A un mois des élections, les entrepreneurs allemands sont de plus en plus confiants dans l'avenir

 |   |  207  mots
L'indice mesurant le moral des chefs d'entreprise, outre-Rhin, affiche un niveau supérieur aux attentes. Il s'inscrit en hausse pour le quatrième mois consécutif.

En Allemagne, les entrepreneurs voient l'avenir avec optimisme. L'indicateur établi par l'institut IFO, très suivit, grimpe à 107,5 points en août contre 106,2 points le mois précédent. Il s'agit d'un niveau supérieur aux attentes des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, qui prévoyaient en moyenne une hausse à 107 points. 

Ces chiffres sont publiés un mois avant la tenue des élections fédérales outre-Rhin. Selon les sondages d'opinion, la chancelière Angela Merkel se place en bonne position pour obtenir un troisième mandat. 

Quatrième trimestre de hausse

Pour les entrepreneurs allemands, le mouvement de reprise de la confiance a débuté en mai: depuis l'indice IFO n'a cessé de grimper.

IFO indice du climat des affaires en Allemagne août 2013

En août, leur sentiment était globalement positif non seulement au sujet de leur situation actuelle, mais aussi, pour l'avenir.  "L'optimisme concernant les développements futurs de leur activité, bien que restant assez prudent, ait également progressé", indique ainsi le responsable de la conjoncture et des sondages à l'institut IFO, Kai Carstensen. 

Optimisme pour les exportations

La progression est notamment marquée dans le secteur manufacturier où les entrepreneurs fondent des espoirs dans la reprise des exportations. Au deuxième trimestre, le pays a connu une hausse de 2,2% de ses exportations. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2013 à 10:20 :
Je ne partage pas l'optimisme des entrepreneurs allemands. L'environnement morose en Europe et la baisse récente des perspectives économiques dans les pays émergents vont forcément avoir un impact sur les exportations allemandes. La croissance allemande ne peut donc que décliner dans les mois qui viennent.
Réponse de le 28/08/2013 à 18:05 :
Donnerveiter !!! Mademoiselle Jane Gold , che vous prie de ne pas perdre fotre temps à essayer de démoraliser nos troupes. Et puis nous sommes sur le terrain d'ein krieg commerzial , et les femmes ne connaissent pas la Krieg , c'est trop danchereuse pour vous. Laissez-nous travailler mainetenante.
Réponse de le 28/08/2013 à 18:44 :
Fous oubliez nos marchés à l'Est , et en Europe Centrale. En plus des autres. Contrairement au Frankreich , nous afons ein Plan B , und C , und D...Guten Abend , Mademoiselle Jane Golf. ;-)
a écrit le 28/08/2013 à 10:13 :
le seul moyen(capable et sur) pour freiner et détruire la croissance allemande c'est un change
de gvt.Hollande chez eux et Merkel chez nous.On deviendra les plus performant....
Réponse de le 28/08/2013 à 11:11 :
Rassurez-vous, A. MERKEL va bientôt gérer les deux Pays qui ne feront plus qu'un...! Il suffira de parquer nos socialoverdos dans une réserve où il n'y a rien à détruire...
a écrit le 27/08/2013 à 20:21 :
Ja , nous sommes très contents , avec des résultats en ligne avec nos prévisions.
Nous somme satisfaits de la déroute française , qui nous permet de " penetrer " plus profondément en territoire français.
Nous le disons , nous le ferons. Car nous , nous ne sommes pas des charlots de l'europe du club-med qui branlent rien.
Réponse de le 28/08/2013 à 10:12 :
Vous pensez vraiment que cette situation va durer longtemps ? Il faudrait être bien naïf pour le croire. L'Allemagne ne pourra pas continuer à développer son mercantilisme forcené aux dépends de ses voisins bien longtemps. A terme, la zone Euro explosera sans doute et la faute en imputera aux Allemands. C'est franchement ce qui pourrait arriver de mieux aux pays du sud de l'Europe (France y compris) qui n'ont aucun intérêt à partager la même monnaie avec l'Allemagne. Voir l'opinion d'Emmanuel Todd à ce sujet que je partage totalement.
Réponse de le 28/08/2013 à 10:23 :
Ce commentaire aux accents quasi militaires est insupportable. Voilà plus d'un siècle que l'Allemagne fait ch... tout le monde en Europe et particulièrement la France avec 3 guerres et maintenant son agressivité commerciale. Il me semble que ça a assez duré.
Réponse de le 28/08/2013 à 17:57 :
Donc , comme nous l'avons prévu , nous lancerons une attaque commerciale au Nord de la France..
Faisant nôtre l'effet de Panique , nous lancerons une délégation commerciale sur Paris.
Evidemment , les deux attaques seront lancées à l'heure du déjeuner...Tout le monde sait que les français mettent 3 heures pour se nourrir. Donc , entrée dans Paris et Victoire commerzial...
Che pense que mein Plan est perfekt , Mrs Jane Golt. Auf Wiedersehen...!!!
Réponse de le 28/08/2013 à 18:14 :
Ach...Emmanuel Todd ? Ce n'est pas ein économist...il n'est même pas offizier ???
a écrit le 27/08/2013 à 16:07 :
ils ne sont pas plombés comme nous par un gouvernement de bons a rien
a écrit le 27/08/2013 à 16:04 :
L'euro est la reference europeenne, l'unite de base pour rivaliser economiquement a arme egale et ca doit rester ainsi. Si l'Allemagne explose par son succes economique cela ne s'est pas fait tout seul, des reformes onrt ete accomplies dans la douleur, le pays prend maintenant le largue laissant sur places les pays latins vivant a credit et au dessus de leurs moyens.Sans l'Euro le franc francais (FF) Serail une monnaie a la derive et la France k.o.Devaluer par apport au DM on connait ca ne regle aucun Probleme.
a écrit le 27/08/2013 à 13:54 :
La France est à la remorque. Si l'Allemagne rebondit plus tôt et plus fort, notre pays sera étranglé car incapable de se réformer.
a écrit le 27/08/2013 à 12:49 :
Si ce n´est pas du bourrage de crânes avant les elections c´ est quoi alors !
Faut bien monter le morale et prouver aux beufs-electeurs qu´ avec Angela tout restera pour le meilleur !
Fait est qu´actuellement il y a une perte de vitesse dans certains secteurs clés de l´indsutrie allemande !
Réponse de le 27/08/2013 à 13:21 :
Prions pour que A. MERKEL soit réélue.
a écrit le 27/08/2013 à 12:32 :
Les Allemands ont précisé hier qu'ils ne pourraient pas porter les Pays d'europe à bout de bras éternellement et qu'ils devront faire un choix entre l'europe et l'euro. Ils choisiraient d'abandonner l'euro. A suivre. J'espère bien qu'ils prendront cette décision de bon sens, de nature à obliger les Pays du sud, et surtout la France, à se démerder avec leurs carences en gestion..!!?
Réponse de le 27/08/2013 à 12:52 :
Effectivement, le seul moyen pour arrêter nos conneries..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :