiennent compte des situations économiques et extérieures de chaque Etat membre".

En France, sur l'ensemble de l'année 2013, le gouvernement a jusqu'ici maintenu sa prévision de 0,1% de croissance, tandis que l'Insee table sur une récession de 0,1%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2013 à 11:56 :
Avec les milliards qu'il faut donner au MES européen (Signer sous SARKOZY en octobre 2011) cela n'est pas facile de faire des économies?, et en plus ont vient de donner fin juin 1, 6 milliard d'euro a la banque européenne????

Copie

Le Parlement français a ratifié une participation au capital du MES de 140 milliards d'euros sur 700 milliards, dont 16 milliards d'euros de capitaux propres, qui seront versés en trois tranches de 2012 à 2014: 6,4 milliards d'euros versés mi-octobre, sur le budget 2012; 6,4 milliards début 2013; 3,2 milliards d'euros début 2014. Le reste du capital est apporté sous forme de garanties.
a écrit le 11/08/2013 à 17:09 :
Il y en a qui n'ont toujours pas compris que l'euro est une monnaie qui permet d'importer et de ne plus produire... Il faut être fou pour produire en euros!
Supprimer les charges, les retraites, l'état etc...Vous avez raison! Les Chinois et leurs copains de L'UE n'attendent que ça!
Les états ne sont plus que des accessoires chargés de faire appliquer les lois européennes. D'ou la réaction de ce ministre fictif (comme les précédents) qui "appelle" l'UE à la rescousse.
Quand à imaginer l'Allemagne sans la France, L'Italie etc. C'est bien mal connaître la situation de ce pays. Sans "les autres", l'Allemagne redevient un pays quelconque, un pays incapable de survivre seul. Outre Rhin, il y en a beaucoup qui espèrent que la France ne lâchera pas l'UE, cette entité illégitime si pratique; de Brest à Varsovie et de Copenhague à Athènes.
a écrit le 09/08/2013 à 10:24 :
Un petit coup de potion magique et on leur fout des baffes. Quel soulagement... !
Réponse de le 09/08/2013 à 21:46 :

une potion magique pour éradiquer tous les cumuls de nos politiques..VITE
a écrit le 08/08/2013 à 11:42 :
Cela a été déjà dit!
Son gouvernement ne peut qu'applaudir à deux mains les recommandations du FMI. Mais attendre un coup de pouce de Bruxelles pour relancer la croissance est un v?ux pieux. Ses souhaitent tombent à l'eau surement.
Ce gouvernent ne fera aucun effort de réduction de dépenses de l?État car cela heurtera son électorat tout simplement.Il en parle pour rassurer les créanciers mais il ne fait rien.Il attend que l'on lui mette un couteau sous la gorge pour bouger comme cela est déjà' arrivé en Grèce et au Portugal. Les mêmes causes les mêmes effets. Autrement dit cela devra arriver à la France.
Réponse de le 08/08/2013 à 14:04 :
C'est dingue d'arriver à enfiler autant de perles en si peu de rangs...
a écrit le 08/08/2013 à 11:32 :
quand on n'est pas sûr d'une situation, d'un état de chose on ne dit rien. A ce niveau cela m'inquiète au plus au point.
Réponse de le 08/08/2013 à 16:26 :
Oui et à mon sens, nous n'avons encore rien vu...!!
Réponse de le 10/08/2013 à 11:28 :
le leurre sur la croissance est planétaire... mais si de ci de là, il y a des gisement..... mais comme le dogme est au toujours moins cher...... en production.... je ne vois pas d'ou peut venir la croissance...
Réponse de le 10/08/2013 à 13:40 :
Une croissance modérée mais plus élevée arrivera le jour où l'on comprendra que le socialisme et la bureaucratie ont tué le monde entier. Il est impossible que le secteur privé finance 7 millions de fonctionnaires en France. Un gamin comprendrait mais pas nos dirigeants incultes.
a écrit le 08/08/2013 à 11:05 :
Pauvre Mosco..".!
a écrit le 08/08/2013 à 10:50 :
Pour comprendre ce qui se passe, découvrez qui gouverne réellement la France et l?Europe : http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/qui-gouverne-la-france

a écrit le 08/08/2013 à 9:57 :
Non!? Sans blagues? C'est possible? On a découvert que la croissance et patati et patata est important? Il le disent!

Maintenant si c'est pour trimer et se faire matraquer d'impôts taxes prélèvements et autres, laisse tomber.
a écrit le 08/08/2013 à 7:47 :
Petit message à M. Pierre Moscovici: Avant de donner des directives à l'Europe pour les politiques de croissance, occupez-vous de votre pays et baissez les charges sociales, parce que le boulet aujourd'hui dans l'Europe c'est la France avec son gouvernement socialiste. Donner le goût d'entreprendre? Je l'ai perdu en restant en France. Un ministre socialiste, ça parle beaucoup, ça donne beaucoup de leçon, ça agît beaucoup, mais ça réfléchit jamais.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:52 :
Vous avez raison : le boulet des 14 points de PIB (record du monde) que nous coûtent les retraites, plombe les entreprises ! Ne parlons pas des dépenses de santé de confort des vieux. Supprimons la sécurité sociale aux inutiles !
Réponse de le 09/08/2013 à 20:30 :
A la place de A. Merkel, j'aurais dit aux Européens du sud dont la France en premier : "Tchao les copains, démerdez-vous.... Nous quittons l'euro avec les autres Pays du Nord intelligents... et nous allons enfin arrêter de vous prendre en remorque". Quel soulagement...!
a écrit le 07/08/2013 à 22:38 :
Nous assistons à la mort lente de la France, inexorable...à gauche comme à droite, mêmes postures..tout cela sous-tendu par une croyance religieuse: nos politiques seraient capables de conduire le pays,...pitoyable: il nous reste un jeune en France, ...
a écrit le 07/08/2013 à 20:45 :
mr Moscovici ont veut sortir de cette europe ,
a écrit le 07/08/2013 à 20:19 :
ce gouvernement devrait cesser de faire porter a l europe sa propre incurie et ne compter que sur lui meme . "la croissance "? ils n ont pas encore admis qu elle sera a 1% maximum dans les 20 ans a venir et que le "modèle social" francais concu dans les années 50 était financé par du 7% .
reduire les dépenses publiques et donner de l air aux entreprises voila le seul programme qui pourrait refaire partir nore économie , mais nos énarques ne font qu alourdir les contraintes et dépenses.
a écrit le 07/08/2013 à 19:52 :
cette UE là, ...= CANCER FOUDROYANT ! pour les peuples..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :